Alimentation Couche-Tard annonce les résultats de son deuxième trimestre de l'exercice 2014

  • Les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2014 comprennent les résultats de Statoil Fuel & Retail pour la période du 22 juillet 2013 au 13 octobre 2013 (84 jours) tandis que les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2013 comprenaient les résultats de Statoil Fuel & Retail pour une période de 92 jours.

  • Le bénéfice net est de 229,8 millions $ pour le deuxième trimestre 2014, en hausse de 26,8%. En excluant les éléments non-récurrents, il aurait été d'approximativement 249,0 millions $ comparativement à 171,0 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013, en hausse de 45,6 %.

  • Le bénéfice net par action sur une base diluée est de 1,21 $ US au deuxième trimestre de l'exercice 2014, contre 0,97 $ US pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013, en hausse de 24,7 %.

  • Le bénéfice net par action ajusté sur une base diluée est de 1,32 $ US au deuxième trimestre de l'exercice 2014, contre 0,91 $ US pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013, en hausse de 45,1 %.

  • Ventes de marchandises par magasin comparable en hausse de 4,5 % aux États-Unis, de 1,9 % en Europe et de 3,2 % au Canada.

  • La marge brute sur les marchandises et services s'est établie à 32,8 % aux États-Unis, à 39,9 % en Europe et à 33,2 % au Canada.

  • Volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable en progression de 1,7 % aux États-Unis, de 2,2 % en Europe et de 1,5 % au Canada.

  • La marge brute sur le carburant pour le transport routier s'est établie à 21,56 ¢ US par gallon aux États-Unis, à 11,43 ¢ US par litre en Europe et à 6,67 ¢ CA par litre au Canada.

  • Hausse du dividende de 8,75 ¢ CA à 10,0 ¢ CA, une augmentation de 14,3 %.

  • Ratio de levier ajusté de 2,63 : 1 pour la période de 52 semaines terminée le 13 octobre 2013 comparativement à 3,58 : 1 suivant l'acquisition de Statoil Fuel & Retail en juin 2012.

LAVAL, QC, le 26 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Pour son deuxième trimestre de l'exercice 2014, Alimentation Couche-Tard inc. (TSX: ATD.A ATD.B) annonce un bénéfice net de 229,8 millions $, une augmentation de 48,6 millions $, ou 26,8 %, ceci équivaut à un bénéfice par action de 1,21 $ sur une base diluée, soit une augmentation de 0,24 $ par action ou 24,7 % par rapport au bénéfice net par action sur une base diluée du deuxième trimestre de l'exercice 2013. Certains éléments ont affecté les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2014, dont principalement une perte de change de 25,0 millions $. Quant aux résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2013, ils comprenaient un gain non-récurrent sur contrats de change de 10,6 millions $ ainsi qu'un gain de change de 3,8 millions $. En excluant ces éléments ainsi que le goodwill négatif et les frais d'acquisition des résultats des deux trimestres comparables, le bénéfice net par action sur une base diluée aurait été de 1,32 $ au deuxième trimestre de l'exercice 2014, contre 0,91 $ au deuxième trimestre de l'exercice 2013, ce qui représente une augmentation de 45,1 %. Cette hausse est principalement attribuable à des marges sur le carburant pour le transport routier plus élevées, à la contribution croissante des ventes de marchandises et services, au volume de vente plus élevé du carburant pour le transport routier ainsi qu'à la contribution des acquisitions. Ces éléments d'accroissement du bénéfice net ont été contrebalancés, en partie, par l'impact défavorable de la conversion des résultats des opérations canadiennes et européennes de Couche-Tard en dollars américains. Les données financières sont exprimées en dollars américains (dollars US), sauf indication contraire.

« Les résultats du deuxième trimestre ont été excellents et ont confirmé la tendance du premier trimestre, particulièrement en Europe où notre marque de carburant « milesMC » et nos initiatives sur les produits frais ont continué de produire des résultats intéressants », a déclaré Alain Bouchard, président et chef de la direction. « Les ventes en magasin et les volumes de carburant pour le transport routier ont connu une évolution positive et ont été appuyés par de solides marges sur le carburant et une belle contribution de nos acquisitions récentes. En Amérique du Nord, les stratégies de prix que nous avons mises en place au cours du premier trimestre afin de soutenir la croissance du trafic en magasin ont prouvé leur efficacité au deuxième trimestre à la fois aux États-Unis et au Canada où les ventes de marchandises par magasin comparable ont augmenté de manière significative sans un effet sur les marges aussi important que celui du premier trimestre », a conclu M. Bouchard.

Raymond Paré, vice-président et chef de la direction financière, a indiqué : «Dans l'ensemble, nos efforts visant à accroître les ventes combinés à de fortes marges sur le carburant pour le transport routier ont entraîné une augmentation de 25,5 % du BAIIA ajusté, ce qui nous a permis, une fois de plus, de réduire notre dette, d'améliorer notre ratio de levier et de solidifier davantage notre bilan. Notre ratio de dette nette à intérêts ajustée sur le BAIIAL ajusté s'est établi à 2,63 : 1, une amélioration significative par rapport au ratio de 3,58 : 1 enregistré peu de temps après l'acquisition de Statoil Fuel & Retail et aussi par rapport au ratio de 2,97 : 1 au 21 juillet 2013. Notre objectif demeure d'améliorer notre flexibilité financière afin de pouvoir saisir les opportunités».

Faits marquants du deuxième trimestre de l'exercice 2014

Statoil Fuel & Retail

Résultats trimestriels

Les résultats de Couche-Tard pour les périodes de 12 et de 24 semaines terminées le 13 octobre 2013 incluent ceux de Statoil Fuel & Retail respectivement pour la période du 22 juillet 2013 au 13 octobre 2013 et pour la période du 1er mai 2013 au 13 octobre 2013. Pour les périodes de 12 et de 24 semaines terminées le 14 octobre 2012, les résultats de Couche-Tard incluent ceux de Statoil Fuel & Retail respectivement pour la période du 1er juillet 2012 au 30 septembre 2012 et pour la période du 20 juin 2012 au 30 septembre 2012. Ainsi, les résultats du deuxième trimestre de 2014 incluent ceux de Statoil Fuel & Retail pour une période de 84 jours comparativement à une période de 92 jours pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013.

Puisque les périodes comptables de Couche-Tard et de Statoil Fuel & Retail ne sont pas alignées, les résultats de Statoil Fuel & Retail pour la période du 1er octobre 2013 au 13 octobre 2013 ont été déterminés selon les meilleures estimations de la direction compte tenu du budget en vigueur et des tendances observées au cours des périodes précédentes. Toute différence entre les résultats estimés et les résultats réels sera constatée dans les résultats du trimestre suivant. Le bilan consolidé et le décompte de magasins de Couche-Tard au 13 octobre 2013 incluent ceux de Statoil Fuel & Retail au 30 septembre 2013, tels qu'ajustés pour les transactions importantes.

Le tableau suivant donne un aperçu des périodes comptables de Statoil Fuel & Retail qui seront incorporées dans les prochains états financiers consolidés de Couche-Tard :

Trimestres de Couche-Tard Périodes comptables équivalentes de
Statoil Fuel & Retail
Date du bilan de
Statoil Fuel & Retail (1)
Période de 16 semaines qui se terminera le 2 février 2014
(3e trimestre de l'exercice 2014)
Du 14 octobre au 31 octobre 2013, novembre et
décembre 2013 et janvier 2014
31 janvier 2014
Période de 12 semaines qui se terminera le 27 avril 2014
(4e trimestre de l'exercice 2014)
Février, mars et avril 2014 30 avril 2014
Période de 12 semaines qui se terminera le 20 juillet  2014
(1er trimestre de l'exercice 2015)
Du 1er mai au 20 juillet 2014 30 juin 2014
Période de 12 semaines qui se terminera le 12 octobre 2014
(2e trimestre de l'exercice 2015)
Du 21 juillet 2014 au 12 octobre 2014 30 septembre 2014
(1) S'il y a lieu, le bilan consolidé sera ajusté des transactions importantes survenues entre la date du bilan de Statoil Fuel & Retail et la date du bilan de Couche-Tard.

La société prévoit que le travail vers l'alignement des périodes comptables de Statoil Fuel & Retail avec celles de Couche-Tard devrait débuter lorsque les changements de systèmes financiers de Statoil Fuel & Retail seront finalisés, ce qui est prévu pour être complété d'ici la fin de l'exercice 2014.

Synergies et initiatives de réduction des coûts

Depuis l'acquisition de Statoil Fuel & Retail, Couche-Tard travaille activement afin d'identifier et mettre en place les synergies disponibles ainsi que les opportunités de réductions de coût. Les analyses de la société démontrent que ces opportunités sont nombreuses et prometteuses. Certaines opportunités peuvent être mises en place immédiatement tandis que d'autres peuvent prendre plus de temps à implanter puisqu'elles requièrent une analyse et une planification rigoureuses. L'implantation du nouveau progiciel de gestion intégrée devra aussi être complétée avant la mise en place de certaines des opportunités identifiées. Il s'agit ici de trouver le juste équilibre afin de ne pas nuire aux activités courantes et aux projets déjà entamés.

Pour la période de 12 semaines terminée le 13 octobre 2013, Couche-Tard a enregistré des synergies et réductions de coût avant impôts qui sont estimées à approximativement 13,0 millions $. Ces synergies et réductions de coûts ont principalement réduit les frais d'exploitation, de vente, administratifs et généraux ainsi que le coût des ventes. Au cumulatif, depuis l'acquisition, Couche-Tard estime que le montant total des synergies et des réductions de coûts réalisées s'élève à approximativement 51,0 millions $, avant impôts. La société estime que ces montants ne représentent pas nécessairement l'impact annuel complet de toutes les initiatives de la société.

Ces synergies et réductions de coût proviennent d'une multitude de sources, comme par exemple la réduction des dépenses liée au fait que Statoil Fuel & Retail ne soit plus une entreprise publique, la renégociation de certaines ententes avec des fournisseurs, la réduction des dépenses en magasin et la restructuration de certains départements.

Le travail d'identification et de mise en place des synergies disponibles et des opportunités de réduction de coût est loin d'être terminé. Des équipes continuent de travailler activement sur divers projets qui semblent prometteurs et qui, en plus de l'implantation de nouveaux systèmes informatiques et de projets de marketing, devraient permettre à Couche-Tard d'atteindre son but. Couche-Tard maintient donc son objectif de synergies annuelles de 150,0 millions $ à 200,0 millions $ d'ici la fin de décembre 2015.

L'estimation de la société des synergies et réduction de coûts repose sur un certain nombre de facteurs et hypothèses importants. Entres autres, son objectif de synergies et de réduction des coûts se base sur son analyse comparative des structures organisationnelles en place et du niveau actuel des dépenses à travers son réseau ainsi que sur sa capacité à combler une partie des écarts constatés, lorsque pertinent.  Son objectif de synergies et réduction des coûts se base aussi sur son évaluation des contrats présentement en vigueur en Europe et en Amérique du Nord et de la façon dont elle croit être en mesure de renégocier ces contrats pour profiter de son pouvoir d'achat accru. De plus, son objectif de synergies et de réduction des coûts prend pour hypothèse qu'elle sera en mesure d'instaurer un processus efficace de partage des meilleures pratiques à travers son réseau. Finalement, son objectif s'appuie aussi sur sa capacité à implanter de façon efficace et en temps voulu un nouveau progiciel de gestion intégrée. Un changement important dans ces facteurs et hypothèses pourrait faire varier de façon importante l'estimation des synergies et réductions de coûts.

Croissance du réseau

Transactions complétées

En septembre 2013, Couche-Tard a acquis auprès de Baron-Huot Oil Company neuf magasins opérant en Illinois, États-Unis. Huit de ces magasins sont des magasins corporatifs et l'autre est opéré par un exploitant indépendant. La société est propriétaire des terrains et bâtisses pour huit magasins et loue ces actifs pour un magasin.

De plus, au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2014, Couche-Tard a fait l'acquisition d'un magasin corporatif supplémentaire, d'un magasin opéré par un exploitant indépendant et de trois contrats d'approvisionnement en carburant pour le transport routier.

Ces acquisitions ont été effectuées en utilisant la trésorerie disponible.

Transactions en cours

Le 24 octobre 2013, subséquemment à la fin du deuxième trimestre de l'exercice 2014, Couche-Tard a signé un contrat en vue d'acquérir, auprès de Publix Super Markets inc., 13 magasins corporatifs dont 11 sont situés dans l'État de la Floride et deux dans l'État de Géorgie, aux États-Unis. Advenant la clôture de la transaction, la société serait propriétaire du terrain et de la bâtisse pour neuf sites tandis qu'elle louerait ces mêmes actifs pour les quatre autres sites.

Le 15 novembre 2013, subséquemment à la fin du deuxième trimestre de l'exercice 2014, Couche-Tard a signé un contrat en vue d'acquérir, auprès d'Albuquerque Convenience and Retail LLC, 23 magasins corporatifs opérant dans l'État du Nouveau-Mexique, aux États-Unis. Advenant la clôture de la transaction, la société serait propriétaire du terrain et de la bâtisse pour 22 sites tandis qu'elle louerait ces mêmes actifs pour l'autre site.

Couche-Tard prévoit la finalisation de ces deux transactions en décembre 2013. Ces transactions sont sujettes aux approbations réglementaires et conditions de clôture usuelles.

Construction de magasins

Couche-Tard a complété la construction de six nouveaux magasins durant la période de 12 semaines terminée le 13 octobre 2013.

