Art public au cœur du Quartier des spectacles - La rue Jeanne-Mance accueillera une œuvre d'art public formée de cinq éléments, réalisée par Stephen Schofield

MONTRÉAL, le 9 mai 2013 /CNW Telbec/ - Mme Élaine Ayotte, responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif de la Ville de Montréal, annonce que l'artiste en arts visuels Stephen Schofield a remporté le concours mené par le Bureau d'art public pour la réalisation et l'installation d'une œuvre sur la rue Jeanne-Mance dans le Quartier des spectacles, entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard René-Lévesque. L'œuvre, formée de cinq éléments distincts, évoque le monde du spectacle en faisant référence aux arts de la scène. Elle pourra être vue en 2014.

Dans ce projet, Stephen Schofield explore la gestuelle de la main à travers le corps montré dans différentes postures et dans différents registres de représentation. Les passants prendront plaisir à découvrir, d'une plateforme à l'autre, les différentes disciplines et activités du monde du spectacle de même que ses acteurs, évoqués ou représentés dans l'œuvre. Ces éléments seront déposés sur cinq plateformes en béton blanc conçus par l'agence Daoust Lestage inc. Ce projet s'inscrit dans l'application de la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics du gouvernement du Québec. Notons qu'en raison de l'envergure du projet, la Ville a décidé de bonifier le montant prévu par la Politique avec une contribution de 137 095,62$, portant ainsi le budget total de cette nouvelle œuvre d'art à 722 893,25$.

« Le développement de l'art public à Montréal me tient à cœur, car il façonne l'identité culturelle de notre métropole à l'échelle locale et internationale. Le Quartier des spectacles compte plusieurs scènes, voici une scène pérenne  pour les arts visuels. L'œuvre de Stephen Schofield se veut un hommage au monde du spectacle et elle prend tout son sens dans le quartier. Je félicite M. Schofield et je suis fière que son œuvre soit installée dans un si beau lieu au centre-ville. Je remercie les six artistes finalistes pour leur travail remarquable : David Armstrong-Six, Valérie Blass, Michel de Broin, Valérie Kolakis, Stephen Schofield et Louise Viger », a déclaré Mme Ayotte.

Quelques mots sur l'artiste
Né à Toronto, Stephen Schofield vit et travaille à Montréal. Depuis trente ans, la représentation figurative, plus précisément celle du corps humain, est au cœur de sa pratique artistique qui regroupe le dessin, la sculpture et la performance. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs galeries, musées et événements artistiques au Canada, aux États-Unis et en France. Détenteur d'une maîtrise en arts visuels de l'Université Concordia, il est professeur à l'École des arts visuels et médiatiques de l'UQÀM. Stephen Schofield a reçu le Prix Louis-Comtois de la Ville de Montréal en 2004. Il est représenté par la Galerie Joyce Yahouda.

Montréal et l'art public
La Ville de Montréal a créé le Bureau d'art public il y a 23 ans afin qu'il se consacre à l'acquisition, la conservation et la restauration de la collection municipale d'œuvres d'art public. La métropole bénéficie aujourd'hui d'une collection de 311 œuvres d'art public, auxquelles s'ajoute la collection d'œuvres d'art public intégrées au métro de Montréal.

Une vidéo sur le concept de l'œuvre de Stephen Schofield pour la rue Jeanne-Mance est diffusée sur youtube.com/MTLVILLE et sur le site Internet de la Ville : ville.montreal.qc.ca.


FICHE TECHNIQUE

Œuvre d'art public de Stephen Schofield pour la rue Jeanne-Mance
Quartier des spectacles

Mise en contexte
Le concours répond à une volonté de développer l'art public dans le Quartier des spectacles et s'inscrit dans le cadre de travaux d'aménagement de la rue Jeanne-Mance. Conformément à la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics, la rue Jeanne-Mance dans le Quartier des spectacles sera dotée d'une œuvre d'art conçue spécifiquement pour ce lieu. En 2012, le Bureau d'art public de la Ville de Montréal tenait un concours sur invitation à l'intention des artistes professionnels en arts visuels pour la conception et la réalisation d'une œuvre d'art public fragmentée pour ce site.

Équipe de travail de la Ville de Montréal:
Bureau d'art public, Direction de la culture et du patrimoine, Ville de Montréal;

Partenaire
Daoust Lestage inc.

Mode d'acquisition
Concours sur invitation

Comité de sélection
Présidente : Johanne Lamoureux, professeure en histoire de l'art, Université de Montréal;

  • Marthe Carrier, directrice, Galerie B-312;
  • Anne-Marie Ninacs, commissaire indépendante;
  • Réal Lestage, associé, Daoust Lestage inc., responsable de la conception de l'aménagement du Quartier des spectacles;
  • Martin Maillet, PMP, Chef de projet, Ville de Montréal;
  • Pierre Fortin, directeur général, Partenariat du Quartier des spectacles et représentant des usagers;
  • Isabelle Riendeau, chargée de projets, Bureau d'art public, Ville de Montréal.

Artistes finalistes
Lors de la première rencontre du jury, six artistes ont été sélectionnés pour présenter un concept préliminaire : David Armstrong-Six, Valérie Blass, Michel de Broin, Valérie Kolakis, Stephen Schofield et Louise Viger.

