Après un premier semestre vigoureux, le marché immobilier du Canada connaîtra
une accalmie

- L'activité sur le marché immobilier en 2010 a été marquée par l'expansion aux premier et deuxième trimestres, mais le nombre croissant de propriétés à vendre modérera le prix moyen des habitations au Canada aux troisième et quatrième trimestres -

TORONTO, le 7 juill. /CNW/ - Le marché immobilier résidentiel au Canada ralentira au deuxième semestre de 2010, après avoir connu une forte appréciation des prix et une grande activité de vente pendant trois trimestres, selon l'Étude sur le prix des maisons et les prévisions du marché de Royal LePage diffusées aujourd'hui. Alors que les indicateurs de base du marché demeurent solides dans les plus importants centres du Canada, on constate que l'activité a été condensée en début d'année, ce qui devrait exercer un effet modérateur sur le prix des propriétés et sur le nombre de ventes aux troisième et quatrième trimestres.

Au deuxième trimestre, le prix moyen d'une maison standard à deux étages au Canada s'est accru de 9 pour cent par rapport à l'année dernière pour atteindre 331 868 $. Durant la même période, le prix des maisons individuelles de plain-pied a gonflé de 8,7 pour cent pour s'établir à 367 835 $, tandis que celui des appartements standard en copropriété a augmenté de 7,3 pour cent pour atteindre 230 014 $. Royal LePage prévoit que d'ici la fin de l'année 2010, le prix des habitations s'appréciera de 6,8 pour cent sur 12 mois, tandis que le nombre de propriétés vendues grimpera d'à peine un peu plus d'un pour cent par rapport à la fin de 2009.

"Une activité inhabituelle a régné dans le marché de l'habitation ces 12 derniers mois, l'intérêt manifesté envers l'immobilier après la récession ayant entraîné le nombre d'achats vers le haut beaucoup plus rapidement que de nouvelles maisons à vendre sont apparues sur le marché. Ce déséquilibre a créé des augmentations de prix, qui ont culminé à la fin de 2009 plutôt qu'au printemps comme c'est plus habituel. Même si en 2010 l'activité a suivi une tendance saisonnière plus typique, les prix et l'activité connaissant des sommets au deuxième trimestre, l'intensité de l'activité sur le marché n'a vraiment pas été normale," affirme Phil Soper, président et chef de la direction, Services immobiliers Royal LePage. "Le plus grand nombre de propriétés à vendre contribuera maintenant à stabiliser les prix et, dans certaines villes, nous constaterons une baisse tant des prix que des ventes unitaires vers la fin de l'année. Cela ne doit pas être considéré comme une correction majeure, mais plutôt comme la réaction naturelle aux sommets que le marché a atteints très tôt cette année."

La montée rapide de l'activité enregistrée aux premier et deuxième trimestres de 2010 s'explique par un certain nombre de changements majeurs d'ordre réglementaire et financier qui ont influencé les acheteurs de propriétés durant la même période, notamment la hausse des taux d'intérêt au printemps, le resserrement des règles régissant les prêts hypothécaires accordés aux acheteurs d'une première maison, ainsi que la période précédant l'introduction de la TVH en Colombie-Britannique et en Ontario.

"Des preuves empiriques donnent à penser que ces facteurs ont pu faire augmenter l'activité sur le marché immobilier au début de 2010, les gens cherchant à conclure leur achat avant l'entrée en vigueur des changements," explique M. Soper. "Au fil des six prochains mois, les principaux indicateurs économiques, tels que la croissance de l'emploi, continueront à renforcer la confiance des consommateurs et aideront à assurer l'existence d'un marché immobilier fondamentalement sain. Les prix des habitations ne bougeront pas ou déclineront légèrement dans la plupart des villes, mais il est plus que probable que la valeur des propriétés se maintiendra ou augmentera dans les économies productrices d'énergie, par exemple en Alberta."

Parmi les régions qui ont affiché des hausses de prix sur douze mois au deuxième trimestre, les deux plus grands marchés canadiens ont connu certaines des hausses les plus importantes. Ainsi, les prix moyens se sont accrus de 16,6 à 19,1 pour cent à Vancouver, et de 7,7 à 11,4 pour cent à Toronto. Au cours des dernières années toutefois, ces marchés ont eu tendance à réagir beaucoup plus fortement aux stimuli externes et l'on s'attend à ce que l'abordabilité s'érode après les augmentations de prix marquées enregistrées au deuxième trimestre. C'est pourquoi on prévoit qu'une pression vers le bas sera exercée sur les prix pour le restant de l'année.

Parallèlement, les hausses de prix les plus considérables au pays sont survenues à St. John's, à Terre-Neuve, où les prix se sont appréciés en moyenne de 18,4 à 19,6 pour cent. L'économie locale robuste alimentée par l'industrie pétrolière, combinée à l'offre restreinte, a mené à une majoration phénoménale. La baisse d'abordabilité causée par les prix élevés et la hausse prévue des taux d'intérêt devraient cependant se traduire par une appréciation des prix plus modérée, probablement à un chiffre, pendant la deuxième moitié de l'année.

