Agnico-Eagle communique ses résultats pour le quatrième trimestre et l'ensemble de l'exercice 2012; la production et les flux de trésorerie d'exploitation annuels se situent à des niveaux records; la société annonce ses prévisions de production sur trois ans et fait le point sur ses réserves et ses ressources

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire)

Symbole boursier : AEM (NYSE et TSX)

TORONTO, le 13 févr. 2013 /CNW/ - Mines Agnico-Eagle Limitée (« Agnico-Eagle » ou la « Société ») (NYSE : AEM) (TSX : AEM) a communiqué aujourd'hui un résultat net de 82,8 M$, ou 0,48 $ par action, pour le quatrième trimestre de 2012. Ce résultat tient compte d'un profit de 16,5 M$ (0,10 $ par action) sur la vente des actions de Queenston Mining Inc. et d'un gain de change hors trésorerie de 4,5 M$ (0,03 $ par action). Ces éléments ont été en partie annulés par une charge liée aux options sur actions de 7,1 M$ (0,04 $ par action) et d'une réduction partielle, soit 1,1 M$ (0,01 $ par action), de la valeur des remblais de lixiviation en tas de Creston Mascota. Exception faite de ces éléments, le résultat net normalisé s'établirait à 69,9 M$ (0,41 $ par action) au quatrième trimestre de 2012. Pour le quatrième trimestre de 2011, la Société avait déclaré une perte nette de 601,4 M$ (perte de 3,53 $ par action), laquelle prenait en compte une perte de valeur de 907,7 M$ en lien avec la mine Meadowbank.

Pour le quatrième trimestre de 2012, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation se sont chiffrés à 106,0 M$ (175,0 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), en baisse par rapport aux flux de trésorerie d'exploitation de 132,0 M$ (179,2 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement) au quatrième trimestre de 2011, ce qui est surtout attribuable aux hausses plus importantes du fonds de roulement liées aux stocks et aux créditeurs en 2012.

« Nous devons féliciter tous nos employés pour l'excellente performance de l'ensemble de notre entreprise en ce qui a trait à la sécurité et à l'exploitation au cours de 2012. Nous avons atteint, et dans de nombreux cas, dépassé nos objectifs », a souligné Sean Boyd, président et chef de la direction. « En 2013, nous prévoyons continuer d'exercer nos activités actuelles avec la même efficacité et poursuivre la construction de nos trois projets de croissance à court terme, soit La India, Goldex et le prolongement de LaRonde. Ces nouveaux projets, combinés aux teneurs plus élevées qui sont prévues à LaRonde, devraient donner lieu à une augmentation d'environ 20 % de notre production aurifère de 2013 à 2015. L'accroissement de la production aurifère devrait permettre d'améliorer le profil des coûts unitaires jusqu'en 2015 également », a ajouté M. Boyd.

Voici quelques faits saillants du quatrième trimestre et de l'exercice 2012 :

  • Production aurifère annuelle record - Production aurifère annuelle record de 1 043 811 onces moyennant un total des coûts décaissés1 par once de 640 $ pour l'exercice, comparativement à 1 025 000 onces moyennant 660 $ par once selon les prévisions.
  • Flux de trésorerie d'exploitation annuels records - Hausse sur douze mois des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, qui atteignent 696 M$, ou 4,06 $ par action.
  • Respect de l'échéancier prévu pour la construction à Goldex et à La India - Les deux projets devraient donner lieu à une augmentation de la production en 2014.
  • Hausse de 10 % du dividende trimestriel, qui s'établit à 0,22 $ par action - Cela fait maintenant 31 années d'affilée que la Société déclare des dividendes.
  • Les réserves d'or, déduction faite de la production, se maintenaient à 18,7 millions d'onces à la fin de l'exercice 2012 - Les ressources présumées ont considérablement augmenté à Kittila et à Meliadine.
  • Approbation de l'expansion à Kittila - Ce projet devrait améliorer le profil de production au second semestre de 2015.

Agnico-Eagle est heureuse d'annoncer que son conseil d'administration a approuvé le paiement d'un dividende trimestriel de 0,22 $ par action ordinaire. Le prochain dividende sera payé le 15 mars 2013 aux actionnaires inscrits en date du 1er mars 2013. Agnico-Eagle a déclaré un dividende en espèces à l'intention de ses actionnaires pour chacun des 31 derniers exercices.

Pour l'exercice 2012, la Société a inscrit un bénéfice net de 310,9 M$, ou 1,82 $ par action. En 2011, Agnico-Eagle avait subi une perte nette de 568,9 M$, ou 3,36 $ par action (une réduction de 1,2 G$ de la valeur des actifs miniers avait été comptabilisée en 2011 par suite de la réévaluation du plan d'exploitation de la mine Meadowbank et de l'arrêt de la production dans la zone GEZ à Goldex). Par rapport au dernier exercice, les résultats de 2012 ont profité de la performance stable de toutes les mines en exploitation ainsi que de l'importante amélioration sur douze mois à Meadowbank.

En 2012, la Société a généré des flux de trésorerie d'exploitation d'un montant record de 696,0 M$ (737,9 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement). Il s'agit d'une augmentation comparativement à 2011, alors que les flux de trésorerie d'exploitation avaient totalisé 667,2 M$ (705,1 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement). Cette augmentation découle essentiellement de la hausse considérable des flux de trésorerie générés par la mine Meadowbank, ainsi que du maintien de l'excellente performance à Pinos Altos. Le recul considérable des produits tirés des sous-produits et l'absence de production à la mine Goldex en 2012 n'ont pas nui à la progression générale.

Au quatrième trimestre de 2012, la production aurifère payable2 s'est située à 236 535 onces par rapport à 227 792 onces au quatrième trimestre de 2011. Une description de la production et du rendement quant aux coûts pour chaque mine est présentée plus loin dans le présent document.

Le total des coûts décaissés par once s'est établi à 769 $ au quatrième trimestre de 2012, par rapport à 671 $ pour le quatrième trimestre de 2011. L'augmentation du total des coûts décaissés par once au quatrième trimestre de 2012 est principalement attribuable à la hausse des coûts à LaRonde et à Meadowbank, ainsi qu'à l'arrêt temporaire des opérations à Creston Mascota. À LaRonde, il demeure difficile d'augmenter le tonnage provenant des niveaux plus profonds où la teneur est plus élevée en raison de la chaleur et de la congestion dans la mine. Le total des coûts décaissés a augmenté à Meadowbank, car la mine a tiré sa production de minerai à plus faible teneur (comme prévu) au cours du trimestre. L'arrêt temporaire des activités à Creston Mascota, mine exploitée à un coût relativement faible par lixiviation en tas, en octobre 2012 a également eu une incidence défavorable sur le total des coûts décaissés.

Pour l'ensemble de l'exercice 2012, la production aurifère payable de la Société a atteint le niveau record de 1 043 811 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 640 $, comparativement à 985 460 onces à un total des coûts décaissés par once de 580 $ pour exercice 2011 (en incluant 135 478 onces de la mine à faible coût Goldex; sans tenir compte de Goldex, le total des coûts décaissés des mines actuellement en exploitation se situait à 609 $ par once en 2011). L'amélioration considérable de la production aurifère en 2012 est le résultat des excellents résultats opérationnels de toutes les mines. L'augmentation du total des coûts décaissés par once en 2012 est principalement liée à l'incidence de la baisse des crédits au titre des sous-produits à LaRonde et de la contribution accrue de la mine Meadowbank (dont les coûts sont plus élevés) à l'ensemble de la production, ces éléments ayant été en partie annulés par de meilleurs profils de coûts à Meadowbank et à Kittila, par rapport à 2011.

1 Le total des coûts décaissés par once n'est pas une mesure conforme aux PCGR. Pour un rapprochement de cette mesure et des coûts de production, veuillez vous reporter à la note 1 des états financiers ci-joints. Veuillez également consulter la rubrique « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».

2 La production payable de minéraux correspond à la quantité de minéraux produite pendant une période et contenue dans des produits qui sont ou seront vendus par la Société, que ces produits soient expédiés pendant la période ou détenus en stocks à la fin de la période.

Conférence téléphonique le 14 février

La haute direction de la Société tiendra une conférence téléphonique le jeudi 14 février 2013 à 11 h (HNE) afin de discuter des résultats financiers et opérationnels.

Par diffusion Web :
La conférence sera diffusée en direct, en mode audio, sur le site Web de la Société à l'adresse www.agnico-eagle.com.

Par téléphone :
Les personnes qui préfèrent écouter la conférence au téléphone sont priées de composer le 416-644-3414 ou le numéro sans frais 1-800-814-4859. Afin d'être certain de pouvoir participer à la conférence, veuillez appeler environ cinq minutes avant l'heure fixée.

Version archivée :
Veuillez composer le 416-640-1917 ou le 1-877-289-8525 (sans frais), puis le code d'accès 4568952, suivi du carré.

Il sera possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique jusqu'au jeudi 14 mars 2013. La diffusion Web et les diapositives accompagnant la conférence seront archivées pendant 180 jours sur le site Web.

La situation de trésorerie demeure solide

La trésorerie et les équivalents ont augmenté, passant à 332,0 M$ au 31 décembre 2012, par rapport à 320,8 M$ au 30 septembre 2012. La Société a eu recours à ses facilités de crédit bancaire au cours du quatrième trimestre de 2012 en lien avec des flux de trésorerie se produisant dans le cours normal des activités. Elle a prélevé une somme de 30 M$ qu'elle a remboursée au début de 2013.

Pour le quatrième trimestre de 2012, les dépenses en immobilisations ont été de 151,8 M$, dont 30,3 M$ à La India, 24,0 M$ à LaRonde, 23,4 M$ à Meadowbank, 16,2 M$ à Kittila, 13,5 M$ à Meliadine, 9,1 M$ à Lapa et 7,3 M$ à Pinos Altos (y compris Creston Mascota). Pour l'ensemble de l'exercice 2012, les dépenses en immobilisations ont totalisé 445,6 M$.

Compte tenu des soldes de trésorerie de la Société, de ses flux de trésorerie prévus et des lignes de crédit mises à sa disposition, la direction est d'avis qu'Agnico-Eagle détient tout le financement nécessaire pour mener ses activités de mise en valeur et d'exploration dans le cadre de ses projets aurifères actuels au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis.

Au 31 décembre 2012, les lignes de crédit disponibles se chiffraient à environ 1,2 G$.