Sommaire du mouvement des magasins de Couche-Tard pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2014

Le tableau suivant présente certaines informations concernant le mouvement des sites du réseau de Couche-Tard au cours de la période de 12 semaines terminée le 13 octobre 2013 (1) :

  Période de 12 semaines terminée le 13 octobre 2013
Types de sites Corporatifs (2)   CODO (3)   DODO (4)   Franchisés et
autres affiliés (5)
  Total
Nombre de sites au début de la période 6 211   635   532   1 107   8 485
  Acquisitions 9   1     -   14
  Ouvertures / constructions / ajouts 7   -   5   19   31
  Fermetures / dispositions / retraits (19)   (4)   (5)   (19)   (47)
  Conversion de magasins 7   (9)   1   1   -
Nombre de sites à la fin de la période 6 215   623   537   1 108   8 483
Nombre de stations-service automatisées incluses dans le solde de fin de période (6) 914     30   -   944

Le tableau suivant présente certaines informations concernant le mouvement des sites du réseau de Couche-Tard au cours de la période de 24 semaines terminée le 13 octobre 2013 (1) :

  Période de 24 semaines terminée le 13 octobre 2013
Types de sites Corporatifs (2)   CODO (3)   DODO (4)   Franchisés et
autres affiliés (5)
  Total
Nombre de sites au début de la période 6 235   579   478   1 094   8 386
Acquisitions 12   61   54   -   127
  Ouvertures / constructions / ajouts 11   2   13   50   76
  Fermetures / dispositions / retraits (56)   (5)   (8)   (37)   (106)
  Conversion de magasins 13   (14)   -   1   -
Nombre de sites à la fin de la période 6 215   623   537   1 108   8 483
(1)  Ces chiffres incluent 50 % des sites opérés par l'entremise de RDK, une coentreprise.
(2) Sites pour lesquels l'immobilier est contrôlé par Couche-Tard (par l'entremise de la possession ou d'un contrat de location) et pour lesquels les magasins (et/ou les stations-service) sont exploités par Couche-Tard ou un de ses agents à commission.
(3) Sites pour lesquels l'immobilier est contrôlé par Couche-Tard (par l'entremise de la possession ou d'un contrat de location) et pour lesquels les magasins (et/ou les stations-service) sont opérés par des exploitants indépendants en échange d'un loyer et auxquels Couche-Tard fournit du carburant pour le transport routier en vertu de contrats d'approvisionnement. Certains de ces sites font l'objet d'un contrat de franchisage, de licence ou similaire sous une des bannières principales ou secondaires de Couche-Tard.
(4) Sites contrôlés et opérés par des exploitants indépendants auxquels Couche-Tard fournit du carburant pour le transport routier en vertu de contrats d'approvisionnement. Certains de ces sites font l'objet d'un contrat de franchisage, de licence ou similaire sous une des bannières principales ou secondaires de Couche-Tard.
(5) Magasins opérés par des exploitants indépendants en vertu d'un contrat de franchisage, de licence ou similaire sous une des bannières principales ou secondaires de Couche-Tard.
(6) Ces sites ne vendent que du carburant pour le transport routier.

De plus, en vertu de contrats de licences, quelque 4 200 magasins sont exploités sous la marque Circle K dans dix autres pays (Chine, Guam, Honduras, Hong Kong, Indonésie, Japon, Macao, Mexique, Vietnam et Émirats arabes unis), ce qui porte à plus de 12 680 le nombre de magasins dans le réseau de Couche-Tard.

Émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollar canadiens

Le 21 août 2013, Couche-Tard a procédé à l'émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollars canadiens pour un montant total de 300,0 millions $ CA, venant à échéance le 21 août 2020 et portant intérêts à un taux de 4,214 %. Les intérêts sont payables le 21 août et le 21 février de chaque année et le montant nominal sera remboursé à l'échéance. Le produit net de l'émission, soit 298,3 millions $ CA (285,6 millions $), a servi au remboursement d'une portion de sa facilité d'acquisition.

Dividendes

Le conseil d'administration (le "conseil") a décidé d'augmenter le dividende trimestriel de 1,25 ¢ CA par action pour le fixer à 10,0 ¢ CA par action, ceci représente une augmentation de 14,3 %.

Lors de sa réunion du 26 novembre 2013, le conseil a déclaré et approuvé le paiement d'un dividende trimestriel de 10,0 ¢ CA par action aux actionnaires inscrits au 5 décembre 2013 pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014, payable le 19 décembre 2013. Il s'agit d'un dividende déterminé au sens de la Loi de l'Impôt sur le Revenu du Canada.

Données sur le taux de change

Couche-Tard présente ses données en dollars US, ce qui procure une information plus pertinente compte tenu de la prédominance de ses opérations aux États-Unis et de l'importance de sa dette libellée en dollars US.

Le tableau suivant présente les renseignements sur les taux de change en fonction des taux de clôture, indiqués en dollars US par tranche unitaire de la devise comparative :

     
  Périodes de 12 semaines
terminées le
Périodes de 24 semaines
terminées le
  13 octobre 2013 14 octobre 2012 13 octobre 2013 14 octobre 2012
Moyenne pour la période        
  Dollar Canadien (1) 0,9654 1,0118 0,9681 0,9971
  Couronne Norvégienne (2) 0,1676 0,1692 0,1685 0,1690
  Couronne Suédoise (2) 0,1539 0,1483 0,1526 0,1476
  Couronne Danoise (2) 0,1791 0,1680 0,1772 0,1681
  Zloty (2) 0,3161 0,3027 0,3120 0,3017
  Euro (2) 1,3361 1,2508 1,3211 1,2512
  Lats (2) 1,9020 1,7965 1,8823 1,7970
  Litas (2) 0,3870 0,3623 0,3827 0,3624
  Rouble (2) 0,0306 0,0313 0,0309 0,0312
           
           
           
  Au 13 octobre
2013
Au 28 avril
2013
   
Fin de la période        
  Dollar Canadien 0,9658 0,9834    
  Couronne Norvégienne 0,1668 0,1734    
  Couronne Suédoise 0,1545 0,1543    
  Couronne Danoise 0,1818 0,1766    
  Zloty 0,3234 0,3163    
  Euro 1,3559 1,3170    
  Lats 1,9294 1,8822    
  Litas 0,3927 0,3814    
  Rouble 0,0310 0,0322    
           
(1) Calculée en prenant la moyenne des taux de change à la clôture de chaque jour de la période indiquée.
(2) Taux moyen pour la période du 22 juillet 2013 au 13 octobre 2013 pour la période de 12 semaines terminée le 13 octobre 2013, du 1er mai 2013 au 13 octobre 2013 pour la période de 24 semaines terminée le 13 octobre 2013, du 1er juillet 2012 au 30 septembre 2012 pour la période de 12 semaines terminée le 14 octobre 2012 et du 20 juin 2012 au 30 septembre 2012 pour la période de 24 semaines terminée le 14 octobre 2012. Calculée en prenant la moyenne des taux de change à la clôture de chaque jour de la période indiquée.

Puisque Couche-Tard utilise le dollar américain comme monnaie de présentation dans ses états financiers consolidés et dans le présent document, sauf indication contraire, les résultats des opérations canadiennes, européennes et corporatives sont convertis en dollars américains au taux moyen de la période. Sauf indication contraire, les écarts et explications liés aux variations du taux de change et à la volatilité du dollar canadien et des devises européennes qui sont traités dans le présent document sont donc liés à la conversion en dollars américains des résultats des opérations canadiennes, européennes et corporatives.

Analyse sommaire des résultats consolidés pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2014

Le tableau suivant présente certaines informations concernant les opérations de Couche-Tard pour les périodes de 12 et de 24 semaines terminées les 13 octobre 2013 et 14 octobre 2012. Les résultats consolidés pour les périodes de 12 et de 24 semaines terminées le 14 octobre 2012 incluent les résultats de Statoil Fuel & Retail respectivement pour la période du 1er juillet au 30 septembre 2012 et du 20 juin au 30 septembre 2012.

   
  Période de 12 semaines terminée le Période de 24 semaines terminée le
(en millions de dollars américains, sauf indication contraire) 13 octobre
2013
  14 octobre
2012
  Variation %   13 octobre
2013
  14 octobre
2012
  Variation %
Données sur les résultats d'exploitation :                      
Revenus tirés des marchandises et services (1) :                      
  États-Unis 1 146,9   1 069,6   7,2   2 300,6   2 158,5   6,6
  Europe 239,1   252,8   (5,4)   487,6   284,3   71,5
  Canada 530,3   545,2   (2,7)   1 075,8   1 098,7   (2,1)
  Total des revenus tirés des marchandises et services 1 916,3   1 867,6   2,6   3 864,0   3 541,5   9,1
Ventes de carburant pour le transport routier :                      
  États-Unis 3 668,5   3 587,8   2,2   7 268,4   6 931,2   4,9
  Europe 2 061,7   2 318,7   (11,1)   4 113,8   2 540,5   61,9
  Canada 719,8   717,4   0,3   1 412,3   1 380,2   2,3
  Total des ventes de carburant pour le transport routier 6 450,0   6 623,9   (2,6)   12 794,5   10 851,9   17,9
Autres revenus (2) :                      
  États-Unis 3,5   1,5   133,3   5,9   3,0   96,7
  Europe 639,9   794,6   (19,5)   1 246,4   903,7   37,9
  Canada 0,2   0,1   100,0   0,3   0,2   50,0
  Total des autres revenus 643,6   796,2   (19,2)   1 252,6   906,9   38,1
Total des ventes 9 009,9   9 287,7   (3,0)   17 911,1   15 300,3   17,1
Marge brute sur les marchandises et services (1) :                      
  États-Unis 375,8   355,6   5,7   747,8   718,5   4,1
  Europe 95,4   99,3   (3,9)   196,4   111,5   76,1
  Canada 176,3   183,7   (4,0)   361,6   373,3   (3,1)
  Marge brute totale sur les marchandises et services 647,5   638,6   1,4   1 305,8   1 203,3   8,5
Marge brute sur le carburant pour le transport routier :                      
  États-Unis 220,2   145,9   50,9   410,2   366,1   12,0
  Europe 229,4   221,8   3,4   438,5   249,0   76,1
  Canada 44,7   39,8   12,3   81,4   76,8   6,0
  Marge brute totale sur le carburant pour le transport routier 494,3   407,5   21,3   930,1   691,9   34,4
Marge brute sur les autres revenus (2) :                      
  États-Unis 3,5   1,5   133,3   5,9   3,0   96,7
  Europe 94,1   107,1   (12,1)   180,5   115,4   56,4
  Canada 0,2   0,1   100,0   0,3   0,2   50,0
  Marge brute totale sur les autres revenus 97,8   108,7   (10,0)   186,7   118,6   57,4
Marge brute totale 1 239,6   1 154,8   7,3   2 422,6   2 013,8   20,3
Frais d'exploitation, de vente, administratifs et généraux 782,3   789,5   (0,9)   1 563,5   1 339,4   16,7
Goodwill négatif -   (0,3)   (100,0)   (41,6)   (1,2)   3 366,7
Amortissement et perte de valeur des immobilisations et des autres actifs 129,3   134,3   (3,7)   255,2   200,4   27,3
Bénéfice d'exploitation 328,0   231,3   41,9   645,5   475,2   35,8
Bénéfice net 229,8   181,3   26,8   484,8   284,2   70,6
Autres données d'exploitation :                        
Marge brute sur les marchandises et services (1) :                        
  Consolidée 33,8 %   34,2 %   (0,4)   33,8 %   34,0 %   (0,2)
  États-Unis 32,8 %   33,2 %   (0,4)   32,5 %   33,3 %   (0,8)
  Europe 39,9 %   39,3 %   0,6   40,3 %   39,2 %   1 ,1
  Canada 33,2 %   33,7 %   (0,5)   33,6 %   34,0 %   (0,4)
Croissance des ventes de marchandises par magasin comparable (3) (4) :                        
  États-Unis 4,5 %   0,4 %       3,6 %   1,6 %      
  Europe 1,9 %   -       1,9 %   -      
  Canada 3,2 %   0,4 %       1,9 %   2,7 %      
Marge brute sur le carburant pour le transport routier :                        
  États-Unis (cents par gallon) (4) 21,56   15,20   41,8   20,50   19,16   7,0
  Europe (cents par litre) (5) 11,43   9,94   15,0   10,84   10,07   7,7
  Canada (cents CA par litre) (4) 6,67   5,85   14,0   6,10   5,73   6,5
Volume de carburant pour le transport routier vendu (5) :                        
  États-Unis (millions de gallons) 1 079,3   990,9   8,9   2 116,2   1 959,1   8,0
  Europe (millions de litres) 2 006,7   2 230,5   (10,0)   4 044,8   2 472,9   63,6
  Canada (millions de litres) 701,8   675,2   3,9   1 394,7   1 347,7   3,5
Croissance (diminution) du volume de carburant pour le transport routier par
magasin comparable (4) :
                     
  États-Unis 1,7 %   (0,5 %)       1,4 %   0,3 %    
  Europe 2,2 %   -       2,0 %   -    
  Canada 1,5 %   0,2 %       0,6 %   1,2 %    
Données par action :                      
  Bénéfice net de base par action (dollars par action) 1,22   0,98   24,5   2,58   1,56   65,4
  Bénéfice net dilué par action (dollars par action) 1,21   0,97   24,7   2,56   1,54   66,2
                       
