Aide sociale : Les propos insultants du ministre Blais prouvent que le projet de loi 70 est indéfendable

MONTRÉAL, le 2 juin 2016 /CNW Telbec/ - La Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles réitère sa vive opposition au projet de loi 70 et à son approche punitive. Sa position est partagée par près de 300 professeurs et chargés de cours et autant d'organisations communautaires et syndicales, la Protectrice du citoyen, le Barreau du Québec et la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Elle invite le ministre Blais à entendre les critiques et à abandonner le projet de loi 70.

Depuis quelques semaines, l'Assemblée nationale étudie le projet de loi 70 qui veut forcer, sous peine de pénalités financières, des milliers de personnes à accepter un emploi ou une formation.

« Ce projet de loi discrimine et précarise les personnes qui font une première demande d'aide sociale. Pensons aux jeunes, aux personnes ayant épuisé des prestations d'assurance-emploi ou devant se refaire une santé après une épreuve, aux femmes quittant une situation de violence, etc. » souligne Mercédez Roberge, coordonnatrice de la Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles.

Madame Roberge fait aussi part de son indignation face aux dernières déclarations du ministre : « Le ministre Blais manque tellement d'arguments pour défendre son projet qu'il a recours aux insultes. Les personnes et les organisations qui dénoncent le projet de loi 70 ne sont pas ignorantes, comme il le prétend. Elles savent que punir n'est pas la solution, surtout lorsqu'il s'agit de réduire à 400$ un maigre chèque de 623$. Empêcher une personne de se loger et de se nourrir correctement et croire que ça va lui permettre de trouver du travail, c'est ça qui relève de l'ignorance. »

Tout comme la Coalition objectif dignité, la Table invite le ministre Blais à cesser de rejeter les critiques et à renoncer au projet de loi 70.

La Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles est formée de 41 regroupements nationaux et rejoint plus de 3 000 groupes communautaires dans toutes les régions : maisons de jeunes, centres de femmes, cuisines collectives, organismes famille, maisons d'hébergement, groupes d'entraide, centres communautaires pour aînées, etc.

 

SOURCE Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles (TRPOCB)

Bas de vignette : "Match d'improvisation de la LNI et membres de la famille de Luc Durand (Groupe CNW/Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles (TRPOCB))". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160602_C3732_PHOTO_FR_704523.jpg



Renseignements : Alexandra Pierre, responsable des communications pour la Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles, 514-690-7826 (cellulaire), info@trpocb.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.