Croissance future de la production selon le plan triennal

La Société annonce ses prévisions de production et de coûts pour la période triennale de 2013 à 2015.

En 2013, la production aurifère payable devrait se situer entre 970 000 et 1 010 000 onces. Le total des coûts décaissés par once en 2013 devrait se situer entre 700 $ et 750 $.

   
Incidence approximative sur le total des coûts décaissés par once 2013
   
Variation de 1 $/oz du prix de l'argent 4 $
Variation de 200 $/tonne métrique sèche du prix du cuivre 1 $
Variation de 100 $/tonne métrique sèche du prix du zinc 2 $
Variation de 1 % du taux de change $ CA/$ US 7 $
Variation de 1 % du taux de change $ US/euro 1 $
Variation de 1 % du taux de change $ US/peso mexicain 1 $
   

Au cours de 2013, plusieurs facteurs devraient exercer une incidence positive sur la production du second semestre de l'exercice. À Creston Mascota, on a recommencé à empiler le minerai, et la Société prévoit reprendre la production selon la méthode de lixiviation en tas au deuxième trimestre afin d'atteindre des taux de pleine production possiblement d'ici la fin de l'année. À LaRonde, l'installation d'un système de refroidissement supplémentaire, prévue au quatrième trimestre de 2013, devrait accroître la souplesse opérationnelle et la production de la mine. De plus, la Société s'attend à ce que la teneur aurifère s'améliore progressivement durant l'année, à mesure que LaRonde augmente la production dans la partie plus profonde de la mine. Par ailleurs, les teneurs aurifères à Meadowbank devraient avoir tendance à augmenter au quatrième trimestre. Par conséquent, le second semestre devrait contribuer dans une plus large mesure à l'atteinte des prévisions de production aurifère pour l'ensemble de 2013.

En 2014, Agnico-Eagle s'attend à ce que la production augmente considérablement à LaRonde (en raison de la hausse prévue des teneurs), à Goldex (en raison du démarrage prévu au deuxième trimestre) et à La India (en raison du démarrage prévu au deuxième trimestre). Selon les prévisions de la Société, la production aurifère payable devrait s'établir entre 1 100 000 et 1 140 000 onces.

En 2015, la production devrait augmenter encore davantage à LaRonde et à Pinos Altos (en raison de la hausse prévue des teneurs), et on s'attend à ce que la production aurifère payable dépasse 1 200 000 onces.

Production aurifère payable
estimative
2012
Données réelles
2013
Point milieu de la
fourchette estimative
2014
Point milieu de la
fourchette estimative
2015
Point milieu de la
fourchette estimative
         
Meadowbank 366 030 360 000 367 000 350 000
LaRonde 160 875 177 000 215 000 250 000
Kittila 175 878 165 000 165 000 160 000
Lapa 106 191 97 000 96 000 65 000
Pinos Altos 183 662 159 000 136 000 161 000
Creston Mascota 51 175 32 000 52 000 55 000
La India     40 000 81 000
Goldex     49 000 85 000
Total - Production aurifère 1 043 811 990 000 1 120 000 1 207 000
               
Total des coûts décaissés
par once
2012
Données réelles
2013
Données estimatives
   
LaRonde 569 $ 650 $    
Lapa 697 840    
Kittila 565 660    
Pinos Altos 276 300    
Creston Mascota 326 300    
Meadowbank 913 985    
  640 $ 725 $    
               

En 2014 et en 2015, le total des coûts décaissés par once devrait correspondre à la fourchette inférieure des prévisions pour 2013, soit environ 700 $ par once.

Afin d'assurer une plus grande transparence quant aux coûts, Agnico-Eagle fournit des prévisions concernant ses coûts de maintien tout compris3 pour 2013. Les coûts de maintien tout compris sont calculés comme suit :

Coûts décaissés (déduction faite des crédits au titre des sous-produits) + investissements de maintien + frais généraux et d'administration (déduction faite de la charge liée aux options sur actions) + dépenses d'exploration.

Afin de refléter le coût intégral de la production aurifère des installations actuelles, le capital-développement pour les nouveaux projets n'est pas inclus dans ce calcul. Pour 2013, les coûts de maintien tout compris devraient s'établir à environ 1 075 $ par once.

En 2014, on devrait terminer la version mise à jour d'une étude sur l'important projet Meliadine au Nunavut, au Canada. Bien qu'il soit improbable que la production aurifère débute avant 2018, ce projet pourrait devenir, à lui seul, le plus important producteur d'or d'Agnico-Eagle. Le processus d'obtention de permis pour le projet se déroule actuellement comme prévu.

__________________________________________________________

3 Le coût de maintien tout compris est une mesure non conforme aux PCGR. La méthodologie utilisée par la Société pour calculer les coûts de maintien tout compris pourrait différer de celle qu'utilisent les autres producteurs aurifères qui communiquent des données sur le coût de maintien tout compris. La Société pourrait changer la méthodologie qu'elle utilise pour calculer les coûts de maintien tout compris dans l'avenir, notamment si le World Gold Council adopte officiellement des lignes directrices sectorielles pour cette mesure.

4 Le coût des sites miniers par tonne est une mesure non conforme aux PCGR. Pour un rapprochement de cette mesure et des coûts de production, tels qu'ils sont présentés dans les états financiers, veuillez consulter la note 1 des états financiers à la fin du présent communiqué.

Amélioration des prévisions de production aurifère sur trois ans

Depuis l'annonce des prévisions triennales précédentes concernant la production le 16 février 2012, certains éléments nouveaux et importants touchant l'exploitation ont eu pour effet d'améliorer le profil de production sur trois ans en général. La section suivante présente une description détaillée des principaux facteurs ayant contribué à ces changements.

LaRonde - Prévisions 2012 2013 2014 2015
Février 2012 (oz) 157 500 220 000 280 000 s. o.
Données actuelles (oz) 160 875 (données réelles) 177 000 215 000 250 000

LaRonde 2013 Minerai broyé (en milliers de tonnes) Or (g/t),
Taux de
récupération du broyeur
Argent (g/t),
Taux de
récupération du broyeur
Zinc (%),
Taux de
récupération du broyeur
Cuivre (%),
Taux de récupération du
broyeur
Coûts des
sites miniers
par tonne4
  2 400 2,5, 92 % 33, 83 % 1,4, 84 % 0,23, 80 % 96 $ CA

À LaRonde, les défis posés par la chaleur et la congestion dans la partie plus profonde de la mine ont eu pour effet de retarder l'accélération de la production précédemment envisagée en février 2012. Malgré le retard, dans l'ensemble, la production aurifère et le rendement à LaRonde devraient rester inchangés pendant la durée de vie de la mine.

Lapa - Prévisions 2012 2013 2014 2015
Février 2012 (oz) 100 000 100 000 105 000 s. o.
Données actuelles (oz) 106 191 (données réelles) 97 000 96 000 65 000

Lapa 2013 Minerai broyé
(en milliers de
tonnes)
Or (g/t) Taux de
récupération du
broyeur
Coûts des
sites miniers
par tonne
  615 6,2 79 % 130 $ CA

À Lapa, 2013 et 2014 représentent les deux dernières années de pleine production selon la durée de vie actuelle de la mine. En 2015, la production devrait décliner par rapport aux niveaux actuels. Les autres résultats d'exploration attendus en 2013 pourraient permettre de prolonger la durée de vie de la mine Lapa jusqu'en 2016.

Kittila - Prévisions 2012 2013 2014 2015
Février 2012 (oz) 155 000 155 000 170 000 s. o.
Données actuelles (oz) 175 878 (données réelles) 165 000 165 000 160 000

Kittila 2013 Minerai broyé
(en milliers de
tonnes)
Or (g/t) Taux de
récupération du
broyeur
Coûts des
sites miniers
par tonne
  1 050 5,6 88 % 80 euros

À Kittila, les prévisions de production pour les trois prochaines années demeurent essentiellement les mêmes que celles communiquées précédemment, mais inférieures aux 175 878 onces produites en 2012, car les teneurs aurifères devraient graduellement diminuer et tendre vers la teneur moyenne des réserves. Les coûts des sites miniers par tonne en 2013 devraient augmenter par rapport à 2012, car on traite actuellement à la mine du minerai provenant exclusivement des parties souterraines où les coûts sont plus élevés (les gisements des parties de la mine qui étaient exploités à ciel ouvert ont été épuisés au cours du quatrième trimestre de 2012).

Le conseil d'administration de la Société a approuvé un projet d'expansion de 750 tonnes par jour à Kittila, lequel devrait porter la capacité de traitement de la mine à 3 750 tonnes par jour à partir du second semestre de 2015. Les prévisions actuelles pour 2015 à Kittila incluent environ 10 000 onces en lien avec cette expansion. La rubrique consacrée aux dépenses en immobilisations du présent communiqué contient d'autres renseignements sur l'expansion.

Meadowbank - Prévisions 2012 2013 2014 2015
Février 2012 (oz) 295 000 305 000 310 000 s. o.
Données actuelles (oz) 366 030 (données réelles) 360 000 367 000 350 000

Meadowbank 2013 Minerai broyé
(en milliers de
tonnes)
Or (g/t) Taux de
récupération du
broyeur
Coûts des
sites miniers
par tonne
  4 100 2,9 94 % 88 $ CA

À Meadowbank, la nouvelle production annuelle prévue est considérablement plus élevée que celle précédemment communiquée par suite de l'amélioration de la performance opérationnelle en 2012. En particulier, la Société s'attend à pouvoir maintenir une capacité d'environ 11 000 tonnes par jour. Après deux années de démarrage qui ont été difficiles, Meadowbank a dépassé les attentes en 2012, principalement en raison de gains d'efficience opérationnelle, du maintien d'une capacité plus élevée, d'une plus grande disponibilité du matériel et d'améliorations au chapitre de la dilution. Selon les prévisions actuelles, la durée de vie de la mine se prolonge en partie jusqu'en 2018, ce qui est légèrement plus long que ce qui avait été communiqué précédemment, malgré les débits beaucoup plus élevés prévus, ce qui est principalement le fait de l'optimisation du plan de la mine au corps minéralisé Vault.

