Analphabétisme et persévérance scolaire - Nouveau ministre, même cassette, déplore Jean-François Roberge

QUÉBEC, le 16 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Le nouveau ministre de l'Éducation, Pierre Moreau, n'a pas l'intention de lutter contre l'analphabétisme ni même de renforcer la persévérance scolaire auprès de nos jeunes, a regretté le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'éducation, et député de Chambly, Jean-François Roberge, à la suite de son tout premier échange au Salon bleu avec le troisième ministre de l'Éducation en moins de deux ans.

Avec 53 % de la population québécoise analphabète ou analphabète fonctionnelle, il s'agit d'une crise nationale, a souligné Jean-François Roberge. Malgré ce triste constat, le ministre Moreau a trouvé le moyen de justifier l'abolition du programme Réunir Réussir et les nombreuses coupes dans les écoles, notamment dans les achats de livres et dans les postes de professionnels.

« Au Québec, en 2003, on comptait 49 % de gens qui étaient analphabètes ou analphabètes fonctionnels. Aujourd'hui, c'est 53 %. Devant un tel constat, le gouvernement devrait tout mettre en œuvre pour accompagner les jeunes qui ont des difficultés, mais il fait exactement le contraire. L'an dernier, le gouvernement nous a dit qu'on devait faire des sacrifices. La vérité, c'est qu'il a fait des sacrifiés : nos jeunes », a déploré le député caquiste, en rappelant que les nombreux témoignages qu'on entend en cette Semaine de la persévérance scolaire devraient pourtant inciter le gouvernement à changer son approche.

Jean-François Roberge a poursuivi en mentionnant qu'il est inacceptable que nos programmes de réussite scolaire doivent se tourner vers des donateurs privés pour tenter de poursuivre leurs activités. Il est temps d'investir adéquatement en éducation afin d'assurer le succès de tous nos élèves, a martelé M. Roberge.

« La dernière fois que le gouvernement nous a parlé de chiffres, il nous a promis un réinvestissement de 20 millions. Sur le terrain, quand on parle avec des directions et des professeurs, on nous confirme que l'argent n'est toujours pas au rendez-vous. En deux ans, les libéraux n'ont jamais agi pour aider les élèves en difficulté. Encore la semaine dernière, il y a eu un Forum sur l'autisme. Tenir un forum, promettre une politique, c'est beau, mais concrètement, pour les jeunes qui sont dans nos classes aujourd'hui, ça ne change rien. Quand le gouvernement va-t-il poser les gestes qui s'imposent? » a tenté de savoir Jean-François Roberge.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.