Arrestations arbitraires au sommet du G20: Le Conseil central du Montréal
métropolitain invite la population à manifester

MONTRÉAL, le 29 juin /CNW Telbec/ - Des dizaines de milliers de manifestants, dont des représentants du Conseil central du Montréal métropolitain (CSN), ont défilé pacifiquement contre le G-20 dans les rues de Toronto la semaine dernière. Des milliers de policiers armés, bottés et casqués devaient y assurer la sécurité. Une question demeure : "la sécurité de qui? Certainement pas celle des citoyens ordinaires ni celle des militants venus contester la légitimité du club sélect des dirigeants de ce monde qui n'en ont que pour la finance et les grands industriels", souligne Francis Lagacé, deuxième vice-président du Conseil central.

La Coalition des luttes anticapitalistes 2010 (CLAC) a témoigné lors d'une conférence de presse tenue lundi dernier que des centaines de personnes ont été détenues arbitrairement sans connaître aucun chef d'accusation. Ces personnes ont été placées dans des cellules, à plusieurs, sans eau ni nourriture et sans possibilité de contacter qui que ce soit. Quelle que soit la raison pour laquelle on arrête une personne, rien n'autorise à ce qu'on la prive de ses droits fondamentaux garantis par la Charte canadienne des droits et libertés. Rappelons que le droit à la liberté d'expression inclut celui de manifester. À cet égard, le Conseil central du Montréal métropolitain (CSN) appuie la demande d'une enquête publique et indépendante telle que formulée par la Ligue des droits et libertés et par Amnistie internationale.

Une vieille loi concernant les travaux publics a été utilisée pour fouiller et arrêter toute personne qui s'approchait des fameuses clôtures. Pourtant, les personnes qu'on a fouillées au Allen Garden's étaient bien loin du périmètre de sécurité. "L'itinérant que j'ai vu se faire fouiller dans la rue ne représentait aucune menace pour personne", déclare Francis Lagacé.

"Nous ne voulons pas d'État policier, nous ne voulons pas de profilage social", a ajouté le porte-parole du conseil central. C'est pourquoi le Conseil central du Montréal métropolitain (CSN) appuie la manifestation du jeudi 1er juillet organisée par la CLAC à midi au Carré Saint-Louis, angle Saint-Denis et rue du Square St-Louis, à Montréal et invite la population à y participer.

SOURCE Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN)

Renseignements : Renseignements: Francis Lagacé, deuxième vice-président du Conseil central du Montréal métropolitain (CSN), 514 236-1362; Source: Conseil central du Montréal métropolitain (CSN)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.