Pinos Altos - Prévisions 2012 2013 2014 2015
Février 2012 (oz) 149 000 143 000 137 000 s. o.
Données actuelles (oz) 183 662 (données réelles) 159 000 136 000 161 000

Pinos Altos 2013 Total - Minerai
(en milliers de
tonnes)
Or (g/t),
Taux de
récupération
Argent (g/t),
Taux de
récupération 
Coûts des
sites miniers
par tonne
  2 570 2,1, 89 % 64, 41 % 47 $

À Pinos Altos, les nouvelles prévisions de production pour la période triennale de 2013 à 2015 sont plus élevées que les précédentes, en raison de l'excellente performance opérationnelle en 2012 et de l'augmentation du débit du broyeur. Les variations en glissement annuel des prévisions pour 2013 et 2014 sont attribuables à la séquence de la mine et à la teneur du minerai. En 2015, on s'attend à une progression du débit du broyeur, car le projet de puits souterrain devrait se traduire par une amélioration de la production.

Creston Mascota - Prévisions 2012 2013 2014 2015
Février 2012 (oz) 56 000 67 000 53 000 s. o.
Données actuelles (oz) 51 175 (données réelles) 32 000 52 000 55 000

Creston Mascota 2013 Total - Minerai
(en milliers de
tonnes)
Or (g/t),
Taux de
récupération
Argent (g/t),
Taux de
récupération 
Coûts des
sites miniers
par tonne
  1 580 1,3, 49 % 18, 4 % 12 $

La Société s'attend à ce que la production provenant des remblais de lixiviation en tas de la phase 2 à Creston Mascota débute au deuxième trimestre de 2013 et s'accélère au cours des derniers mois de l'année. Les prévisions de production pour 2013 tiennent compte de l'accumulation prévue des stocks sur les remblais de lixiviation, étape nécessaire avant l'atteinte d'une cadence régulière. En 2014 et en 2015, les prévisions de production pour Creston Mascota sont fondées sur une exploitation normale se déroulant à une cadence régulière.

La India 2013 2014 2015
Données actuelles (oz) s. o. 40 000 81 000

Au projet La India, les travaux de construction se poursuivent, et le début de la production commerciale est maintenant prévu pour le deuxième trimestre de 2014, soit environ trois mois avant le moment prévu selon le plan initial. En moyenne, la mine devrait produire environ 90 000 onces d'or annuellement moyennant un total des coûts décaissés par once d'approximativement 500 $ selon une durée de vie de la mine d'à peu près 9 ans.

Goldex 2013 2014 2015
Données actuelles (oz) s. o. 49 000 85 000

Les zones M et E de la mine Goldex devraient entrer en activité au deuxième trimestre de 2014. Sur une base annuelle, Goldex devrait produire environ 80 000 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once d'à peu près 900 $ selon une durée de vie de la mine de trois à quatre ans approximativement. Les travaux d'exploration visant plusieurs autres zones satellites, notamment la zone D plus profonde, pourraient permettre de prolonger la durée de vie de la mine.

Nouvelles ressources en capital affectées aux projets de croissance en 2013

Grâce à son bilan, la Société est bien placée pour financer ses initiatives de croissance. En fonction des actuels prix au comptant pour les intrants, Agnico-Eagle s'attend à générer des flux de trésorerie disponibles en 2013, déduction faite des dépenses en immobilisations qui devraient totaliser environ 596 M$ pour la même période. La Société a comme objectif d'accroître les dividendes qu'elle verse à ses actionnaires graduellement au fil du temps et de façon durable.

Les dépenses en immobilisations estimées pour 2013 comprennent un investissement de maintien d'environ 201 M$ aux mines et 357 M$ pour les nouveaux projets, comme le montre le tableau ci-dessous. De plus, une somme d'environ 38 M$ devrait être consacrée aux frais d'exploration incorporés.

Le conseil d'administration de la Société a approuvé un projet d'expansion de 750 tonnes par jour à Kittila, lequel devrait porter la capacité de traitement de la mine à 3 750 tonnes par jour à partir du second semestre de 2015. Les dépenses pour ce projet devraient totaliser environ 103 M$ sur trois ans, dont une tranche de 25 M$ devrait être engagée en 2013. Le taux de rendement interne après impôt devrait se situer à près de 23 %. On s'attend à ce que l'expansion permette d'améliorer les coûts unitaires et de compenser la réduction graduelle des teneurs réalisées qui approcheront ainsi de la teneur des réserves au cours des prochaines années.

         
Dépenses en immobilisations estimatives pour 2013 (en millions de dollars) Investissements de maintien Projets de mise en valeur Frais d'exploration incorporés Dépenses d'exploration passées en charges
LaRonde 61 30 1 1
Goldex   63 4  
Lapa 19   2 1
Meadowbank 40 39 4  
Kittila 39 34 6 1
Pinos Altos 29 33 5 4
La India   92 2 2
Meliadine   59 14 17
Creston Mascota 13      
Tarachi       6
Évaluation de projets       18
Autres   7   21
Total 201 $ 357 $ 38 $ 71 $
Total général - Dépenses en immobilisations 596 $      
         

Projets n'ayant pas encore été pris en compte dans le plan de production et d'immobilisations

Selon l'actuel plan triennal, la production aurifère annuelle estimative augmentera chaque année jusqu'en 2015 et dépassera 1,2 million d'onces. Cependant, ces prévisions ne tiennent pas compte des projets d'expansion et de mise en valeur décrits ci-dessous, dont la construction n'a pas encore été approuvée :

Kittila - Puits de production

Une étude actuellement en cours porte sur la construction d'un puits de production à Kittila. Ce puits permettrait de réaliser des économies au chapitre des coûts d'exploitation et de soutenir la production à long terme à des débits plus élevés dans plusieurs zones, particulièrement à des profondeurs de plus de 700 m.

Meliadine - Poursuite de la croissance du projet à teneurs élevées

Acquis en 2010, le projet Meliadine représente un des plus importants gisements aurifères d'Agnico-Eagle pour ce qui est des réserves et des ressources. Le projet en est actuellement à la phase d'obtention des permis, et la production pourrait y débuter d'ici 2018, les dépenses en immobilisations devant être réparties sur une période allant de 2013 à 2018. En 2014, la Société attend les résultats d'une étude mise à jour sur la construction d'une installation de taille moyenne pour l'exploitation de ce gisement contenant plusieurs millions d'onces d'or. La Société considère Meliadine comme un actif à long terme.

Bien que la construction du projet Meliadine n'ait pas encore été approuvée, les dépenses en immobilisations d'environ 600 M$ par année, au cours des cinq ou six prochaines années, qui ont été estimées pour l'ensemble de la Société, tiennent compte des estimations calculées pour Meliadine ainsi que pour plusieurs autres projets qui n'ont pas encore été approuvés.

Maintien des réserves d'or en 2012 et amélioration de leur qualité

À la clôture de l'exercice 2012, les réserves d'or prouvées et probables de la Société totalisaient 18,7 millions d'onces, ce qui est pratiquement identique aux niveaux de 2011. Les réserves d'or de la Société à la fin de l'exercice 2012, déduction faite des 1 043 811 onces d'or produites au cours de l'exercice (ou 1 146 727 onces avant la récupération à la sortie du broyeur) sont présentées dans le tableau ci-dessous :

Réserves aurifères
par mine
Réserves prouvées et probables
(en milliers d'onces)
Réserves aurifères moyennes
Teneur (g/t)
  2012 2011 Variation 2012 2011 Variation
LaRonde
Lapa
Kittila
Pinos Altos
Meadowbank
Meliadine
Bousquet
4 206
395
4 783
2 714
2 294
2 987
178
4 700
501
5 177
3 103
2 201
2 877
191
(494)
(106)
(394)
(389)
93
110
(13)
4,54
5,95
4,49
2,21
2,82
6,98
1,88
4,40
6,54
4,66
2,06
2,79
7,18
2,02
0,14
(0,59)
(0,17)
0,15
0,03
(0,20)
(0,14)
Sous-total 17 556 18 750 (1 194) 3,80 3,71 0,09
Nouvelles réserves            
Goldex 349     1,55    
La India 776     0,72    
Total - Réserves 18 681 18 750 (69) 3,16    

Les montants indiqués dans ce tableau et dans le présent communiqué ont été arrondis au millier le plus près. Veuillez consulter les Données détaillées sur les réserves et les ressources minérales (au 31 décembre 2012) à la fin du présent communiqué pour en savoir plus.

La Société continue de mettre l'accent sur l'amélioration de la qualité de ses réserves. Dans le cas de ses actifs à long terme, comme LaRonde, Pinos Altos et Kittila, la Société a utilisé pour calculer les réserves une teneur de coupure plus élevée que celle dont elle se sert pour les actifs à court terme. Toutes autres choses étant égales, cette décision entraîne une réduction du nombre de tonnes et d'onces, mais une augmentation des teneurs et des marges d'exploitation sur le minerai extrait. Pour les actifs à plus court terme, les teneurs de coupure et les plans de mine visent principalement à maximiser les flux de trésorerie d'exploitation. Les hypothèses concernant le prix de l'or qui ont servi à calculer les teneurs de coupure sont présentées avec les tableaux détaillés sur les réserves et les ressources à la fin du présent communiqué.

Du fait des tensions qui s'exercent actuellement sur les coûts dans l'ensemble de l'industrie et de l'effet combiné des hypothèses plus prudentes pour certaines mines, les réserves de certains actifs ont diminué plus rapidement que ce qui est dû à l'épuisement résultant de la production de 2012. Inversement, les réserves de Meadowbank ont augmenté en raison de la conversion des ressources du gisement Vault.

La Société a comme objectif de maintenir des réserves d'or qui sont de 15 à 20 fois supérieures à son taux de production aurifère annuelle. Actuellement, les réserves équivalent à environ 18 fois le taux de production annuelle.

Outre les réserves d'or prouvées et probables de 18,7 millions d'onces, Agnico-Eagle a des réserves de sous-produits qui comprennent environ 96 millions d'onces d'argent, 220 000 tonnes de zinc et 73 000 tonnes de cuivre.

Toute variation de 10 % du prix de l'or (en supposant que toutes les autres hypothèses demeurent inchangées) entraînerait une variation de 4 % des réserves d'or prouvées et probables, selon les estimations.

Augmentation des ressources aurifères des principales propriétés

Les forages d'exploration réalisés au cours de 2012 ont mené à la découverte de plus de deux millions d'onces. Conformément à ce qui est indiqué précédemment, des ressources d'environ un million d'onces d'or ont été converties en réserves, ce qui a essentiellement permis de remplacer le minerai extrait en 2012.

Les ressources mesurées et indiquées de la Société totalisent maintenant près de 141 millions de tonnes titrant 1,79 g/t, ou 8,1 millions d'onces d'or.

