Aurizon annonce ses résultats de production pour 2009 et ses plans de
production futurs

    
    Actions cotées : Bourse de Toronto - Symbole boursier - ARZ
    NYSE Amex - Symbole boursier - AZK
    Enregistrement aux États-Unis : (dossier 001-31893)
    

VANCOUVER, le 11 janv. /CNW/ - Mines Aurizon Ltée (TSX : ARZ; NYSE Amex : AZK) est heureuse d'annoncer les résultats de sa production aurifère 2009 et ses futurs plans de production.

Production aurifère 2009

Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009, la production aurifère de la mine Casa Berardi, entièrement détenue par Aurizon, s'est élevée à 159 261 onces, résultant du traitement de 688 676 tonnes d'une teneur moyenne de 7,8 grammes d'or par tonne. La moyenne de récupération pour l'exercice a atteint 92,6 %. La production aurifère a surpassé la cible de la compagnie établie entre 150 000 et 155 000 onces, et les coûts décaissés totaux par once pour l'année 2009 augurent à concorder avec ceux prévus par la compagnie, soit 414 $ US l'once.

Production aurifère du quatrième trimestre de 2009

La quantité de minerai traité pendant le quatrième trimestre de 2009 s'est élevée à 172 343 tonnes à une teneur moyenne de 7,2 grammes d'or par tonne. Une récupération métallurgique de 91,9 % s'est traduite par une production aurifère de 36 459 onces au cours du trimestre.

Prévisions de la production aurifère pour 2010

Nous estimons que Casa Berardi produira entre 145 000 et 155 000 onces d'or en 2010, à une teneur moyenne de 6,7 grammes d'or par tonne. La production minière quotidienne moyenne est estimée à 2 000 tonnes par jour, en hausse par rapport à 2009. La légère diminution de la production aurifère en 2010 découle de la teneur en or moyenne plus faible comprise dans le plan minier de 2010, surtout au cours de la première partie de l'exercice. Les forages de définition et les interprétations géologiques connexes ont entraîné des modifications à la conception des chantiers de la zone Lower Inter, ce qui s'est soldé par l'exploitation minière d'une enveloppe minéralisée plus large contenant du minerai à plus faible teneur. Environ 43 % de la production proviendra de la zone Lower Inter, 48 % de la zone 113 et le dernier 9 % de zones plus petites et du matériel de développement.

Sur la base d'un taux de change Canada/États-Unis de 1,05, les coûts décaissés totaux par once pour l'exercice devraient atteindre 490 $ US l'once en 2010. Les frais d'exploitation minière, d'usinage et d'administration devraient s'apparenter à ceux de 2009, soit 104 $ par tonne en moyenne.

Les réinvestissements de maintien à Casa Berardi sont estimés à 20,7 millions de dollars en 2010 et toucheront la mise en valeur des portions supérieures et inférieures de la zone 113, l'infrastructure souterraine et le remplacement d'équipement d'une valeur de 2,6 millions de dollars.

Production aurifère future

À partir de 2011, la compagnie prévoit une production aurifère annuelle de 160 000 à 170 000 onces à des coûts décaissés totaux d'environ 425 $ US l'once, en raison de l'ajout de zones de minéralisation à teneur plus élevée dans le plan minier. Ce dernier devrait être révisé afin d'y inclure les résultats finaux des importants programmes de forage en cours.

"Le rendement de Casa Berardi est encore très solide, ayant surpassé les cibles établies avec une production d'environ 159 000 onces pour la troisième année de suite", a affirmé David Hall, le président-directeur général. "2010 sera une année de transition. En effet, nous préparons Casa Berardi en vue d'une production accrue à compter de 2011. Nous aurons une année active sur le plan de l'exploration avec au total quatorze foreuses en activité, afin d'assurer le suivi des résultats de forage encourageants obtenus à Casa Berardi et le suivi de l'étude de préfaisabilité réalisée à Joanna en 2009."

Mine d'or Casa Berardi, Québec

À Casa Berardi, l'exploration de surface se concentrera à mesurer l'extension en profondeur de la zone Lower Inter, le forage de définition de la zone Principale et d'évaluer l'extension en profondeur et latérale du secteur de la mine Est.

