Amaya publie ses résultats pour le deuxième trimestre de 2015

MONTRÉAL, le 13 août 2015 /CNW/ - Amaya Inc. (« Amaya » ou la « Société ») (TSX : AYA; NASDAQ : AYA) a publié aujourd'hui ses résultats financiers pour les trimestre et semestre clos le 30 juin 2015. Sauf indication contraire, « $ » et « $ CA » renvoient au dollar canadien, « $ US » renvoie au dollar américain et « € » renvoie à l'euro.

« Amaya a produit d'excellents résultats encore une fois ce trimestre », a déclaré David Baazov, président du conseil et chef de la direction d'Amaya. « Nos activités centrales de poker demeurent solides et nos produits non liés au poker ont été bien reçus par nos clients. »

« Nous avons terminé notre transition vers une société de technologie grand public pure puisque nous avons finalisé le dessaisissement de nos activités interentreprises », a ajouté. M. Baazov. « Nous avons considérablement réduit notre niveau d'endettement et amélioré notre situation financière. Depuis l'acquisition de nos activités grand public, nous avons remboursé une tranche d'environ 529 M$ US de notre dette à long terme et éliminé ainsi une tranche estimative de 62 M$ US de la charge d'intérêts connexe. »

Faits saillants financiers clés pour le deuxième trimestre de 2015

  • Les produits ont augmenté de 10 % pour atteindre environ 320 M$ comparativement à des produits pro forma1) pour le deuxième trimestre de 20142) d'environ 289 M$.
    • Les produits se sont accrus d'environ 24 % sur la base d'un taux de change constant3) et compte tenu de la normalisation4) de l'incidence de taxes sur la valeur ajoutée (« TVA ») d'environ 6 M$ exigées en 2015 (mais non en 2014) dans certains pays de l'Union européenne, notamment l'Allemagne et la France. Sur la même base, les produits liés au poker ont augmenté d'environ 11 % et était partiellement attribuable à une hausse du nombre de joueurs uniques utilisant de l'argent réel et du nombre de dépositaires sur PokerStars.
    • Le casino en ligne représentait environ 11 % des produits, le reste provenant entièrement du poker.
  • Le BAIIA ajusté5) s'est accru de 24 % pour atteindre 138 M$, soit 43,5 % des produits, comparativement à un BAIIA ajusté pro forma pour le deuxième trimestre de 2014 d'environ 112 M$, soit 38,5 % des produits.
    • L'expansion de la marge du BAIIA ajusté d'un exercice à l'autre a été stimulée principalement par la hausse des sources de produits à marge élevée, notamment les produits liés au casino en ligne, en dépit d'une baisse importante de la valeur des devises mondiales par rapport au dollar américain et de l'introduction de nouveaux droits sur les jeux et de la TVA (totalisant environ 10 M$), qui n'étaient pas en vigueur durant le deuxième trimestre de 2014.
  • Le bénéfice net ajusté a augmenté de 43 % pour s'établir à 86 M$ comparativement à un bénéfice net ajusté pro forma pour le deuxième trimestre de 2014 d'environ 60 M$.
  • Le bénéfice net ajusté par action diluée6) a augmenté de 43 % pour atteindre 0,43 $ comparativement à un bénéfice ajusté pro forma par action diluée7) pour le deuxième trimestre de 2014 d'environ 0,30 $.

Sommaire financier pour le deuxième trimestre, l'exercice à ce jour et 20148)


