Au sortir de l'hiver, les perspectives à court terme du Canada s'avèrent quelque peu meilleures

OTTAWA, le 6 mai 2014 /CNW/ - L'indicateur avancé composite du Conference Board du Canada a progressé de 0,4 % en mars, mais le gain est en bonne partie dû à la fin d'un hiver long et éprouvant.

FAITS SAILLANTS
    
  • Six des dix composantes ont progressé en mars tandis que trois reculaient et une restait stable.
  • La demande d'exportation s'accroît, mais la faiblesse du marché de l'habitation et du marché du travail plombe l'économie intérieure.


« Les exportations sont demeurées le point fort de l'économie canadienne, surtout en raison de la demande américaine accrue, indique Pedro Antunes, économiste en chef adjoint au Conference Board du Canada. La demande industrielle des États-Unis a fait grimper les prix des produits de base, ce qui a aidé la Bourse de Toronto à atteindre un nouveau sommet ».

La croissance de l'indicateur s'explique en grande partie par le nombre particulièrement élevé de nouvelles commandes de biens manufacturés, qui affichent leur plus forte augmentation inscrite à ce jour (selon les données recueillies depuis 1952). Mais la croissance de mars provient d'un seul et même contrat de défense. Ainsi, malgré les gains de l'indicateur, un rebond minime de la croissance économique est prévu, rebond probablement attribuable à la fin d'un hiver rigoureux.

L'indicateur a progressé de 0,2 % en janvier, entre autres à cause des conditions hivernales difficiles connues un peu partout en Amérique du Nord. À la suite d'une révision à la hausse, il a augmenté de 0,4 % en février.

Alors que les perspectives s'améliorent pour les exportateurs, la faiblesse du marché de l'habitation et du marché du travail mine la confiance des consommateurs.

« La demande intérieure demeure faible au Canada, souligne l'auteur de l'indicateur composite avancé, Philip Cross. Les ventes de logements existants et les mises en chantier ont reculé; les mises en chantier sont à leur plus bas depuis un an ». M. Cross  précise en outre que les demandes d'assurance-emploi ont grimpé pour un deuxième mois de suite.

Il s'agit de la quatrième publication de l'indicateur avancé composite, qui tient compte du rendement de dix composantes reflétant la conjoncture économique à court terme. Dernier-né des indicateurs macroéconomiques du Conference Board, il met en lumière l'évolution du cycle économique (périodes de croissance accrue ou lente) quelque six ou sept mois à l'avance. Son auteur, Philip Cross, s'est spécialisé dans le domaine macroéconomique pendant 36 ans à Statistique Canada.

L'Indicateur avancé composite paraît une fois par mois et est fourni aux abonnés de la bibliothèque virtuelle (e-library) du Conference Board.

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

Yvonne Squires, Relations avec les médias
Tél.: 613- 526-3090, poste 221
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca
Le Conference Board du Canada


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.