De plus, des foreuses seront actives sous terre. Des forages de définition seront effectués dans les zones 113 et Lower Inter, 124-1 et 124-2 dans le secteur de la zone Principale. Des travaux de forage d'exploration seront effectués dans les zones 118, 123 et dans l'extension en profondeur de la zone 113. La galerie d'accès, située à 550 mètres, sera prolongée à l'est d'environ 600 mètres afin que les foreuses puissent sonder le secteur situé entre la partie inférieure de la zone Principale et les parties supérieures des zones 118 et 123.

Au total, 3,8 millions de dollars seront investis à Casa Berardi au cours du premier trimestre de 2010, pour des travaux de forage sur 33 000 mètres par un total de onze (11) foreuses actives. Des programmes d'exploration et des budgets supplémentaires seront élaborés pour le reste de l'exercice dépendamment des résultats atteints au cours du premier trimestre de 2010.

Projet aurifère Joanna, Québec

Pour le projet Joanna, le programme d'exploration de surface de 3,4 millions de dollars, comprenant 28 000 mètres de forage, testera des cibles au nord et au sud du gisement Hosco, réalisera des forages de définition au gisement Heva, testera le potentiel d'une fosse satellite à environ 700 mètres à l'ouest de la fosse proposée Hosco, et conduira des tests liés aux extensions éventuelles de la fosse Hosco. Trois (3) foreuses seront actives sur ce projet au cours de cette période.

En outre, une étude de faisabilité finale sous la direction de BBA Inc., de Montréal, au Québec, a été amorcée, et devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre de 2010.

Propriété aurifère et de terres rares Kipawa, au Québec

À Kipawa, un programme de forage d'exploration est envisagé pour faire suite aux travaux réalisés dans le cadre du programme de prospection de 2009.

Expansion de l'entreprise

Aurizon continue à se concentrer sur sa croissance interne dans la région de l'Abitibi, tout en évaluant les occasions rentables en Amérique du Nord qui lui permettraient d'accroître ses réserves et de rehausser son profil de production.

Résultats financiers de fin d'exercice pour 2009

Aurizon prévoit publier ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice 2009 ou aux environs du 18 mars 2010 et tiendra alors une conférence téléphonique pour discuter des résultats. Les détails de cette discussion, notamment l'heure et les numéros de contact, seront bientôt annoncés.

Aurizon s'attend également à publier environ au même moment une mise à jour des réserves minérales et des estimations de ressources de la mine Casa Berardi.

Contrôle de la qualité

Les renseignements de nature technique ou scientifique du présent communiqué de presse ont été préparés sous la supervision de Martin Bergeron, Ing., vice-président des opérations et personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101.

À propos d'Aurizon

Aurizon est un producteur d'or dont la stratégie de croissance est concentrée sur la mise en valeur de projets existants dans la région de l'Abitibi, dans le nord-ouest du Québec, l'un des territoires miniers les plus favorables et l'une des régions aurifères et de métaux communs les plus prolifiques au monde, et sur l'augmentation de l'ensemble de ses actifs par l'entremise d'acquisitions rentables. Les actions d'Aurizon se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole "ARZ" de même qu'au NYSE Amex sous le symbole "AZK". Vous trouverez de plus amples informations sur Aurizon et ses propriétés sur le site Web d'Aurizon à http://www.aurizon.com.

Information non conforme aux PCGR

Aurizon a inclus dans le présent communiqué une mesure de performance non conforme aux PCGR, soit le coût décaissé total par once d'or. Aurizon déclare les coûts décaissés totaux sur la base des ventes réalisées. Dans le secteur des mines d'or, il s'agit d'une mesure de performance fréquemment utilisée, mais sa signification n'a pas été normalisée et elle n'est donc pas une mesure conforme aux PCGR. Les coûts décaissés totaux sont calculés conformément à une norme élaborée par l'Institut de l'or, qui est la norme acceptée pour présenter les coûts décaissés de production en Amérique du Nord. La compagnie estime qu'en plus des mesures habituelles, préparées selon les PCGR, certains investisseurs utilisent ces renseignements pour évaluer sa performance et sa capacité à générer des flux de trésorerie. En conséquence, ces mesures sont destinées à fournir un complément d'information et ne doivent pas être considérées de manière isolée, ou en substitution aux mesures de performance préparées conformément aux PCGR.