              13 octobre
2013
  28 avril
2013
  Variation $
Situation financière :                        
  Actif total             10 785,8   10 546,2   239,6
  Dette portant intérêts             3 156,9   3 605,1   (448,2)
  Capitaux propres             3 664,4   3 216,7   447,7
Ratios d'endettement :                      
  Dette nette à intérêts / capitalisation totale (6)             0,39 : 1   0,48 : 1    
  Dette nette à intérêts / BAIIA ajusté (7)             1,51 : 1   1,98 : 1 (8)    
  Dette nette à intérêts ajustée / BAIIAL ajusté (9)             2,63 : 1   3,05 : 1 (8)    
Rentabilité :                      
  Rendement des capitaux propres (10)             23,5 %   21,5 % (8)    
  Rendement des capitaux employés (11)             12,8 %   11,0 % (8)    
(1)  Comprend les revenus tirés des redevances de franchisage, des royautés et des remises sur certains achats effectués par les franchisés et les affiliés ainsi que la vente en gros de marchandises.
(2) Comprend les revenus tirés de la location d'actifs, de la vente de carburant pour l'aviation et pour le secteur maritime, d'huile à chauffage, de kérosène, de lubrifiants et de produits chimiques. Les revenus pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 14 octobre 2012 incluent les revenus des activités de vente de gaz de pétrole liquéfié (« GPL »). Ces activités ont été vendues en décembre 2012.
(3) Ne comprend pas les services et autres revenus (décrits à la note 1 ci-dessus). La croissance au Canada est calculée en dollars canadiens.
(4)  Pour les magasins corporatifs seulement.
(5) Total du carburant pour transport routier.
(6) Ce ratio est présenté à titre d'information seulement et représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : la dette à long terme portant intérêts, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires, divisée par l'addition de l'avoir des actionnaires et de la dette à long terme, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires. Il n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d'autres compagnies publiques.
(7) Ce ratio est présenté à titre d'information seulement et représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : la dette à long terme portant intérêts, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires, divisée par le BAIIA (Bénéfice Avant Impôts, Intérêts et Amortissements et perte de valeur) ajusté de la charge de restructuration, du gain de compression sur l'obligation au titre de certains régimes de retraite à prestations définies et du goodwill négatif. Il n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d'autres compagnies publiques.
(8) Ce ratio est présenté sur une base pro forma. Il inclut les résultats de Couche-Tard pour l'exercice terminé le 28 avril 2013 ainsi que les résultats de Statoil Fuel & Retail pour la période de 12 mois terminée le 30 avril 2013. Pour le calcul de ce ratio, les données de bilan et de résultats de Statoil Fuel & Retail ont été modifiées afin de rendre leur présentation conforme aux politiques de Couche-Tard et pour tenir compte des ajustements à la juste valeur des actifs acquis, incluant le goodwill, et des passifs assumés.
(9) Ce ratio est présenté à titre d'information seulement et représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : la dette à long terme portant intérêts plus la dépense de loyer multiplié par huit, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires, divisée par le BAIIAL (Bénéfice Avant Impôts, Intérêts, Amortissements et perte de valeur et dépense de Loyer) ajusté de la charge de restructuration, du gain de compression sur l'obligation de certains régimes de retraite à prestations définies et du goodwill négatif. Il n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d'autres compagnies publiques.
(10) Ce ratio est présenté à titre d'information seulement et représente une mesure de la performance surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : le bénéfice net divisé par l'avoir des actionnaires moyens la période correspondante. Il n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d'autres compagnies publiques.
(11) Ce ratio est présenté à titre d'information seulement et représente une mesure de la performance surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : le bénéfice avant impôt et intérêts divisé par les capitaux employés moyens pour la période correspondante. Les capitaux employés représentent l'actif total moins le passif à court terme ne portant pas intérêts. Il n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d'autres compagnies publiques.

Résultats d'exploitation

Le chiffre d'affaires de Couche-Tard a atteint 9,0 milliards $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014, en baisse de 0,3 milliard $, soit une diminution de 3,0 %, principalement attribuable à la baisse du prix de vente du carburant pour le transport routier, à l'effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus de ses opérations canadiennes et européennes, à la disposition de ses activités de Gaz de Pétrole Liquéfié ("GPL") en décembre 2012 ainsi qu'au fait que les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2014 incluent les résultats de Statoil Fuel & Retail pour seulement 84 jours comparativement à 92 jours pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013. Ces éléments ayant contribué à la diminution du chiffre d'affaires ont été contrebalancés, en partie, par la contribution des acquisitions ainsi que par la croissance des ventes de marchandises et du volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable en Amérique du Nord et en Europe.

Pour le premier semestre de l'exercice 2014, les revenus de Couche-Tard ont augmenté de 2,6 milliards $, soit une hausse de 17,1 % comparativement au premier semestre de l'exercice 2013 principalement en raison de la contribution des acquisitions ainsi que de la hausse des ventes de marchandises et du volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable en Amérique du Nord et en Europe. Ces éléments de croissance du chiffre d'affaires ont été contrebalancés, en partie, par la baisse du prix de vente du carburant pour le transport routier ainsi que par l'effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus des opérations canadiennes et européennes de la société.

Plus spécifiquement, la croissance des ventes de marchandises et services du deuxième trimestre de l'exercice 2014 a été de 48,7 millions $ ou 2,6 % dont approximativement 28,3 millions $ ont été générés par les acquisitions. Du côté de la croissance interne, les ventes de marchandises par magasin comparable aux États-Unis ont augmenté de 4,5 % tandis qu'au Canada, elles ont augmenté de 3,2 %. La croissance des ventes de marchandises par magasin comparable est attribuable aux stratégies de mise en marché de Couche-Tard, à la réalité économique de chacun de ses marchés ainsi qu'aux investissements effectués pour améliorer l'offre de produits et de service dans ses magasins. Dans ces deux pays, Couche-Tard a continué de favoriser des stratégies de prix visant à augmenter l'achalandage, ce qui a permis de dynamiser la croissance du nombre de transactions, alors que la catégorie des produits frais continue de présenter une belle croissance dans plusieurs de ses marchés. En Europe, le partage des meilleures pratiques, l'implantation de nouvelles stratégies de mise en marché durables, de même que les investissements effectués dans des campagnes de marketing d'importance, visant à faire la promotion de l'offre en magasin, ont permis de renverser la tendance négative des ventes qui existait lors de l'acquisition de Statoil Fuel & Retail. Il en a résulté une intéressante croissance des ventes de marchandises par magasin comparable de 1,9 % pour un deuxième trimestre consécutif. Ces éléments de croissance du chiffre d'affaires ont été contrebalancés, en partie, par l'effet négatif de la conversion en dollars américains des revenus des opérations canadiennes et européennes s'élevant à approximativement 29,0 millions $ de même que par le fait que les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2014 incluent les résultats de Statoil Fuel & Retail pour seulement 84 jours comparativement à 92 jours pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2014, les revenus de marchandises et services ont augmenté de 322,5 millions $, soit une hausse de 9,1 % comparativement à la période correspondante de l'exercice financier précédent, principalement en raison de la contribution des acquisitions ainsi que de la hausse des ventes de marchandises par magasin comparable de 3,6 % aux États-Unis et de 1,9 % en Europe et au Canada. Ces éléments de croissance du chiffre d'affaires ont été contrebalancés, en partie, par l'effet négatif de la conversion en dollars américains des revenus des opérations canadiennes et européennes s'élevant à approximativement 35,0 millions $.

Les ventes de carburant pour le transport routier ont affiché une diminution de 173,9 millions $ ou 2,6 % pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014. Cette diminution est principalement attribuable à l'effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus des opérations canadiennes et européennes s'élevant à approximativement 169,0 millions $, ainsi qu'au fait que les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2014 incluent les résultats de Statoil Fuel & Retail pour seulement 84 jours comparativement à 92 jours pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013. La baisse du prix de vente moyen du carburant pour le transport routier a aussi contribué à la diminution, générant une baisse des revenus d'approximativement 209,0 millions $, tel que le démontre le tableau suivant en débutant par le troisième trimestre de l'exercice terminé le 29 avril 2012 :

Trimestre 3e 4e 1er 2e Moyenne
pondérée
Période de 52 semaines terminée le 13 octobre 2013          
  États-Unis (dollars US par gallon) 3,35 3,61 3,51 3,45 3,47
  Europe (cents US par litre) 104,70 103,80 100,72 103,25 103,40
  Canada (cents CA par litre) 110,43 115,65 114,53 117,05 114,18
Période de 53 semaines terminée le 14 octobre 2012          
  États-Unis (dollars US par gallon) 3,31 3,73 3,49 3,65 3,54
  Europe (cents US par litre) - - - 103,96 103,96
  Canada (cents CA par litre) 109,88 117,0 112,62 117,41 114,02

Ces éléments de diminution du chiffre d'affaires ont été contrebalancés, en partie, par la contribution des acquisitions pour un montant de 214,8 millions $ et par la croissance organique. Aux États-Unis et au Canada, le volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable a augmenté respectivement de 1,7 % et de 1,5 % tandis qu'en Europe la hausse se chiffre à 2,2 % ce qui est une amélioration intéressante lorsque comparée à la tendance affichée par le réseau européen de Couche-Tard avant l'acquisition de Statoil Fuel & Retail. La nouvelle marque de carburant « milesMC », lancée par Couche-Tard dans certains de ses marchés européens, affiche des résultats prometteurs et a apporté une bonne contribution à la performance du deuxième trimestre.

Pour le premier semestre de l'exercice 2014, les revenus de carburant pour le transport routier ont augmenté de 1,94 milliard $ ou 17,9 %. La contribution des acquisitions s'est élevée à approximativement 2,2 milliards $ tandis que le volume de carburant pour le transport routier par magasin comparable a augmenté de 1,4 % aux États-Unis, de 2,0 % en Europe et de 0,6 % au Canada. Ces éléments de croissance du chiffre d'affaires ont été contrebalancés, en partie, par l'effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus des opérations canadiennes et européennes s'élevant à approximativement 149,0 millions $ ainsi que par une baisse du prix de vente moyen du carburant pour le transport routier qui a généré une diminution du chiffre d'affaires d'approximativement 158,0 millions $.

Les autres revenus ont affiché une diminution de 152,6 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014, principalement attribuable à la disposition des activités de GPL en décembre 2012, à la diminution des revenus provenant de la vente de carburant pour l'aviation ainsi qu'au fait que les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2014 incluent les résultats de Statoil Fuel & Retail pour seulement 84 jours comparativement à 92 jours pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013. Pour le premier semestre de l'exercice 2014, les autres revenus ont connu une augmentation de 345,7 millions $ principalement en raison de la contribution des acquisitions mais qui a été partiellement contrebalancée par la diminution des revenus de GPL et de carburant pour l'aviation.

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014, la marge brute consolidée sur les marchandises et services a augmenté de 8,9 millions $, soit 1,4 % par rapport au trimestre comparable de l'exercice 2013. Aux États-Unis, la marge brute est en baisse de 0,4 %, se chiffrant à 32,8 % tandis qu'au Canada elle s'est chiffrée à 33,2 %, en baisse de 0,5 %. En Europe, la marge brute a augmenté de 0,6 % pour se chiffrer à 39,9 %. En général, cette performance reflète principalement les changements au mix-produits, les modifications apportées aux conditions d'approvisionnement ainsi que la stratégie de mise en marché de Couche-Tard adaptée à son environnement compétitif et à la réalité économique de chacun de ses marchés. Plus précisément, en Amérique du Nord, la diminution de la marge en pourcentage des ventes reflète principalement l'impact des stratégies de prix de Couche-Tard visant à augmenter l'achalandage dans ses magasins, ce qui a eu un effet favorable sur ses revenus mais a aussi eu comme effet de tirer le pourcentage de marge à la baisse. Toutefois, sur une base nette, cette stratégie a eu un impact positif considérant que la marge brute sur les ventes de marchandises et services a augmenté de façon significative. La marge brute sur les ventes de marchandises et services en pourcentage des ventes plus élevée en Europe reflète des structures de prix et de coûts ainsi qu'une composition des revenus différentes de celles en Amérique du Nord.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2014, la marge brute consolidée sur les marchandises et services a augmenté de 102,5 millions $ soit 8,5 %. La marge brute aux États-Unis s'est établie à 32,5 %, soit une diminution de 0,8 % tandis que la marge était de 33,6 % au Canada en baisse de 0,4 % et de 40,3 % en Europe, en hausse de 1,1 %.

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014, la marge brute sur le carburant pour le transport routier des magasins corporatifs aux États-Unis affiche une augmentation de 6,63 ¢ par gallon, passant de 15,20 ¢ par gallon l'an dernier à 21,56 ¢ par gallon cette année. Au Canada, la marge brute est aussi en hausse, s'établissant à 6,67 ¢ CA par litre comparativement à 5,85 ¢ CA par litre au deuxième trimestre de l'exercice 2013. En Europe, la marge brute totale sur le carburant pour le transport routier s'est établie à 11,43 ¢ par litre pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014, soit une augmentation de 1,49 ¢ le litre comparativement à une marge de 9,94 ¢ le litre pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013. Le tableau suivant fournit certaines informations relatives aux marges brutes sur le carburant dégagées par les sites corporatifs aux États-Unis et à l'impact des frais liés aux modes de paiements électroniques pour les huit derniers trimestres en débutant par le troisième trimestre de l'exercice terminé le 29 avril 2012 :

(en cents US par gallon)          
Trimestre 3e 4e 1er  2e Moyenne
pondérée
Période de 52 semaines terminée le 13 octobre 2013          
  Avant déduction des frais liés aux modes de paiements électroniques 17,80 19,30 19,42 21,56 19,42
  Frais liés aux modes de paiements électroniques 4,79 5,03 4,99 5,04 4,95
  Déduction faite des frais liés aux modes de paiements électroniques 13,01 14,27 14,43 16,52 14,47
Période de 53 semaines terminée le 14 octobre 2012          
  Avant déduction des frais liés aux modes de paiements électroniques 14,84 16,98 23,20 15,20 17,38
  Frais liés aux modes de paiements électroniques 4,74 5,06 4,97 5,15 4,97
  Déduction faite des frais liés aux modes de paiements électroniques 10,10 11,92 18,23 10,05 12,41

Pour le premier semestre de l'exercice 2014, la marge brute pour le carburant pour le transport routier des magasins corporatifs aux États-Unis a augmenté de 1,34 ¢ le gallon, passant de 19,16 ¢ le gallon au cours du dernier exercice à 20,50 ¢ le gallon au cours de l'exercice actuel. Au Canada, la marge a augmenté, atteignant 6,10 ¢ CA le litre comparativement à 5,73 ¢ CA le litre pour la même période de l'exercice financier précédent. La marge brute totale sur le carburant pour le transport routier en Europe s'est établie à 10,84 ¢ le litre, soit une hausse de 0,37 ¢ le litre pour la même période de l'exercice financier précédent.