Les ressources présumées de la Société totalisent actuellement environ 200 millions de tonnes titrant 1,90 g/t, ou 12,2 millions d'onces d'or.

Le tableau suivant présente la répartition de ces ressources par actif.

Ressources au 31 décembre 2012

  Ressources
mesurées et indiquées*
(en milliers d'onces d'or)
Ressources présumées*
(en milliers d'onces d'or)
LaRonde 329 1 425
Lapa 147 201
Meadowbank 828 440
Kittila 669 2 366
Pinos Altos 878 942
La India 582 1 005
Meliadine 2 186 2 932
Goldex 1 611 1 690
Bousquet 844 740
Autres 31 420
Total 8 104 12 159

*Pour obtenir de plus amples renseignements, notamment les tonnages et les teneurs, veuillez vous reporter au tableau intitulé Données détaillées sur les réserves et les ressources minérales dans le présent communiqué.

Les forages d'exploration ont été particulièrement fructueux au projet Meliadine, où on a fait la découverte de plus d'un million d'onces d'or. On a ajouté près de 0,5 million d'onces d'or aux ressources indiquées, en grande partie grâce à la conversion de ressources présumées. En plus des onces qui ont été converties, on a ajouté près de 0,5 million d'onces d'or aux ressources présumées.

En tenant compte du programme de forage de 2012, le gisement Normeg (découvert par Agnico-Eagle en 2012) à Meliadine renferme désormais 2,5 millions de tonnes titrant 8,0 g/t, ou 0,66 million d'onces de ressources aurifères présumées. La poursuite du forage de ce gisement, situé à environ 100 m du gisement principal Tiriganiaq, pourrait améliorer les paramètres économiques du projet Meliadine.

À Tarachi, les ressources indiquées totalisent maintenant environ 450 000 onces (en hausse de 15 %, ou 60 000 onces, sur douze mois) provenant de 34,5 millions de tonnes titrant 0,41 g/t. Les ressources présumées de Tarachi totalisent désormais près de 900 000 onces (en hausse de 326 %, ou environ 700 000 onces, par rapport au total de l'année dernière) provenant de 72,0 millions de tonnes titrant 0,38 g/t. Compte tenu de ces forages fructueux, la Société a entrepris un programme d'essais métallurgiques portant sur des échantillons composites prélevés à Tarachi.

À Kittila, le gisement Rimpi, qui se trouve au nord du gisement principal Suuri, continue de croître. En 2012, les réserves prouvées et probables ont augmenté de plus de 700 000 onces. Le gisement contient désormais 6 847 474 tonnes titrant 4,92 g/t, ou 1 083 712 onces d'or. Le gisement demeure ouvert en profondeur.

Programme et budget d'exploration pour 2013

Le programme d'exploration de 2013 sera principalement axé sur l'intensification des programmes de forage en cours à Kittila, à Meliadine ainsi qu'à La India et Tarachi, où la Société s'attend à convertir des ressources et à accroître la production potentielle de la mine et de la région. Ces programmes pourraient s'inscrire dans les études de faisabilité réalisées pour chacune de ces propriétés, ce qui représente pour la Société un potentiel d'accroissement considérable de son profil de production à court terme. Pour 2013, le budget d'exploration d'Agnico-Eagle se chiffre à environ 92 M$, près de 70 % de cette somme devant être consacré aux sites miniers et à des projets d'exploration avancée.

Revue des activités d'exploitation

Mine LaRonde - Poursuite de l'accélération de la production dans la partie inférieure de la mine; diminution de la chaleur et de la congestion en 2013

La mine LaRonde, propriété exclusive de la Société au nord-ouest du Québec, a commencé sa production commerciale en 1988.

Le broyeur de LaRonde a traité en moyenne 6 379 tonnes par jour (« t/j ») au quatrième trimestre de 2012, comparativement à une moyenne de 6 767 t/j pour la période correspondante de 2011. Pour l'ensemble de l'exercice, le rendement du broyeur a été d'environ 6 444 t/j, par rapport à 6 592 t/j en 2011. Le débit plus faible est surtout attribuable à la transition vers le minerai extrait de la partie inférieure de la mine, de même qu'aux défis posés par la chaleur et la congestion dans les niveaux plus profonds, conformément à ce qui a déjà été mentionné. Ces difficultés devraient être en grande partie atténuées par l'installation d'un système de refroidissement supplémentaire au quatrième trimestre de 2013, ainsi que par la plus grande souplesse procurée par l'avancement des travaux latéraux.

Pour le quatrième trimestre de 2012, les coûts des sites miniers par tonne ont été d'environ 98 $ CA, en hausse par rapport à 79 $ CA au quatrième trimestre de 2011. Cette hausse des coûts comparativement au dernier exercice s'explique en partie par la diminution du tonnage traité et par les tensions générales sur les coûts.

Pour l'exercice 2012, les coûts des sites miniers par tonne se sont situés à près de 95 $ CA, soit environ 13 % de plus que les coûts de 84 $ CA en 2011, principalement en raison de la baisse du débit et des tensions s'exerçant sur les coûts, conformément à ce qui est indiqué précédemment.

Calculé par once, déduction faite des crédits au titre des sous-produits, le total des coûts décaissés à LaRonde a été de 756 $ au quatrième trimestre de 2012 pour une production payable de 36 911 onces d'or. En comparaison, au quatrième trimestre de 2011, le total des coûts décaissés par once avait été de 375 $ pour une production de 30 686 onces d'or. La hausse du total des coûts décaissés, qui était prévue, s'explique essentiellement par le recul considérable des produits tirés des sous-produits.

Pour l'ensemble de 2012, le total des coûts décaissés par once à LaRonde a atteint 569 $ pour une production aurifère de 160 875 onces. Par comparaison, en 2011, le total des coûts décaissés par once avait été de 77 $ pour une production de 124 173 onces d'or. L'augmentation de la production aurifère en 2012 résulte d'une amélioration de la teneur, ce qui correspond à l'accroissement de la quantité de minerai extrait dans la partie inférieure de la mine. La hausse du total des coûts décaissés en 2011 est surtout liée à la baisse marquée des produits tirés des sous-produits et à l'inflation générale des coûts.

En 2012, la mine LaRonde a également produit environ 39 000 tonnes de zinc (30 % moins qu'en 2011), 2,2 millions d'onces d'argent (29 % moins qu'en 2011) et 4 100 tonnes de cuivre (28 % plus qu'en 2011) en tant que sous-produits de la production aurifère, le tout conformément aux prévisions.

Mine Kittila - Record au chapitre de la production aurifère annuelle et des taux de récupération du broyeur

La mine Kittila, propriété exclusive de la Société dans le nord de la Finlande, est entrée en production commerciale en 2009.

Le broyeur de Kittila a traité en moyenne 3 030 t/j au quatrième trimestre de 2012 (de 60 % à 70 % de ce tonnage provenait de l'exploitation souterraine), ce qui correspond à la capacité nominale de 3 000 t/j. Au quatrième trimestre de 2011, le broyeur de Kittila avait traité 2 627 t/j.

Les coûts des sites miniers par tonne à Kittila ont été d'environ 69 € au quatrième trimestre de 2012, comparativement à 80 € au quatrième trimestre de 2011. L'amélioration de la performance de Kittila au chapitre des coûts des sites miniers par tonne par rapport à l'exercice précédent est en grande partie attribuable à une utilisation plus efficiente des entrepreneurs, à la disponibilité plus grande de l'autoclave en 2012, ainsi qu'aux coûts par tonne relativement moins élevés associés à l'extraction du minerai dans les derniers gradins du puits à ciel ouvert au quatrième trimestre de 2012.

En 2012, le broyeur a traité en moyenne 2 979 t/j, alors qu'en 2011, le broyeur avait traité une moyenne de 2 824 t/j. L'augmentation du débit pour l'ensemble de l'exercice est surtout liée à la plus grande disponibilité de l'autoclave. Pour l'exercice 2012, les coûts des sites miniers par tonne se sont situés à 69 €, comparativement à 75 € en 2011. L'amélioration des coûts pour l'ensemble de l'exercice est attribuable aux facteurs expliqués précédemment.

Au quatrième trimestre de 2012, la production aurifère à Kittila s'est chiffrée à 45 273 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 569 $. Au quatrième trimestre de 2011, la mine avait produit 34 508 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 751 $. L'augmentation considérable de la production et la diminution du total des coûts décaissés découlent principalement des teneurs plus élevées du minerai et des meilleurs taux de récupération du broyeur en 2012, l'incidence de ces éléments ayant été renforcée par les améliorations décrites précédemment en ce qui a trait à la structure de coûts.

Pour l'exercice 2012, la production aurifère payable de Kittila a atteint le niveau record de 175 878 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 565 $. En 2011, la mine avait produit 143 560 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés de 739 $ par once. La hausse de la production en 2012 résulte essentiellement des améliorations au chapitre du débit, des teneurs et des taux de récupération par rapport à 2011. Le total des coûts décaissés a reculé de 24 % comparativement à 2011, en grande partie en lien avec la disponibilité de l'autoclave, les prix des fournitures et des explosifs qui ont été utilisés de façon plus efficiente, ainsi que le recours plus efficace aux entrepreneurs.

En 2012, le broyeur de Kittila a atteint un taux de récupération moyen de 88,3 %, ce qui constitue un record annuel.

Lapa - Performance stable en 2012

La mine Lapa, propriété exclusive de la Société au nord-ouest du Québec, est entrée en production commerciale en mai 2009.

Au quatrième trimestre de 2012, le circuit de broyage de Lapa, situé à l'usine de LaRonde, a traité en moyenne 1 746 t/j, comparativement à une moyenne de 1 598 t/j pour le quatrième trimestre de 2011.

Pour l'ensemble de l'exercice 2012, Lapa a traité en moyenne 1 749 t/j, par rapport à 1 701 t/j en 2011. Ces améliorations du débit par rapport aux périodes correspondantes de 2011 s'expliquent par l'amélioration du calendrier d'entretien en 2012, ainsi que par l'optimisation du broyeur.

Les coûts des sites miniers par tonne se sont établis à 113 $ CA pour le quatrième trimestre de 2012, ce qui est légèrement mieux que les coûts de 117 $ CA au quatrième trimestre de 2011.

Pour l'ensemble de l'exercice 2012, les coûts des sites miniers ont atteint 115 $ la tonne, soit légèrement au-dessus des coûts de 110 $ CA engagés en 2011. Compte tenu des tensions générales sur les coûts dans l'industrie, ces résultats montrent une bonne maîtrise des coûts à la mine.

