Ajout de classes de maternelle 4 ans à temps plein - Une bonne nouvelle pour les élèves issus des milieux défavorisés

MONTRÉAL, le 6 juin 2016 /CNW Telbec/ - En tant qu'instigatrice des six projets pilotes ayant mené à l'implantation nationale des classes de maternelle 4 ans à temps plein pour les enfants issus des milieux défavorisés (TPMD), la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) se réjouit de l'annonce du ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, concernant l'ajout de 100 de ces classes sur le territoire québécois, afin de permettre le dépistage et l'intervention précoces des enfants issus des milieux défavorisés. En ce sens, la FAE tient toutefois à souligner l'importance d'accorder la priorité aux élèves en milieux défavorisés.

« Lorsque le projet de loi 23 a été adopté à l'unanimité par l'Assemblée nationale en 2013, la ministre en poste, Marie Malavoy, avait très bien souligné l'objectif principal d'un tel programme : réduire les inégalités sociales et donner de meilleures chances de réussite aux enfants issus des milieux défavorisés. Actuellement, ces enfants doivent demeurer la priorité du gouvernement. Les données probantes indiquent non seulement que ce sont eux qui sont les plus à risque de décrocher, mais que ces mesures fonctionnent avec eux. C'est pourquoi la FAE, pionnière de ce type de classes au Québec, salue la décision du ministre. Écouter les recommandations des enseignantes et les enseignants, les premiers experts en pédagogie, constitue un atout pour le Québec et le développement de ce programme le démontre efficacement », a déclaré Nathalie Morel, vice-présidente à la vie professionnelle de la FAE.

Au total, les écoles situées sur les territoires des huit syndicats affiliés à la FAE bénéficieront de 17 nouvelles classes : 5 en Outaouais, 2 à Laval, 1 dans les Basses-Laurentides, 8 à Montréal et 1 dans la région de Granby, pour un total visé de 39.

Développement d'outils pour les profs
La FAE profite aussi de l'occasion pour réitérer au ministre Proulx la nécessité de développer des outils de travail pour soutenir les enseignantes et les enseignants de ces nouvelles classes. « Un programme est actuellement enseigné dans les écoles auprès de ces élèves, mais il n'a pas encore été approuvé par le ministère. Les profs demandent donc qu'il soit officialisé, mais aussi que des outils pour dépister les difficultés soient développés et que des mesures adéquates de suivi soient mises en place pour évaluer les besoins des enfants à risque. Il faut aussi que des services spécialisés soient rendus accessibles pour répondre rapidement aux besoins de ces enfants et de leurs profs », a précisé Mme Morel.

La FAE, qui a réussi à faire diminuer le nombre d'élèves par classe au préscolaire 4 ans et 5 ans, lors de la dernière négociation nationale, tient aussi à rappeler au ministre Proulx que les ratios ont un impact sur les conditions d'apprentissage des élèves.  En ce sens, la FAE demande au gouvernement de fournir aux enseignantes des classes de maternelle à demi-temps qui accueillent des enfants âgés de 4 ans, les mêmes ressources que celles qui sont offertes à leurs collègues de la maternelle à temps plein. Actuellement, les enseignantes du demi-temps accueillent en moyenne 32 enfants par jour (16 en avant-midi et 16 en après-midi) et n'ont pas accès à une personne-ressource pour les accompagner auprès de leurs élèves.

« L'attitude du ministre est encourageante. Cependant, il faut aller plus loin et assurer une véritable égalité des chances pour tous les enfants qui vivent dans la pauvreté et qui sont les plus susceptibles de devenir des décrocheurs », a conclu Madame Morel.

La FAE regroupe huit syndicats qui représentent plus de 34 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l'enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle, de l'éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi que plus de 800 membres de l'Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE).

 

SOURCE Fédération autonome de l'enseignement (FAE)

Renseignements : Marie-Josée Nantel, conseillère au Service des communications, Cellulaire : 514 603-2290

RELATED LINKS
http://www.lafae.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.