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de l'exercice 2014, les frais d'exploitation, de vente, administratifs et généraux sont respectivement en baisse de 0,9 % et en hausse de 16,7 % comparativement au deuxième trimestre et premier semestre de l'exercice 2013, mais sont en diminution de 2,1 % et 1,7 % respectivement si l'on exclut certains éléments, tel que présenté dans le tableau suivant :

  Période de 12 semaines terminée
le 13 octobre 2013
Période de 24 semaines terminée
le 13 octobre 2013
Variation totale, telle que publiée (0,9 %)   16,7 %  
Soustraire:        
  Augmentation provenant des dépenses additionnelles liées aux acquisitions 1,3 %   18,5 %  
  Augmentation générée par la hausse des frais liés aux modes de paiements électroniques, excluant les acquisitions -   0,2 %  
  Diminution générée par l'effet net de la conversion de devises (0,1 %)   (0,1 %)  
  Frais d'acquisition enregistrés aux résultats de l'exercice 2014 0,1 %   -  
  Frais d'acquisition enregistrés aux résultats de l'exercice 2013 (0,1 %)   (0,2 %)  
Variation restante (2,1 %)   (1,7 %)  

La variation restante pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014 est principalement attribuable au nombre moins élevé de jours des opérations européennes inclus dans les résultats de la société, en partie contrebalancée par une hausse des dépenses pour supporter la croissance organique. Pour le premier semestre de l'exercice 2014, la variation des frais d'exploitation provient d'une saine gestion des coûts dans l'ensemble des opérations de la société ainsi que de l'effet des synergies. Couche-Tard continue de favoriser un contrôle strict de ses coûts à travers l'organisation, tout en maintenant la qualité du service offert aux clients.

En Europe, le niveau des dépenses continue d'être affecté par les coûts engagés pour des projets visant à créer de la valeur, y compris la mise en œuvre d'une nouvelle infrastructure informatique et le déploiement d'un progiciel de gestion intégré. Malgré qu'elles aient diminué par rapport aux trimestres précédents, les dépenses informatiques devraient continuer de diminuer progressivement au cours des prochains trimestres parallèlement à l'achèvement de ces projets. Couche-Tard s'attend cependant à des coûts plus élevés au cours des trimestres durant lesquels le progiciel de gestion intégrée sera implanté dans les différentes unités d'affaires.

Au deuxième trimestre de l'exercice 2014, le BAIIA a augmenté de 25,3 % comparativement à la période comparable de l'exercice précédent, pour atteindre 462,8 millions $. Les acquisitions ont contribué au BAIIA pour un montant d'approximativement 10,0 millions $, déduction faite des frais d'acquisition enregistrés aux résultats, tandis que la variation du taux de change a eu un impact négatif d'approximativement 14,0 millions $. En ce qui concerne le premier semestre de l'exercice 2014, le BAIIA a augmenté de 33,7 % comparativement à la période comparable de l'exercice précédent pour atteindre 914,9 millions $. Les acquisitions ont contribué au BAIIA du deuxième trimestre de l'exercice 2014 pour un montant approximatif de 139,0 millions $, déduction faite des frais d'acquisition enregistrés aux résultats, tandis que la variation du taux de change a eu un effet défavorable d'approximativement 15,0 millions $.

En excluant le goodwill négatif du deuxième de l'exercice 2013, le BAIIA ajusté du deuxième trimestre de l'exercice 2014 a augmenté de 93,2 millions $ ou 25,3 % comparativement à la période comparable de l'exercice précédent, pour atteindre 462,8 millions $. Pour le premier semestre, abstraction du goodwill négatif pour les deux périodes comparables, le BAIIA ajusté a augmenté de 190,2 millions $ ou 27,8 % comparativement à la période comparable de l'exercice précédent, pour atteindre 873,3 millions $.

Il est à noter que le BAIIA et le BAIIA ajusté ne constituent pas des mesures de performance reconnues selon les IFRS, mais Couche-Tard les utilise, ainsi que les investisseurs et les analystes, afin d'évaluer la performance de l'entreprise en matière de finance et d'exploitation. Notons que la méthode de calcul de la société peut différer de celle utilisée par d'autres sociétés publiques :

  Période de 12 semaines terminée le   Période de 24 semaines terminée le
(en millions de dollars américains) 13 octobre 2013   14 octobre 2012   13 octobre 2013   14 octobre 2012
Bénéfice net, tel que publié 229,8   181,3   484,8   284,2
Rajouter :                
  Impôts sur les bénéfices 53,5   37,8   113,0   62,2
  Frais de financement nets 50,2   15,9   61,9   137,7
  Amortissement et perte de valeur des immobilisations et des autres actifs 129,3   134,3   255,2   200,4
BAIIA 462,8   369,3   914,9   684,5
Enlever :                
  Goodwill négatif -   (0,5)   (41,6)   (1,4)
BAIIA ajusté 462,8   368,8   873,3   683,1

Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014, la diminution de la dépense d'amortissement et de perte de valeur vient du fait que les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2014 incluent les résultats de Statoil Fuel & Retail pour seulement 84 jours comparativement à 92 jours pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013. Pour le premier semestre de l'exercice 2014, la dépense d'amortissement et de perte de valeur a augmenté en raison des investissements effectués par le biais des acquisitions, du remplacement d'équipements, de l'ajout de magasins et de l'amélioration continue du réseau.

De plus, suite à l'acquisition de Statoil Fuel & Retail, Couche-Tard a entrepris un travail d'analyse des durées de vie utiles restantes des immobilisations de Statoil Fuel & Retail afin de modifier les périodes d'amortissement afférentes. Basé sur les analyses préliminaires, Couche-Tard a conclu que la modification des périodes d'amortissement réduirait la charge d'amortissement, ce qui a été reflété dans la charge d'amortissement du premier trimestre de l'exercice 2014. Par contre, compte tenu du volume d'actifs à traiter, le travail d'analyse n'est pas terminé mais le sera au troisième trimestre de l'exercice 2014. Des modifications supplémentaires à la charge d'amortissement pourraient donc être apportées.

Le deuxième trimestre de l'exercice 2014 affiche des frais de financement nets de 50,2 millions $, une augmentation de 34,3 millions $ comparativement au deuxième trimestre de l'exercice 2013. Abstraction faite de la perte de change nette de 25,0 millions $ et du gain de change net de 3,8 millions $ enregistrés au deuxième trimestre des exercices 2014 et 2013, respectivement et excluant le gain non récurrent de 10,6 millions $ sur les contrats de change enregistré durant le deuxième trimestre de l'exercice 2013, la diminution des frais de financement nets est de 5,1 millions $. La diminution provient principalement de la réduction de la dette à long terme suite aux remboursements effectués sur la facilité d'acquisition et sur le crédit d'exploitation. En ce qui a trait à la perte de change nette de 25,0 millions $, celle-ci provient essentiellement des variations de change sur certains soldes inter-société ainsi que de l'impact des variations des taux de change sur les résultats libellés en dollars américains effectuées par les opérations européennes de Couche-Tard.

Pour le premier semestre de l'exercice 2014, Couche-Tard a enregistré des frais de financement nets de 61,9 millions $ comparativement à 137,7 millions $ pour la période comparable de l'exercice 2013. Abstraction faite de la perte de change nette de 11,8 millions $ et du gain de change net de 10,0 millions $ enregistrés au premier semestre des exercices 2014 et 2013, respectivement et excluant la perte non récurrente de 102,9 millions $ sur les contrats de change enregistrée durant le premier semestre de l'exercice 2013, le premier semestre de l'exercice 2014 a affiché des frais de financement nets de 50,1 millions $, en hausse de 5,3 millions $ comparativement au premier semestre de l'exercice 2013. L'augmentation est principalement attribuable au fait que le premier semestre de l'exercice 2013 n'incluait pas la totalité des frais de financement liés à l'acquisition the Statoil Fuel & Retail puisque l'acquisition s'est conclue à la fin de juin 2012. La perte de change nette de 11,8 millions $ est composée principalement d'éléments similaires à ceux du deuxième trimestre.

Le taux d'impôt du deuxième trimestre de l'exercice 2014 a été de 18,9 %, comparativement à 17,3 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour le premier semestre de l'exercice 2014, le taux a été de 18,9 % comparativement à un taux de 18,0 % pour le premier semestre de l'exercice précédent. Le taux d'impôt sur les bénéfices du deuxième trimestre et du premier semestre de l'exercice 2014 a été plus élevé que prévu en raison d'un bénéfice imposable plus élevé aux États-Unis où le taux d'impôt sur les bénéfices de Couche-Tard est le plus élevé. En excluant l'effet du goodwill négatif enregistré au cours du premier trimestre de l'exercice 2014, le taux d'impôt sur les résultats aurait été d'approximativement 17,5 % pour le premier semestre de l'exercice 2014.

Couche-Tard a clôturé le deuxième trimestre de l'exercice 2014 avec un bénéfice net de 229,8 millions $, comparativement à 181,3 millions $ l'exercice précédent, en hausse de 48,5 millions $, soit 26,8 %. Le bénéfice par action sur une base diluée s'est quant à lui chiffré à 1,21 $ contre 0,97 $ l'an dernier, une augmentation de 24,7 %. L'effet négatif net sur le bénéfice net du deuxième trimestre de l'exercice 2014 de la conversion en dollars américains des revenus et dépenses des opérations canadiennes et européennes s'est élevé à approximativement 12,0 millions $.

En excluant des résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2014 la perte de change nette ainsi que les frais d'acquisition et en excluant des résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2013 le gain non-récurrent sur les contrats de change, le gain de change net, les frais d'acquisition ainsi que le goodwill négatif, le bénéfice net du deuxième trimestre de l'exercice 2014 aurait été d'approximativement 249,0 millions $ (1,32 $ par action sur une base diluée), contre 171,0 millions $ (0,91 $ par action sur une base diluée) pour la période correspondante de l'exercice 2013, une augmentation de 78,0 millions $, soit 45,6 %.

Le premier semestre de l'exercice 2014 affiche un bénéfice net de 484,8 millions $, comparativement à 284,2 millions $ l'exercice précédent, en hausse de 200,6 millions $, soit 70,6 %. Le bénéfice par action sur une base diluée s'est quant à lui chiffré à 2,56 $ contre 1,54 $ l'an dernier, une augmentation de 66,2 %.

En excluant des résultats du premier semestre de l'exercice 2014, le goodwill négatif, le gain de change net ainsi que les frais d'acquisition et en excluant des résultats du premier semestre de l'exercice 2013 les pertes non-récurrentes sur des contrats de change, le gain de change net ainsi que les frais d'acquisition, le bénéfice net aurait été d'approximativement 468,0 millions $, une augmentation de 115,0 millions $, soit 32,6 % tandis que le bénéfice par action sur une base diluée se serait chiffré à environ 2,47 $, une augmentation de 28,6 %.

Situation de trésorerie et sources de financement

Les sources de liquidités de Couche-Tard demeurent inchangées par rapport à l'exercice terminé le 28 avril 2013. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le rapport annuel 2013 de Couche-Tard. Pour ce qui est des dividendes versés, des dépenses en immobilisations et des acquisitions réalisées au cours du premier semestre de l'exercice 2014, elles ont été financées à même la trésorerie disponible. Couche-Tard prévoit que ses rentrées de fonds nettes liées aux activités d'exploitation ainsi que ses emprunts disponibles en vertu de ses facilités de crédit d'exploitation renouvelables non garanties couvriront ses besoins de liquidités dans un avenir prévisible.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2014, Couche-Tard a remboursé un montant d'approximativement 903,0 millions $ sur sa facilité d'acquisition dont 603,0 millions $ à l'aide de fonds prélevés sur son crédit d'exploitation, un montant de 285,6 millions $ à l'aide de l'émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollar canadiens ainsi qu'un montant provenant de la trésorerie disponible. La société a aussi remboursé un montant de 455,0 millions $ sur son crédit d'exploitation à l'aide de la trésorerie disponible. En date du 13 octobre 2013, le crédit d'exploitation à terme renouvelable non garanti D de Couche-Tard était utilisé à hauteur de 493,5 millions $. À cette même date, le taux d'intérêt moyen pondéré effectif était de 1,44 % et des lettres de garantie de 2,1 millions $ CA et de 28,1 millions $ étaient en circulation. Au 13 octobre 2013, le crédit d'exploitation E était inutilisé.

Au 13 octobre 2013, 801,3 millions $ étaient disponibles en vertu des facilités de crédit de Couche-Tard et, à cette même date, la société était en conformité avec les clauses restrictives et les ratios imposés par ses conventions de crédit. À pareille date, Couche-Tard avait donc accès à plus de 1,6 milliard $ en vertu de son encaisse et de ses facilités de crédit disponibles.

Le 4 novembre 2013, subséquemment à la clôture du second trimestre de l'exercice 2014, Couche-Tard a prolongé d'un an son entente de crédit d'exploitation à terme renouvelable non garanti. Cette dernière viendra à échéance en décembre 2017.

