Annonce d'un financement visant une meilleure qualité de vie pour les
Canadiens atteints d'un cancer du sein

TORONTO, le 14 oct. /CNW/ - Un montant total de 2,4 millions de dollars a été alloué à cinq équipes de chercheurs dans le cadre du Concours spécial de recherche sur les aspects psychosociaux du cancer du sein de l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein et de la Fondation canadienne du cancer du sein.

"Les facteurs psychosociaux exercent une grande influence sur les comportements de santé, la réaction au traitement et la qualité de vie d'une personne", de dire le Dr Gerald Devins, chercheur principal à l'Ontario Cancer Institute, directeur de la recherche sur l'oncologie psychosociale et les soins palliatifs au Princess Margaret Hospital, professeur de psychiatrie et de psychologie à l'Université de Toronto et président du groupe d'experts responsable de l'examen des subventions.

"Les études retenues appuieront de façon importante les efforts canadiens de lutte contre le cancer en produisant des connaissances de pointe et en mettant au point des programmes novateurs pour améliorer la qualité de vie. Je félicite l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein et la Fondation canadienne du cancer du sein d'avoir eu la prévoyance d'appuyer cette importante initiative."

Le Dr Devins explique qu'il existe un besoin urgent de recherche pour aider les gens à réduire au minimum leur exposition à certains facteurs de risque environnementaux, maximiser les avantages d'un traitement et gérer les problèmes que peuvent entraîner un traitement de cancer du sein. "Notre concours a attiré d'excellentes demandes de financement, et notre groupe international d'experts a retenu les cinq meilleures", dit-il.

Dans le cadre de cette initiative, on définit l'oncologie psychosociale comme étant tout aspect des soins du cancer qui s'intéresse à la compréhension et au traitement des facteurs sociaux, psychologiques, émotionnels, spirituels et fonctionnels associés au cancer, et ce à toutes les étapes de la maladie - de la prévention au deuil. L'oncologie psychosociale fait appel à une approche holistique du traitement du cancer et vise un vaste éventail de besoins humains afin d'améliorer la qualité de vie des personnes touchées et de leur entourage.

À mesure que croît le nombre de survivants du cancer du sein, en grande partie grâce à l'amélioration des programmes de dépistage et aux progrès réalisés au chapitre des options thérapeutiques, l'oncologie psychosociale devient un domaine de recherche de plus en plus vital pour le bien-être de milliers de survivants canadiens du cancer du sein.

C'est avec plaisir que l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein et la Fondation canadienne du cancer du sein annoncent la liste des titulaires de subventions :

    
    Lynda Balneaves
    Université de Colombie-Britannique, Vancouver (C.-B.)
    Élaboration d'un outil d'aide aux décisions en matière de PSN pour les
    symptômes de la ménopause postérieurs à un traitement du cancer du sein
    560 974 $
    

Élaboration et mise à l'essai d'un outil informatique qui aidera les survivants d'un cancer du sein à comprendre les risques et les avantages de l'utilisation de produits de santé naturels (PSN) pour soulager les symptômes de la ménopause. Ce système aidera les femmes à participer de façon active et éclairée au processus décisionnel relatif au traitement et à l'utilisation de PSN à la suite d'un cancer du sein.

    
    Joan Bottorff
    Université de Colombie-Britannique, campus d'Okanagan (C.-B.)
    Chris Richardson, Université de Colombie-Britannique, Vancouver (C.-B.)
    Soutien des approches personnalisées pour la réduction du tabagisme :
    réduire l'incidence du cancer du sein
    307 035 $
    

Les jeunes femmes qui fument ou qui sont exposées à la fumée secondaire courent davantage de risques d'avoir plus tard un cancer du sein. Les chercheurs élaboreront des messages de santé publique visant les adolescents autochtones et non-autochtones, et évalueront la capacité de ces messages de promouvoir un mode de vie sans fumée. La sensibilisation des adolescents aux risques de cancer du sein liés au tabagisme et à l'exposition à la fumée secondaire en bas âge pourrait contribuer à réduire l'incidence du cancer du sein.

