Assemblée extraordinaire des membres de l'AQPP - Les pharmaciens propriétaires mettront tout en œuvre pour faire respecter l'entente avec le ministre de la Santé et des Services sociaux

MONTRÉAL, le 21 avril 2016 /CNW Telbec/ - Les pharmaciens propriétaires du Québec sont plus mobilisés que jamais pour faire respecter l'entente signée avec le ministre de la Santé et de Services sociaux. Réunis hier en assemblée extraordinaire à Drummondville, près de 800 pharmaciens et pharmaciennes de partout au Québec ont exprimé leur inquiétude et leur indignation face au non-respect de la signature du ministre de la Santé, et se sont ralliés derrière les moyens d'action suggérés par l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP). Cette mobilisation sans précédent témoigne de la détermination des pharmaciens à obtenir justice et à faire valoir leurs droits.

L'assemblée extraordinaire fait suite à la publication, le 13 avril dernier, du Règlement modifiant le Règlement sur les avantages autorisés à un pharmacien confirmant le non-respect de l'entente de juin 2015, portant la signature du ministre Barrette.

« À très court terme, le ministre doit honorer sa signature et mettre en place la mesure d'atténuation prévue à notre entente. Il en va de la rentabilité des pharmacies communautaires et des nombreux emplois qui y sont associés, et surtout de l'accès aux soins de santé de première ligne offerts par les pharmaciens aux patients », indique Jean Thiffault, président de l'AQPP.

« L'AQPP et ses membres ont été trompés »
Pour ce faire, les pharmaciens propriétaires comptent notamment sur l'avis de différend signifié au MSSS et à la RAMQ, par les procureurs de l'AQPP, dont l'ancien premier ministre du Québec et avocat associé chez Davies Ward Philips & Vineberg, Me Lucien Bouchard, présents lors de l'assemblée hier soir.

Selon l'avis de différend, « l'intention avouée des parties était de permettre aux membres de l'AQPP de récupérer le manque à gagner résultant des mesures d'économie à même les allocations professionnelles dans le but de maintenir la rentabilité des pharmacies et l'offre de service au public ». Or, « l'AQPP et ses membres ont carrément été trompés ». L'avis de différend invite par ailleurs le ministre de la Santé à s'asseoir et négocier pour éviter la tenue d'un procès. Les pharmaciens propriétaires ont aussi discuté de moyens d'action et de sensibilisation additionnels qu'ils déploieront au cours des prochaines semaines.  

Rappels des faits et des événements
En juin dernier, les pharmaciens ont été les seuls professionnels de la santé à accepter de contribuer à l'effort budgétaire du gouvernement en lui versant 400 M$ sur trois ans, à même leurs honoraires en vigueur actuellement, et ce, sous la menace de l'application du projet de loi 28. En guise de mesure de compensation, le gouvernement s'était engagé, via une entente signée, à déplafonner pour une période de trois ans les allocations professionnelles, soit le montant que remettent aux pharmaciens les compagnies de médicaments génériques en fonction de leurs achats d'un médicament donné. Or, après avoir fréquemment donné sa parole dans les médias et à l'Assemblée nationale que l'entente est respectée, le ministre a changé les modalités de manière unilatérale.

71 M$ de manque à gagner
L'AQPP estime que le nouveau règlement du ministre causera un manque à gagner au 27 janvier 2017, de 71 M$ par rapport à l'entente signée. Cet écart est d'autant plus préoccupant que le quart des pharmacies communautaires se trouve actuellement en situation économique précaire.

À propos des allocations professionnelles
L'AQPP rappelle que les pharmaciens ne sont pas attachés aux allocations professionnelles, puisqu'ils souhaitent d'abord être rémunérés à leur juste valeur pour leur expertise et les services pharmaceutiques qu'ils rendent. Toutefois, dans le modèle actuel et à court terme, ces allocations sont essentielles pour le maintien des pharmacies communautaires. Elles sont encadrées et doivent obligatoirement être investies à 100 % dans les services pharmaceutiques de proximité aux patients.

À propos de l'AQPP
L'Association québécoise des pharmaciens propriétaires est constituée en vertu de la Loi sur les syndicats professionnels et elle représente les 2 048 pharmaciens propriétaires des 1 866 pharmacies du Québec, qu'ils soient affiliés ou non à une chaîne ou à une bannière commerciale.

 

SOURCE Association québécoise des pharmaciens propriétaires

Renseignements : Pour information et demandes d'entrevues : Jean-Michel Nahas, CASACOM, jnahas@casacom.ca, (514) 817-1185

LIENS CONNEXES
www.aqpp.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.