Assez, c'est assez : les étudiantes et étudiants autochtones exigent des mesures pour améliorer l'accès à l'éducation postsecondaire

OTTAWA, le 25 janv. 2012 /CNW/ - Les étudiantes et étudiants demandent au gouvernement fédéral de respecter les droits issus de traité qui garantissent aux Autochtones l'accès à l'éducation postsecondaire. Malgré l'augmentation des frais de scolarité dans de nombreuses provinces, le taux d'augmentation du financement accordé au Programme d'aide aux étudiants de niveau postsecondaire (PAENP) a été plafonné à deux pour cent depuis 1998. Cette politique a empêché des dizaines de milliers d'étudiantes et d'étudiants autochtones de poursuivre des études au collège ou à l'université.

« Si le gouvernement fédéral veut vraiment donner aux étudiantes et étudiants autochtones les compétences et la formation dont ils ont besoin pour participer à l'économie canadienne, il doit augmenter l'aide financière pour ceux qui sont prêts à fréquenter un collège ou une université », dit Patrick Smoke, le représentant des étudiantes et étudiants autochtones à la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. « Le PAENP est un programme très réussi qui a fait ses preuves, mais qui est sérieusement à court de fonds. »

Le plafonnement du financement du PAENP a fait qu'environ 20 000 étudiantes et étudiants admissibles attendent de l'aide financière pour continuer leurs études. Les communautés des Premières nations et des Inuits doivent prendre des décisions extrêmement difficiles lorsqu'elles doivent choisir parmi ces étudiantes et étudiants ceux qui recevront de l'aide, et combien ils recevront.

« Au-delà des obligations morales et légales du gouvernement fédéral d'accorder de l'aide aux étudiantes et étudiants autochtones pour qu'ils puissent accéder à l'éducation, la garantie de l'accès à l'éducation aurait un impact considérable sur l'économie canadienne », a ajouté Patrick Smoke. « Le gouvernement fédéral doit éliminer le plafond de financement du PAENP et respecter les engagements de longue date envers les peuples des Premières nations.

Au cours de la semaine du 1er février, des étudiantes et étudiants partout dans le pays tiendront une Journée nationale d'action étudiante pour revendiquer une amélioration de l'accès à l'éducation postsecondaire pour tous et pour toutes. Des étudiantes et étudiants organiseront des actions et des manifestations dans plusieurs villes canadiennes, dont Ottawa, Toronto, Regina et Vancouver, pour la réduction des frais de scolarité et des dettes d'études, et l'augmentation du financement pour l'éducation.

Pour de plus amples renseignements sur la Journée nationale d'action étudiante, visitez le site www.leducationestundroit.ca.

SOURCE Fédération canadienne des étudiant(e)s

Renseignements :

Roxanne Dubois, présidente nationale, 613-232-7394
Patrick Smoke, représentant des étudiantes et étudiants autochtones, 705-931-2445


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.