Audiences du CRTC sur l'avenir de la télévision - Les nouveaux fournisseurs de programmation doivent aussi participer au financement du contenu canadien

GATINEAU, QC, le 15 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Étant réglementés, les distributeurs conventionnels de la télévision participent au financement de la programmation canadienne par le Fonds des médias du Canada (FMC). Les nouveaux joueurs, tel Netflix, profitent d'une exemption à la réglementation, ce qui leur donne un avantage indu. Pour profiter de notre marché, ils doivent aussi participer au financement du système canadien tout comme les entreprises réglementées.

Le SCFP, par le biais de son Conseil provincial du secteur des communications (CPSC), a plaidé devant le CRTC en faveur d'un nouveau modèle de financement qui requiert d'emblée, la réglementation des nouveaux fournisseurs de programmation.

« Le CRTC doit mettre fin à l'ordonnance d'exemption relative aux entreprises de radiodiffusion de nouveaux médias. Cette ordonnance a été adoptée il y a 15 ans, à une époque où l'accès à la vidéo était encore difficile sur Internet, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Depuis, les services par contournement ont bénéficié des améliorations apportées aux réseaux des fournisseurs de services Internet (FSI) et se sont développés avec succès. Il n'y a plus de raison, selon nous, de maintenir ces joueurs à l'extérieur du système réglementé », a argumenté Réjean Beaudet, président du Syndicat des employé(e)s de TVA à Montréal.

Le Fonds des médias du Canada (FMC), une importante source de financement des émissions produites au Canada, prévoit une baisse de ses revenus. Moins il y aura d'argent au FMC, moins il y aura d'émissions de qualité canadiennes.

« Il faut faire quelque chose, car la réalisation de la politique canadienne de radiodiffusion est directement compromise, et ce à plusieurs égards », de conclure Nathalie Blais, conseillère au Service de la recherche du SCFP.

Comptant plus de 111 000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 9300 membres du secteur des communications au Québec. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, l'éducation, les universités, l'énergie, les municipalités, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte.   

 

SOURCE : Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements : Nathalie Blais, Recherche SCFP, cell (438) 274-9291; Lisa Djevahirdjian, Information SCFP, cell. (514) 831-3815


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.