Au cours des 5 dernières années, 19 travailleurs ont été blessés lors d'un contact avec le courant électrique - Travailleur électrisé : la CSST identifie des lacunes dans le raccordement du coffret de sectionnement

VALLEYFIELD, QC, le 27 mai 2014 /CNW Telbec/ - Le 16 septembre 2013, au moment où une panne électrique est en cours, un électricien pour l'entreprise Technivolt électrique inc. est électrisé alors qu'il répond à un appel de service pour un centre d'hébergement de la région. Parmi les causes à l'origine de l'accident, la CSST identifie des lacunes dans le raccordement du coffret de sectionnement du circuit de la génératrice.

La CSST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête et rappelle à tous les employeurs leur obligation de s'assurer que les équipements fournis, les méthodes de travail et l'organisation du travail sont sécuritaires. Rappelons qu'au Québec, entre 2009 et 2013, 19 travailleurs ont été blessés lors d'un contact avec le courant électrique.

Électrisé en touchant les fusibles à mains nues

Le jour de l'accident, une panne électrique couvrant la région de Salaberry-de-Valleyfield prive de courant 120 000 abonnés d'Hydro-Québec, dont le centre d'hébergement concerné. La génératrice du centre démarre comme il se doit en cas de panne, mais les appareils électriques ne fonctionnent toujours pas. Le centre fait donc appel à la compagnie Technivolt électrique inc. pour déterminer le problème.

À son arrivée sur les lieux, l'électricien se rend dans la salle, plongée dans l'obscurité totale, où se trouve la génératrice. Deux employés du centre l'accompagnent, chacun muni d'une torche. L'électricien se rend tout d'abord au permutateur automatique et l'actionne avant de se diriger vers la génératrice et le coffret de sectionnement. Il ouvre le coffret de sectionnement et réalise des tests à l'aide de son multimètre dans la partie supérieure du coffret et sur les fusibles. L'électricien dépose son multimètre dans le bas du cabinet et met les deux mains sur les deux fusibles de droite. Il s'effondre alors au sol, en arrêt cardiaque. Un médecin présent au centre d'hébergement porte assistance à l'électricien pendant que les secours arrivent. L'électricien est transporté à l'hôpital, d'où il sortira quelques jours plus tard.

Mieux identifier les dangers

L'enquête de la CSST a permis d'établir trois causes pour expliquer cet accident. D'abord, un bris dans le permutateur automatique fait griller les fusibles du circuit qui permet à la génératrice d'alimenter le bâtiment. Ensuite, le coffret de sectionnement, qui était raccordé à l'envers, fait en sorte que le bas des fusibles reste sous tension lors de l'ouverture du sectionneur. Enfin, l'électricien est électrisé au moment où il touche les fusibles à mains nues.

La CSST exige de l'employeur qu'il rende ses méthodes de travail sécuritaires

À la suite de l'accident, la CSST a interdit l'utilisation du coffret de sectionnement du circuit de la génératrice. La modification du coffret de sectionnement et le remplacement du permutateur automatique ont été autorisés après que l'employeur a fourni une méthode de travail sécuritaire.

La CSST considère que l'employeur, Technivolt électrique inc., a agi de façon à compromettre la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat d'infraction lui a été délivré. Pour cette infraction, l'amende peut varier de 15 698 $ à 62 790 $ pour une première offense, et de 31 395 $ à 156 976 $ en cas de récidive.

Les accidents du travail, ça blesse plus de monde qu'on pense!

Chaque jour au Québec, 228 personnes se blessent en travaillant… et c'est sans compter tous les autres qui sont aussi blessés par ces accidents. Conjoints, enfants, parents, amis, collègues, patrons : tout le monde en souffre! Les accidents du travail et les maladies professionnelles peuvent être évités par une gestion permanente de la santé et de la sécurité.

L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe et participer à l'identification des dangers, à leur élimination et à leur contrôle. Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs.

Le rapport d'enquête de l'accident est disponible dans le site Web de la CSST, au http://www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004017.pdf

Une photo de la scène de l'accident est disponible, libre de droit, en format JPG, à l'adresse suivante :
http://www.csst.qc.ca/salle_de_presse/actualites/2014/PublishingImages/travailleur-electrise_valleyfield.jpg

Pour en savoir plus sur la santé et la sécurité du travail, visitez le www.csst.qc.ca.

Source :  
      
      
      
Claudia Matteau, communicatrice régionale
CSST - Direction régionale de Valleyfield
Tél. : 450 377-6200, poste 6220, ou 1 800 668-2550
claudia.matteau@csst.qc.ca

 

SOURCE : Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements :

Claudia Matteau, communicatrice régionale
CSST - Direction régionale de Valleyfield
Tél. : 450 377-6200, poste 6220, ou 1 800 668-2550
claudia.matteau@csst.qc.ca

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.