Aménagement du territoire: ce qu'en dit vraiment la FCCQ

MONTRÉAL, le 28 févr. 2012 /CNW Telbec/ - La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) tient à réaffirmer la position qu'elle a présentée dans son mémoire lors des consultations publiques sur le projet de loi 34 pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires. Rappelons que cette position a été discutée longuement dans les instances de la Fédération et que plusieurs commentaires et suggestions ont été apportés afin que la position soutenue soit la plus représentative des membres.

Dans son mémoire, la Fédération affirme essentiellement deux éléments. Tout d'abord, elle n'épouse pas l'intention du gouvernement de créer de nouvelles structures pour encadrer les régions. Ce n'est pas en faisant de l'occupation du territoire une grande priorité et en créant des comités dans une loi que les problématiques entourant la vitalité de certaines régions seront réglées. De même, dans l'état actuel des finances publiques, il faut penser autrement et c'est ce à quoi le mémoire invite le gouvernement.

C'est dans cet esprit que la Fédération propose des solutions durables dont la mobilité intra et inter régionale. En période de rareté de main-d'œuvre, certaines régions disposent d'une richesse extraordinaire : leurs ressources humaines. Alors que d'autres régions sont en grave pénurie, la Fédération suggère d'explorer des moyens de faciliter la mobilité temporaire des travailleurs pour leur permettre d'occuper un emploi (fly-in, fly-out). Voilà ce que nous entendons par « opportunité économique » en parlant des travailleurs.

Ensuite, plutôt que de multiplier les structures, la Fédération propose d'explorer plus à fond les regroupements municipaux et les régies de services inter municipales ou encore propose d'exiger plus de flexibilité de nos institutions d'enseignement afin qu'elles soient en mesure d'offrir rapidement, sur place, les formations nécessaires à la main-d'œuvre.

De même, le support à l'entrepreneuriat local est une des solutions les plus porteuses. Il est essentiel que le gouvernement devienne facilitateur de création d'entreprises et de leur pérennité en modulant ses actions en fonction des réalités de ces collectivités. Il est encore difficile de créer son entreprise au Québec et encore plus de la maintenir.

La Fédération estime également que le maintien d'infrastructures de transport et de télécommunication sur tout le territoire est essentiel au développement du Québec. Depuis des années, nous réclamons de brancher toutes les régions à la haute vitesse. D'ailleurs le conseil d'administration de la Fédération a appuyé les efforts des chambres de commerce de la Gaspésie dans leur volonté de maintenir le train de la Gaspésie.

Le consensus à la FCCQ
Rappelons que le bureau de direction et le conseil d'administration de la Fédération ont apporté leurs commentaires et des suggestions visant à ce que la position soutenue par la Fédération soit la plus représentative de l'ensemble de ses membres. La Fédération est consciente que le projet de loi s'applique uniformément sur un territoire qui présente des disparités historiques et socio-économiques et a touché des préoccupations légitimes et suscité de nombreuses discussions. La Fédération accepte cette réalité et l'a spécifiquement mentionnée lors de sa comparution à l'Assemblée nationale.

 

SOURCE FEDERATION DES CHAMBRES DE COMMERCE DU QUEBEC

Renseignements :

Isabelle Mercille
Vice-présidente, Communications
Fédération des chambres de commerce du Québec
514 844-9571

Profil de l'entreprise

FEDERATION DES CHAMBRES DE COMMERCE DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.