Aide au logement: un panier de programmes bien équilibré

MONTRÉAL, le 22 juin /CNW Telbec/ - Le marché locatif au Québec est efficace et l'offre actuelle de programmes d'aide au logement correspond bien aux besoins québécois. Selon les auteurs de l'étude "L'aide au logement au Québec", Mathieu Laberge et Claude Montmarquette : "Construire toujours plus de logements sociaux ne permettrait pas de répondre complètement à la demande pour des logements abordables."

À cet effet, la comparaison entre le Québec et les Pays-Bas est évocatrice. En effet, la proportion de logements sociaux par rapport à l'ensemble du parc immobilier était huit fois plus importante aux Pays-Bas qu'au Québec en 2003. Néanmoins, le loyer moyen à Montréal était de 680 $ par mois alors qu'il était de 3000 $ à Amsterdam. "Les politiques de la régie du logement jouent un rôle important dans l'accessibilité aux logements au Québec. Elles contribuent au besoin moindre pour la construction de logements sociaux", expliquent les auteurs de l'étude.

Des programmes diversifiés

En 2008, les sommes consacrées aux huit programmes d'aide au logement considérés dans le rapport étaient supérieures à 800 millions $ (dollars constants). Depuis 1996, le montant dédié aux programmes d'aide au logement a crû à un rythme annuel moyen de 5,8 % en termes réels.

En 2006, 8,4 % des ménages québécois bénéficiaient du support d'un de ces programmes. Ceux-ci visaient soit à accroître le nombre d'unités de logements abordables, soit à maintenir les ménages dans leur logement en leur octroyant une aide financière. Ils répondaient aux besoins de clientèles diversifiées, allant des ménages à revenus faibles ou modestes aux aînés, en passant par les autochtones et les familles victimes de violence. Seules les familles immigrantes ne bénéficiaient pas de programmes qui leur étaient exclusivement destinés, mais elles avaient accès à l'ensemble des programmes déjà en place.

L'aide à la pierre : plus efficace que le soutien financier direct aux ménages, mais pas une solution miracle

Les expériences internationales montrent qu'il est préférable de soutenir l'offre de logements abordables en finançant leur construction plutôt que de verser directement un soutien financier aux ménages à faibles revenus. En effet, les subventions ainsi versées accroissent la demande pour des logements abordables sur le marché locatif privé, ce qui peut occasionner une hausse des loyers. Le cas échéant, une part importante de la subvention est absorbée par cette hausse et les ménages en bénéficiant ne peuvent améliorer leur situation de logement.

"La différence importante des loyers entre le secteur locatif privé et celui des logements sociaux fait en sorte d'accroître la demande pour ces derniers. Il en résulte une impression de pénurie persistante. La hausse des taux d'inoccupation, les bas loyers et l'aide diversifiée portent à croire qu'il existe un bon équilibre entre le marché locatif privé, l'aide financière au logement et l'aide à la pierre au Québec. Il faut éviter de compromettre cet équilibre en ayant une approche mur-à-mur de l'aide au logement", concluent MM. Montmarquette et Laberge.

L'étude intitulée "L'aide au logement au Québec" a été rédigée par Mathieu Laberge et Claude Montmarquette. Elle est publiée par le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO). Le texte intégral de l'étude est disponible à http://www.cirano.qc.ca/pdf/publication/2010RP-09.pdf

Mathieu Laberge est titulaire d'une maîtrise en économie internationale et économétrie de l'Université de Nottingham. Il est directeur de projet et économiste au Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO). Claude Montmarquette est professeur émérite au département de sciences économiques de l'Université de Montréal et Président-directeur général du CIRANO. Il est titulaire d'un Ph.D. en économie de l'University of Chicago.

À propos de CIRANO

Le Centre Interuniversitaire de Recherche en ANalyse des Organisations (CIRANO) est un organisme à but non lucratif, indépendant, qui a une double mission de recherche, et, de liaison et transfert des connaissances de pointe. Regroupant plus de cent professeurs-chercheurs, le CIRANO concentre ses activités sous cinq grands axes de recherche : politiques publiques, économie expérimentale, finance, risque et développement durable. Grâce à son haut niveau d'expertise dans ces domaines, le CIRANO est une institution incontournable pour toute entreprise ou organisation, tant privée que publique, désireuse de trouver des moyens innovateurs d'améliorer l'efficacité de ses activités.

SOURCE Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO)

Renseignements : Renseignements: ou pour une demande d'entrevue: Mathieu Laberge, économiste et directeur de projet CIRANO, cellulaire: (514) 661-6909, Bureau: (514) 985-4000, poste 3110, courriel: labergem@cirano.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.