Trimestres clos les 30 juin

Semestres clos les 30 juin

000 $, sauf les pourcentages et les chiffres par action

2015

2014

2015

2014

Produits

319 646

289 302

656 871

624 669

BAIIA ajusté

138 174

111 755

279 474

247 982

Bénéfice net ajusté

86 074

59 655

170 371

138 879

Bénéfice net ajusté par action diluée

0,43 $

0,30 $

0,85 $

0,69 $

Faits saillants opérationnels clés pour le deuxième trimestre de 2015

  • Les activités grand public de la Société ont permis d'augmenter de 1,9 million au total le nombre d'inscriptions de clients durant le trimestre, le nombre de clients inscrits totalisant plus de 95 millions en date du 30 juin 2015. Environ 5,7 millions de clients de ce nombre total de clients inscrits étaient actifs9) durant le trimestre.
  • Le nombre total de clients uniques10) qui ont joué à des jeux en ligne avec de l'argent réel durant le trimestre est demeuré stable par rapport au deuxième trimestre de 2014, soit environ 2,3 millions, dont environ 95 % ont joué sur PokerStars.
  • Les dépôts bruts ont augmenté d'environ 4 % sur la base d'un taux de change constant, y compris d'environ 7 % sur PokerStars.

Faits saillants clés de la Société pour le deuxième trimestre de 2015 et par la suite et autres

  • Depuis l'acquisition de ses activités grand public le 1er août 2014, Amaya a remboursé une tranche d'environ 529 M$ US de sa dette à long terme, réduisant ainsi sa dette à long terme totale de 3,134 G$ US à 2,605 G$ US environ
  • Tous les dessaisissements d'activités interentreprises annoncés auparavant ont été réalisés en date du 31 juillet 2015 et la majeure partie du produit net a été affecté au remboursement de la dette et au rachat d'actions ordinaires.
    • Un tranche d'environ 344 M$ US de ce produit a été affectée au remboursement de la dette à long terme impayée durant le trimestre.
    • Une tranche d'environ 35,6 M$ US de ce produit a été affectée au rachat et à l'annulation de 1,1 million d'actions ordinaires dans le cadre de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités de la Société approuvée par la TSX.
  • Le refinancement annoncé auparavant a été réalisé le 12 août 2015 (le « refinancement »), y compris le remboursement de l'emprunt à terme de second rang libellé en dollars américains contracté par la Société d'un montant d'environ 590 M$ US. La Société a financé ce remboursement ainsi que les frais et coûts connexes au moyen d'une combinaison d'une hausse d'environ 315 M$ US de son emprunt à terme de premier rang libellé en dollars américains, d'une hausse d'environ 92 M€ de son emprunt à terme de premier rang libellé en euros et de liquidités d'environ 195 M$ US.
  • Par suite du refinancement et du remboursement de la dette depuis l'acquisition de ses activités grand public, Amaya prévoit que sa charge d'intérêts annuelle diminuera d'environ 62 M$ US, dont une tranche d'environ 26,2 M$ US est liée au refinancement, ce qui renforcera sa capacité de générer des flux de trésorerie, ses liquidités et son profil d'emprunt.

Indications financières pour l'exercice complet de 2015

Amaya réitère ses indications financières annoncées auparavant pour l'exercice complet de 2015 et fournies dans son communiqué publié le 14 mai 2015 pour le trimestre clos le 31 mars 2015, sans apporter de modification aux fourchettes fournies ni aucune autre modification importante aux hypothèses utilisées pour l'établissement de ces indications, sauf l'incidence prévue d'économies d'intérêts d'environ quatre mois et demi par suite du refinancement.

