Amélioration des perspectives économiques pour les provinces maritimes en 2017

OTTAWA, le 8 déc. 2016 /CNW/ - L'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick devraient connaître une meilleure croissance économique au cours de la prochaine année, selon la Note de conjoncture provinciale - Automne 2016 du Conference Board du Canada.

« Les économies des trois provinces maritimes devraient afficher un meilleur rendement l'an prochain », déclare Marie-Christine Bernard, Prévisions provinciales, Le Conference Board du Canada. « Cela s'explique principalement par la progression des secteurs du tourisme, de la foresterie, de l'agriculture et de la pêche, ainsi que par la hausse des exportations vers les États-Unis et à l'étranger stimulée par la baisse du dollar canadien et le raffermissement de la croissance au sud de la frontière ».

FAITS SAILLANTS

  • L'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse devraient afficher une croissance du PIB réel de 1,7 % en 2017.

  • La croissance au Nouveau-Brunswick est estimée en moyenne à 1,4 % en 2017-2018.

  • À l'exception de Terre-Neuve-et-Labrador, toutes les provinces verront leur économie progresser l'an prochain.

L'économie de la Nouvelle-Écosse continuera de bien performer, enregistrant une croissance de 1,5 % en 2016 et de 1,7 % en 2017. Le secteur manufacturier constitue le point fort de la province : il devrait croître de 3,3 % l'an prochain, grâce à la poursuite de la construction de navires pour la patrouille arctique et à la saine évolution des exportations. Le secteur de la construction devrait également continuer à bien se porter, alors que certains grands projets se mettent en branle. En revanche, la diminution de la production de gaz naturel ralentira la croissance économique de la province. Grâce à une plus grande stabilité économique, la croissance de l'emploi reprendra : environ 1 700 nouveaux emplois nets seront créés en 2017 et 3 500 autres en 2018. Cela contribuera à soutenir les dépenses de consommation des ménages.

Ayant connu une faible croissance économique cette année, le Nouveau-Brunswick devrait voir son PIB réel progresser de 1,4 % en moyenne au cours des deux prochaines années. Certains des secteurs producteurs de biens de la province sont actuellement en récession, mais ils devraient rebondir. Malgré l'imminence de l'imposition de droits sur le bois d'œuvre, la forte activité dans le secteur de la construction de bâtiments aux États-Unis soutiendra le secteur forestier, qui devrait afficher de la croissance en 2017. Le secteur de la construction de la province gagnera aussi 6,2 % en 2017. Après une perte de 1 000 emplois cette année, les perspectives du marché du travail sont favorables : quelque 4 600 nouveaux emplois sont prévus d'ici la fin de 2018. Malgré ces gains d'emploi, les hausses récentes de la TVH annoncées dans le dernier budget provincial devraient entraîner en 2017 une baisse de 1 % des dépenses de consommation des ménages et une légère contraction des ventes au détail.

La forte croissance de la population de l'Île-du-Prince-Édouard a alimenté l'essor des mises en chantier en 2016, ce qui a stimulé le secteur de la finance, des assurances et de l'immobilier. Non seulement de nouveaux résidents affluent-ils vers l'Île, mais celle-ci demeure une destination très prisée par les touristes américains et les voyageurs étrangers en provenance du Japon. Les exportations représenteront la pierre angulaire de l'économie provinciale à court terme, vu que la demande des marchés américain et asiatique pour les fruits de mer et les produits de pommes de terre demeure forte. Après avoir progressé de 1,5 % en 2016, la croissance réelle du PIB de la province devrait ainsi atteindre 1,7 % en 2017.

On peut consulter la Note de conjoncture provinciale - Automne 2016 dans la bibliothèque virtuelle du Conference Board.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Natasha Jamieson, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613- 526-3090 ext. 307, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Juline Ranger, directrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca

LIENS CONNEXES
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.