Données choisies sur les flux de trésorerie consolidés

  Période de 12 semaines terminée le   Période de 24 semaines terminée le
(en millions de dollars US) 13 octobre
2013
  14 octobre
2012
  Variation   13 octobre
2013
  14 octobre
2012
  Variation
Activités d'exploitation $   $   $   $   $   $
  Rentrées de fonds nettes liées aux activités d'exploitation 493,6   337,9   155,7   803,9   446,1   357,8
Activités d'investissement                      
  Acquisitions d'immobilisations et d'autres actifs, déduction faite des produits de cessions
d'immobilisations et d'autres actifs
(84,0)   (115,5)   31,5   (138,4)   (159,3)   20,9
  Acquisitions d'entreprises (16,7)   (75,2)   58,5   (108,1)   (2 523,5)   2 415,4
  Règlement net des contrats de change à terme -   9,5   (9,5)   -   (86,4)   86,4
  Autres (0,2)   7,7   (7,9)   20,5   0,5   20,0
  Sorties de fonds nettes liées aux activités d'investissement (100,9)   (173,5)   72,6   (226,0)   (2 768,7)   2 542,7
Activités de financement                      
  Remboursement de la facilité d'acquisition (300,0)   -   (300,0)   (903,0)   -   (903,0)
  Émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollars canadiens déduction faite
des coûts d'émission
285,6   -   285,6   285,6   -   285,6
  (Diminution) augmentation nette des autres emprunts (259,5)   (237,1)   (22,4)   140,9   (308,1)   449,0
  Dividendes (29,5)   (27,5)   (2,0)   (29,5)   (27,5)   (2,0)
  Émission d'actions résultant de la levée d'options d'achat d'actions 8,1   7,0   1,1   9,3   7,0   2,3
  Remboursement d'emprunts à long terme pris en charge sur acquisition d'entreprise -   (719,0)   719,0   -   (769,1)   769,1
  Emprunts en vertu de la facilité d'acquisition, déduction faite des frais de financement -   525,9   (525,9)   -   3 190,2   (3 190,2)
  Émission d'actions résultant d'une offre publique déduction faite des coûts d'émission -   333,4   (333,4)   -   333,4   (333,4)
  (Sorties) rentrées de fonds nettes liées aux activités de financement (295,3)   (117,3)   (178,0)   (496,7)   2 425,9   (2 922,6)
Cote de crédit                      
  Standard and Poor's             BBB-   BBB-    

Activités d'exploitation

Au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2014, les opérations de Couche-Tard ont généré des rentrées de fonds nettes de 493,6 millions $, une augmentation de 155,7 millions $ par rapport au deuxième trimestre de l'exercice 2013, principalement en raison du bénéfice net plus élevé compte non-tenu des éléments non-monétaires, notamment l'amortissement et la perte de valeur des immobilisations et des autres actifs, ainsi que le goodwill négatif.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2014, les opérations de Couche-Tard ont généré des rentrées de fonds nettes de 803,9 millions $, une augmentation de 357,8 millions $ comparativement à la même période de l'exercice 2013, pour des raisons similaires à celles du deuxième trimestre.

Activités d'investissement

Au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2014, les activités d'investissement sont principalement reliées aux dépenses nettes en immobilisations et autres actifs pour un montant de 84,0 millions $ ainsi qu'aux acquisitions pour un montant de 16,7 millions $.

Depuis le début de l'exercice, les activités d'investissement sont principalement reliées aux dépenses nettes en immobilisations et autres actifs pour un montant de 138,4 millions $ ainsi qu'aux acquisitions pour un montant de 108,1 millions $. Au cours du premier semestre de l'exercice 2014, subséquemment à l'aboutissement de la transaction d'acquisition avec ExxonMobil, un montant de 20,7 millions $ qui était placé en fiducie a été remboursé à Couche-Tard.

Les dépenses en immobilisations ont principalement résulté du remplacement d'équipements dans certains magasins afin d'améliorer l'offre de produits et services, de l'ajout de nouveaux magasins, de l'amélioration continue du réseau ainsi que pour les technologies de l'information.

Activités de financement

Au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2014, Couche-Tard a remboursé un montant de 300,0 millions $ sur sa facilité d'acquisition à l'aide du produit net de l'émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollars canadiens d'un montant de 285,6 millions $ et de la trésorerie disponible. Couche-Tard a aussi remboursé un montant de 255,0 millions $ sur son crédit d'exploitation à l'aide de la trésorerie disponible.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2014, Couche-Tard a remboursé un montant de 903,0 millions $ sur sa facilité d'acquisition par l'entremise de son crédit d'exploitation, de l'émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollars canadiens et de la trésorerie disponible. Couche-Tard a aussi remboursé un montant de 455,0 millions $ sur son crédit d'exploitation à l'aide de la trésorerie disponible.

Situation financière au 13 octobre 2013

Tel que le démontrent les ratios d'endettement de la société inclus à la section « Informations financières consolidées choisies » ainsi que ses rentrées de fonds nettes liées à ses activités d'exploitation, Couche-Tard dispose d'une excellente santé financière.

L'actif consolidé de Couche-Tard totalisait 10,8 milliards $ au 13 octobre 2013, une augmentation de 239,6 millions $ par rapport au solde en date du 28 avril 2013. Cette augmentation découle principalement de la hausse généralisée des actifs attribuable aux acquisitions effectuées au cours du premier semestre de l'exercice 2014 ainsi qu'à la hausse des débiteurs, contrebalancées, en partie, par l'impact de l'appréciation nette du dollar américain par rapport aux devises fonctionnelles des opérations au Canada et en Europe en date du bilan.

Au cours de la période de 52 semaines terminée le 13 octobre 2013, Couche-Tard a enregistré un rendement des capitaux employés de 12,8 %1.

Les variations importantes des éléments du bilan sont expliquées ci-dessous :

Débiteurs

Les débiteurs ont augmenté de 131,7 millions $, passant de 1 616,0 millions $ au 28 avril 2013 à 1 747,7 millions $ au 13 octobre 2013. L'augmentation est principalement expliquée par les effets de démarcation des périodes et par une augmentation des ventes de carburant pour le transport routier.

Créditeurs et charges à payer

Les créditeurs et charges à payer ont augmenté de 181,4 millions $, passant de 2 351,1 millions $ au 28 avril 2013 à 2 532,5 millions $ au 13 octobre 2013. L'augmentation est principalement expliquée par les effets de démarcation des périodes et par une augmentation des achats de carburant pour le transport routier à des tierces parties.

Dette à long terme et portion à court terme de la dette à long terme

La dette à long terme a diminué de 448,2 millions $, passant de 3 605,1 millions $ au 28 avril 2013 à 3 156,9 millions $ au 13 octobre 2013. En août 2013, Couche-Tard a procédé à l'émission de 300,0 millions $ CA en billets de premier rang non garantis libellés en dollars canadiens pour un produit net de 285,6 millions $ US. Subséquemment, la société a remboursé approximativement 755,0 millions $ de ses facilités d'acquisition et de crédit par l'entremise du produit net de cette émission ainsi que de la trésorerie disponible. La dette nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie de la société s'est établie à 2 384,1 millions $ au 13 octobre 2013, une diminution de 562,7 millions $ comparativement au solde au 28 avril 2013.

Capitaux propres

Les capitaux propres se sont établis à 3,7 milliards $ au 13 octobre 2013, une augmentation de 447,7 millions $ par rapport au solde en date du 28 avril 2013, en grande partie attribuable au bénéfice net du premier semestre de l'exercice 2014. Durant la période de 52 semaines terminée le 13 octobre 2013, Couche-Tard a enregistré un rendement sur les capitaux propres de 23,5 %2.

__________________________________

1 Ce ratio est présenté à titre d'information seulement et représente une mesure de la performance surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : le bénéfice avant impôt et intérêts divisé par les capitaux employés moyens. Les capitaux employés représentent l'actif total moins le passif à court terme ne portant pas intérêts. Il n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d'autres sociétés publiques. Il inclut les résultats de Couche-Tard pour les deux premiers trimestres de l'exercice se terminant le 27 avril 2014 ainsi que les deux derniers trimestres de l'exercice terminé le 28 avril 2013.
2 Ce ratio est présenté à titre d'information seulement et représente une mesure de la performance surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : le bénéfice net divisé par l'avoir des actionnaires moyen. Il n'a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d'autres sociétés publiques. Il inclut les résultats de Couche-Tard pour les deux premiers trimestres de l'exercice se terminant le 27 avril 2014 ainsi que les deux derniers trimestres de l'exercice terminé le 28 avril 2013.

Principales informations financières trimestrielles

Le cycle de présentation de l'information de 52 semaines de la société se divise en trimestres de 12 semaines chacun, à l'exception du troisième trimestre qui comporte 16 semaines. Lorsqu'un exercice comme celui de 2012 comprend 53 semaines, le quatrième trimestre compte 13 semaines. Les principales informations financières consolidées tirées des états financiers consolidés intermédiaires de la société pour chacun des huit derniers trimestres figurent dans le tableau ci-après.

(En millions de dollars US,
sauf les montants par action)
Période de
24 semaines terminée le
13 octobre 2013
  Période de 52 semaines terminée le 28 avril 2013   Extrait de la période de
53 semaines terminée le
29 avril 2012
                               
Trimestre 2e   1er   4e   3e   2e   1er   4e   3e
Semaines 12 semaines   12 semaines   12 semaines   16 semaines   12 semaines   12 semaines   13 semaines   16 semaines
Chiffre d'affaires 9 009,9   8 901,2   8 776,0   11 467,0   9 287,7   6 012,6   6 055,7   6 597,3
Bénéfice d'exploitation avant amortissement et perte de valeur des immobilisations et des autres actifs 457,3   443,4   292,7   391,4   365,6   310,0   200,1   186,5
Amortissement et perte de valeur des immobilisations et des autres actifs 129,3   125,9   138,1   182,5   134,3   66,1   62,2   75,7
Bénéfice d'exploitation 328,0   317,5   154,6   208,9   231,3   243,9   137,9   110,8
Quote-part des résultats de coentreprises et d'entreprises associées comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence 5,5   8,7   3,0   3,9   3,7   5,2   3,4   7,0
Frais (revenus) de financement nets 50,2   11,7   20,7   49,4   15,9   121,8   (13,0)   4,6
Bénéfice net 229,8   255,0   146,4   142,2   181,3   102,9   117,8   86,8
Bénéfice net par action                                
  De base 1,22 $   1,36 $   0,78 $   0,76 $   0,98 $   0,57 $   0,66 $   0,49 $
  Dilué 1,21 $   1,35 $   0,77 $   0,75 $   0,97 $   0,57 $   0,65 $   0,48 $

La volatilité des marges brutes sur le carburant ainsi que la saisonnalité ont un effet sur les variations du bénéfice net trimestriel. Les acquisitions des dernières années et l'augmentation du prix du carburant à la pompe ont fait en sorte que les ventes de carburant représentent une proportion plus importante du chiffre d'affaires de la société et, ainsi, ses résultats trimestriels sont plus sensibles à la volatilité des marges sur le carburant pour le transport routier. Toutefois, les marges sur le carburant ont tendance à être moins volatiles lorsque considérées sur une base annuelle ou à plus long terme. Ceci étant dit, le bénéfice d'exploitation de la société continue de provenir en majeure partie de la vente de marchandises et services.

Perspectives

Au cours des prochains trimestres de l'exercice 2014, Couche-Tard compte poursuivre ses investissements, avec discernement, afin, entre autres, d'améliorer son réseau. De plus, Couche-Tard a l'intention de continuer à porter une attention continue à ses ventes, à ses conditions d'approvisionnement ainsi qu'à ses frais d'exploitation tout en gardant un œil attentif sur les occasions de croissance qui pourraient s'offrir.

Couche-Tard continuera de porter une attention toute particulière à l'intégration de Statoil Fuel & Retail et à la diminution de son niveau d'endettement afin de retrouver sa flexibilité financière et maintenir la qualité de son profil de crédit.

Finalement, tel que le veut son modèle d'affaires, Couche-Tard entend continuer à accorder la priorité à la vente de produits frais ainsi qu'à l'innovation, y compris le lancement de nouveaux produits et services, afin de toujours mieux répondre aux besoins de ses nombreux clients.

Profil

Couche-Tard est le chef de file de l'industrie canadienne du commerce de l'accommodation. Aux États-Unis, elle est la plus importante société en tant que chaîne de magasins d'accommodation indépendante en fonction du nombre de magasins exploités par la société (magasins corporatifs). En Europe, Couche-Tard est un chef de file du commerce de l'accommodation et du carburant pour le transport routier dans les pays scandinaves et les pays baltiques tandis qu'elle a une présence croissante en Pologne.

Au 13 octobre 2013, le réseau de Couche-Tard comptait 6 207 magasins d'accommodation en Amérique du Nord, dont 4 698 offraient du carburant. Son réseau nord-américain est constitué de 13 unités d'affaires, dont neuf aux États-Unis, couvrant 38 états et le district de Columbia, et quatre au Canada, couvrant les dix provinces. Plus de 60 000 personnes œuvrent dans l'ensemble de son réseau de magasins et aux centres de services en Amérique du Nord.

En Europe, Couche-Tard exploite un vaste réseau de vente au détail en Scandinavie (Norvège, Suède, Danemark), en Pologne, dans les pays baltiques (Estonie, Lettonie, Lituanie) et en Russie qui comptait 2 276 stations-service au 13 octobre 2013, dont la majorité offrent du carburant pour le transport routier et des produits d'accommodation alors que certaines sont des stations-service automatisées sans employé vendant du carburant pour le transport routier seulement. La société offre aussi d'autres produits tels que de l'énergie stationnaire, du carburant pour le secteur maritime, du carburant pour l'aviation, des lubrifiants et des produits chimiques. Couche-Tard exploite des terminaux clés et des dépôts de carburant dans huit pays. En incluant les employés travaillant dans les stations franchisées portant la bannière Statoil, environ 18 500 personnes travaillent dans son réseau de détail Européen, ses terminaux et ses centres de services.

