Au cours de son mandat à la présidence du conseil d'administration, Michel Labrecque a dynamisé la Société de transport de Montréal

MONTRÉAL, le 28 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Le directeur général, M. Carl Desrosiers, et les membres du comité de direction de la Société de transport de Montréal (STM) saluent le travail exceptionnel accompli par M. Michel Labrecque à titre de président du conseil d'administration de janvier 2009 à aujourd'hui.

Sous son impulsion, la STM a atteint des records d'achalandage grâce au Programme d'amélioration de services de transport en commun (PASTEC) initié en 2007. Pour y parvenir, l'offre de service globale a été augmentée de 25 % alors que l'objectif de croissance fixé par le gouvernement du Québec était de 16 %. Les résultats de 2012 se sont inscrits dans cette foulée : l'offre a atteint 168,3 millions de kilomètres et la STM atteint un nouveau record historique d'achalandage avec 412,6 millions de déplacements, et ce, tout en obtenant un taux de satisfaction générale de la clientèle de 88 %.

En 2011, la STM s'est dotée de son Plan stratégique 2020 qui vise à assurer les besoins en mobilité durable de la population en offrant le réseau de transport collectif le plus performant en Amérique du Nord. Avec ce véritable plan de match, la STM vise un achalandage de 540 millions de déplacements en 2020. Il s'appuie notamment sur une expérience client améliorée et sur d'importants investissements dans le maintien des infrastructures, l'acquisition de matériel roulant, la croissance de l'offre de service, la diversification ainsi que l'électrification des modes de transport collectif. Conformément à ces objectifs, la STM a poursuivi plusieurs grands projets tels que les nouvelles voitures de métro AZUR, Réno-Métro, la réfection majeure de la station Berri-UQAM, les mesures préférentielles pour bus (MPB), iBUS, l'électrification du réseau de surface, le renouvellement du parc de bus et de ses installations (Centre Stinson et Complexe Crémazie), OPUS, et le déploiement d'une nouvelle image de marque intitulée Mouvement collectif.

À titre de représentant de la clientèle, M. Labrecque a, entre autres, poussé le développement de l'information à la clientèle, notamment par les réseaux sociaux. Au cours des dernières années, la communication avec les clients a évolué pour englober les nouveaux canaux électroniques, transformant les plateformes traditionnelles et créant un nouvel univers numérique pour la STM avec Twitter, Facebook, YouTube et Linkedln. Pour répondre à l'intérêt grandissant manifesté par les clients pour l'état du service du métro, la STM a créé quatre comptes Twitter pour les différentes lignes. L'accroissement du nombre d'abonnés démontre l'intérêt et la pertinence de ce type de service.

Durant cette période, la STM a priorisé la question du développement durable. Dès 2010, elle s'est dotée d'une politique corporative de développement durable et s'est engagée à titre de signataire de la Charte de développement durable de l'Union internationale des transports publics (UITP). La STM a dévoilé son Plan de développement durable, dont la portée s'étend jusqu'en 2020 et qui stipule que les considérations environnementales, économiques et sociales, dont l'accessibilité universelle, seront intégrées à l'ensemble de ses activités et de ses processus d'affaires. Grâce aux efforts de la STM et de ses partenaires, Montréal a été désignée ville-hôte du 62e congrès international et de l'exposition sur la mobilité et les transports urbains de l'UITP, qui se tiendront en 2017 à l'occasion du 375e anniversaire de Montréal.

Au plan de la performance, le métro a été reconnu par le Collège impérial de Londres comme le plus productif du monde pour quatre années consécutives, soit de 2008 à 2011. De plus, la STM a reçu 56 prix dont deux Mercuriades de la Fédération des chambres de commerce du Québec en 2012, le Prix de la meilleure société de transport en Amérique du Nord de l'American Public Transportation Association (APTA) en 2010 et le Special Merit Award for Commitment to the Environment au MetroRail de Milan en 2011.

Cette période fut aussi marquante pour les relations de travail. Malgré un cadre financier très étroit, un règlement est intervenu l'année dernière avec les six unités d'accréditation syndicale. La paix syndicale est ainsi assurée jusqu'en 2018. De plus, une entente sur l'amélioration de la performance a été signée avec le Syndicat des employés d'entretien, entente qui mise et la reconnaissance des gains de la performance.

À l'échelle internationale, la STM a complété en 2011 l'échange culturel entamé quelques années plus tôt avec la Régie autonome des transports parisiens. En échange de la restauration complète de l'entourage Guimard de la station Square-Victoria, la STM a remis l'œuvre La Voix lactée de Geneviève Cadieux, impressionnante mosaïque qui orne désormais les murs de la station Saint-Lazare du métro de Paris. Un autre échange culturel a été lancé en 2013 avec le métro de Bruxelles; il se terminera en 2016 à l'occasion des 50 ans du métro de Montréal et des 40 ans du métro de Bruxelles.

Enfin, la STM a considérablement bonifié le cocktail transport en offrant huit lignes de bus équipées de supports à vélo, un projet-pilote de voie réservée partagée sur la rue Viau, un projet-pilote de glissoires dans deux stations de métro et un projet-pilote de stationnement à vélo à accès contrôlé à la station Lionel-Groulx. Comme l'a souligné M. Labrecque au cours des ans, « L'avenir de la mobilité, c'est le cocktail transport qui permet l'utilisation de divers modes au cours d'un même déplacement. C'est donc un panaché de modes de transport : traditionnels et nouveaux, collectifs et individuels. Et le vélo est sans contredit une constituante majeure de ce cocktail transport sur lequel la STM mise beaucoup, notamment pour offrir une alternative santé à l'utilisation de la voiture ».

Quant à la filiale commerciale de la STM, Trangesco, elle a vu son modèle d'affaires se transformer et a pris les moyens nécessaires pour pouvoir identifier, concevoir, développer et gérer les partenariats les plus stratégiques, notamment avec Quebecor Media pour l'installation d'abribus numériques interactifs, avec Bell, Rogers, Telus et Vidéotron pour l'implantation d'un réseau mobile souterrain, et avec la Corporation Sun Media pour la distribution du journal 24 heures dans le réseau du métro. Ces partenariats, conclus à la suite d'appels d'intérêt public, ont permis d'en offrir plus à la clientèle. Avec un chiffre d'affaires qui atteindra près de 35 millions de dollars en 2013, Transgesco joue pleinement son rôle de générer des revenus autres que tarifaires tout en respectant la mission de la STM.

« Au nom des membres du comité de direction et des employés de la STM, je tiens à remercier très sincèrement M. Michel Labrecque, un homme passionné, dévoué et inspirant. Je salue tout le travail qu'il a réalisé pour faire reconnaître l'importance de financer adéquatement le transport collectif par des sources dédiées, indexées et récurrentes qui permettront de relever les défis de la mobilité durable », a déclaré le directeur général de la STM, M. Carl Desrosiers.

SOURCE : Société de transport de Montréal

Renseignements :

Isabelle A. Tremblay
Direction principale - Affaires publiques
Société de transport de Montréal (STM)
Téléphone : (514) 280-4940


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.