Données prospectives

Les estimations de production, de coûts et de récupération attendue à Casa Berardi en 2010 ainsi que les budgets de la compagnie et ses programmes prévus d'exploration et de mise en valeur de ses diverses propriétés pour 2010 constituent des "données prospectives" au sens de la législation canadienne applicable sur les valeurs mobilières et sera mise à jour si la législation canadienne applicable sur les valeurs mobilières l'exige. Cette information est fournie à titre indicatif seulement et elle est fondée sur des hypothèses et assujettie aux risques décrits plus bas. Les lecteurs sont avisés que les résultats réels pourraient différer des données prospectives fournies.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Ce communiqué contient des "énoncés prospectifs" et des "informations prospectives" au sens prescrit par les lois sur les valeurs mobilières applicables du Canada et des États-Unis (collectivement, les "énoncés prospectifs"). Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont valables en date du communiqué. La compagnie n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs, et n'assume aucune responsabilité à cet égard, sauf si elle y est tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Ces énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, des énoncés relatifs aux prévisions et aux estimations de la compagnie en ce qui a trait à la production aurifère future, aux coûts décaissés totaux par once, aux coûts d'exploitation minière, d'usinage et d'administration et aux réinvestissements de maintien à Casa Berardi, aux dépenses prévues et aux programmes que la compagnie entend réaliser sur ses propriétés en 2010. De plus, les énoncés prospectifs comprennent des énoncés liés aux estimations de réserves et de ressources minérales, aux effets attendus des résultats de forage des projets de la compagnie, au calendrier et aux prévisions d'une future mise en valeur ou exploration, ainsi qu'aux programmes de travail futurs. Les énoncés prospectifs se caractérisent généralement par l'emploi de termes comme "planifie", "s'attend à", "devrait", "prévoit au budget", "projette", "prévoit", "a l'intention de", "estime", "croit" ou encore de la forme négative de ceux-ci, ou par des variantes de termes, de phrases ou d'énoncés indiquant que des actions, événements ou résultats "pourraient" ou "devraient" se concrétiser ou se concrétiseront. Les énoncés prospectifs expriment, à la date du présent communiqué, les plans, estimations, prévisions et attentes de la compagnie par rapport à des événements ou résultats futurs, et sont fondés sur certaines hypothèses que la compagnie estime raisonnables ainsi que sur la supposition que le rendement opérationnel passé se poursuivra, qu'il n'y aura pas de bouleversement important des activités, que la demande et le prix de l'or resteront stables ou s'amélioreront, que l'approvisionnement en or demeurera stable, que la conjoncture d'affaires et économique ne subira pas de revirement négatif important, que le financement demeurera accessible au besoin à des modalités raisonnables, et que la compagnie ne sera pas confrontée à des accidents, conflits de travail ou défaillances d'immobilisations importants.

Toutefois, les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant causer une différence substantielle entre les résultats, le rendement ou les accomplissements réels de la compagnie et les résultats, rendement ou accomplissement futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. De tels facteurs comprennent entre autres les risques suivants : les conclusions des évaluations économiques, des résultats d'exploration et de mise en valeur réels différents des résultats attendus, une croissance des frais de main-d'œuvre, de matériel ou d'équipement plus importante que prévu, le fléchissement du cours de l'or à l'avenir, le raffermissement du dollar canadien par rapport à la devise américaine, des estimations de réserves ou de ressources minérales inexactes, des coûts ou résultats réels des réclamations plus élevés que prévu, une hausse des coûts découlant des changements apportés aux paramètres des projets au fur à et mesure que ceux-ci sont précisés, des variations inattendues des réserves et des ressources minérales, de la teneur ou des taux de récupération, des défaillances d'usine, de matériel ou de processus ne permettant pas de fonctionner comme prévu, des accidents, des conflits de travail et d'autres risques généralement associés à l'exploitation minière, des délais plus longs que prévus pour obtenir les approbations ou le financement de l'État, des retards sur le plan des activités de mise en valeur ou de construction, de même que les facteurs et autres risques décrits plus en détail dans la notice annuelle d'Aurizon déposée auprès des commissions des valeurs mobilières de toutes les provinces et territoires du Canada et dans le rapport annuel d'Aurizon sur le formulaire F-40 déposé à la United States Securities and Exchange Commission. Ces documents peuvent être consultés sur Sedar : www.sedar.com et sur Edgar : www.sec.gov/. Bien que la compagnie ait tenté d'indiquer les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les actions, événements et résultats réels diffèrent de façon significative des énoncés prospectifs, d'autres facteurs pourraient entraîner des actions, événements et résultats impossibles à estimer ou à prévoir. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révéleront exacts, puisque les résultats réels et événements futurs pourraient être sensiblement différents de ceux prévus dans de tels énoncés. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, en raison de leur incertitude inhérente.

