Audiences sur le projet de renversement de la ligne 9 d'Enbridge - Manufacturiers et exportateurs du Québec affirme devant l'Office national de l'énergie l'importance pour le Québec de bénéficier d'un approvisionnement en pétrole canadien.

MONTRÉAL, le 9 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Participant aujourd'hui aux audiences de l'Office national de l'énergie du Québec sur le projet d'inversement de la ligne 9 d'Enbridge, Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) souhaite fermement rappeler l'urgence pour l'économie québécoise d'activer tous ses leviers de développement économique et d'accorder, à cet égard, toute l'attention nécessaire au succès du renversement de la ligne 9 d'Enbridge. « Le secteur énergétique joue un rôle singulier du fait de son caractère absolument fondamental dans la vie des individus et dans le fonctionnement de n'importe quelle activité économique. Il est crucial de saisir l'opportunité qui nous est présentée d'obtenir un approvisionnement facilité et plus compétitif en pétrole », a mentionné Simon Prévost, président de MEQ.

L'industrie de la raffinerie et l'industrie pétrochimique sont au cœur du système industriel du Québec
La diversification des sources d'approvisionnement contribue à leur sécurisation et donc à la stabilité de l'environnement d'affaires. Cela se vérifie particulièrement pour les industries du raffinage et de la pétrochimie. À cet égard, les capacités de raffinage ont été réduites avec la fermeture de quatre installations dans les années 1980 et d'une cinquième en 2010, ce qui a inévitablement réduit les possibilités de développement d'activités connexes dans le secteur manufacturier. « Le Québec occupe aujourd'hui une proportion de 12 % des capacités canadiennes de raffinage, alors que sa part était de 26 % en 1981. Il est impératif que les deux raffineries en activité au Québec renforcent leur compétitivité. Leur rôle est central dans notre système industriel et nous devons compter sur ce segment important de l'activité manufacturière » a rappelé M. Prévost.

Balance commerciale et équilibre macroéconomique
La sécurité et l'indépendance énergétique ont toujours été une nécessité reconnue, mais l'augmentation prévue de la demande mondiale et la volonté d'améliorer les balances commerciales semblent avoir augmenté la sensibilité des gouvernements pour un meilleur accès à des sources d'énergie fiables, sécurisées et diversifiées. L'inversion de la ligne 9 permettrait au Québec de diversifier son approvisionnement, de moins dépendre des exportateurs traditionnels de pétrole au Québec et de bénéficier d'un prix moins élevé du baril de pétrole. « Il serait stupide de ne pas profiter de l'avantage du pétrole canadien. Les importations de pétrole contribuent de manière importante à notre déficit commercial au Québec et il est essentiel de le réduire », a ajouté M. Prévost.

Les interférences géopolitiques parmi les facteurs de long terme
La sécurité des approvisionnements en pétrole est une question délicate du fait des interférences de nature géopolitique. L'histoire nous a montré l'impact de ces interférences sur la stabilité des prix et sur leur capacité à générer des crises globales. Le Canada doit valoriser les ressources pétrolières puisqu'il y va de l'intérêt national. La sécurité énergétique se construit à long terme et le projet d'inversion de la ligne 9 contribue au renforcement global de notre économie, grâce à une meilleure intégration des économies provinciales, une valorisation multiple des ressources et un approvisionnement plus sécuritaire qui, de facto, améliore les conditions d'affaires et d'investissement.

Vision dynamique du développement durable
MEQ considère que différents avantages économiques de l'inversion de la ligne 9 ne nuiront pas à la capacité du Québec de poursuivre ses ambitions environnementales. Il s'agit de renverser le flux d'un oléoduc et pour MEQ, le Québec ne peut renoncer à un projet économique de cette importance. « Nous n'évoluerons pas vers une économie plus verte, en refusant l'absence totale de risque. Il s'agit d'un arbitrage entre la minimisation des impacts environnementaux et l'optimisation des avantages économiques, avec la poursuite des efforts d'investissements dans les technologies vertes, conformément à ce qui est observé dans toutes les industries. Notre responsabilité dans le développement durable se trouve dans ce pragmatisme », a conclu Simon Prévost.

Éléments de preuve de Manufacturiers et exportateurs du Québec, dans le cadre des audiences de l'Office national de l'énergie.

À propos de MEQ
meq.ca
Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) est une association dont la mission est d'améliorer l'environnement d'affaires et d'aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux grâce à son leadership, son expertise, son réseau et la force de ses membres. Les cinq piliers de son action sont : représentation politique, information stratégique, occasions d'affaires, meilleures pratiques et réseautage. MEQ est une division de Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC), la plus importante association commerciale et industrielle au pays fondée en 1871.

SOURCE : Manufacturiers et exportateurs du Québec

Renseignements :

Kareen Pate, Conseillère, affaires publiques
Manufacturiers et exportateurs du Québec
514-866-7774, poste 2125 / cell : 514-806-4621/ kareen.pate@meq.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.