RÉSUMÉS DES MARCHÉS RÉGIONAUX

Au cours du deuxième trimestre cette année, le marché immobilier résidentiel à Halifax a connu des hausses de prix par rapport à l'an dernier, dans les trois secteurs de propriétés recensés. Les prix ont augmenté en raison d'une baisse de près de 20 pour cent du nombre de propriétés à vendre par rapport à l'an dernier et aussi du fait que des acheteurs cherchaient à finaliser les ventes avant les hausses des taux d'intérêt et des taxes.

Au deuxième trimestre, le marché de Montréal a enregistré une hausse constante des prix par rapport à l'an dernier dans tous les types de propriétés recensés. Alors que les acheteurs d'une première maison ont été particulièrement actifs au début de l'année, les acheteurs d'une deuxième et d'une troisième maison ont pris la relève au cours des deux derniers mois du trimestre en raison d'une baisse de l'abordabilité. L'activité pourrait ralentir en juillet, mais reprendra de la vigueur en septembre avec le retour sur le marché des acheteurs d'une première maison.

À Ottawa, au deuxième trimestre, le marché de l'immobilier est demeuré vigoureux grâce à la hausse des prix de tous les types de propriétés par rapport au même trimestre en 2009. Le marché continue de profiter de la forte immigration et de la stabilité de l'emploi dans le secteur public. La hausse des prix devrait s'atténuer plus tard cette année à mesure que le nombre de maisons à vendre commencera à augmenter.

Les prix des maisons à Toronto sont plus élevés ce trimestre-ci que ceux affichés à la même période l'an dernier. La vigueur du marché s'est maintenue depuis la seconde moitié, car les acheteurs étaient motivés par les taux d'intérêt peu élevés et le désir de ne pas être touchés par la TVH. On s'attend à ce que le marché de Toronto connaisse une légère baisse de prix au cours de la seconde moitié de l'année.

À Winnipeg, les prix des maisons individuelles de plain-pied, des maisons à deux étages standard et des appartements en copropriété standard ont tous augmenté ce trimestre-ci par rapport au deuxième trimestre de 2009. On a également enregistré des hausses de prix dans presque tous les quartiers de la ville, même si l'activité devrait ralentir à mesure que l'année avance.

Le nombre de maisons à vendre à Regina est actuellement 25 pour cent plus élevé que les niveaux historiques. Cela explique l'augmentation modeste des prix au cours de ce trimestre par rapport à d'autres régions du pays. Les effets de l'augmentation des taux d'intérêt et du nombre croissant de maisons à vendre sont compensés par les faibles taux d'inoccupation et les niveaux d'emploi élevés. Les maisons se vendent souvent sous le prix demandé et les gens pourraient prendre plus de temps avant de passer à des maisons plus chères, ce qui mènera vraisemblablement à un ralentissement du marché pendant le reste de l'année.

Le marché immobilier à Calgary commence à tourner en faveur de l'acheteur. Les prix des maisons individuelles de plain-pied et des maisons à deux étages standard sont modérément plus élevés au cours du deuxième trimestre de 2010 qu'ils ne l'étaient à la même période l'an dernier, mais les prix moyens des appartements en copropriété standard ont légèrement fléchi par rapport à l'an dernier. Le nombre de maisons à vendre était élevé et les augmentations de prix devraient demeurer minimales d'ici la fin de 2010.

À Edmonton, les prix des maisons individuelles de plain-pied et des maisons à deux étages standard ont augmenté de façon modeste par rapport au deuxième trimestre de 2009, alors que ceux des appartements en copropriété standard ont chuté. À mesure que les marchés continueront de se stabiliser et que le nombre de maisons à vendre reviendra à la normale, les prix devraient fléchir légèrement d'ici la fin de l'année.

Malgré une augmentation de 30 pour cent du nombre de maisons à vendre, l'entrée en vigueur de la TVH et la hausse prévue des taux d'intérêt ont eu un impact sur la demande dans le marché immobilier de Vancouver. Au cours du deuxième trimestre, les prix moyens pour les trois types de propriétés recensés ont augmenté de 16,6 à 19,1 pour cent par rapport au même trimestre l'an dernier. Toutefois, on s'attend à ce que le maintien du nombre élevé de maisons à vendre exerce une pression à la baisse sur les prix au cours de la seconde moitié de 2010.

Voici les changements de prix annuels que révèle l'Étude sur le prix des maisons trimestrielle de Royal LePage, pour les catégories d'habitations clés dans des marchés nationaux sélectionnés.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                  Maisons individuelle de plain-pied
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                  Différence
                                         Moyenne                     (%)
                           Moyenne       dernier       Moyenne    maisons de
      Marché               T2 2010     trimestre       T2 2009    plain-pied
    -------------------------------------------------------------------------
    Halifax                250 333       246 833       235 333         6,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Charlottetown          162 000       162 000       160 000         1,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Moncton                150 760       158 200       158 000        -4,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Fredericton            182 000       182 000       172 000         5,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Saint John             195 000       228 000       201 476        -3,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    St. John's             238 333       228 025       200 000         1,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Montréal               255 906       248 613       235 523         8,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Ottawa                 352 917       326 667       325 417         8,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Toronto                481 933       477 867       432 433        11,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Winnipeg               261 625       259 313       237 750        10,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Regina                 282 000       278 125       272 900         3,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Saskatoon              331 250       328 250       312 250         6,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Calgary                419 978       419 433       401 600         4,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Edmonton               320 857       302 857       302 143         6,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Vancouver              905 000       906 045       760 000        19,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Victoria               520 000       511 400       466 000        11,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    National               331 868       328 977       304 552         9,0 %
    -------------------------------------------------------------------------