Pour le quatrième trimestre de 2012, la production payable s'est chiffrée à 24 621 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 742 $, ce qui se compare à une production de 23 721 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 723 $ au quatrième trimestre de 2011. Le léger recul des teneurs et des taux de récupération au quatrième trimestre de 2012 (surtout le fait de la séquence de l'exploitation minière) a été annulé par l'augmentation du débit par rapport à la période de 2011.

Pour l'exercice 2012, la production aurifère payable s'est fixée à 106 191 onces moyennant un total des coûts décaissés de 697 $ par once. La production de l'exercice précédent s'était établie à 107 068 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 650 $. Les différences de coûts entre les périodes s'expliquent principalement par les tensions générales sur les coûts dans l'industrie.

Pinos Altos - Production aurifère annuelle record à faibles coûts

La mine Pinos Altos, propriété exclusive de la Société dans le nord du Mexique, est entrée en production commerciale en novembre 2009.

Le broyeur de Pinos Altos a traité en moyenne 5 121 t/j au quatrième trimestre de 2012, en hausse par rapport à 4 925 t/j au quatrième trimestre de 2011 et largement au-dessus de la capacité nominale de 4 000 t/j.

Pour le quatrième trimestre de 2012, la production payable a été de 52 492 onces d'or (dont 3 560 onces en lien avec la production résiduelle de la mine Creston Mascota où les activités ont été temporairement suspendues) moyennant un total des coûts décaissés par once de 295 $. En comparaison, la production s'était située à 52 574 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 292 $ au quatrième trimestre de 2011 (dont 12 471 onces d'or de Creston Mascota).

Pour l'ensemble de l'exercice 2012, la production à Pinos Altos (en tenant compte de Creston Mascota) a atteint le niveau record de 234 837 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 286 $, ce qui se compare à la production de 204 380 onces moyennant un total des coûts décaissés par once d'or de 299 $ en 2011. L'augmentation de la production aurifère en 2012 résulte principalement des teneurs aurifères plus élevées, tant aux remblais de lixiviation en tas qu'au broyeur. Pinos Altos a également profité d'une progression de 25 % des teneurs en argent en 2012, ainsi que de l'amélioration du débit par rapport à 2011.

Les coûts des sites miniers par tonne à Pinos Altos (en tenant compte de Creston Mascota) se sont situés à 46 $ au quatrième trimestre de 2012, comparativement à 24 $ au quatrième trimestre de 2011. L'augmentation des coûts des sites miniers par tonne par rapport à la période correspondante du dernier exercice est surtout le fait de l'absence de la production provenant des remblais de lixiviation en tas de Creston Mascota pour le quatrième trimestre de 2012, ainsi que de la baisse considérable du tonnage des remblais de lixiviation en tas, associé à des coûts plus faibles, qui a été traité à Pinos Altos en 2012.

Pour l'ensemble de 2012, les coûts des sites miniers par tonne ont été de 31 $, par rapport à 28 $ en 2011. Les coûts des sites miniers à Pinos Altos en 2012 ont été plus élevés que pour l'exercice précédent, principalement en raison des facteurs décrits précédemment. Le total des coûts de production à Pinos Altos (en tenant compte de Creston Mascota) pour 2012 a été en grande partie conforme aux niveaux de 2011, alors que la mine a affiché une marge d'exploitation record de 298 M$, comparativement à 233 M$ en 2011.

La Société a produit 2,3 millions d'onces d'argent en tant que sous-produit à Pinos Altos (en tenant compte de Creston Mascota) en 2012.

Meadowbank - Plus grande contribution aux excellents résultats de la Société en 2012

La mine Meadowbank, propriété exclusive de la Société au Nunavut, dans le nord du Canada, est entrée en production commerciale en mars 2010.

Le broyeur de Meadowbank a traité en moyenne 11 193 t/j au quatrième trimestre de 2012, soit une hausse de 26 % par rapport au taux de 8 866 t/j réalisé au quatrième trimestre de 2011. Le débit accru du broyeur découle d'importantes améliorations au chapitre de la disponibilité et de l'entretien du matériel. La Société est d'avis qu'un tel débit peut être maintenu. Depuis le démarrage, en juin 2011, du concasseur secondaire permanent, la capacité nominale de 8 500 t/j a constamment été dépassée.

Les coûts des sites miniers par tonne se sont établis à 90 $ CA pour le quatrième trimestre et à 88 $ CA pour l'ensemble de l'exercice 2012, ce qui est inférieur aux coûts de 98 $ CA et 91 $ CA par tonne engagés pour le quatrième trimestre et l'ensemble de l'exercice 2011, respectivement. L'amélioration au chapitre des coûts par tonne s'explique essentiellement par le nouveau plan de mine qui nécessite le déplacement d'un nombre moins élevé de tonnes de stériles et par des gains de productivité en général.

La production payable du quatrième trimestre de 2012 s'est chiffrée à 77 238 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 1 200 $, comparativement à la production de 71 547 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 1 088 $ au quatrième trimestre de 2011. L'augmentation des coûts en 2012 est liée à un cycle caractérisé par des teneurs plus faibles au quatrième trimestre (seulement 79 % de la teneur moyenne pour l'ensemble de l'exercice 2012), conformément à ce que la Société a déjà annoncé.

Pour l'ensemble de 2012, la production a atteint le niveau record de 366 030 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once d'or de 913 $. En 2011, la mine avait produit 270 801 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 1 000 $. Les améliorations au chapitre de la production et des coûts à Meadowbank en 2012 résultent de la mise en œuvre fructueuse du nouveau plan de mine élaboré au début de l'exercice. La performance opérationnelle de Meadowbank a joué un rôle clé dans la réussite générale de la Société sur le plan de l'exploitation en 2012.

Prévisions concernant la dotation aux amortissements

Agnico-Eagle s'attend à ce que sa charge d'amortissement se situe entre 280 M$ et 310 M$ en 2013.

Prévisions concernant les frais d'administration

Agnico-Eagle prévoit que ses frais d'administration se situeront entre 70 M$ et 75 M$, déduction faite de la charge liée aux options sur actions, en 2013. La charge liée aux options sur actions (qui est une charge hors trésorerie) s'est chiffrée en moyenne à près de 40 M$ au cours des trois dernières années.

Veuillez consulter la rubrique des données financières supplémentaires de la Base de données opérationnelles et financières se trouvant sur le site Web de la Société pour obtenir d'autres données financières historiques.

Assemblée générale annuelle

Vendredi 26 avril 2013, à 11 h
Hôtel Sheraton Centre (salle de bal Dominion)
123, rue Queen Ouest
Toronto (Ontario)  M5H 2M9

Dates de clôture des registres et de paiement des dividendes pour le reste de l'exercice 2013

Date de clôture des registres Date de paiement
1er mars 15 mars
3 juin 17 juin
3 septembre 17 septembre
2 décembre 16 décembre

Régime de réinvestissement des dividendes

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour obtenir de l'information sur le régime de réinvestissement des dividendes de la Société.

Régime de réinvestissement des dividendes (en anglais)

Agnico-Eagle

Agnico-Eagle, un producteur d'or canadien établi de longue date, compte des exploitations au Canada, en Finlande et au Mexique, et exerce des activités d'exploration et de mise en valeur au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis. La société est en mesure de profiter entièrement de la hausse du cours de l'or en raison de sa décision de ne pas vendre d'or à terme. La Société a déclaré un dividende en espèces pour chacun des 31 derniers exercices. www.agnico-eagle.com

MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
SOMMAIRE DES PRINCIPAUX INDICATEURS DU RENDEMENT D'EXPLOITATION
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
                   
  Trimestres clos les 31 décembre   Exercices clos les 31 décembre
  2012   2011   2012   2011
Marge d'exploitation par mine (note 1) :              
  Mine LaRonde 35 363 $   34 581 $   173 596 $   188 662 $
  Mine Goldex -   24 677   -   160 723
  Mine Lapa 20 755   23 736   100 377   98 937
  Mine Kittila 53 199   33 619   186 392   115 135
  Mine Pinos Altos (note 2) 61 533   67 111   297 722   232 715
  Mine Meadowbank 36 170   44 212   261 915   149 549
Marge d'exploitation totale 207 020   227 936   1 020 002   945 721
Amortissement des immobilisations de production et
mise en valeur de mines
72 680   73 513   271 861   261 781
Perte de valeur liée à la mine Meliadine -   907 681   -   907 681
Perte liée à la mine Goldex -   4 710   -   302 893
Siège social et autres 36 232   92 204   313 000   251 994
Résultat avant impôts sur le résultat et impôts miniers 98 108   (850 172)   435 141   (778 628)
Impôts sur le résultat et impôts miniers 15 338   (248 742)   124 225   (209 673)
Résultat net pour la période 82 770 $   (601 430)$   310 916 $   (568 955)$
Attribué à la participation ne donnant pas le contrôle 0 $   (60)$   0 $   (60)$
Attribué aux actionnaires ordinaires 82 770 $   (601 370)$   310 916 $   (568 895)$
Résultat net par action - de base 0,48 $   (3,53)$   1,82 $   (3,36)$
               
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 105 964 $   132 028 $   696 007 $   667 185 $
               
Prix réalisés par volume de ventes ($ US) :              
Or (par once) 1 684 $   1 640 $   1 667 $   1 573 $
Argent (par once) 31,25 $   26,83 $   31,66 $   34,39 $
Zinc (par tonne) 1 906 $   2 188 $   1 955 $   1 892 $
Cuivre (par tonne) 7 668 $   8 510 $   8 083 $   7 162 $
               
Production payable (note 3) :              
  Or (onces) :              
      Mine LaRonde 36 911   30 686   160 875   124 173
      Mine Goldex -   14 756   -   135 478
      Mine Lapa 24 621   23 721   106 191   107 068
      Mine Kittila 45 273   34 508   175 878   143 560
      Mine Pinos Altos (note 2) 52 492   52 574   234 837   204 380
      Mine Meadowbank 77 238   71 547   366 030   270 801
  Total - Or (onces) 236 535   227 792   1 043 811   985 460
  Argent (en milliers d'onces) :              
      Mine LaRonde 547   785   2 244   3 169
      Mine Pinos Altos (note 2) 628   508   2 311   1 851
      Mine Meadowbank 21   18   91   60
  Total - Argent (en milliers d'onces) 1 196   1 311   4 646   5 080
  Zinc (tonnes) 8 722   12 591   38 637   54 894
  Cuivre (tonnes) 814   1 002   4 126   3 216
               
