APQ: Le RCLALQ fait erreur. La Régie applique la loi, les propriétaires sont malmenés

 

MONTRÉAL, le 6 avril 2016 /CNW Telbec/ - L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) estime que l'enquête du RCLALQ sur une situation soi-disant désavantageuse pour les locataires ne tient sur rien.

« Plus de la moitié des causes déposées à la Régie du logement sont de nature Non paiement de loyer. Il est certain que le propriétaire aura gain de cause car la preuve est indéniable. Mais avant qu'un dossier soit ouvert à la Régie, plusieurs propriétaires vont donner des chances au locataire qui demandera un délai. Et on ne parle même pas du dernier mois de loyer qui est très souvent non payé et pour lequel les propriétaires ne déposeront pas de dossier. » Selon Martin Messier, Président de L'APQ.

Selon le RCLALQ les locataires ne peuvent pas parler pour défendre leurs causes de non paiement. Mais dans plus de 95% des cas de non paiement, aucun locataire ne se présente. Il est donc difficile d'avoir un droit de parole! En fait, si un dépôt de garantie existait tant pour le loyer que pour les dommages faits au logement, la Régie aurait plus de temps!

« Il est navrant de constater que les propriétaires doivent dépenser autant d'argent, d'énergie et de temps pour un simple non-paiement de loyer », d'ajouter M. Messier.

L'APQ rappelle que même si un locataire ne paie pas son loyer, les propriétaires continuent d'assumer les frais de chauffage de l'immeuble, les taxes, l'hypothèque. Tous les paiements ne s'arrêtent pas car un locataire refuse de payer!

Le RCLALQ parle aussi de hausses de loyer sans travaux.

« L'APQ invite le RCLAQ à assister à une de ses formations sur le calcul de fixation d'un prix de loyer. Ainsi il apprendrait que les travaux ne sont pas les seuls éléments pris en compte dans une augmentation de loyer » selon Martin Messier.

En effet, les comptes de taxes municipales et scolaires, les assurances augmentent chaque année et ces dépenses sont entièrement transférables. Également, l'entretien courant, l'électricité, le mazout et le gaz sont pris en compte.

Pour conclure, l'APQ souligne que les propriétaires pris par un locataire bruyant, qui fera fuir tous les autres locataires, devra attendre d'interminables mois, avant d'obtenir une audience. Qu'un locataire qui refuse que le propriétaire reprenne son bien, devra se justifier devant la Régie et prouver sa bonne foi.

Également, un propriétaire ne peut mettre fin au bail, les locataires ont droit au maintien dans le logement. Avec un tel régime qui opprime les propriétaires avec des règles et lois qui protègent les locataires à outrance, comment les assocations de locataire osent-elles se plaindre?

Fondée en 1984, l'Association de propriétaires du Québec (APQ) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements locatifs. Elle dessert les propriétaires de toutes les régions du Québec depuis plus de 30 ans.
En plus d'offrir, autant aux propriétaires de duplex ou triplex qu'à des gestionnaires immobiliers, un service d'évaluation sur les locataires unique au Québec.

 

SOURCE Association des propriétaires du Québec



Renseignements : Estelle Fabre 514-382-9670 poste 218, cell 514-583-2542, www.apq.org

RELATED LINKS
http://www.apq.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.