Analyse de fin d'année et perspectives pour 2010 en ce qui concerne les prix
des produits de base, selon la spécialiste de la Banque Scotia

    
    -   Meilleurs choix pour les investisseurs en 2010 : charbon à coke dur,
        pétrole, potasse et engrais azotés
    

TORONTO, le 21 déc. /CNW/ - L'Indice Scotia des produits de base, qui mesure la tendance des prix de 32 des principales exportations canadiennes, a pris sensiblement de la vigueur en novembre, grimpant de 5,3 % par rapport au mois précédent. Tandis que le pétrole et le gaz menaient la marche (+10,4 % par rapport au mois précédent), des gains importants par rapport au mois précédent ont également été enregistrés dans d'autres sous-composantes : les produits forestiers (+5,6 %), les métaux et minéraux (+2,5 %) et les produits agricoles (+2,5 %). L'indice global a maintenant progressé de 17,3 % depuis le creux cyclique observé en avril 2009.

"La reprise des prix des produits de base a été extraordinaire en 2009, plus rapide que la normale et d'une base plus élevée", a déclaré Patricia Mohr, vice-présidente, Études économiques, et spécialiste, Marché des produits de base, à la Banque Scotia. "Les éléments du "super cycle" mené par l'Asie sont de retour, avec en tête le mastodonte qu'est la Chine. À partir d'un creux d'à peine 3,8 % en glissement annuel en janvier et en février, l'augmentation de l'activité industrielle de la Chine à 8,3 % en mars puis à 19,2 % en novembre a propulsé les métaux de base parmi les quatre premiers des cinq produits de base les plus performants en 2009." Actuellement, la Chine représente 38,8 % de la consommation mondiale des quatre principaux métaux de base; les États-Unis représentant 10,3 %.

Selon le rapport, en 2010, les prix des produits de base devraient poursuivre leur hausse parallèlement aux développements suivants : la vigueur constante de l'économie chinoise, le PIB devant progresser de 9,5 %, en hausse par rapport aux estimations de 8,3 % pour la présente année; un certain renouvellement des réserves de matériaux de base à l'échelle du G7, qui a déjà commencé; et l'intérêt constant manifesté par les investisseurs dans les produits de base à titre de "classe d'actif", lequel intérêt est passé de stratégies passives en matière de placement dans l'indice des produits de base à des stratégies plus actives faisant appel à des fonds de couverture.

"Alors que les gains de cette année dans les prix des produits de base sont centrés sur les produits de base négociés en bourse, les prix négociés en vertu des contrats annuels devraient augmenter au printemps de 2010 pour le charbon à coke dur et le minerai de fer et les prix de la potasse devraient amorcer une remontée", a ajouté Mme Mohr.

Un certain nombre d'initiatives commerciales canadiennes devraient également favoriser l'expansion des marchés pour les producteurs canadiens, notamment les négociations en ce qui concerne une entente de collaboration nucléaire bilatérale avec l'Inde (devant être signée d'ici le sommet du G20 qui se tiendra en Ontario en juin 2010) et l'élaboration avec l'aide du Canada d'un nouveau code de construction pour les armatures de bois pour Shanghai, qui ressemble aux codes canadiens, favorisant la vente de bois d'œuvre dans ce marché.

"Des 32 produits composant l'Indice Scotia des prix des produits de base, le cuivre a affiché la deuxième hausse de prix en importance en 2009, soit de 126 % (seulement devancé par le plomb à 146 %), de décembre 2008 au 16 décembre 2009", a affirmé Mme Mohr. "Tandis que la Chine a renouvelé ses réserves de cuivre dont les stocks totalisent environ 800 000 tonnes, il semble de plus en plus probable que le prix du cuivre reculera brutalement au début de 2010. Les réserves de la Chine sont probablement maintenues élevées "volontairement" et les fonds de couverture favorisent le cuivre, étant donné une excellente perspective à moyen terme en ce qui concerne l'offre et la demande."

