Annonce ministérielle du Plan de protection des océans du Canada dans l'Est du pays

ST. JOHN'S et HALIFAX, le 7 nov. 2016 /CNW/ - Tous les jours, partout au pays, les Canadiens comptent sur les transports pour aller travailler, reconduire leurs enfants à l'école et acheminer leurs produits vers les marchés. Le gouvernement du Canada s'est engagé à protéger les milieux marins du pays en s'assurant que les produits seront importés et exportés de manière sécuritaire et responsable.

Aujourd'hui, à St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador, l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et à Halifax, en Nouvelle-Écosse, l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, ont annoncé un plan national de protection des océans de 1,5 milliard de dollars.

Ce plan favorise la sécurité maritime et le transport maritime responsable, et permet de protéger les milieux marins canadiens et de créer des partenariats plus solides avec les collectivités autochtones et côtières. Ce plan, qui suit ou même dépasse les normes internationales, est fondé sur des engagements de cogestion avec les Autochtones, de protection environnementale et de respect des normes scientifiques.    

Dans le cadre du Plan de protection des océans, les initiatives suivantes ont été annoncées :

  • Rouvrir le Centre secondaire de sauvetage maritime de St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador. Ce centre offre la capacité régionale nécessaire à une coordination opérationnelle et à une intervention efficaces en cas d'incidents maritimes tous risques.
  • Construire deux nouveaux postes pour bateaux de recherche et sauvetage de la Garde côtière canadienne dans les environs de Terre-Neuve-et-Labrador, afin d'améliorer l'intervention en ce sens.
  • Rénover le poste pour bateaux de recherche et sauvetage de la Garde côtière canadienne de St. Anthony, à Terre-Neuve-et-Labrador.
  • Construire deux nouveaux radars au Canada atlantique : un qui sera installé dans la région du détroit de Belle-Isle et l'autre à Chedabucto, en Nouvelle-Écosse.
  • Accroître la collaboration scientifique nationale et internationale relative à l'intervention en cas de déversements d'hydrocarbures, et ce, en investissant dans le Centre de recherche sur le pétrole, le gaz et autres sources d'énergie extracôtières de Pêches et Océans Canada à Dartmouth, en Nouvelle‑Écosse, lequel figure parmi les meilleurs au monde.
  • Continuer à investir dans la planification de l'intervention dans le détroit de Canso, en Nouvelle-Écosse, et dans la baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick, notamment en rassemblant des données de référence en biologie, en écologie, en sociologie, en culture et en économie.
  • Améliorer la disponibilité en temps opportun de l'expertise scientifique au cours d'incidents, en mettant en poste plus d'agents de secours et d'application de la loi au Canada atlantique.
  • Accroître l'information en matière de sécurité maritime pour les marins et améliorer les produits d'hydrographie, de cartographie et de navigation électronique, y compris pour le détroit de Canso, en Nouvelle-Écosse, et Saint John, au Nouveau-Brunswick.
  • Investir dans la recherche afin d'élaborer de nouveaux modèles océanographiques perfectionnés sur la trajectoire des déversements d'hydrocarbures, y compris pour le détroit de Canso, en Nouvelle-Écosse, et le port de Saint John, au Nouveau-Brunswick.
  • Apprendre à mieux protéger les mammifères marins des menaces liées au transport maritime.
  • Lancer un plan exhaustif pour gérer les bateaux abandonnés, délaissés ou naufragés, y compris rendre les propriétaires responsables de leur nettoyage.

Dans l'avenir, le Canada sera mieux outillé, doté d'une meilleure réglementation et mieux préparé pour protéger les milieux marins et les collectivités côtières, ce qui place son système de sécurité maritime au rang des meilleurs au monde. Ces nouvelles mesures seront bénéfiques pour les Canadiens et favoriseront la croissance de la classe moyenne.

Citations

« Grâce au Plan de protection des océans, le système de sécurité maritime du Canada, qui figure parmi les meilleurs au monde, permettra de mieux intervenir plus rapidement et efficacement en cas de déversements et d'incidents maritimes le long de notre littoral et dans nos grandes voies navigables, y compris au Canada atlantique. De plus, des mesures préventives contribueront d'abord et avant tout à éviter que se produisent des déversements et des incidents maritimes. Le plus important, c'est que ce travail sera fait au moyen d'un solide partenariat avec les collectivités autochtones et côtières, valorisant ainsi leurs connaissances traditionnelles et leur expertise pour préserver nos côtes et leur beauté naturelle pour les générations à venir. »
L'honorable Marc Garneau
Ministre des Transports

« Dans le cadre du Plan de protection des océans, nous prenons des mesures décisives pour répondre aux besoins des trois côtes du Canada et les protéger, notamment en suivant l'engagement de notre gouvernement qui est de rouvrir le Centre secondaire de sauvetage maritime de la Garde côtière canadienne. Le Plan de protection des océans du Canada renforcera la Garde côtière canadienne afin de mieux servir les Canadiens de l'Atlantique. Il permettra aussi d'investir dans les études scientifiques nécessaires pour éclairer nos décisions et de mettre en place la bonne réglementation pour protéger notre littoral et nos voies navigables qui sont si précieux pour les générations futures. »  
L'honorable Dominic LeBlanc
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« L'annonce d'aujourd'hui montre que le gouvernement du Canada prend les mesures nécessaires à l'appui du principe qu'un environnement propre et une économie robuste vont de pair. Le Plan de protection des océans favorisera de bons emplois pour la classe moyenne du Canada atlantique, en plus de nous aider à mieux assumer nos responsabilités envers les Canadiens en matière de protection de l'environnement, à faire progresser la science et à protéger les eaux et la faune du pays pour les générations à venir. »
L'honorable Catherine McKenna
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Produits connexes

Liens connexes

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca
Twitter : www.twitter.com/MPO_DFO 

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada
Page Facebook Environnement et ressources naturelles au Canada

Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux nouvelles électroniques ou restez branché au moyen de RSS, Twitter, Facebook, YouTube et Flickr pour rester au fait des dernières nouvelles de Transports Canada.

Ce communiqué est disponible en d'autres formats pour les personnes vivant avec une déficience visuelle.

 

SOURCE Transports Canada

Renseignements : Delphine Denis, Attachée de presse, Cabinet de l'honorable Marc Garneau, Ministre des Transports, Ottawa, 613-991-0700, Delphine.Denis@tc.gc.ca; Relations avec les médias, Transports Canada, Ottawa, 613-993-0055, media@tc.gc.ca; Sébastien Belliveau, Directeur des communications, Cabinet du ministre, Pêches et Océans Canada, 613-992-3474, Sebastien.belliveau@dfo-mpo.gc.ca; Relations avec les médias, Pêches et Océans Canada, 613-990-7537, Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca; Caitlin Workman, Attachée de presse, Cabinet de la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, 819-938-9436; Relations avec les médias, Environnement et Changement climatique Canada, 819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.