De plus, en vertu de contrats de licences, quelque 4 200 magasins sont exploités sous la marque Circle K dans dix autres pays (Chine, Guam, Honduras, Hong Kong, Indonésie, Japon, Macao, Mexique, Vietnam et Émirats arabes unis), ce qui porte à plus de 12 680 le nombre de magasins dans le réseau de Couche-Tard.

Les déclarations contenues dans ce communiqué, qui décrivent les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prédictions de Couche-Tard peuvent constituer des déclarations prospectives au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces déclarations se caractérisent par l'emploi de verbes à la forme affirmative ou négative, tels que « prévoir », « évaluer », « estimer », « croire », ainsi que d'autres expressions apparentées. Couche-Tard tient à préciser que, par leur nature même, les déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, et que ses résultats, ou les mesures qu'elle adopte, pourraient différer considérablement de ceux qui sont indiqués ou sous-entendus dans ces déclarations, ou pourraient avoir une incidence sur le degré de réalisation d'une projection particulière. Parmi les facteurs importants pouvant entraîner une différence considérable entre les résultats réels de Couche-Tard et les projections ou attentes formulées dans les déclarations prospectives, mentionnons les effets de l'intégration d'entreprises acquises et la capacité de concrétiser les synergies projetées, les fluctuations des marges sur les ventes d'essence, les variations de taux de change, la concurrence dans les secteurs de l'accommodation et du carburant ainsi que d'autres risques décrits en détail de temps à autre dans les rapports déposés par Couche-Tard auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada et des États-Unis. À moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, Couche-Tard nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.  Enfin, l'information prospective contenue dans ce document est basée sur l'information disponible en date de sa publication.

Webémission sur les résultats le 26 novembre 2013 à 14h30 (HE)


Couche-Tard invite les analystes connus de la société à faire parvenir au préalable et ce, avant 11h00 le 26 novembre 2013 (HE), leurs deux questions auprès de la direction.

Les analystes financiers et investisseurs intéressés à écouter la webémission sur les résultats de Couche-Tard pourront le faire le 26 novembre 2013 à 14h30 (HE) en se rendant sur le site Internet de la société au www.couche-tard.com/corporatif sous la rubrique Relations investisseurs/Présentations corporatives. Les personnes qui sont dans l'impossibilité d'écouter la webémission en direct pourront écouter l'enregistrement qui sera disponible pour une période de 90 jours suivant la webémission.

ÉTATS DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS
(en millions de dollars américains, à l'exception des montants par action, non audités)

  12 semaines   24 semaines
Périodes terminées les 13 octobre,   14 octobre,   13 octobre,   14 octobre,
  2013   2012   2013   2012
  $   $   $   $
Chiffre d'affaires 9 009,9   9 287,8   17 911,1   15 300,3
Coût des ventes 7 770,3   8 133,0   15 488,5   13 286,5
Marge brute 1 239,6   1 154,8   2 422,6   2 013,8
Frais d'exploitation, de vente, administratifs et généraux 782,3   789,5   1 563,5   1 339,4
Goodwill négatif -   (0,3)   (41,6)   (1,2)
Amortissement et perte de valeur des immobilisations, des intangibles et des autres actifs 129,3   134,3   255,2   200,4
  911,6   923,5   1 777,1   1 538,6
Bénéfice d'exploitation 328,0   231,3   645,5   475,2
               
Quote-part des résultats de coentreprises et d'entreprises associées comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence 5,5   3,7   14,2   8,9
               
Frais de financement 27,5   33,0   56,8   48,4
Revenus financiers (2,3)   (2,7)   (6,7)   (3,6)
(Gain) perte sur contrats de change à terme -   (10,6)   -   102,9
Perte (gain) de change 25,0   (3,8)   11,8   (10,0)
Frais de financement nets 50,2   15,9   61,9   137,7
Bénéfice avant impôts sur les bénéfices 283,3   219,1   597,8   346,4
Impôts sur les bénéfices 53,5   37,8   113,0   62,2
Bénéfice net 229,8   181,3   484,8   284,2
               
Bénéfice net attribuable aux :
Détenteurs d'actions de la société
229,5   181,3   484,4   284,2
Actionnaires sans contrôle (note 5) 0,3   -   0,4   -
Bénéfice net 229,8   181,3   484,8   284,2
               
Bénéfice net par action (note 6)              
  De base 1,22   0,98   2,58   1,56
  Dilué 1,21   0,97   2,56   1,54
Nombre moyen pondéré d'actions (en milliers) 187 851   185 316   187 719   182 187
Nombre moyen pondéré d'actions - dilué (en milliers) 189 322   187 012   189 237   184 240
Nombre d'actions en circulation à la fin de la période (en milliers) 188 507   187 354   188 507   187 354

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.

ÉTATS DU RÉSULTAT GLOBAL CONSOLIDÉS
(en millions de dollars américains, non audités)

  12 semaines   24 semaines
Périodes terminées les 13 octobre,   14 octobre,   13 octobre,   14 octobre,
  2013   2012   2013   2012
  $   $   $   $
Bénéfice net 229,8   181,3   484,8   284,2
Autres éléments du résultat global              
  Éléments qui peuvent être reclassés subséquemment aux résultats              
    Conversion de devises              
      Variations des redressements cumulés de conversion de devises (1) 93,3   128,4   5,6   144,0
      Variation de la juste valeur d'instruments financiers désignés comme éléments de couverture de l'investissement net de la société dans ses opérations aux États-Unis (2) (6,7)   -   (13,2)   -
      Intérêts nets sur des instruments financiers désignés comme éléments de couverture de l'investissement net de la société dans ses opérations aux États-Unis (3) 0,7   -   1,6   -
    Éléments de couverture de flux de trésorerie              
      Variation de la juste valeur d'instruments financiers (4) 1,6   1,7   2,9   3,6
      Reclassement aux résultats de gains réalisés sur des instruments financiers (5) (1,1)   (2,3)   (2,4)   (3,6)
  Éléments qui ne seront jamais reclassés aux résultats              
    Gain actuariel net (6) 2,2   -   2,2   -
Autres éléments du résultat global 90,0   127,8   (3,3)   144,0
Résultat global 319,8   309,1   481,5   428,2
               
Résultat global attribuable aux :
Détenteurs d'actions de la société
319,5   309,1   481,1   436,1
Actionnaires sans contrôle 0,3   -   0,4   (7,9)
Résultat global 319,8   309,1   481,5   428,2
(1) Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 14 octobre 2012, ces montants incluent des gains de 15,1 $ et 20,7 $, respectivement (déduction faite d'impôts sur les bénéfices de 2,3 $ et 3,2 $, respectivement). Ces gains découlent de la conversion de la dette à long terme libellée en dollars américains, qui était auparavant désignée à titre d'instrument de couverture de risque de change sur l'investissement net de la société dans ses opérations aux États-Unis.
(2) Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 13 octobre 2013, ces montants sont présentés déduction faite d'impôts sur les bénéfices de 0,5 $ et 1,9 $, respectivement.
(3)  Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 13 octobre 2013, ces montants sont présentés déduction faite d'impôts sur les bénéfices de 0,4 $ et 0,6 $, respectivement.
(4) Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 13 octobre 2013, ces montants sont présentés déduction faite d'impôts sur les bénéfices de 0,2 $ et 0,4 $, respectivement. Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 14 octobre 2012, ces montants sont présentés déduction faite d'impôts sur les bénéfices de 0,2 $ et 0,8 $, respectivement.
(5) Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 13 octobre 2013, ces montants sont présentés déduction faite d'impôts sur les bénéfices de 0,2 $ et 0,4 $, respectivement. Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 14 octobre 2012, ces montants sont présentés déduction faite d'impôts sur les bénéfices de 0,3 $ et 0,8 $, respectivement.
(6) Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 13 octobre 2013, ces montants sont présentés déduction faite d'impôts sur les bénéfices de 0,9 $.

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.

ÉTATS DE LA VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÉS
(en millions de dollars américains, non audités)

Période de 24 semaines terminée le     13 octobre 2013
  Attribuable aux détenteurs d'actions de la société    
  Capital-
actions
  Surplus
d'apport
  Bénéfices
non
répartis
  Cumul
des autres
éléments du
résultat global
  Total   Part des
actionnaires
sans contrôle
  Capitaux
Propres
  $   $   $   $   $   $   $
Solde au début de la période 670,4   16,5   2 344,0   185,8   3 216,7       3 216,7
Résultat global :                          
  Bénéfice net         484,4       484,4   0,4   484,8
  Autres éléments du résultat global             (3,3)   (3,3)       (3,3)
Résultat global                 481,1   0,4   481,5
Dividendes         (29,5)       (29,5)       (29,5)
Ajout à la part des actionnaires sans contrôle (note 5)                 -   13,2   13,2
Obligation de rachat (note 5)         (13,2)       (13,2)       (13,2)
Dépense de rémunération à base d'options d'achat d'actions     (0,3)           (0,3)       (0,3)
Juste valeur initiale des options d'achat d'actions exercées 4,3   (4,3)           -       -
Émission résultant de la levée des options d'achat d'actions en contrepartie de trésorerie 9,3               9,3       9,3
Solde à la fin de la période 684,0   11,9   2 785,7   182,5   3 664,1   13,6   3 677,7
 
Période de 24 semaines terminée le     14 octobre 2012
  Attribuable aux détenteurs d'actions de la société    
  Capital-
actions
  Surplus
d'apport
  Bénéfices
non
répartis
  Cumul des
autres éléments
du résultat global
  Total   Part des
actionnaires
sans contrôle
  Capitaux Propres 
  $   $   $   $   $   $   $
Solde au début de la période 321,0   17,9   1 826,8   8,9   2 174,6       2 174,6
Résultat global :                          
  Bénéfice net         284,2       284,2       284,2
  Autres éléments du résultat global             151,9   151,9   (7,9)   144,0
Résultat global                 436,1   (7,9)   428,2
Dividendes         (27,5 )       (27,5)       (27,5)
Acquisition du contrôle de Statoil Fuel & Retail                 -   487,2   487,2
Acquisition de la part des actionnaires sans contrôle de Statoil Fuel & Retail                 -   (479,3)   (479,3)
Émission d'actions à droit de vote subalterne catégorie B, en contrepartie de trésorerie résultant d'une offre publique, déduction faite des coûts de transaction (1) 336,5               336,5       336,5
Dépense de rémunération à base d'options d'achat d'actions     0,3           0,3       0,3
Juste valeur initiale des options d'achat d'actions exercées 0,3   (0,3)           -       -
Émission résultant de la levée des options d'achat d'actions en contrepartie de trésorerie 7,0               7,0       7,0
Solde à la fin de la période 664,8   17,9   2 083,5   160,8   2 927,0   -   2 927,0
(1) Ce montant est présenté déduction faite de coûts de transaction desquels est déduite une économie d'impôt connexe de 3,4 $.

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.

ÉTATS DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS
(en millions de dollars américains, non audités)

  12 semaines   24 semaines
Périodes terminées les 13 octobre   14 octobre   13 octobre   14 octobre
  2013   2012   2013   2012
  $   $   $   $
Activités d'exploitation              
Bénéfice net 229,8   181,3   484,8   284,2
Ajustements afin de concilier le bénéfice net avec les rentrées de fonds nettes liées aux activités d'exploitation              
  Amortissement et perte de valeur des immobilisations, des intangibles et des autres actifs, déduction faite de l'amortissement des crédits reportés 128,0   123,4   229,7   180,4
  Impôts différés (11,9)   (10,9)   (30,5)   (8,4)
  Perte (gain) sur la cession d'immobilisations et d'autres actifs 3,1   (2,8)   3,2   (2,4)
  Crédits reportés 2,7   8,8   9,6   15,6
  Quote-part des résultats de coentreprises et d'entreprises associées comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence, déduction faite des dividendes reçus 2,1   (1,3)   (5,7)   (5,5)
  (Gain) perte sur contrats de change à terme -   (10,6)   -   102,9
  Goodwill négatif (note 3) -   (0,3)   (41,6)   (1,2)
  Autres 19,0   15,3   20,4   27,5
  Variations du fonds de roulement hors caisse 120,9   35,0   134,1   (147,0)
Rentrées de fonds nettes liées aux activités d'exploitation 493,7   337,9   804,0   446,1
               
Activités d'investissement              
Acquisitions d'immobilisations et d'autres actifs (101,1)   (126,9)   (179,0)   (175,3)
Produits tirés de la cession d'immobilisations et d'autres actifs 17,1   11,4   40,6   16,0
Acquisitions d'entreprises (note 3) (16,7)   (75,2)   (108,1)   (2 523,5)
Liquidités soumises à restrictions (0,2)   7,7   20,5   0,5
Règlement net de contrats de change à terme -   9,5   -   (86,4)
Sorties de fonds nettes liées aux activités d'investissement (100,9)   (173,5)   (226,0)   (2 768,7)
               
Activités de financement              
Remboursement d'emprunts en vertu de la facilité de crédit non renouvelable non garantie d'acquisition (300,0)   -   (903,0)   -
Émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollar canadiens déduction faite des frais de financement (note 4) 285,6   -   285,6   -
(Diminution) augmentation nette des autres emprunts (259,5)   (237,1)   140,9   (308,1)
Dividendes versés en trésorerie (29,5)   (27,5)   (29,5)   (27,5)
Émission d'actions résultant de la levée d'options d'achat d'actions 8,1   7,0   9,3   7,0
Émission d'actions résultant d'une offre publique déduction faite des coûts de transaction -   333,4   -   333,4
Remboursement d'emprunts à long terme pris en charge sur acquisition d'entreprise -   (719,0)   -   (769,1)
Emprunts en vertu de la facilité de crédit non renouvelable non garantie d'acquisition, déduction faite des frais de financement -   525,9   -   3 190,2
(Sorties) rentrées de fonds nettes liées aux activités de financement (295,3)   (117,3)   (496,7)   2 425,9
Effet des fluctuations du taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie 33,0   (5,4)   12,6   (8,5)
Augmentation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 130,5   41,7   93,9   94,8
Trésorerie, équivalents de trésorerie et découvert bancaire au début de la période 621,7   357,4   658,3   304,3
Trésorerie, équivalents de trésorerie et découvert bancaire à la fin de la période 752,2   399,1   752,2   399,1
Découvert bancaire à la fin de la période (1)         20,6   161,1
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période         772,8   560,2
               
Informations supplémentaires :              
  Intérêts versés 12,0   28,8   42,7   34,9
  Intérêts et dividendes reçus 10,2   2,6   14,7   3,9
  Impôts sur les bénéfices versés 18,6   12,8   97,4   40,8
Composantes de la trésorerie et des équivalents de trésorerie :              
  Encaisse et dépôts à vue         620,0   474,2
  Placements liquides         152,8   86,0
          772,8   560,2
(1) Le découvert bancaire est inclus à la ligne emprunts bancaires et portion à court terme de la dette à long terme au bilan consolidé.

