Appui des travailleurs européens de Rio Tinto aux lockoutés d'Alma

Le Comité d'entreprise européen presse le chef de direction de «négocier loyalement»

MONTRÉAL, le 6 févr. 2012 /CNW/ - Dans une lettre adressée au chef de la direction de Rio Tinto, Tom Albanese,  le Comité d'entreprise européen de Rio Tinto lui demande d'inciter les dirigeants locaux de Rio Tinto Alcan à «négocier loyalement» pour mettre fin au lockout de 780 travailleurs à Alma, à la rue depuis le 30 décembre.

Le comité, formé de représentants élus par les salariés de Rio Tinto à travers ses installations en Europe et de délégués des différentes organisations syndicales, dénonce l'entêtement de la compagnie à favoriser le recours à la sous-traitance. Cela dénote «un manque de vision qui ne peut mener finalement qu'à la destruction du tissu social de la communauté», écrit la secrétaire du Comité d'entreprise européen, Véronique Roche.

Cette dernière qualifie le lockout décrété au Lac-Saint-Jean de «position destructrice et socialement irresponsable» qui constitue une «attaque directe sur les familles des salariés». «Notre instance européenne se tiendra aux côtés des [Métallos] dans tous les efforts qui seront organisés en Europe et ailleurs et nous participerons au combat jugé nécessaire par [les Métallos] pour repousser ces attaques antisociales», prévient Mme Roche.

Les travailleurs européens de Rio Tinto s'inquiètent aussi de l'avenir de deux usines européennes menacées de fermeture, à Saint-Jean-Maurienne en France et à Lynemouth en Angleterre.

«Toute tentative de Rio Tinto et de ses actionnaires, dans ce contexte de crise économique mondiale, à financer des résultats extraordinaires par des lockout, de la sous-traitance à bas prix, des surplus énergétiques redistribués, sera dénoncée fermement», conclut la porte-parole européenne des travailleurs de Rio Tinto.

Cet appui s'inscrit dans le cadre de la campagne de solidarité internationale pour soutenir les travailleurs de l'aluminerie d'Alma de Rio Tinto Alcan, jetés à la rue le 30 décembre dernier. Le conflit porte sur la sous-traitance, alors que la compagnie souhaite remplacer graduellement les travailleurs syndiqués par des sous-traitants, payés la moitié du salaire.

Une copie de la lettre est disponible sur demande.

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements :

Clairandrée Cauchy 514 774-4001, ccauchy@metallos.ca
Bob Gallagher 416 434-2221


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.