___________________________
1) Dans l'hypothèse où l'acquisition des activités grand public d'Amaya a eu lieu le premier jour de cette période comptable. Les chiffres qui figurent dans le présent communiqué n'ont pas été audités.
2) Amaya a acquis ses activités grand public le 1er août 2014. Par conséquent, les résultats de ces activités pour les trimestre et semestre clos le 30 juin 2014 ne sont pas inclus dans les états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités d'Amaya pour la période close le 30 juin 2015 (les « états financiers du deuxième trimestre »), qui ont été préparés en conformité avec les Normes internationales d'information financière publiées par le Conseil des normes comptables internationales (« IFRS »).
3) Pour chaque territoire dans lequel la Société exerce des activités grand public, les chiffres en dollars de 2015 sont ajustés en fonction de leur équivalent établi dans une monnaie constante en 2014 à l'aide d'un facteur découlant de la variation en pourcentage du taux de change de la monnaie du territoire applicable par rapport au dollar américain durant la période comparative. La somme de chacun de ces équivalents est ensuite comparée aux chiffres établis conformément aux IFRS pour la période comptable comparative applicable en 2014. Durant le trimestre, la Société estime que la baisse du pouvoir d'achat de sa clientèle, causée par une diminution moyenne de 19 % de la valeur de la monnaie locale utilisée par ses clients par rapport au dollar américain, a été partiellement compensée par la conversion dans sa monnaie de présentation, soit le dollar canadien.
4) La normalisation, tel que ce terme est défini par la Société, désigne le rajout d'une somme en dollars donnée dans la mesure financière mentionnée.
5) Le BAIIA ajusté, tel que ce terme est défini par la Société, désigne le bénéfice net (la perte nette) provenant des activités poursuivies, avant intérêts et frais de financement (déduction faite des revenus d'intérêts), les impôts sur le bénéfice, l'amortissement, la rémunération à base d'actions, les charges de restructuration et autres charges non récurrentes. Le BAIIA ajusté est une mesure non conforme aux IFRS et aux PCGR américains. Le rapprochement par rapport au résultat net provenant des activités poursuivies est inclus dans le présent communiqué.
6) Le bénéfice net ajusté (la perte nette ajustée), tel que ce terme est défini par la Société, représente le bénéfice net (la perte nette) provenant des activités poursuivies avant l'accroissement des intérêts, l'amortissement des immobilisations incorporelles résultant de l'affectation du prix d'achat suivant des acquisitions, la rémunération à base d'actions, le change et les autres coûts non récurrents. Le bénéfice net ajusté (la perte nette ajustée) par action diluée, tel que ce terme est défini par la Société, désigne le bénéfice net ajusté (la perte nette ajustée) divisé par les actions diluées. Les actions diluées, tel que ce terme est défini par la Société, désigne les actions ordinaires de la Société compte tenu de la dilution, y compris les options, les bons de souscription et les actions privilégiées convertibles, à l'aide de la méthode de comptabilisation axée sur la trésorerie (qui repose sur l'hypothèse selon laquelle le produit tiré des options et des bons de souscription dans le cours est utilisé pour racheter des actions ordinaires). Le bénéfice net ajusté (la perte nette ajustée) et le bénéfice net ajusté (la perte nette ajustée) par action diluée sont des mesures non conformes aux IFRS et aux PCGR américains. Le rapprochement par rapport au résultat net provenant des activités poursuivies est inclus dans le présent communiqué.
7) Dans l'hypothèse où le passif d'impôt exigible, l'amortissement (déduction faite de l'amortissement des immobilisations incorporelles résultant de l'affectation du prix d'achat) et l'intérêt (déduction faite de l'accroissement des intérêts) au cours du deuxième trimestre de 2015 sont similaires à ceux du deuxième trimestre de 2014.
8) Les activités poursuivies ne comprennent pas les activités interentreprises dont Amaya s'est dessaisie, qui ont été classées dans les activités abandonnées durant les périodes comptables pertinentes. Se reporter aux états financiers du deuxième trimestre et au rapport de gestion connexe pour la période close le 30 juin 2015. Tous les chiffres de 2014 sont présentés sur une base pro forma, qui repose sur l'hypothèse selon laquelle l'acquisition des activités grand public d'Amaya a eu lieu le premier jour de cette période comptable. Les taux de change du dollar américain par rapport au dollar canadien utilisés dans le sommaire financier s'établissent comme suit : T2 2015 - 1,2294; jusqu'à ce jour 2015 - 1,2352; T2 2014 - 1,0902 et jusqu'à ce jour 2014 1,0968.
9) Un client actif, tel que ce terme est défini par la Société, est un client qui a joué sur l'une des plateformes PokerStars et Full Tilt, ou les deux (avec de l'argent réel et de l'argent fictif) durant le trimestre.
10) Un client unique, tel que ce terme est défini par la Société, désigne un client qui a joué sur une seule des plateformes et exclut tout dédoublement.

