Augmentation du salaire minimum : le CPQ réagit au scénario du gouvernement du Québec

MONTRÉAL, le 19 janv. 2017 /CNW Telbec/ - Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) prend acte du scénario de hausse du salaire minimum retenu par le gouvernement du Québec. Il se réjouit pour les personnes à faible revenu dans le besoin à qui profitera l'augmentation du salaire minimum, mais s'inquiète pour les impacts sur certains secteurs où les entreprises ont de très faibles marges.

« Les employeurs sont conscients que l'augmentation du salaire minimum, annoncée aujourd'hui par le gouvernement du Québec, pourra aider certains travailleurs ayant de très faibles revenus et qui peinent à joindre les deux bouts. Il faut toutefois rappeler que l'augmentation s'avèrera plus élevée que la marge de manœuvre que certaines entreprises peuvent se permettre; sans mesures d'atténuation fiscale ou financière concrète, on occasionnera à ces dernières de sérieux défis de viabilité », estime Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ.

Prenant bonne note de l'intention gouvernementale de mettre en œuvre des mesures d'atténuation, le CPQ attendra leur divulgation afin d'en évaluer les impacts, mais estime que le gouvernement reconnaît dans l'annonce d'aujourd'hui la nécessité de s'y attaquer. À cet effet, il invite le gouvernement à mener une concertation rigoureuse auprès des secteurs économiques plus fragiles.

Rappelons à ce titre que le CPQ avait contribué de manière constructive à la discussion par une étude indépendante et rigoureuse présentée le 10 novembre dernier. On doit constater que les arguments apportés par le CPQ et ses partenaires des secteurs du commerce de détail, de la restauration et de l'agroalimentaire semblent avoir fait l'objet d'une considération attentive du gouvernement.

En effet, ce dernier a écarté un scénario de 15 $ inadéquat dans le contexte québécois, pour le remplacer par une orientation visant une progression graduelle basée sur un pourcentage du salaire moyen plus élevé que celui existant jusqu'ici. C'est le niveau élevé de ce pourcentage qui risque de causer problème à certaines entreprises.

Somme toute, l'intention énoncée par le gouvernement, bien qu'elle paraisse raisonnable dans le contexte économique actuel du Québec, devra rigoureusement tenir compte des conjonctures économiques futures.

Enfin, le CPQ souhaite que l'orée d'une prochaine campagne ne vienne pas créer une surenchère, en rappelant que toute augmentation trop élevée et trop rapide occasionnerait plus de dommages que de bien.

Pour consulter l'étude du CPQ, veuillez cliquer sur le lien suivant : https://www.cpq.qc.ca/publications/dossiers/avis-du-cpq-sur-l-impact-d-une-augmentation-acceleree-du-salaire-minimum

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

 

SOURCE Conseil du patronat du Québec

Renseignements : Camilla Sironi, Conseillère principale - Communications et relations avec les médias, csironi@cpq.qc.ca, Bureau : 514-288-5161 poste 243, Cell. : 514-265-5471

LIENS CONNEXES
http://www.cpq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.