Lors de la deuxième rencontre du jury, trois finalistes ont été désignés pour produire une maquette. Il s'agissait de David Armstrong-Six, Michel de Broin et Stephen Schofield. C'est la proposition de ce dernier qui a été retenue par le jury.

Budget
Ce projet s'inscrit dans l'application de la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics du gouvernement du Québec. Notons qu'en raison de l'envergure du projet, la Ville a décidé de bonifier le montant prévu par la Politique avec une contribution de 137 095,62$, portant ainsi le budget total de cette nouvelle œuvre d'art à 722 893,25$.

Informations sur la réalisation de l'œuvre 
Date de réalisation : 2013-2014
Collaboration : Infravert, Atelier du bronze et Attitudes enr.
Ingénierie : Nicolet Chartrand Knoll (NCK)

Description de l'œuvre et des éléments qui la composent
L'artiste réalisera une installation en cinq éléments qui s'intégra aux cinq plateformes de béton blanc situées le long de la rue Jeanne-Mance, entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard René-Lévesque.

Pour ce projet majeur d'art public, Stephen Schofield explorera la gestuelle de la main à travers le corps montré dans différentes postures et dans différents registres de représentation. Les passants prendront plaisir à découvrir, d'une plateforme à l'autre, les différentes disciplines et activités du monde du spectacle de même que ses acteurs, évoqués ou représentés dans l'œuvre. Cette installation mettra à profit de nouveaux procédés de moulage et de nouveaux matériaux, comme le béton Ductal, en plus de matériaux traditionnels.

Description des éléments de l'œuvre par l'artiste, Stephen Schofield

Plateforme 1 : Le figurant ─ Elle qui regarde

« Un comédien nu coulé en bronze est monté sur une chaise tandis que son interlocutrice, une metteure en scène, est assise sur une seule chaise sur la plateforme avoisinante ».

Matériaux : bronze, aluminium, peinture électrostatique, acier.

Plateforme 2 : La procession

« Une grande effigie est portée par un groupe d'enfants sur la deuxième plateforme. Évoquant les processions de fêtes populaires d'antan, l'effigie est tour à tour un héros célébré et porté par une foule en liesse, ou bien un tyran déchu exhibé tel un trophée ».

Matériaux : bronze, béton Ductal.

Plateforme 3 : La cadence

« Cette œuvre a été développée à partir d'un jeu simple de découpage modélisé par la suite pour une fabrication en industrie. Elle suggère aussi bien des mains qui applaudissent que les gestes enjoués d'un chef d'orchestre ».

Matériaux : aluminium, peinture électrostatique.

Plateforme 4 : Le théâtre intime

« Une structure d'acier inoxydable posée sur la plateforme prend l'aspect d'un socle qui soutient les formes géantes de deux paires de mains. Cette structure crée un espace architectural à l'échelle réduite comparable à un praticable. Le spectateur curieux qui pénètre dans la structure s'aperçoit que les formes des mains sont de véritables coquilles qui révèlent à l'intérieur tous les détails de mains d'enfants traduits à plus grande échelle. Le bout des doigts est parsemé de plusieurs percées qui laissent pénétrer la lumière naturelle en de multiples faisceaux dans cet espace mystérieux. Le spectateur invité à pénétrer au sein de la structure praticable fera l'expérience d'une architecture qui prend la forme naturelle d'une grotte parsemée de lumière ».

Matériaux : acier inoxydable, béton Ductal.

Plateforme 5 : Tenir en équilibre

« L'œuvre représente une jeune fille se tenant en équilibre sur une main. Son corps coulé en aluminium a pour base un poteau conique en aluminium. À la fois ludique et athlétique, son envol suggère la danse contemporaine. Sa jupe et sa grande main gauche sur laquelle elle est appuyée se placent en nette distinction au traitement réaliste des autres parties de son corps et font appel à la fantaisie des bandes dessinées. Par les lignes directrices de ses jambes et de son bras libre, elle indique l'ensemble des œuvres aux passants qui abordent la rue Jeanne-Mance par le Sud ».

Matériaux : aluminium, peinture électrostatique.

Notes biographiques de l'artiste
Né à Toronto, Stephen Schofield vit et travaille à Montréal. Depuis trente ans, la représentation figurative, plus précisément celle du corps humain, est au cœur de sa pratique artistique qui regroupe le dessin, la sculpture et la performance. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs galeries, musées et événements artistiques au Canada, aux États-Unis et en France. Détenteur d'une maîtrise en arts visuels de l'Université Concordia, il est professeur à l'École des arts visuels et médiatiques de l'UQÀM. Stephen Schofield a reçu le Prix Louis-Comtois de la Ville de Montréal en 2004. Il est représenté par la Galerie Joyce Yahouda.

Une vidéo sur le concept de l'œuvre de Stephen Schofield pour la rue Jeanne-Mance est diffusée sur youtube.com/MTLVILLE et sur le site Internet de la Ville : ville.montreal.qc.ca.


SOURCE : Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements :

Source :

Sarah Shirley, attachée de presse
Cabinet du maire et du comité exécutif, Ville de Montréal
514 872-5628

Renseignements :

Isabelle Poulin, relationniste
Affaires publiques, Ville de Montréal
514 868-3888


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.