    
    Tavis Campbell et Linda Carlson
    Université de Calgary, Calgary (Alberta)
    Comparaison objective, à l'aide de bracelets actigraphiques, de la
    thérapie cognitive du comportement (TCC) et de la réduction du stress par
    la pleine conscience (RSPC) dans le traitement de l'insomnie chez les
    survivants d'un cancer du sein : test de non-infériorité sur échantillon
    aléatoire
    449 703 $
    

Les chercheurs se pencheront sur les résultats de deux programmes de traitement psychosocial de l'insomnie chez les femmes atteintes d'un cancer du sein. La RSPC, fondée sur la méditation et le yoga, semble prometteuse pour la réduction des perturbations du sommeil. Les chercheurs compareront la RSPC à un traitement établi, la TCC, pour déterminer si la RSPC produit des réactions similaires en plus de permettre une réduction du stress et des perturbations de l'humeur. La perturbation du sommeil peut affecter une femme à n'importe quel stade de son traitement du cancer et même au-delà, ce qui peut nuire à sa qualité de vie globale. Établir le degré d'efficacité de ces deux formes de traitement permettra d'offrir davantage d'options aux patients et de réduire ce risque grave pour la santé que représente l'insomnie.

    
    Karen Fergus
    Université York, Toronto (Ontario)
    Essai clinique comparatif multisite, sur échantillon aléatoire, du site
    Internet couplelinks.ca : première intervention en ligne pour les jeunes
    femmes atteintes d'un cancer du sein et leur partenaire masculin
    457 084 $
    

Cette étude évaluera l'efficacité d'un cours en ligne novateur visant les besoins et les préoccupations uniques des jeunes couples touchés par le cancer du sein. Le résultat final de l'étude sera l'élaboration d'un outil accessible et rentable qui pourrait améliorer la qualité de vie des jeunes couples aux prises avec un cancer du sein, où qu'ils se trouvent.

    
    Joanne Stephen
    C.-B. Cancer Agency, Vancouver (C.-B.)
    Essai clinique comparatif pour évaluer l'efficacité des groupes de
    soutien en ligne guidés par des spécialistes et visant les jeunes
    survivants canadiens d'un cancer du sein
    582 995 $
    

Les chercheurs de plusieurs provinces évalueront deux types de groupes de soutien en ligne (guidés par des spécialistes ou par des pairs) pour savoir s'ils aident à améliorer l'humeur, la confiance et le sentiment global de satisfaction de vivre chez les femmes et à soulager leur sentiment de solitude. Les chercheurs espèrent que ces groupes de soutien aideront également les femmes à reprendre les activités et les engagements qui leur sont importants.

À propos de l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein

L'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein fut fondée en 1993. Elle est la deuxième agence de subventions la plus importante pour la recherche sur le cancer du sein au Canada. Elle résulte d'une association unique d'organismes qui combinent leurs ressources pour soutenir et promouvoir plus efficacement des recherches sur le cancer du sein de la plus haute qualité au Canada.

Les membres de l'ACRCS sont la Fondation Avon pour les femmes - Canada, la Fondation canadienne du cancer du sein, le Réseau canadien du cancer du sein, la Société canadienne du cancer, les Instituts de recherche en santé du Canada, Santé Canada et l'Agence de santé publique du Canada.

Les amis de l'ACRCS sont la Société du cancer du sein du Canada, La Société de recherche sur le cancer du sein et la Fondation CURE.

À propos de la Fondation canadienne du cancer du sein

La Fondation canadienne du cancer du sein est le principal organisme national canadien fondé sur le bénévolat et voué à soutenir la recherche sur le cancer du sein. La Fondation travaille en étroite collaboration avec d'autres groupes et communautés pour financer, appuyer et préconiser la recherche pertinente et innovatrice sur le cancer du sein, les programmes éducatifs et de sensibilisation significatifs, le diagnostic précoce de la maladie et son traitement efficace ainsi qu'une bonne qualité de vie pour ceux et celles qui vivent avec le cancer du sein. Depuis ses débuts, la Fondation a investit plus de 170 millions de dollars pour des recherches novatrices, des programmes d'éducation et de sensibilisation. Si vous désirez de plus amples renseignements, visitez le site www.cbcf.org.

SOURCE Fondation canadienne du cancer du sein

Renseignements : Renseignements: Pour un complément d'information, veuillez communiquer avec: Victoria MacKinlay, Manager du marketing et des communications, Fondation canadienne du cancer du sein, (416) 596-6773 poste260, vmackinlay@cbcf.org

Profil de l'entreprise

Fondation canadienne du cancer du sein

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.