Métal payable vendu :              
  Or (onces) :              
      Mine LaRonde 37 726   31 342   158 823   124 119
      Mine Goldex -   20 863   -   141 702
      Mine Lapa 24 073   23 854   104 535   107 334
      Mine Kittila 46 620   37 769   170 478   145 006
      Mine Pinos Altos (note 2) 50 201   55 611   229 984   204 239
      Mine Meadowbank 79 752   78 579   364 006   273 690
  Total - Or (onces) 238 372   248 018   1 027 826   996 090
  Argent (en milliers d'onces) :              
      Mine LaRonde 566   865   2 233   3 171
      Mine Pinos Altos (note 2) 582   546   2 235   1 858
      Mine Meadowbank 19   18   87   60
  Total - Argent (en milliers d'onces) 1 167   1 429   4 555   5 089
  Zinc (tonnes) 9 073   11 516   42 604   54 499
  Cuivre (tonnes) 800   978   4 115   3 194
               
  Total des coûts décaissés par once d'or produite ($ US) (note 4) :              
  Mine LaRonde 756 $   375 $   569 $   77 $
  Mine Goldex - $   344 $   - $   401 $
  Mine Lapa 742 $   723 $   697 $   650 $
  Mine Kittila 569 $   751 $   565 $   739 $
  Mine Pinos Altos (note 2) 295 $   292 $   286 $   299 $
  Mine Meadowbank 1 200 $   1 088 $   913 $   1 000 $
  Moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once 769 $   671 $   640 $   580 $

Note 1

La marge d'exploitation par mine est calculée en soustrayant les coûts de production des produits d'exploitation tirés des activités minières.

Note 2

Inclut le gisement Creston Mascota à Pinos Altos, sauf pour le total des coûts décaissés par once d'or produite et le coût des sites miniers par tonne au quatrième trimestre de 2012, en raison de l'interruption de l'exploitation par lixiviation en tas à Creston Mascota à compter du 1er octobre 2012.

Note 3

La production payable correspond à la quantité de minéraux produite pendant une période et contenue dans des produits qui sont ou seront vendus par la Société, que ces produits soient vendus pendant la période ou détenus en stocks à la fin de la période.

Note 4

Le total des coûts décaissés par once d'or produite est calculé après déduction des crédits au titre des produits d'exploitation tirés de l'argent, du cuivre, du zinc et des autres sous-produits. La moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once est fondée sur les onces de production commerciale. Le total des coûts décaissés par once d'or produite n'est pas une mesure conforme aux PCGR. Voir le tableau « Rapprochement des coûts de production, du total des coûts décaissés par once d'or produite et des coûts des sites miniers par tonne » ci-inclus pour obtenir de plus amples renseignements.

MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
BILANS CONSOLIDÉS
(en milliers de dollars américains, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
                 
  Au
31 décembre 2012
  Au
31 décembre 2011
 
ACTIF
Actif à court terme
  Trésorerie et équivalents de trésorerie   332 008 $     221 458 $
  Comptes clients 67 750   75 899
  Stocks :
      Stocks de minerai 52 342   28 155
      Concentrés et lingots d'argent aurifère 69 695   57 528
      Fournitures 222 630   182 389
  Impôts à recouvrer 19 313   371
  Titres disponibles à la vente 44 719   145 411
  Juste valeur des instruments financiers dérivés 1 835   -
  Autres actifs à court terme 92 977   110 369
Total de l'actif à court terme 903 269   821 580
Autres actifs 55 838   88 048
Goodwill 229 279   229 279
Immobilisations de production et mise en valeur de mines 4 067 456   3 895 355
    5 255 842 $     5 034 262 $
 
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
Passif à court terme
  Créditeurs et charges à payer   185 329 $     203 547 $
  Mesures environnementales correctives 16 816   26 069
  Dividendes à payer 37 905   -
  Intérêts à payer 13 602   9 356
  Impôts à payer 10 061   -
  Obligations découlant de contrats de location-acquisition 12 955   11 068
  Juste valeur des instruments financiers dérivés -   4 404
Total du passif à court terme 276 668   254 444
Dette à long terme 830 000   920 095
Provision pour restauration des lieux et autres passifs 127 735   145 988
Passifs d'impôts et d'impôts miniers différés 611 227   498 572
CAPITAUX PROPRES
Actions ordinaires
 Autorisées - nombre illimité  
  Émises - 172 296 610 (170 859 604 au 31 décembre 2011) 3 241 922   3 181 381
Options sur actions 148 032   117 694
Bons de souscription 24 858   24 858
Surplus d'apport 15 665   15 166
Résultats non distribués 7 046   (129 021)
Cumul des autres éléments du résultat global (27 311)   (7 106)
  3 410 212   3 202 972
Participation ne donnant pas le contrôle -   12 191
Total des capitaux propres 3 410 212   3 215 163
    5 255 842 $     5 034 262 $

MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS
(en milliers de dollars américains, sauf les données sur les actions et les montants par action, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
                       
    Trimestres clos les
31 décembre
        Exercices clos les
31 décembre
  2012   2011   2012   2011
 
PRODUITS
Produits d'exploitation tirés des activités minières   449 383 $     455 503 $     1 917 714 $     1 821 799 $
Intérêts créditeurs et produits divers (charges diverses)
et autres
1 487   (2 137)   847   (1 505)
Profit (perte) à la vente et perte de valeur de titres
disponibles à la vente
15 913   (5 074)   (2 999)   (3 662)
  466 783   448 292   1 915 562   1 816 632
 
COÛTS ET CHARGES
Production 242 363   227 567   897 712   876 078
Exploration et expansion de l'entreprise 16 083   31 844   109 500   75 721
Mesures environnementales correctives (11)   -   4 055   -
Amortissement des immobilisations de production
et mise en valeur de mine
72 680   73 513   271 861   261 781
Frais d'administration 27 726   28 242   119 085   107 926
Impôt sur le capital provincial -   9 223   4 001   9 223
Charge d'intérêt 14 287   12 124   57 887   55 039
Perte de valeur liée à la mine Meadowbank -   907 681   -   907 681
Perte liée à la mine Goldex -   4 710   -   302 893
Perte (gain) de change (4 453)   3 560   16 320   (1 082)
Résultat avant impôts sur le résultat et impôts miniers 98 108   (850 172)   435 141   (778 628)
Impôts sur le résultat et impôts miniers 15 338   (248 742)   124 225   (209 673)
Résultat net de la période   82 770 $     (601 430)$     310 916 $     (568 955)$
Attribué à la participation ne donnant pas le contrôle   - $     (60)$     - $     (60)$
Attribué aux actionnaires ordinaires   82 770 $     (601 370)$     310 916 $     (568 895)$
 
Résultat net par action - de base   0,48 $     (3,53)$     1,82 $     (3,36)$
Résultat net par action - dilué   0,48 $     (3,53)$     1,81 $     (3,36)$
 
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires
en circulation (en milliers)
De base 171 837   170 276   171 250   169 353
Dilué 173 432   170 276   171 486   169 353





MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
(en milliers de dollars américains, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
   
  Trimestres clos les 31 décembre   Exercices clos les 31 décembre  
  2012   2011   2012   2011  
   
ACTIVITÉS D'EXPLOITATION  
Résultat net de la période   82 770 $     (601 430)$     310 916 $   (568 955)$  
Ajouter (déduire) les éléments sans effet sur la trésorerie :  
  Amortissement des immobilisations de production et
mise en valeur de mine
72 680   73 513   271 861   261 781  
  Passifs d'impôts et d'impôts miniers différés 25 358   (228 339)   72 145   (275 773)  
  Profit sur la vente de titres disponibles à la vente (16 464)   (93)   (9 733)   (4 907)  
  Perte de valeur liée à la mine Meadowbank -   907 681   -   907 681  
  Perte liée à la mine Goldex -   4 710   -   302 893  
  Rémunération à base d'actions, opérations de change et autres 10 658   23 139   92 732   82 352  
Ajustement pour règlement de mesures environnementales correctives (5 682)   (7 616)   (21 449)   (7 616)  
Variations des soldes hors trésorerie du fonds de roulement : -              
  Comptes clients 9 294   2 880   8 149   37 050  
  Impôts (à payer) à recouvrer (29 687)   (24 331)   13 304   (29 867)  
  Stocks 6 811   23 827   (44 145)   (43 066)  
  Autres actifs à court terme 7 156   2 788   18 909   (25 838)  
  Créditeurs et charges à payer (49 550)   (34 202)   (20 928)   31 837  
  Intérêts à payer (7 380)   (10 499)   4 246   (387)  
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 105 964   132 028   696 007   667 185  
   
ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT  
Acquisitions d'immobilisations de production et mise en valeur de mines (151 843)   (107 577)   (445 550)   (482 831)  
Acquisitions, investissements et autres 42 626   (163 239)   61 323   (244 727)  
Flux de trésorerie affectés aux activités d'investissement (109 217)   (270 816)   (384 227)   (727 558)  
   
ACTIVITÉS DE FINANCEMENT  
Dividendes versés (29 331)   (25 650)   (118 121)   (98 354)  
Remboursement d'obligations découlant de contrats de location-acquisition (3 274)   (3 289)   (12 063)   (13 092)  
Produits tirés de la dette à long terme 60 000   270 000   315 000   475 000  
Remboursement de la dette à long terme (30 000)   -   (605 000)   (205 000)  
Émission de billets -   -   200 000   -  
Coûts de financement de la dette à long terme -   (51)   (3 133)   (2 545)  
Rachat d'actions ordinaires pour le régime d'unités d'actions restreintes -   -   (12 031)   (3 723)  
Actions ordinaires émises 16 741   3 451   32 742   26 536  
Flux de trésorerie provenant des (affectés aux) activités de financement 14 136   244 461   (202 606)   178 822  
   
Incidence des variations des taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie 318   (885)   1 376   (1 636)  
   
Augmentation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie pendant la période 11 201   104 788   110 550   116 813  
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période 320 807   116 670   221 458   104 645  
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période   332 008 $     221 458 $     332 008 $   221 458 $  
   
Renseignements supplémentaires sur les flux de trésorerie :  
Intérêts payés   21 889 $     21 090 $     52 213 $   52 833 $  
Impôts sur le résultat et impôts miniers payés   29 973 $     21 413 $     56 962 $   110 889 $  







MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
RAPPROCHEMENT DES COÛTS DE PRODUCTION, DU TOTAL DES
COÛTS DÉCAISSÉS PAR ONCE D'OR PRODUITE ET DES
COÛTS DES SITES MINIERS PAR TONNE
(non audité)
 
Total des coûts décaissés par once d'or produite
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
         
Total des coûts de production d'après les états consolidés des résultats 242 363 $ 227 567 $ 897 712 $ 876 078 $
         
Attribuable à LaRonde 58 106 52 480 225 647 209 947
Attribuable à Goldex - 7 679 - 56 939
Attribuable à Lapa 19 482 16 834 73 376 68 599
Attribuable à Kittila 25 406 28 602 98 037 110 477
Attribuable à Pinos Altos i) 33 606 36 541 146 503 145 614
Attribuable à Meadowbank 99 324 85 431 347 710 284 502
  Total 235 924 $ 227 567 $ 891 273 $ 876 078 $
 
LaRonde  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 58 106 $ 52 480 $ 225 647 $ 209 947 $  
Ajustements :          
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits (29 214) (34 299) (131 750) (194 000)  
  Stocks et autres ajustements ii) (367) (5 125) 107 (2 309)  
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (611) (1 546) (2 422) (4 062)  
Coûts d'exploitation décaissés 27 914 $ 11 510 $ 91 582 $ 9 576 $  
Production d'or (en onces) 36 911 30 686 160 875 124 173 $  
Total des coûts décaissés ($/oz) iii) 756 $ 375 $ 569 $ 77 $  
   
Goldex  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production - $ 7 679 $ - $ 56 939 $  
Ajustements :          
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits - 269 - 395  
  Stocks et autres ajustements ii) - (2 836) - (2 778)  
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux - (36) - (173)  
Coûts d'exploitation décaissés - $ 5 076 $ - $ 54 383 $  
Production d'or (en onces) - 14 756 - 135 478  
Total des coûts décaissés ($/oz) iii) - $ 344 $ - $ 401 $  
   
   
Lapa  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 19 482 $ 16 834 $ 73 376 $ 68 599 $  
Ajustements :          
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits 167 349 513 663  
  Stocks et autres ajustements ii) (1 365) 283 (71) 631  
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (15) (312) 191 (348)  
Coûts d'exploitation décaissés 18 269 $ 17 154 $ 74 009 $ 69 545 $  
Production d'or (en onces) 24 621 23 721 106 191 107 068  
Total des coûts décaissés ($/oz) iii) 742 $ 723 $ 697 $ 650 $  
   
Kittila  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 25 406 $ 28 602 $ 98 037 $ 110 477 $  
Ajustements :          
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits 65 38 391 152  
  Stocks et autres ajustements ii) 432 (2 648) 1 564 (1 267)  
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (148) (66) (551) (206)  
  Décapage (incorporés p/r passés en charges) iv) - - - (3 018)  
Coûts d'exploitation décaissés 25 755 $ 25 926 $ 99 441 $ 106 138 $  
Production d'or (en onces) 45 273 34 508 175 878 143 560  
Total des coûts décaissés ($/oz) iii) 569 $ 751 $ 565 $ 739 $  
   
Pinos Altos (y compris Creston Mascota) i)  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 33 602 $ 36 541 $ 146 499 $ 145 614 $  
Ajustements :          
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits (19 006) (13 559) (69 478) (60 653)  
  Stocks et autres ajustements ii) 2 192 (1 779) 2 658 1 871  
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (51) (386) (764) (1 372)  
  Décapage (incorporés p/r passés en charges) iv) (2 291) (5 472) (12 762) (24 260)  
Coûts d'exploitation décaissés 14 450 $ 15 345 $ 66 157 $ 61 200 $  
Production d'or (en onces) 48 932 52 574 231 277 204 380  
Total des coûts décaissés ($/oz) iii) 295 $ 292 $ 286 $ 299 $  
   
Meadowbank  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 99 324 $ 85 431 $ 347 710 $ 284 502 $  
Ajustements :          
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits (6) 718 (1 651) (546)  
  Stocks et autres ajustements ii) 2 084 (7 261) 4 582 (1 670)  
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (406) (414) (1 611) (1 679)  
  Décapage (incorporés p/r passés en charges) iv) (8,341) (606) (14 806) (9 746)  
Coûts d'exploitation décaissés 92 655 $ 77 868 $ 334 224 $ 270 861 $  
Production d'or (en onces) 77 238 71 547 366 030 270 801  
Total des coûts décaissés ($/oz) iii) 1 200 $ 1 088 $ 913 $ 1 000 $  
   
   
Coûts des sites miniers par tonne
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)  
LaRonde  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 58 106 $ 52 480 $ 225 647 $ 209 947 $  
Ajustements :          
Stocks et autres ajustements v) (282) (2 195) 984 (22)  
Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (610) (1 546) (2 421) (4 062)  
Coûts d'exploitation des sites miniers 57 214 $ 48 739 $ 224 210 $ 205 863 $  
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA) 57 280 $ 49 372 $ 225 159 $ 202 957 $  
Tonnes de minerai broyé (en milliers) 587 622 2 359 2 406  
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA) vi) 98 $ 79 $ 95 $ 84 $  
   
Goldex  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production - $ 7 679 $ - $ 56 939 $  
Ajustements :          
Stocks et autres ajustements v) - (2 836) - (2 407)  
Provision hors trésorerie pour restauration des lieux - (36) - (173)  
Coûts d'exploitation des sites miniers - $ 4 807 $ - $ 54 359 $  
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA) - $ 4 903 $ - $ 53 208 $  
Tonnes de minerai broyé (en milliers) - 237 - 2 477  
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA) vi) - $ 21 $ - $ 21 $  
   
Lapa  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 19 482 $ 16 834 $ 73 376 $ 68 599 $  
Ajustements :          
Stocks et autres ajustements v) (1 343) 394 54 1 071  
Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (15) (312) 191 (348)  
Coûts d'exploitation des sites miniers 18 124 $ 16 916 $ 73 621 $ 69 322 $  
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA) 18 142 $ 17 152 $ 73 813 $ 68 403 $  
Tonnes de minerai broyé (en milliers) 161 148 641 621  
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA) vi) 113 $ 117 $ 115 $ 110 $  
   
Kittila  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 25 406 $ 28 602 $ 98 037 $ 110 477 $  
Ajustements :          
Stocks et autres ajustements v) 432 (2 705) 1 569 (1 324)  
Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (148) (66) (551) (206)  
Décapage (incorporés p/r passés en charges) iv) - - - (3 018)  
Coûts d'exploitation des sites miniers 25 690 $ 25 831 $ 99 055 $ 105 929 $  
Coûts d'exploitation des sites miniers (euros) 19 148 € 19 383 € 75 305 € 76 817 €  
Tonnes de minerai broyé (en milliers) 279 242 1 090 1 031  
Coûts des sites miniers par tonne (euros) vi) 69 € 80 € 69 € 75 €  
         
Pinos Altos (y compris Creston Mascota) i)      
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 33 606 $ 36 541 $ 146 503 $ 145 614 $  
Ajustements :          
Stocks et autres ajustements v) 2 248 (1 704) 2 755 (169)  
Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (51) (386) (764) (1 372)  
Décapage (incorporés p/r passés en charges) iv) (2 291) (5 472) (12 762) (24 260)  
Coûts d'exploitation des sites miniers 33 512 $ 28 979 $ 135 732 $ 119 813 $  
Tonnes de minerai broyé (en milliers) 730 1 203 4 316 4 509  
Coûts des sites miniers par tonne ($ US) vi) 46 $ 24 $ 31 $ 27 $  
   
Meadowbank  
  Trimestre clos le Trimestre clos le Exercice clos le Exercice clos le  
31 décembre 2012 31 décembre 2011 31 décembre 2012 31 décembre 2011
Coûts de production 99 324 $ 85 431 $ 347 710 $ 284 502 $  
Ajustements :          
Stocks et autres ajustements v) 1 806 (6 773) 4 407 253  
Provision hors trésorerie pour restauration des lieux (406) (414) (1 610) (1 679)  
Décapage (incorporés p/r passés en charges) iv) (8 341) (606) (14 806) (9 746)  
Coûts d'exploitation des sites miniers 92 383 $ 77 638 $ 335 701 $ 273 330 $  
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA) 92 471 $ 79 643 $ 336 431 $ 272 157 $  
Tonnes de minerai broyé (en milliers) 1 030 816 3 821 2 978  
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA) vi) 90 $ 98 $ 88 $ 91 $  

i) Inclut le gisement Creston Mascota à Pinos Altos, sauf pour le total des coûts décaissés par once d'or produite et le coût des sites miniers par tonne au quatrième trimestre de 2012, en raison de l'interruption de l'exploitation par lixiviation en tas à Creston Mascota à compter du 1er octobre 2012.

ii) En vertu de la méthode comptable de la Société relative à la comptabilisation des produits, les produits d'exploitation tirés des concentrés sont comptabilisés lorsque le titre de propriété est cédé. Comme le total des coûts décaissés est calculé en fonction de la production, cet ajustement des stocks représente les marges sur ventes liées à la partie de la production de concentrés qui n'a pas encore été comptabilisée à titre de produits d'exploitation.

iii) Le total des coûts décaissés par once d'or produite n'est pas une mesure reconnue selon les PCGR des États-Unis. Ces données peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs aurifères. La Société est d'avis que cette mesure généralement acceptée par le secteur permet d'évaluer le rendement de l'exploitation de façon réaliste et utile pour comparer les coûts d'un exercice à l'autre. Comme le montrent les tableaux ci-dessus, cette mesure est calculée en ajustant les coûts de production, qui figurent dans l'état consolidé des résultats, pour tenir compte du montant net des produits d'exploitation tirés des sous-produits, des ajustements relatifs aux stocks, des provisions hors trésorerie pour restauration des lieux, des frais de décapage reportés (conformément à ce qui est décrit à la note iv) ci-dessous) et des autres ajustements. Cette mesure vise à fournir aux investisseurs des renseignements sur la capacité des activités minières de la Société de générer des flux de trésorerie. La direction utilise cette mesure pour suivre le rendement des activités minières de la Société. Puisque les cours du marché de l'or sont cotés par once, l'utilisation de cette mesure permet à la direction d'évaluer les capacités de la mine de générer des flux de trésorerie à divers prix de l'or. La direction est consciente que cette mesure par once est soumise aux répercussions des fluctuations des prix des sous-produits métalliques et des taux de change. La direction atténue les limites de cette mesure en la combinant à la mesure des coûts des sites miniers par tonne (présentée ci-dessous) et aux autres données préparées selon les PCGR des États-Unis. La direction effectue également des analyses de sensibilité pour quantifier les effets des fluctuations des prix des métaux et des taux de change.