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.

BILANS CONSOLIDÉS
(en millions de dollars américains, non audités)

  Au 13 octobre   Au 28 avril
  2013   2013
  $   $
Actif      
Actif à court terme      
  Trésorerie et équivalents de trésorerie 772,8   658,3
  Liquidités soumises à restrictions 1,1   21,6
  Débiteurs 1 747,7   1 616,0
  Stocks 839,2   846,0
  Frais payés d'avance 53,6   57,8
  Impôts sur les bénéfices à recevoir 54,5   81,6
  3 468,9   3 281,3
Immobilisations corporelles 5 112,4   5 079,9
Goodwill 1 080,1   1 081,0
Immobilisations incorporelles 844,2   834,7
Autres actifs 141,8   136,3
Participation dans des coentreprises et des entreprises associées 90,1   84,2
Impôts différés 48,3   48,8
  10 785,8   10 546,2
       
Passif      
  Passif à court terme      
  Créditeurs et charges à payer 2 532,3   2 351,1
  Provisions 106,7   96,5
  Impôts sur les bénéfices à payer 91,6   70,0
  Emprunts bancaires et portion à court terme de la dette à long terme (note 4) 38,6   620,8
  2 769,2   3 138,4
Dette à long terme (note 4) 3 118,3   2 984,3
Provisions 389,8   358,8
Passif au titre des prestations constituées 107,5   109,7
Passifs financiers 35,5   20,4
Crédits reportés et autres éléments de passif 160,4   156,7
Impôts différés 527,4   561,2
  7 108,1   7 329,5
       
Capitaux propres      
Capital-actions (note 8) 684,0   670,4
Surplus d'apport 11,9   16,5
Bénéfices non répartis 2 785,7   2 344,0
Cumul des autres éléments du résultat global (note 7) 182,5   185,8
Capitaux propres attribuables aux détenteurs d'actions de la société 3 664,1   3 216,7
Part des actionnaires sans contrôle 13,6   -
  3 677,7   3 216,7
  10 785,8   10 546,2

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés intermédiaires.

NOTES COMPLÉMENTAIRES AUX ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES RÉSUMÉS NON AUDITÉS
(en millions de dollars américains sauf indication contraire, à l'exception des montants par action, non auditées)

1. PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités (« les états financiers intermédiaires ») ont été préparés par la société conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada tels que publiés dans la partie I du manuel de l'Institut canadien des comptables agréés laquelle inclut les Normes internationales d'information financière (« IFRS ») tel que publiés par l'International Accounting Standards Board (« IASB ») applicables à la préparation d'états financiers intermédiaires, notamment la norme comptable internationale (« IAS ») 34 « Information financière intermédiaire ».

La préparation des états financiers intermédiaires repose sur des conventions et méthodes comptables qui concordent avec celles qui ont été employées dans la préparation des états financiers consolidés annuels audités de l'exercice terminé le 28 avril 2013, à l'exception de celles présentées à la note 2. Les états financiers intermédiaires ne comprennent pas toute l'information exigée pour les états financiers complets et devraient être lus à la lumière des états financiers consolidés annuels audités et des notes complémentaires figurant dans le rapport annuel 2013 de la société. Les résultats d'exploitation pour les périodes intermédiaires présentées ne reflètent pas nécessairement les résultats attendus de l'exercice entier. Les activités de la société ont un caractère saisonnier. La période d'activité la plus importante se situe au premier semestre de chaque exercice, lequel inclut les ventes de la saison estivale. Les présents états financiers intermédiaires n'ont pas fait l'objet d'une mission d'examen par les auditeurs externes de la société.

Les états financiers intermédiaires de la société ont été approuvés le 26 novembre 2013 par le conseil d'administration qui a également approuvé leur publication.

Chiffres correspondants

Certains chiffres comparatifs des états financiers consolidés intermédiaires ont été reclassés en fonction de la présentation adoptée au cours de l'exercice terminé le 28 avril 2013.

Les taxes de vente sur le carburant pour le transport routier en Californie, États-Unis sont maintenant présentées sur une base nette dans les revenus alors qu'elles étaient précédemment présentées sur une base brute dans les revenus et le coût des ventes, résultant en une réduction afférente du chiffre d'affaires et du coût des ventes pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 14 octobre 2012 de 8,8 $ et de 17,2 $, respectivement.

Ce reclassement n'a aucune incidence sur le bénéfice net consolidé ou le résultat étendu consolidé de la société pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 14 octobre 2012.

2. MODIFICATIONS COMPTABLES

Normes révisées

Présentation des états financiers

Le 29 avril 2013, la société a adopté une version révisée de IAS 1 « Présentation des états financiers ». Les modifications régissent la présentation des autres éléments du résultat global (« AERG ») dans les états financiers, principalement en exigeant de présenter séparément les éléments de l'AERG qui peuvent être reclassés aux états des résultats consolidés de ceux qui demeurent dans le cumul des autres éléments du résultat global. La société a adopté cette présentation et il n'y a eu aucun autre impact important sur ses états financiers consolidés.

Instruments financiers - Information à fournir et présentation

Le 29 avril 2013, la société a adopté une version révisée de la norme IFRS 7 « Instruments financiers - Informations à fournir ». Les modifications clarifient les règles de compensation pour les actifs et passifs financiers aux bilans consolidés. L'adoption de ces modifications n'a eu aucun impact important sur les états financiers consolidés de la société.

Nouvelles normes

États financiers consolidés

Le 29 avril 2013, la société a adopté la nouvelle norme IFRS 10 « États financiers consolidés » qui établit qu'une entité doit consolider une entreprise détenue lorsqu'elle a des droits ou est exposée à des rendements variables de par son implication avec l'entreprise détenue et a la capacité d'influencer les rendements grâce à son pouvoir sur la société émettrice. Selon les normes IFRS préalablement en vigueur, la consolidation était nécessaire lorsque l'entité avait le pouvoir de diriger les politiques financières et opérationnelles d'une entité afin d'obtenir des avantages de ses activités. IFRS 10 remplace SIC-12 « Consolidation - entités ad hoc » et une portion de l'IAS 27 « États financiers consolidés et individuels ». L'adoption de cette norme n'a eu aucun impact important sur les états financiers consolidés de la société.

Accords conjoints

Le 29 avril 2013, la société a adopté la nouvelle norme IFRS 11 « Accords conjoints » qui exige d'un coentrepreneur de classer sa participation dans un accord de coentreprise comme une coentreprise ou une opération conjointe. Les coentreprises doivent être comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence alors que pour une opération conjointe, le coentrepreneur doit reconnaître sa part des actifs, des passifs, des ventes et des dépenses de l'opération conjointe. Selon les normes IFRS préalablement en vigueur, les entités avaient le choix de la consolidation proportionnelle ou de la méthode de la mise en équivalence des participations dans des coentreprises. IFRS 11 remplace IAS 31 « Participations dans des coentreprises », et SIC-13 « Entités contrôlées conjointement - apports non monétaires par des coentrepreneurs ». L'adoption de cette norme n'a eu aucun impact important sur les états financiers consolidés de la société.

Informations à fournir sur les participations dans les autres entités

Le 29 avril 2013, la société a adopté la nouvelle norme IFRS 12 « Informations à fournir sur les participations dans les autres entités ». IFRS 12 établit les exigences de divulgation des participations dans d'autres entités, telles que des accords de coentreprise, les participations dans des entreprises associées, les entités ad hoc et les opérations hors bilan. La norme reprend les divulgations existantes et introduit également d'importantes exigences de divulgation supplémentaires concernant la nature et les risques associés à des participations d'une société dans d'autres entités. L'adoption de cette norme n'a eu aucun impact important sur les états financiers consolidés de la société. Cependant, plus d'informations seront nécessaires dans les notes afférentes aux états financiers annuels de la société.

Évaluation de la juste valeur

Le 29 avril 2013, la société a adopté la nouvelle norme IFRS 13 « Évaluation de la juste valeur ». IFRS 13 est une norme globale d'évaluation de la juste valeur et précise les exigences de divulgation ayant un effet pour toutes les normes IFRS. La nouvelle norme précise que la juste valeur est le prix qui serait reçu pour la vente d'un actif, ou payé pour transférer un passif dans une transaction ordonnée entre les participants du marché, à la date de mesure. Elle établit également des informations à fournir sur la mesure de la juste valeur. Selon les normes IFRS préalablement en vigueur, les lignes directrices sur la mesure et la divulgation de la juste valeur sont réparties entre les normes spécifiques nécessitant des évaluations de la juste valeur qui dans de nombreux cas ne reflètent pas une base d'évaluation claire ou une communication cohérente. L'adoption de cette norme n'a eu aucun impact important sur les états financiers consolidés de la société.

3. ACQUISITIONS D'ENTREPRISES

  • Le 24 septembre 2013, la société a conclu l'acquisition de neuf magasins situés dans l'état de l'Illinois aux États-Unis auprès de Baron-Huot Oil Company. Huit de ces magasins sont des magasins corporatifs et l'un d'eux est opéré par un exploitant indépendant. La société est propriétaire du terrain et de la bâtisse pour huit sites et loue ces mêmes actifs pour un site.

  • Au cours de la période de 24 semaines terminée le 13 octobre 2013, en vertu de l'entente signée en juin 2011 avec ExxonMobil, la société a fait l'acquisition de 61 magasins opérés par des exploitants indépendants ainsi que des contrats d'approvisionnement en carburant pour le transport routier afférents. La société est propriétaire des actifs pour 59 sites et elle loue le terrain et est propriétaire de la bâtisse pour un site. De plus, 53 contrats d'approvisionnement en carburant pour le transport routier additionnels ont été transférés à la société durant cette période.

  • Au cours de la période de 24 semaines terminée le 13 octobre 2013, la société a également fait l'acquisition de quatre autres magasins par l'entremise de transactions distinctes. La société loue le terrain et la bâtisse pour deux sites et elle est propriétaire de ces mêmes actifs pour les autres sites.

Pour la période de 24 semaines terminée le 13 octobre 2013, des frais d'acquisition de 0,6 $ ont été comptabilisés au poste frais d'exploitation, de vente, administratifs et généraux relativement à ces acquisitions et à d'autres acquisitions non-réalisées.

Ces acquisitions ont été effectuées pour une contrepartie totale en espèces de 108,1 $. La société n'a pas terminé son appréciation de la juste valeur des actifs acquis, des passifs pris en charge et du goodwill pour toutes les transactions. La répartition préliminaire du prix d'achat de certaines acquisitions est donc sujette à des ajustements aux justes valeurs des actifs, des passifs et du goodwill jusqu'à ce que le processus soit terminé. Le tableau qui suit présente la répartition du prix d'achat basée sur les justes valeurs estimées à la date d'acquisition et sur l'information disponible en date de publication des présents états financiers consolidés :

  $
Actifs corporels acquis  
  Stocks 1,4
  Immobilisations corporelles 119,6
  Autres actifs 14,2
Actif corporel total 135,2
Passifs pris en charge  
  Créditeurs et charges à payer 0,1
  Provisions 19,0
Passif total 19,1
Actif corporel net acquis 116,1
Immobilisations incorporelles 25,7
Goodwill 7,9
Goodwill négatif comptabilisé aux résultats (41,6)
Contrepartie totale payée en espèces 108,1

La société estime qu'il n'y a aucun goodwill déductible aux fins fiscales en regard à ces transactions.

La société a effectué ces acquisitions avec l'objectif d'accroître ses parts de marché, de pénétrer des nouveaux marchés et d'augmenter les économies d'échelle dont elle profite. Ces acquisitions ont généré un goodwill dû principalement à l'emplacement stratégique des magasins acquis ainsi qu'un goodwill négatif en raison de l'écart entre le prix d'acquisition et la juste valeur de l'actif net acquis. Depuis la date d'acquisition, les revenus et les bénéfices nets relatifs à ces magasins ont été respectivement de 145,0 $ et de 0,4 $. Considérant la nature de ces acquisitions, l'information financière disponible ne permet pas de présenter fidèlement le chiffre d'affaires et le bénéfice net pro forma de la société si elle avait réalisé ces acquisitions au début de son exercice.

4. EMPRUNTS BANCAIRES ET DETTE A LONG TERME

  Au 13 octobre
2013
  Au 28 avril
2013
  $   $
Facilité de crédit non renouvelable non garantie d'acquisition libellée en dollars américains, échéant en juin 2015 1 295,7   2 197,3
Billets de premier rang non garantis libellés en dollars canadiens échéants à diverses dates de novembre 2017 à novembre 2022 1 249,6   978,7
Crédit d'exploitation D à terme renouvelable non garanti libellé en dollars américains, échéant en décembre 2016 493,5   345,5
Obligations à taux fixe libellées en NOK, échéant en février 2019 2,2   2,3
Obligations à taux variable libellées en NOK, échéant en février 2017 2,5   2,6
Emprunts en vertu de facilités de découvert bancaire, échéant à diverses dates 20,6   -
Autres dettes, incluant les obligations en vertu de contrats de location-financement, échéant à diverses dates 92,8   78,7
  3 156,9   3 605,1
Portion à court terme de la dette à long terme 38,6   620,8
  3 118,3   2 984,3

Émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollar canadiens

Le 21 août 2013, la société a procédé à l'émission de billets de premier rang non garantis libellés en dollars canadiens pour un montant total de 300,0 $ CA, venant à échéance le 21 août 2020 et portant intérêts à un taux de 4,214 %. Les intérêts sont payables semi annuellement le 21 août et le 21 février de chaque année. Le produit net de l'émission, soit 298,3 $ CA (285,6 $), a servi au remboursement d'une portion de la facilité de crédit d'acquisition de la société.

