Au Canada, neuf parents sur dix (88 %) sont en faveur de la vaccination des garçons contre le VPH dans le cadre d'un programme public de vaccination à l'école

À l'heure actuelle, seules les filles peuvent être vaccinées à l'école dans le cadre de programmes financés par l'État

TORONTO, le 19 janv. 2012 /CNW Telbec/ - Selon un sondage mené par Ipsos pour le compte de Merck, neuf parents d'enfants de 10 à 17 ans sur dix (88 %) sont « pour » (54 % fortement/34 % plutôt) que le gouvernement de leur province finance la vaccination contre le VPH et la protection contre les verrues génitales pour les garçons, en plus des filles. En outre, la proportion de personnes fortement pour cette initiative grimpe de 10 points chez les répondants qui, durant le sondage, ont cliqué sur un lien pour voir des photos de verrues génitales, une conséquence possible du VPH chez les garçons. Au total, seulement un parent sur dix (12 %) serait contre (4 % fortement/8 % plutôt) ce type de programme public pour les garçons.

À l'heure actuelle, seules les filles peuvent être vaccinées contre le VPH aux frais de l'État dans le système d'écoles publiques. Mais neuf parents sur dix (91 %) sont « d'accord » (64 % fortement/27 % plutôt) pour dire que « la vaccination des garçons et des filles contre le VPH offrira une meilleure protection que la vaccination des filles uniquement ». Seul un répondant sur dix (9 %) est en désaccord (3 % fortement/6 % plutôt) avec cette idée.

À l'heure actuelle, presque tous les parents (93 %) sont pour (66 % fortement/27 % plutôt) le système actuel en vigueur dans les provinces en vertu duquel le gouvernement offre gratuitement aux filles le vaccin contre le VPH dans le cadre de programmes de santé publique. Toutefois, neuf parents sur dix (87 %) estiment qu'il est « important » (47 % très/40 % plutôt) que les garçons et les hommes soient vaccinés contre le VPH, alors que seulement 13 % estiment que ce n'est pas important (3 % pas du tout/10 % pas très). La proportion de répondants qui est fortement d'accord grimpe de sept points au sein de ceux qui choisissent de regarder les photos de verrues génitales pendant qu'ils répondent au sondage.

La plupart des parents de garçons (85 %) disent qu'ils permettraient à leur fils de se faire vacciner à l'école dans le cadre d'un programme public pour la prévention de l'infection au VPH et la protection contre les verrues génitales. Seulement 15 % disent qu'ils ne permettraient probablement pas à leur fils de se faire vacciner.

À propos du sondage
Voilà quelques-uns des résultats d'un sondage mené par Ipsos Reid pour le compte de Merck entre le 15 février et le 2 mars 2011. Le sondage a été mené en ligne auprès d'un échantillonnage de 1 108 parents de filles et 1 123 parents de garçons provenant du panel en ligne canadien d'Ipsos. Tous les parents avaient des enfants âgés de 10 à 17 ans. Un sondage auprès d'un échantillonnage probabiliste non pondéré de cette taille, avec un taux de réponse de 100 %, comporterait une marge d'erreur approximative de +/- 2 points de pourcentage, 19 fois sur 20, par rapport aux résultats qui auraient été obtenus si l'ensemble de la population de parents d'enfants de 10 à 17 ans du Canada avait été sondée. Toutes les enquêtes par sondage peuvent comporter des erreurs d'autres sources, y compris, mais sans s'y limiter, des erreurs de couverture et de mesure.

À propos d'Ipsos Reid
Ipsos Reid est le chef de file de l'information commerciale au Canada et la plus importante maison de sondages d'opinion publique au pays. Présent dans huit villes, Ipsos Reid emploie plus de 600 professionnels et agents de collecte de données au Canada. L'entreprise dispose du plus vaste réseau de centres d'appels du Canada et des plus grands panels prérecrutés, composés de foyers ou de répondants en ligne. Ses activités canadiennes d'études de marché et d'affaires publiques reposent sur une équipe de spécialistes chevronnés de la recherche possédant une vaste expérience dans divers secteurs d'activité. Ipsos Reid utilise les meilleurs véhicules de recherche du Canada. C'est ainsi qu'elle peut offrir à ses clients des renseignements utiles et pertinents. Ipsos Reid fait partie de la société Ipsos, un fournisseur mondial de premier plan en matière d'études de marché. Pour en savoir davantage, visitez le www.ipsos.ca

Bas de vignette de la vidéo : "Vidéo : Alexandra Evershed, vice-présidente principale, Ipsos Reid au sujet du sondage : VPH - Sondage d'opinion publique auprès de parents canadiens 2011". Lien URL de la vidéo : http://stream1.newswire.ca/cgi-bin/playback.cgi?file=20120119_C6000_VIDEO_FR_8238.mp4&posterurl=http://photos.newswire.ca/images/20120119_C6000_PHOTO_FR_8238.jpg&clientName=IPSOS%20REID&caption=Vid%26%23233%3Bo%20%3A%20Alexandra%20Evershed%2C%20vice%2Dpr%26%23233%3Bsidente%20principale%2C%20Ipsos%20Reid%20au%20sujet%20du%20sondage%20%3A%20VPH%20%2D%20Sondage%20d%27opinion%20publique%20aupr%26%23232%3Bs%20de%20parents%20canadiens%202011&title=IPSOS%20REID%20%2D%20Vaccination%20contre%20le%20VPH&headline=Au%20Canada%2C%20neuf%20parents%20sur%20dix%20%2888%20%25%29%20sont%20en%20faveur%20de%20la%20vaccination%20des%20gar%26%23231%3Bons%20contre%20le%20VPH%20dans%20le%20cadre%20d%27un%20programme%20public%20de%20vaccination%20%26%23224%3B%20l%27%26%23233%3Bcole

SOURCE IPSOS REID

Renseignements :

Alexandra Evershed 

Vice-présidente principale 

Ipsos Reid 

613.688.8972 
alexandra.evershed@ipsos.com

Pour consulter l'ensemble des résultats compilés, visitez notre site Web à www.ipsos-na.com.

Profil de l'entreprise

IPSOS REID

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.