Aluminerie Alouette à la croisée des chemins : des tarifs électriques concurrentiels nécessaires pour assurer sa pérennité

SEPT-ÎLES, QC, le 16 avril 2015 /CNW Telbec/ - Pour assurer la pérennité de ses installations et de ses opérations courantes sur la Côte-Nord, Aluminerie Alouette doit bénéficier de tarifs électriques concurrentiels à l'échelle mondiale. Au cours des derniers mois, le gouvernement du Québec a conclu des ententes à cet effet avec les autres producteurs d'aluminium primaire. Dans ce contexte, Alouette souhaite également en arriver à une entente équitable. Cette nouvelle entente est essentielle pour les phases actuelles, et ce, avant même d'envisager toute expansion future (phase 3).

Devant de nombreux invités réunis à la Chambre de commerce de Sept-Îles, le président et chef de la direction d'Aluminerie Alouette, Claude Boulanger, a rappelé les conditions difficiles de l'industrie de l'aluminium : « une féroce compétition est présente au sein d'un marché qui demeure instable ». Il a plaidé pour un règlement rapide dans le dossier des tarifs électriques avec le gouvernement du Québec. « Les ententes conclues avec nos concurrents créent une situation de déséquilibre dans l'industrie et font naître une injustice réelle. Il faut remédier à cette situation », a-t-il insisté.

Comme les négociations tardent à se concrétiser, les conséquences se font sentir sur la rentabilité d'Alouette. Le programme de développement technologique est ralenti tandis que les investissements en projets capitalisables seront réduits. « Si la situation perdure, Alouette vieillira certainement de moins bonne façon, d'où l'importance d'obtenir une entente équitable, et ce, dès ce printemps », a ajouté M. Boulanger.

Rappelons qu'Aluminerie Alouette génère des retombées économiques de plus de 440 M$ au Québec, dont 340 M$ spécifiquement dans la MRC de Sept-Rivières. Elle s'approvisionne auprès de 700 fournisseurs, dont 150 sur le territoire nord-côtier en plus d'enregistrer des achats locaux pour une centaine de millions de dollars. L'entreprise, un citoyen corporatif exemplaire et activement impliqué dans son milieu, crée des emplois et de la richesse dans sa région et dans toute la province.

Un appui inconditionnel de la région et des employés
Chiffres à l'appui, le vice-président, finances et développement des affaires d'Aluminerie Alouette, Gérald Charland, a expliqué la nécessité d'un meilleur contrôle des coûts en vertu de l'instabilité au niveau des prix et du marché en général. « Actuellement, la compétitivité d'Alouette est affectée de façon considérable par les tarifs électriques supérieurs à la concurrence. Autrement dit, la profitabilité de l'entreprise ne permet tout simplement pas de soutenir le rythme optimal des investissements en projets capitalisables et en développement technologique », a résumé M. Charland.

Pour redresser la situation, le vice-président a présenté le Plan 60/60 qui est en déploiement et qui s'échelonnera jusqu'en 2018. Fruit d'une collaboration exceptionnelle des employés et des partenaires d'Alouette, il vise des économies de 60 millions de dollars tout en produisant 60 000 tonnes supplémentaires d'aluminium, comparativement à 2010, année de référence. Le plan prévoit la mise en place d'une série d'initiatives : projet d'amélioration continue, augmentation de la productivité, projets technologiques et d'automatisation, renégociation des contrats  et  recours systématique à des appels d'offres. Tous sont appelés à innover et à contribuer à ce défi d'envergure.

Quant aux négociations en cours avec le gouvernement du Québec, « bien qu'elles se déroulent de façon constructive et selon de nouvelles bases, il n'en demeure pas moins qu'elles doivent s'intensifier au cours des prochaines semaines pour arriver à un heureux dénouement d'ici la saison estivale », a souligné le président et chef de la direction d'Alouette. L'échéance des négociations est aussi intimement liée à la fenêtre d'opportunité pouvant éventuellement permettre le lancement des études de préfaisabilité de la phase 3, un projet d'envergure de plus de 2 G$ sur le territoire du Plan Nord. Pour des raisons évidentes, Alouette n'entend pas discuter publiquement du contenu et de la teneur des négociations.

Par ailleurs, MM. Boulanger et Charland ont tenu à remercier les représentants et les forces vives de la région qui témoignent d'un appui indéfectible à l'endroit d'Alouette et de ses représentations. L'entreprise continue d'ailleurs à communiquer étroitement et régulièrement avec la communauté concernant ses activités courantes et ses divers projets.

À propos d'Aluminerie Alouette
Inaugurée en 1992, Aluminerie Alouette est une entreprise indépendante de production d'aluminium. Avec près de 1 000 employés et une capacité de production annuelle de 600 000 tonnes d'aluminium de première fusion, elle est le plus important employeur de Sept-Îles et la plus importante aluminerie des Amériques. L'usine de Sept-Îles est une référence mondiale en matière d'efficacité énergétique, en plus d'être à la fine pointe de la technologie. Elle respecte les normes gouvernementales en matière environnementale.


 

SOURCE Aluminerie Alouette

Renseignements : Maxime Lelièvre, Conseiller - Communications, Aluminerie Alouette, Tél. : 418 964-7340, maxime.lelievre@alouette.qc.ca; Marie-Claude Guimond, Directeur - Communications, Aluminerie, Alouette, Tél. : 418 964-7335, mcguimond@alouette.qc.ca

Profil de l'entreprise

Aluminerie Alouette

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.