Les autres éléments figurant parmi les cinq produits de base affichant les meilleurs rendements en 2009 sont le zinc (116 %), le nickel (78 %) et le pétrole brut (75 %).

Meilleurs choix pour 2010

Selon Mme Mohr, les meilleurs choix pour 2010 sont le charbon à coke dur, le pétrole brut, la potasse et les engrais azotés, le cuivre, l'or et le bois d'œuvre.

    
    -   Charbon à coke dur : Le prix de contrats annuels pour le charbon à
        coke dur de première qualité de l'Ouest canadien vendu aux Japonais
        et autres producteurs d'aciers asiatiques devrait passer du prix
        actuel de 128 $ US la tonne à au moins 169 $ US la tonne pendant
        l'exercice financier 2010 du Japon (+32 %, début d'avril). Les
        réserves internationales de charbon à coke dur de première qualité se
        resserrent, en raison de la demande accrue de la Chine et du Japon
        ainsi que des contraintes en matière de port et de chemin de fer en
        Australie."

    -   Pétrole brut : Au cinquième rang au chapitre du rendement en 2009, le
        pétrole brut devrait se situer au deuxième rang, juste derrière le
        charbon à coke dur, en 2010. L'offre et la demande devraient se
        resserrer, car l'augmentation de 1,5 million de barils par jour de la
        consommation (surtout en raison des économies émergentes de l'Asie)
        surpassera la hausse de 0,3 million de barils par jour de l'offre des
        pays non membres de l'OPEP. La consommation de pétrole de la Chine
        avait affiché un recul en avril dernier, mais a connu un gain de
        10,3 % en glissement annuel en octobre (+4,2 % en cumul annuel). À
        12,9 millions d'unités, les ventes de véhicules en Chine ont surpassé
        celles des États-Unis, écart qui devrait s'élargir en 2010.
        L'accumulation de réserves "stratégiques" par la Chine augmentera
        considérablement la demande mondiale au cours des prochaines années,
        mais doit attendre d'autres installations de stockage en 2011.

    -   Potasse : Alors que les prix termineront probablement l'année 2009
        sur une faible note, le prix de la potasse devrait augmenter
        considérablement d'ici la seconde moitié de 2010, tandis que les
        produits prendront le chemin de la Chine et surtout du Brésil et du
        Sud-Est asiatique (pour la canne à sucre, le soja et l'huile de
        palme). "L'année 2010 en sera une de transition vers de meilleures
        conditions commerciales pour la potasse."

    -   Cuivre : Le prix du cuivre devrait demeurer assez élevé pendant la
        première moitié de 2010. Bien que le resserrement de la politique
        monétaire des États-Unis dans la seconde moitié de 2010 et un
        ralentissement de la demande spéculative en Chine risquent de faire
        abaisser les prix du cuivre plus tard au cours de l'an prochain,
        limitant le prix annuel moyen à 2,95 $ US, il est probable que le
        prix du cuivre remontera beaucoup en 2011 (à au moins 3,30 $ US et
        probablement aussi haut que 4,00 $ US).

    -   Bois d'œuvre : "La consommation américaine de bois d'œuvre
grimpera
        d'environ 10 % en 2010 dans un marché où le système de distribution
        compte peu de stocks, ce qui provoquera une hausse de prix de temps à
        autre", selon Mme Mohr. "Après une production sous les coûts moyens à
        l'usine pendant la majeure partie de 2009 dans l'ensemble de
        l'Amérique du Nord, les prix du bois d'œuvre devraient remonter aux
        coûts décaissés, voire plus haut, pour l'ensemble de 2010."
    

Études économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

SOURCE Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements : Renseignements: Patricia Mohr, Études économiques Scotia, (416) 866-4210, pat_mohr@scotiacapital.com; Patty Stathokostas, Relations publiques, (416) 866-3625, patty_stathokostas@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.