Augmentation des budgets du SPVM

« LE MAIRE DOIT REDONNER AUX POLICIERS LES MOYENS D'ASSURER LA SÉCURITÉ PUBLIQUE »

- Yves Francoeur

MONTRÉAL, le 23 août /CNW Telbec/ - Le président de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, monsieur Yves Francoeur, réclame une augmentation substantielle du budget du SPVM. Monsieur Francoeur rappelle que c'est le maire Tremblay qui a coupé 35 millions $ au service de police. « Les coupures au SPVM sont politiques, mais l'insécurité qu'elles provoquent est publique. Il est temps que le maire comprenne qu'une hausse des budgets du SPVM est plus que nécessaire » ajoute-t-il. «Gérald Tremblay doit comprendre une fois pour toutes les effets des décisions budgétaires absurdes qu'il prend enfermé dans son bureau » affirme le président de Fraternité.

La mise à pied annoncée de 140 policiers dès cet automne, 160 policiers à la retraite non remplacés à la fin de 2010, la réduction des patrouilles dans certains arrondissements, 1400 dossiers d'enquêtes pour fraude qui attendent d'être traités sont autant d'exemples qui forcent la Fraternité des policiers et policières de Montréal à réclamer une hausse des budgets du SPVM. « Le maire nous demande de faire le travail, mais il nous enlève les moyens de la faire. Il laisse tomber les Montréalais » a souligné Yves Francoeur.

Commentant la récente nomination de Marc Parent à la tête du SPVM, Yves Francoeur a tenu à rappeler que pour que ça change vraiment, le maire Tremblay doit donner au nouveau directeur les moyens nécessaires pour qu'il mette en œuvre les changements que tout le monde réclame. « Le SPVM est sous-financé par les élus, et pour le moment, le changement de directeur ne donne pas plus de ressources aux policiers pour faire leur travail sur le terrain » ajoute-t-il.

« Les policiers sont tannés d'être la dernière des priorités du maire de Montréal. Tout le monde reconnait que les policiers de la métropole ont la tâche la plus difficile, la plus intense et la plus complexe des forces policières du Québec. Mais de toutes les villes au Québec, Montréal est l'une de celles qui consacrent le plus petit pourcentage de son budget à son service de police, alors que nous subissons 33 % de la criminalité pour 24 % de la population. Cette situation est inacceptable» souligne Yves Francoeur.

« Gérald Tremblay doit passer aux actes et augmenter de façon substantielle les budgets du SPVM. Il faut qu'il le fasse pour les citoyens et les citoyennes de la ville de Montréal » a ajouté Yves Francoeur.

SOURCE Fraternité des policiers et policières de Montréal

Renseignements : Renseignements:

Martin Desrochers
Directeur des communications et de la recherche
Fraternité des policiers et policières de Montréal
514 527-4161
Cell : 514 913-0708

Profil de l'entreprise

Fraternité des policiers et policières de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.