États financiers, rapports de gestion et renseignements supplémentaires

Les états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités d'Amaya, les notes annexes et les rapports de gestion pour le trimestre et le semestre, selon le cas, clos le 30 juin 2015 seront affichés sur SEDAR, à www.sedar.com, sur Edgar, à www.sec.gov et sur le site Web d'Amaya, à www.amaya.com. Des renseignements supplémentaires au sujet d'Amaya et de ses activités pourraient également être affichés sur SEDAR, à www.sedar.com, sur Edgar, à www.sec.gov et sur le site Web d'Amaya, à www.amaya.com.

Conférence téléphonique et webdiffusion

Amaya tiendra une conférence téléphonique et une présentation par webdiffusion aujourd'hui le jeudi 13 août 2015 à 8 h 30 HE afin de discuter de ses résultats financiers et des faits saillants de l'exploitation pour le deuxième trimestre de 2015. David Baazov, président et chef de la direction d'Amaya, présidera la conférence téléphonique.

Pour accéder à la conférence téléphonique, veuillez composer le +1 888 231-8191 ou le +1 647 427-7450 dix minutes avant l'heure fixée pour le début de la conférence. Il sera possible de réécouter la conférence téléphonique deux heures après celle-ci en composant le +1 855 859-2056 ou le +1 416 849-0833. Le numéro de référence est le 92173455. Pour accéder à la webdiffusion, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://event.on24.com/r.htm?e=1027922&s=1&k=11D49E586699A8F4F1ED6CA3C1A5BB4D

Rapprochement des résultats établis conformément à des mesures non conformes aux IFRS et des résultats établis conformément aux mesures se rapprochant le plus des IFRS

000 $, sauf les chiffres par action

T2 2015

T2 2014

Jusqu'à ce jour

 T2 2015

Jusqu'à ce jour

 T2 2014

Résultat net provenant des activités poursuivies

14 114

(8 042)

42 587

37 303

Charges financières

47 940

27

113 382

(776)

Passif d'impôt exigible

1 278

1

4 172

1

Impôt différé

10 579

(2 952)

8 112

(3 699)

Amortissement des immobilisations corporelles

2 471

286

4 422

615

Amortissement des immobilisations incorporelles

36 237

579

72 912

1 142

Amortissement des frais de développement différés

141

67

290

131

Rémunération à base d'actions

6 171

781

9 597

1 535

BAIIA lié aux activités grand public pro forma

-

111 359

-

245 519

BAIIA

118 931

102 106

255 474

281 771

Résiliation de contrats

7 775

53

7 831

151

Honoraires professionnels non récurrents

1 604

-

4 401

-

Perte à la cession d'actifs

175

-

224

-

Profit (perte) à la vente d'une filiale

-

1 720

-

(47 655)

Profit (perte) sur placements

670

(1 107)

(3 682)

(1 008)

Charges liées aux acquisitions

159

5 731

159

8 316

Perte de valeur

1 587

-

1 587

-

Autres coûts non récurrents

7 273

718

13 480

1 567

Coûts non récurrents liés aux activités grand public pro forma

-

2 534

-

4 840

BAIIA ajusté

138 174

111 755

279 474

247 982

Passif d'impôt exigible

(1 278)

(1)

(4 171)

(1)

Amortissement (déduction faite de l'amortissement des immobilisations

incorporelles résultant de l'affectation du prix d'achat)

(2 749)

(933)

(5 067)

(1 888)

Intérêts (déduction faite de l'accroissement des intérêts)

(48 073)

(446)

(99 865)

(1 147)

Passif d'impôt exigible, amortissement et intérêts liés aux activités grand

public pro forma

-

(50 720)

-

(106 067)