    -------------------------------------------------------------------------
                                    Maison standard à deux étages
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                  Différence
                                         Moyenne                     (%),
                           Moyenne       dernier       Moyenne     maison à
      Marché               T2 2010     trimestre       T2 2009   deux étages
    -------------------------------------------------------------------------
    Halifax                287 167       278 267       277 333         3,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Charlottetown          196 000       196 000       190 000         3,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Moncton                139 300       137 250       134 200         3,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Fredericton            205 000       205 000       210 000        -2,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Saint John             270 000       299 000       268 000         0,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    St. John's             330 000       313 775       276 000        19,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Montréal               357 833       350 667       332 917         7,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Ottawa                 353 083       346 833       325 417         8,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Toronto                589 857       577 810       533 748        10,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Winnipeg               293 875       277 375       265 050        10,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Regina                 259 500       267 000       245 000         5,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Saskatoon              355 500       366 250       337 250         5,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Calgary                422 078       432 178       400 167         5,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Edmonton               347 914       343 571       328 571         5,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Vancouver              995 250       987 500       846 000        17,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Victoria               483 000       475 000       446 000         8,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    National               367 835       365 842       338 478         8,7 %
    -------------------------------------------------------------------------



    -------------------------------------------------------------------------
                                  Appartement standard en copropriété
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                  Différence
                                                                     (%)
                                         Moyenne                 appartement
                           Moyenne       dernier       Moyenne       en
      Marché               T2 2010     trimestre       T2 2009   copropriété
    -------------------------------------------------------------------------
    Halifax                170 000       169 250       164 000         3,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Charlottetown          122 000       122 000       120 000         1,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Moncton
    -------------------------------------------------------------------------
    Fredericton            151 000       145 000       140 000         7,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Saint John             162 000       137 238       158 283         2,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    St. John's             255 000       241 850       215 333        18,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Montréal               226 048       221 278       209 311         8,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Ottawa                 237 750       231 000       211 750        12,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Toronto                326 913       329 200       303 650         7,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Winnipeg               164 000       162 143       143 700        14,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Regina                 184 000       185 500       180 375         2,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Saskatoon              232 833       232 000       219 000         6,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Calgary                251 756       263 533       252 344        -0,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Edmonton               199 667       208 833       203 833        -2,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Vancouver              487 250       458 000       417 750        16,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Victoria               280 000       295 000       275 000         1,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    National               230 014       226 788       214 289         7,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    

L'Étude sur le prix des maisons au Canada de Royal LePage est l'analyse immobilière la plus vaste et la plus exhaustive de ce genre au pays. Elle fournit de l'information sur sept types d'habitations répartis dans plus de 250 villes et quartiers d'un océan à l'autre. Le présent communiqué renvoie quant à lui à une version abrégée de l'Étude mettant en lumière l'évolution des prix des trois types d'habitations les plus courants dans 80 communautés à l'échelle du Canada. Il est possible de consulter une base de données complète contenant les données recueillies au cours des sondages en visitant le site Web de Royal LePage à l'adresse www.royallepage.ca et les données actuelles seront mises à jour après la fin du deuxième trimestre. Une version imprimable du rapport du deuxième trimestre de 2010 sera disponible en ligne le 6 août 2010.

Les valeurs des propriétés indiquées dans l'Étude sur le prix des maisons au Canada de Royal LePage correspondent à l'évaluation de Royal LePage de la valeur marchande des propriétés de chaque endroit en fonction des données locales et des renseignements sur le marché fournis par les experts du secteur immobilier résidentiel de Royal LePage. Pour certaines régions, il est possible d'accéder à des données historiques datant du début des années 1970.

À propos de Royal LePage

Royal LePage est le premier fournisseur au Canada de services de franchise aux maisons de courtage immobilier résidentiel, grâce à son réseau de près de 14 000 agents répartis dans plus de 600 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance. La Fondation Un toit pour tous est vouée exclusivement au financement des centres d'hébergement pour femmes et au soutien des programmes d'éducation et de prévention de la violence. Royal LePage est gérée par Brookfield Real Estate Services. Société affiliée, Brookfield Real Estate Services Fund est une fiducie de revenus inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole "BRE.UN".

Pour en savoir davantage, visitez le site www.royallepage.ca.

SOURCE Services immobiliers Royal LePage

Renseignements : Renseignements: Tammy Gilmer, Directrice, Relations publiques et Communications nationales, Services immobiliers Royal LePage, 416 510-5783; Valérie Dupuis, Fleishman Hillard Inc., 514 866-6776, poste 312, valerie.dupuis@fleishman.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.