MISE EN GARDE DESTINÉE AUX LECTEURS ET AUX INVESTISSEURS AMÉRICAINS

À titre de compagnie constituée en Colombie-Britannique, la compagnie est assujettie à certains règlements de la Commission des valeurs mobilières de Colombie-Britannique ("BC Securities Commission"). La compagnie est tenue de fournir des renseignements détaillés sur ses propriétés, dont la minéralisation, les forages, l'échantillonnage et les analyses, la sécurité des échantillons, et les estimations des ressources et des réserves minérales. De plus, la compagnie décrit les ressources minérales associées à ses propriétés en utilisant une terminologie comme "ressources indiquées" ou "ressources inférées", termes reconnus par la réglementation canadienne mais non reconnus par la SEC (United States Securities and Exchange Commission).

Mise en garde destinée aux lecteurs et aux investisseurs américains en ce qui concerne les ressources minérales

La SEC permet aux compagnies minières de ne divulguer dans les documents déposés auprès de la SEC que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. La compagnie peut utiliser dans le présent document certains termes comme "ressources minérales", "ressources minérales indiquées" et "ressources minérales inférées" qui sont reconnus et mandatés par les organismes de régulation canadiens de valeurs mobilières, mais non reconnus par la SEC.

Le présent communiqué de presse pourrait utiliser le terme ressources minérales "indiquées". Les lecteurs américains sont prévenus que, bien que ce terme soit reconnu et requis par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Les lecteurs et les investisseurs américains sont invités à ne pas présumer qu'une quelconque partie ou l'ensemble des gisements miniers de cette catégorie seront convertis en réserves minérales.

Le présent communiqué de presse pourrait également utiliser le terme ressources minérales "inférées". Les lecteurs américains sont prévenus que, bien que ce terme soit reconnu et requis par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Les "ressources inférées" présentent à la fois une grande incertitude quant à leur existence et à leur faisabilité légale et économique. Il est impossible de présumer que les ressources minérales inférées, en tout ou en partie, passeront un jour à une catégorie supérieure. Selon les règlements canadiens, les estimations des ressources minérales inférées ne peuvent pas former la base d'études de faisabilité ou de préfaisabilité, sauf en de rares occasions. Les lecteurs et les investisseurs américains sont donc invités à ne pas présumer que cette ressource inférée existe, en tout ou en partie, ou qu'elle est économiquement ou légalement exploitable.

SOURCE MINES AURIZON LTEE

Renseignements : Renseignements: MINES AURIZON LTÉE, David Hall, président-directeur général, Téléphone: (604) 687-6600, Numéro sans frais: 1-888-411-GOLD, Télécopieur: (604) 687-3932; Martin Bergeron, vice-président des opérations, Téléphone: (819) 874-4511, Télécopieur: (819) 874-3391; Site Web: www.aurizon.com; Courriel: info@aurizon.com; ou Renmark Financial Communications Inc., 2080, boul. René-Lévesque Ouest, Montréal (Québec), H3H 1R6, Barry Mire: bmire@renmarkfinancial.com; Maurice Dagenais: mdagenais@renmarkfinancial.com; Média: Valérie Lacasse: vlacasse@renmarkfinancial.com, Téléphone: (514) 939-3989, Télécopieur: (514) 939-3717

Profil de l'entreprise

MINES AURIZON LTEE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.