Résultat net ajusté

86 074

59 655

170 371

138 879

Actions diluées au 30 juin 2015

200 394 577

200 394 577

200 394 577

200 394 577

Bénéfice net ajusté par action diluée

0,43

0,30

0,85

0,69

À propos d'Amaya

Amaya est un fournisseur de premier plan de solutions, de produits et de services fondés sur la technologie dans le secteur du jeu et du divertissement interactif mondial. Amaya est propriétaire d'entreprises et de marques grand public dans le domaine du jeu et dans des domaines connexes comme PokerStars, Full Tilt, European Poker Tour, PokerStars Caribbean Adventure, Latin American Poker Tour et Asia Pacific Poker Tour. Ces marques forment collectivement la plus grande entreprise de poker à l'échelle mondiale, qui englobe des jeux et des tournois de poker en ligne, des compétitions de poker en direct, des salles de poker portant ces marques dans des casinos importants de grandes villes du monde entier, ainsi que des émissions de poker destinées à être diffusées à la télévision et sur le Web. Par l'intermédiaire de certaines de ces marques, Amaya offre également des produits de jeu non liés au poker, dont des jeux de casino, de paris sportifs et de ligues sportives imaginaires d'un jour.

Mise en garde au sujet des énoncés prospectifs

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs (forward-looking statements) au sens de la loi intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et de la législation en valeurs mobilières applicable, qui portent notamment sur certaines prévisions et projections financières. On reconnaît souvent, mais pas toujours, les énoncés prospectifs à l'emploi de mots comme « chercher à », « prévoir », « planifier », « continuer », « estimer », « s'attendre à », « pouvoir », « projeter », « prédire », « éventuel », « cible », « avoir l'intention de », « devoir », « croire », « objectif » et « continu » et d'expressions similaires renvoyant à des périodes futures, utilisés à la forme positive ou négative. Ces énoncés, sauf ceux qui portent sur des faits passés, sont fondés sur les attentes actuelles de la direction et sont assujettis à un certain nombre de risques, d'incertitudes et d'hypothèses, notamment la conjoncture des marchés et de l'économie, les perspectives ou occasions d'affaires, les plans et stratégies futurs, les projections, les développements technologiques, les événements et tendances prévus et les modifications apportées à la réglementation qui nous touchent et touchent nos clients et nos secteurs d'activité. Bien que la Société et la direction estiment que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables et fondées sur des hypothèses et estimations raisonnables, rien ne garantit que ces hypothèses ou estimations sont exactes ou que ces attentes se matérialiseront. De par leur nature, les énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et des éventualités d'ordre commercial, économique et concurrentiel importants qui pourraient faire en sorte que les événements réels diffèrent sensiblement de ceux dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont notamment liés à ce qui suit : la réglementation abondante dans l'industrie qui régit les activités de la Société; les jeux de divertissement interactifs et les jeux en ligne et mobiles en général; la législation et la réglementation actuelles et futures et les nouvelles interprétations données à la législation ou à la réglementation existante relative aux jeux en ligne et mobiles; les modifications qui pourraient être apportées à la réglementation du jeu; les exigences juridiques et réglementaires; la capacité d'obtenir et de maintenir en vigueur l'ensemble des licences, permis et attestations applicables et requis pour pouvoir distribuer et commercialiser les produits et services de la Société et se conformer aux exigences connexes, y compris surmonter les difficultés ou accepter les retards à cet égard; les barrières importantes à l'entrée; la concurrence et le contexte concurrentiel qui caractérisent les marchés potentiels et les secteurs d'activité de la Société; l'incidence de l'incapacité de réaliser des acquisitions futures ou d'intégrer des entreprises avec succès; la capacité de développer et d'améliorer des produits et services existants et de nouveaux produits et services viables sur le plan commercial; la capacité d'atténuer les risques de change; les risques liés aux activités étrangères en général; la protection de technologies exclusives et de droits de propriété intellectuelle; les cycles de vente longs et variables; la capacité de recruter et de garder à son service des dirigeants et d'autre personnel qualifiés, notamment le personnel technique, de vente et de commercialisation clé; les vices dans les produits ou services de la Société; les pertes attribuables aux activités frauduleuses; la gestion de la croissance; l'attribution de contrats; les possibilités financières sur les marchés potentiels et l'égard des contrats individuels; la capacité de l'infrastructure technologique de satisfaire à la demande; les interruptions ou les défaillances de systèmes, de réseaux, de télécommunications ou de services ou les cyberattaques; la réglementation et la législation qui pourraient être adoptées à l'égard d'Internet et du commerce électronique et qui pourraient par ailleurs avoir une incidence sur la Société dans les territoires où elle exerce actuellement des activités ou entend le faire; la capacité d'obtenir du financement supplémentaire ou d'en obtenir à des conditions raisonnables; les risques de refinancement; les préférences des clients et des exploitants et l'évolution de l'économie; la dépendance envers l'acceptation de ces produits et services par les clients; les changements de propriété des clients ou les regroupements au sein de l'industrie du jeu; les coûts et l'issue des litiges; l'expansion dans les marchés existants et de nouveaux marchés; les relations avec les fournisseurs et les distributeurs et les catastrophes naturelles. Les autres risques et incertitudes applicables comprennent ceux qui sont mentionnés à la rubrique « Facteurs de risque et incertitudes » de la notice annuelle d'Amaya pour l'exercice clos le 31 décembre 2014 et dans le rapport de gestion de la Société pour la période close le 30 juin 2015, qui sont tous deux affichés sur SEDAR, à www.sedar.com, sur Edgar, à www.sec.gov et sur le site Web d'Amaya, à www.amaya.com et dans d'autres documents qu'Amaya a déposés et pourrait déposer auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières compétentes dans l'avenir. Les investisseurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont valides à la date des présentes, et la Société décline toute obligation de les corriger ou de les mettre à jour pour tenir compte, notamment, de nouveaux renseignements ou d'événements futurs, sauf si les lois applicables l'y obligent.

