Audiences des universités: certains recteurs se défilent selon la FEUQ

MONTRÉAL, le 23 août /CNW Telbec/ - « Les recteurs doivent rendre des comptes sur la gestion de leurs universités! Les étudiants s'attendent à des réponses claires à des questions claires ». C'est le message que le président de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Louis-Philippe Savoie, envoie aux recteurs qui comparaitront devant la Commission de la culture et de l'éducation pour la deuxième semaine des audiences de la loi 95. Pour la FEUQ, lorsqu'on demande à une administration universitaire comment, par exemple, elle compte revenir à l'équilibre budgétaire, elle doit donner une réponse claire et précise.

En effet, les universités ont profité des audiences de la dernière semaine afin de parler de financement des universités au lieu de parler de leur gestion. Étant donné le peu de temps qui est consacré à chaque université - trois heures à tous les trois ans - il arrive que des questions pertinentes ne puissent pas être posées. « Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs! Avant de réinvestir dans les universités, est-ce que l'on peut s'assurer que l'argent des contribuables et des étudiants est utilisé efficacement », demande M. Savoie. La FEUQ tient à rappeler que les contribuables du Québec investissent 2,7 milliards de dollars dans les universités et que les étudiants donnent 600 millions $ à chaque année en frais de scolarité et en frais institutionnels obligatoires.

La FEUQ poursuivra donc son travail et elle continuera à dénoncer sur son site internet, www.vigieeducation.org, les décisions douteuses de gestion. « Les étudiants sont parmi les personnes les mieux placées pour constater l'efficacité et l'efficience de certaines mesures. La voix des représentants de la communauté universitaire doit être entendue, au même titre que celle des administrations », suggère Louis-Philippe Savoie. Depuis la mise en place des audiences, en 1995, la FEUQ déplore l'absence de membres de la communauté universitaire qui pourraient donner un éclairage différent sur l'utilisation des fonds des universités.

La FEUQ déplore aussi l'absence de la ministre Beauchamp des audiences. Elle espère toujours qu'elle interviendra au courant des audiences et qu'elle expose sa vision et son évaluation du processus de reddition qui a cours présentement. « Les étudiants donnent encore une chance à la ministre avant de lui décerner une mauvaise note à son bulletin », termine M. Savoie.

Au programme cette semaine : le Siège social de l'Université du Québec (23 août), l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l'Université du Québec à Chicoutimi (24 août), l'Université de Montréal, l'Université du Québec à Montréal (25 août) et finalement, l'Institut national de recherche scientifique (27 août). L'Université McGill ainsi que l'Université comparaitront lors de la dernière journée.

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 14 associations membres et forte de 115 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec. href="http://www.feuq.qc.ca/">www.feuq.qc.ca

SOURCE Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements : Renseignements:

Mathieu Le Blanc, attaché de presse FEUQ, bureau : (514) 396-3380, Cell. : (514) 609-3380

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.