Appui des femmes élues de l'APNQL aux femmes des Premières Nations qui dénoncent des abus de la part de policiers

WENDAKE, QC, le 2 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Les femmes élues des Premières Nations du Québec-Labrador soutiennent les chefs de l'APNQL pour la tenue immédiate d'une enquête judiciaire indépendante provinciale portant sur tous les aspects des relations entre les services policiers de partout au Québec et les Premières Nations.

Les femmes élues de l'APNQL sont touchées par les dénonciations de femmes des Premières Nations alléguant des actes d'abus de pouvoir, de violence et d'agressions sexuelles commis par des policiers de la Sûreté du Québec. Les femmes élues de l'APNQL sont ébranlées par les propos du Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec (DPCP) qui, dans son rapport, tient à préciser que le « fait qu'aucune accusation criminelle ne soit portée dans certains dossiers ne signifie pas que les événements allégués ne se sont pas produits ». Les femmes élues de l'APNQL sont scandalisées par la persistance du racisme systémique des forces de l'ordre à l'endroit des membres des Premières Nations du Québec, tel que le constate l'observatrice indépendante nommée par le gouvernement du Québec, Me Fannie Lafontaine.

« Au cours de ma rencontre du 30 novembre 2016 avec le premier ministre Couillard, j'ai clairement insisté pour la tenue de l'enquête judiciaire et indépendante sur les relations entre nos populations et les services policiers au Québec », indique la cheffe Adrienne Jérôme de Lac Simon et membre du groupe de travail des femmes élues de l'APNQL.

Les femmes élues des Premières Nations du Québec-Labrador œuvrent au bien-être, au développement et à la sécurité des membres de leurs communautés respectives et sont intimement interpellées par les événements dramatiques touchant leurs sœurs de Val-d'Or.

« Les femmes élues de l'APNQL entendent assurer aux femmes, aux jeunes filles et à tous les membres des communautés des Premières Nations un avenir empreint de justice et de respect des droits humains. Nous invitons la population à soutenir les femmes des Premières Nations en signant la pétition disponible sur le site de l'Assemblée nationale », déclare la vice-cheffe Marjolaine Étienne de Mashteuiatsh et membre du groupe de travail des femmes élues de l'APNQL.

Les femmes élues de l'APNQL demandent que des actions concrètes soient posées, à court terme, afin de mettre en place des relations saines et équitables entre les services policiers de partout au Québec et les Premières Nations.

À propos de l'APNQL
L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador. www.apnql-afnql.com.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

Renseignements : Mélanie Vincent : vincentmelaniemv@gmail.com; Cell. : 418 580-4442

LIENS CONNEXES
www.apnql-afnql.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.