5. PART DES ACTIONNAIRES SANS CONTRÔLE

Au cours de la période de 24 semaines terminée le 13 octobre 2013, la société et une autre partie ont établi une nouvelle société : Circle K Asia s.à.r.l. (« Circle K Asia »), dans laquelle les deux sociétés détiennent une participation de 50 % et en vertu de laquelle les parties ont fait un apport en capital respectif de 13,2 $. Selon le contrat signé entre les parties, la société, dans certaines circonstances, peut racheter la totalité des actions de l'autre partie dans Circle K Asia. Conséquemment, Circle K Asia a été consolidée en totalité dans les états financiers de la société et la participation de l'autre partie dans Circle K Asia a été enregistrée sous la rubrique « Part des actionnaires sans contrôle » dans les états consolidés des résultats, du résultat global, de la variation des capitaux propres et du bilan consolidé. Dans d'autres circonstances, la société doit racheter la totalité des actions de l'autre partie dans Circle K Asia. Par conséquent, une obligation de rachat a été comptabilisée dans l'avoir des actionnaires.

6. BÉNÉFICE NET PAR ACTION

  Période de 12 semaines
terminée le 13 octobre 2013
  Période de 12 semaines
terminée le 14 octobre 2012
  Bénéfice net   Nombre
moyen pondéré
d'actions
(en milliers)
  Bénéfice net
par action
  Bénéfice net   Nombre
moyen pondéré
d'actions
(en milliers)
  Bénéfice net
par action
  $       $   $       $
                       
Bénéfice net de base attribuable aux actionnaires de catégories A et B 229,5   187 851   1,22   181,3   185 316   0,98
                       
Effet dilutif des options d'achat d'actions     1 471   (0,01)       1 696   (0,01)
                       
Bénéfice net dilué disponible aux actionnaires de catégories A et B 229,5   189 322   1,21   181,3   187 012   0,97
                       
                       
  Période de 24 semaines
terminée le 13 octobre 2013
  Période de 24 semaines
terminée le 14 octobre 2012
  Bénéfice net   Nombre
moyen pondéré
d'actions
(en milliers)
  Bénéfice net
par action
  Bénéfice net   Nombre
moyen pondéré
d'actions
(en milliers)
  Bénéfice net
par action
  $       $   $       $
                       
Bénéfice net de base attribuable aux actionnaires de catégories A et B 484,4   187 719   2,58   284,2   182 187   1,56
                       
Effet dilutif des options d'achat d'actions     1 518   (0,02)       2 053   (0,02)
                       
Bénéfice net dilué disponible aux actionnaires de catégories A et B 484,4   189 237   2,56   284,2   184 240   1,54

Lorsqu'elles ont un effet antidilutif, les options d'achat d'actions doivent être exclues du calcul du bénéfice net dilué par action. Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 13 octobre 2013 aucune option d'achat d'actions n'a été exclue. Pour les périodes de 12 et 24 semaines terminées le 14 octobre 2012, 35 000 options d'achat d'actions ont été exclues du calcul.

7. CUMUL DES AUTRES ÉLÉMENTS DU RÉSULTAT GLOBAL

Au 13 octobre 2013  
  Attribuable aux détenteurs d'actions de la société
  Éléments qui peuvent être reclassés aux résultats   Ne sera jamais
reclassé aux
résultats
     
  Couverture de
l'investissement
net
  Intérêts nets sur
la couverture de
l'investissement
net
  Variation des
redressements
cumulés des
conversions de
devises
  Couverture
de flux de
trésorerie
  Pertes
actuarielles
nettes
  Cumul des
autres
éléments
durésultat
global
  $   $   $   $   $   $
Solde, avant impôts sur les bénéfices (35,5)   4,8   209,9   2,6   (4,0)   177,8
Moins : impôts sur les bénéfices (5,4)   1,4   -   0,4   (1,1)   (4,7)
Solde, déduction faite d'impôts sur les bénéfices (30,1)   3,4   209,9   2,2   (2,9)   182,5
                       
Au 14 octobre 2012  
  Attribuable aux détenteurs d'actions de la société
          Éléments qui peuvent être
reclassés aux résultats
  Ne sera jamais
reclassé aux
résultats
     
          Variation des
redressements
cumulés des
conversions de
devises
  Couverture
de flux de
trésorerie
  Pertes
actuarielles
nettes
  Cumul des autres
éléments du
résultat global
          $   $   $   $
Solde, avant impôts sur les bénéfices         165,0   2,5   (8,4)   159,1
Moins : impôts sur les bénéfices         -   0,6   (2,3)   (1,7)
Solde, déduction faite d'impôts sur les bénéfices         165,0   1,9   (6,1)   160,8

8. CAPITAL-ACTIONS

Options d'achat d'actions

Au cours de la période de 12 semaines terminée le 13 octobre 2013, un total de 835 530 options d'achat d'actions ont été levées (990 249 pour la période de 12 semaines terminée le 14 octobre 2012). Au cours de la période de 24 semaines terminée le 13 octobre 2013, un total de 962 340 options d'achat d'actions ont été levées (1 013 469 pour la période de 24 semaines terminée le 14 octobre 2012).

Actions émises et en circulation

Au 13 octobre 2013, la société a d'émises et en circulation 49 367 280 (49 367 280 au 28 avril 2013) actions à vote multiple catégorie A comportant dix votes par action et 139 140 147 (138 202 061 au 28 avril 2013) actions à droit de vote subalterne catégorie B comportant un vote par action.

9. INFORMATION SECTORIELLE

La société exploite des magasins d'accommodation aux États-Unis, en Europe et au Canada. Elle exerce essentiellement ses activités dans un seul secteur isolable, soit la vente de produits de consommation immédiate, de carburant pour le transport routier et d'autres produits principalement par l'entremise de magasins corporatifs ou de franchises. L'exploitation des magasins d'accommodation se fait sous plusieurs bannières, dont Couche-Tard, Mac's, Circle K et Statoil. Les produits de clients externes proviennent principalement de trois catégories, soit les marchandises et les services, le carburant pour le transport routier et les autres revenus.

Le tableau suivant fournit de l'information sur les principales catégories de produits ainsi que de l'information d'ordre géographique :

  Période de 12 semaines
terminée le 13 octobre 2013
  Période de 12 semaines
terminée le 14 octobre 2012
  États-Unis   Europe   Canada   Total   États-Unis   Europe   Canada   Total
  $   $   $   $   $   $   $   $
Produits de clients externes (a)                              
Marchandises et services 1 146,9   239,1   530,3   1 916,3   1 069,6   252,8   545,2   1 867,6
Carburant pour le transport routier 3 668,5   2 061,7   719,8   6 450,0   3 587,8   2 318,7   717,4   6 623,9
Autres 3,5   639,9   0,2   643,6   1,5   794,6   0,1   796,2
  4 818,9   2 940,7   1 250,3   9 009,9   4 658,9   3 366,1   1 262,7   9 287,7
Marge brute                              
Marchandises et services 375,8   95,4   176,3   647,5   355,6   99,3   183,7   638,6
Carburant pour le transport routier 220,2   229,4   44,7   494,3   145,9   221,8   39,8   407,5
Autres 3,5   94,1   0,2   97,8   1,5   107,1   0,1   108,7
  599,5   418,9   221,2   1 239,6   503,0   428,2   223,6   1 154,8
                               
Total de l'actif à long terme (b) 2 797,0   3 821,6   609,1   7 227,7   2 539,1   3 878,2   635,2   7 052,5
                               
  Période de 24 semaines
terminée le 13 octobre 2013
  Période de 24 semaines
terminée le 14 octobre 2012
  États-Unis   Europe   Canada   Total   États-Unis   Europe   Canada   Total
  $   $   $   $   $   $   $   $
Produits de clients externes (a)                              
Marchandises et services 2 300,6   487,6   1 075,8   3 864,0   2 158,5   284,3   1 098,7   3 541,5
Carburant pour le transport routier 7 268,4   4 113,8   1 412,3   12 794,5   6 931,2   2 540,5   1 380,2   10 851,9
Autres 5,9   1 246,4   0,3   1 252,6   3,0   903,7   0,2   906,9
  9 574,9   5 847,8   2 488,4   17 911,1   9 092,7   3 728,5   2 479,1   15 300,3
Marge brute                              
Marchandises et services 747,8   196,4   361,6   1 305,8   718,5   111,5   373,3   1 203,3
Carburant pour le transport routier 410,2   438,5   81,4   930,1   366,1   249,0   76,8   691,9
Autres 5,9   180,5   0,3   186,7   3,0   115,4   0,2   118,6
  1 163,9   815,4   443,3   2 422,6   1 087,6   475,9   450,3   2 013,8
(a) Les zones géographiques sont délimitées en fonction de l'endroit où la société génère les produits d'exploitation (l'endroit où se fait la vente) ainsi que l'emplacement des actifs à long terme.
(b) Excluant les instruments financiers, les actifs d'impôts différés, et les actifs relatifs aux avantages postérieurs à l'emploi.

10. JUSTES VALEURS

La juste valeur des comptes clients et rabais fournisseurs à recevoir, des montants à recevoir sur cartes de crédit et de débit et des comptes fournisseurs et charges à payer est comparable à leur valeur comptable étant donné leur échéance rapprochée. La juste valeur des obligations relatives à des immeubles et à des équipements loués en vertu de contrats de location-financement est comparable à leur valeur comptable puisque la majorité des loyers sont établis à la valeur au marché. La valeur comptable des crédits d'exploitation à terme renouvelables non garantis et de la facilité de crédit non renouvelable non garanti d'acquisition se rapprochent de leur juste valeur étant donné que leur écart de taux est similaire à l'écart de taux que la société obtiendrait dans des conditions similaires à la date du bilan.

Les méthodes et les hypothèses suivantes ont été utilisées pour déterminer la juste valeur estimative de chacune des catégories d'instruments financiers :

  • La juste valeur du contrat d'investissement incluant un swap sur rendement total intégré est fondée sur la juste valeur de marché des actions de catégorie B et s'établit à 29,1 $ au 13 octobre 2013 (29,6 $ au 28 avril 2013);

  • La juste valeur des billets de premier rang non garantis est basée sur des données observables sur le marché et s'établit à 1 313,6 $ au 13 octobre 2013 (1 002,6 $ au 28 avril 2013);

  • La juste valeur des swaps de taux d'intérêt multidevises est basée sur des prix de marché obtenus d'institutions financières de la société pour des instruments financiers similaires et s'établit à 35,5 $ au 13 octobre 2013 (20,4 $ au 28 avril 2013). Ce montant est présenté dans les passifs financiers au bilan consolidé.

Hiérarchie des évaluations à la juste valeur

Les évaluations à la juste valeur sont classées selon les niveaux suivants :

Niveau 1 :  les prix (non rajustés) cotés sur des marchés actifs pour des actifs ou passifs identiques;
 
Niveau 2 :  les données autres que les prix cotés visés au niveau 1, qui sont observables pour l'actif ou le passif, directement ou indirectement;
 
Niveau 3 :  les données relatives à l'actif ou au passif qui ne sont pas fondées sur des données de marché observables.

La société a classé l'évaluation à la juste valeur de l'instrument incluant un swap sur rendement total intégré, des billets de premier rang non garantis et des swaps de taux d'intérêt multidevises au niveau 2, car elle repose essentiellement sur des données observables sur le marché, soit des prix cotés sur le marché.

11. ÉVÉNEMENTS SUBSÉQUENTS

Dividendes

Lors de sa réunion du 26 novembre 2013, le conseil d'administration de la société a déclaré et approuvé le paiement d'un dividende trimestriel de 10,0 ¢ CA par action aux actionnaires inscrits au 5 décembre 2013 pour le deuxième trimestre de l'exercice 2014, payable le 19 décembre 2013. Il s'agit d'un dividende déterminé au sens de la Loi de l'Impôt sur le Revenu du Canada.

Acquisitions

Le 24 octobre 2013, la société a signé un contrat en vue d'acquérir, auprès de Publix Super Markets inc., 13 magasins corporatifs dont 11 sont situés dans l'état de la Floride et deux dans l'état de Géorgie, aux États-Unis. Advenant la clôture de la transaction, la société serait propriétaire du terrain et de la bâtisse pour neuf sites tandis qu'elle louerait ces mêmes actifs pour les quatre autres sites.

Le 15 novembre 2013, la société a signé un contrat en vue d'acquérir, auprès d'Albuquerque Convenience and Retail LLC, 23 magasins corporatifs opérants dans l'état du Nouveau-Mexique, aux États-Unis. Advenant la clôture de la transaction, la société serait propriétaire du terrain et de la bâtisse pour 22 sites tandis qu'elle louerait ces mêmes actifs pour l'autre site.

La société prévoit la clôture de ces deux transactions en décembre 2013. Ces transactions sont sujettes aux approbations réglementaires et conditions de clôture usuelles. 

SOURCE : Alimentation Couche-Tard inc.

Renseignements :

Raymond Paré, vice-président et chef de la direction financière
Tél. : (450) 662-6632 poste 4607
relations.investisseurs@couche-tard.com  


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.