Mesures non conformes aux PCGR américains et aux IFRS

Le présent communiqué renferme des mesures financières non conformes aux PCGR américains et aux IFRS, particulièrement le bénéfice net ajusté, le bénéfice net ajusté par action diluée, le BAIIA ajusté et les équivalents pro forma de ces mesures pour les périodes comparatives. Ces mesures financières sont couramment utilisées pour comparer les sociétés et la direction estime qu'il s'agit de mesures importantes pour l'évaluation d'Amaya. Toutefois, il ne s'agit pas de mesures reconnues par les PCGR américains ou les IFRS et elles ne comportent pas de définition standardisée aux termes de ceux‑ci. Par conséquent, ces mesures pourraient ne pas être comparables aux mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Les investisseurs sont avisés que ces mesures ne doivent pas être considérées comme des mesures de remplacement des autres mesures comparables établies selon les PCGR américains ou les IFRS.

Mesures historiques relatives aux activités grand public

Toutes les données et mesures financières historiques relatives aux activités grand public d'Amaya avant l'acquisition, par Amaya, d'Amaya Group Holdings (IOM) Limited (auparavant appelée Oldford Group Limited) et de ses filiales (collectivement, « Rational Group ») le 1er août 2014 présentées dans les documents déposés par la Société sur SEDAR, à www.sedar.com et sur Edgar, à www.sec.gov ou, en raison d'un manque d'information, qui ont été omises de ces documents, y compris la circulaire de sollicitation de procurations par la direction de la Société datée du 30 juin 2014 relative à l'assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires de la Société tenue le 30 juillet 2014, la déclaration d'acquisition d'entreprise de la Société, dans sa version modifiée et mise à jour le 27 juillet 2015 et le présent communiqué, notamment toute l'information financière relative aux activités grand public, ont été fournies sur le fondement exclusif de l'information fournie par Rational Group et ses représentants respectifs. Bien que la Société n'ait aucune raison de douter de l'exactitude ou de l'exhaustivité de l'information de Rational Group qui est fournie dans ces documents et dans les présentes, toute inexactitude ou omission dans ces documents pourrait entraîner des passifs ou des frais imprévus, accroître le coût d'intégration d'Amaya et de Rational Group ou avoir une incidence défavorable sur les plans opérationnels des entités combinées, les résultats d'exploitation et la situation financière.

SOURCE Amaya Inc.

Renseignements : Les investisseurs sont priés de communiquer avec : Tim Foran, Tél. : +1 416 545‑1325, ir@amaya.com; Les représentants des médias sont priés de communiquer avec : Eric Hollreiser, Press@amaya.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.