iv) La Société comptabilise le total des coûts décaissés au moyen de la méthode sectorielle courante qui consiste à reporter certains frais de décapage pouvant être attribués à la production future. Cette méthode est conforme à la norme relative aux coûts de production de l'Institut de l'or. L'ajustement des frais de décapage a pour objectif de faciliter la comparaison du total des coûts décaissés par la Société avec ceux de la plupart de ses pairs dans l'industrie minière.

v) Cet ajustement de stocks reflète les coûts de production liés aux concentrés invendus.

vi) Les coûts des sites miniers par tonne ne sont pas une mesure reconnue selon les PCGR des États-Unis, et ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs aurifères. Comme le montrent les tableaux ci-dessus, cette mesure est calculée en ajustant les coûts de production, qui figurent dans l'état consolidé des résultats, pour tenir compte des stocks, des provisions hors trésorerie pour restauration des lieux et des frais de décapage reportés (conformément à ce qui est décrit à la note iv) ci-dessus), puis en les divisant par le nombre de tonnes de minerai traitées. Puisque les données sur le total des coûts décaissés peuvent être soumises aux fluctuations des prix des sous-produits métalliques et des taux de change, la direction croit que les coûts des sites miniers par tonne fournissent des renseignements supplémentaires sur le rendement des activités minières et lui permettent de surveiller les coûts d'exploitation de façon plus constante, puisque la mesure par tonne élimine la variabilité des coûts associée aux divers niveaux de production. La direction utilise aussi cette mesure pour déterminer la rentabilité des blocs d'exploitation. Comme chaque bloc d'exploitation est évalué en fonction de la valeur de réalisation nette de chaque tonne extraite, de façon à être économiquement viable, les produits d'exploitation estimatifs par tonne doivent être supérieurs aux coûts des sites miniers par tonne. La direction est consciente que cette mesure par tonne est soumise aux fluctuations de la production et, par conséquent, elle utilise cette mesure comme un outil d'évaluation en l'associant aux coûts de production préparés selon les PCGR des États-Unis. Cette mesure sert de complément aux renseignements sur les coûts de production préparés selon les PCGR des États-Unis et permet aux investisseurs de faire la distinction entre les variations des coûts de production découlant des variations des volumes de production et les variations du rendement d'exploitation.

Remarque concernant les prévisions de production

Les prévisions de production aurifère sont fondées sur les réserves minérales de la Société, mais tiennent compte d'éventualités ainsi que d'hypothèses relatives aux cours des métaux et aux taux de change qui sont différentes de celles utilisées dans les estimations de réserves. En raison de ces facteurs et d'autres éléments, les prévisions de production aurifère présentées dans ce communiqué d'information ne correspondent pas exactement aux modèles de production utilisés pour corroborer ces réserves minérales.

Remarque concernant certaines mesures du rendement

Le présent communiqué contient certaines mesures, notamment le « total des coûts décaissés par once », les « coûts des sites miniers par tonne » et les « coûts de maintien tout compris », qui ne sont pas des mesures reconnues selon les PCGR des États-Unis. Ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs aurifères. La Société est d'avis que ces mesures sectorielles généralement reconnues constituent des indicateurs du rendement de l'exploitation réalistes et sont utiles pour comparer les résultats d'un exercice à l'autre. Toutefois, toutes ces mesures non conformes aux PCGR doivent être prises en compte conjointement avec d'autres données établies selon les PCGR des États-Unis et, si elles sont prises isolément, elles ne correspondent pas nécessairement aux mesures des frais d'exploitation et des flux de trésorerie établies selon les PCGR des États-Unis. Les rapprochements des mesures de la Société concernant le total des coûts décaissés par once et les coûts des sites miniers par tonne avec les mesures financières les plus directement comparables, calculées et présentées conformément aux PCGR des États-Unis, qui sont utilisés dans les résultats d'exploitation antérieurs de la Société, sont indiqués ci-dessus.

Le contenu du présent communiqué relatif aux réserves et aux ressources minérales a été préparé sous la supervision d'une « personne qualifiée » aux fins de la NC 43-101, à savoir Alain Blackburn, P.Eng., premier vice-président, Exploration, qui l'a également passé en revue.

Données détaillées sur les réserves et les ressources minérales (au 31 décembre 2012)

Catégorie et exploitation Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Au
(en milliers d'onces)
Tonnes
(en milliers)
Réserves minérales prouvées
Goldex (souterraine) 1,70         3 59
Kittila (à ciel ouvert) 4,30         38 272
Kittila (souterraine) 4,66         178 1 189
Kittila - Total des réserves prouvées 4,59         216 1 461
Lapa (souterraine) 6,25         227 1 129
LaRonde (souterraine) 2,96 30,81 0,30 1,06 0,12 602 6 323
Meadowbank (à ciel ouvert) 1,56         88 1 764
Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,93 19,45       14 457
Pinos Altos (souterraine) 2,82 92,14       237 2 610
Pinos Altos - Total des réserves prouvées 2,54 81,31       250 3 067
Meliadine (à ciel ouvert) 7,31         8 34
Sous-total des réserves minérales prouvées 3,13         1 394 13 836
 
Réserves minérales probables
Bousquet (à ciel ouvert) 1,88         178 2 943
Goldex (souterraine) 1,55         346 6 936
Kittila (à ciel ouvert) 3,51         21 182
Kittila (souterraine) 4,49         4 547 31 480
Kittila - Total des réserves probables 4,49         4 567 31 662
Lapa (souterraine) 5,58         168 939
LaRonde (souterraine) 4,99 20,54 0,24 0,68 0,05 3 604 22 462
Meadowbank (à ciel ouvert) 2,91         2 206 23 560
Meliadine (à ciel ouvert) 5,85         973 5 172
Meliadine (souterraine) 7,71         2 006 8 094
Meliadine - Total des réserves probables 6,98         2 979 13 266
Pinos Altos (à ciel ouvert) 1,75 37,43       884 15,692
Pinos Altos (souterraine) 2,54 76,29       1 580 19 382
Pinos Altos - Total des réserves probables 2,18 58,90       2 464 35 074
Projets La India (à ciel ouvert) 0,72         776 33 457
Sous-total des réserves minérales probables 3,16         17 286 170 300
Total des réserves minérales prouvées et probables 3,16         18 681 184 136

Catégorie et exploitation Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Tonnes
(en milliers)
Ressources minérales mesurées            
Goldex (souterraine) 1,86         12 360
Meadowbank (à ciel ouvert) 0,93         1 441
Projets La India (à ciel ouvert) 0,29         1 662
Total des ressources minérales mesurées 1,60         15 463
Ressources minérales indiquées            
Bousquet (à ciel ouvert) 1,76         8 101
Bousquet (souterraine) 5,63         1 704
Bousquet - Total des ressources minérales indiquées 2,44         9 805
Ellison (souterraine) 5,68         415
Goldex (souterrained) 1,83         14 808
Kittila (souterraine) 2,65         7 854
Lapa (souterraine) 4,08         1 118
LaRonde (souterraine) 1,88 28,04 0,12 1,50 0,15 5 432
Meadowbank (à ciel ouvert) 2,00         6 544
Meadowbank (souterraine) 4,85         2 341
Meadowbank - Total des ressources minérales indiquées 2,75         8 885
Meliadine (à ciel ouvert) 3,32         7 247
Meliadine (souterraine) 4,40         9 987
Meliadine - Total des ressources minérales indiquées 3,94         17 234
Pinos Altos (à ciel ouvert) 1,12 14,27       7 925
Pinos Altos (souterraine) 1,84 48,05       10 022
Pinos Altos - Total des ressources minérales indiquées 1,52 33,13       17 947
Swanson (à ciel ouvert) 1,93         504
Projets La India (à ciel ouvert) 0,42         41 530
Total des ressources minérales indiquées 1,81         125 532
Total des ressources minérales mesurées et indiquées 1,79         140 995
 
Catégorie et exploitation Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Tonnes
(en milliers)
Ressources minérales présumées            
Bousquet (à ciel ouvert) 1,16         679
Bousquet (souterraine) 4,54         3 888
Bousquet - Total des ressources minérales présumées 4,04         4 567
Ellison (souterraine) 5,81         786
Goldex (souterraine) 1,52         34 645
Kittila (à ciel ouvert) 3,91         311
Kittila (souterraine) 3,88         18 655
Kittila - Total des ressources minérales présumées 3,88         18 966
Kuotko, Finlande (à ciel ouvert) 2,89         1 823
Kylmäkangas, Finlande (souterraine) 4,11 31,11       1 896
Lapa (à ciel ouvert - Zulapa) 3,14         391
Lapa (souterraine) 9,25         543
Lapa - Total des ressources minérales présumées 6,69         934
LaRonde (souterraine) 3,73 11,68 0,25 0,58 0,05 11 887
Meadowbank (à ciel ouvert) 2,93         1 376
Meadowbank (souterraine) 4,36         2 213
Meadowbank - Total des ressources minérales présumées 3,81         3 589
Meliadine (à ciel ouvert) 4,32         5 208
Meliadine (souterraine) 7,15         9 608
Meliadine - Total des ressources minérales présumées 6,15         14 816
Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,98 18,93       20 951
Pinos Altos (souterraine) 2,42 59,91       3 641
Pinos Altos - Total des ressources minérales présumées 1,19 25,00       24 592
Projets La India (à ciel ouvert) 0,39         81 002
Total des ressources minérales présumées 1,90         199 503

Les tonnages et les quantités de métaux contenus présentés dans ce tableau ont été arrondis au millier le plus près. Les réserves ne constituent pas un sous-ensemble des ressources.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 13 février 2013. Certains des énoncés du présent communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens attribué au terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et au terme « information prospective » dans les dispositions des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Dans le présent document, les mots « anticiper », « s'attendre à », « estimer », « prévoir », « prévu », « probablement », les verbes au futur et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs.

Ces énoncés comprennent notamment ce qui suit : les prévisions de production de la Société, y compris les estimations concernant les teneurs de minerai, les échéanciers de projet, les résultats de forage, les configurations des gisements de minerai, la production de métaux, les tendances relatives à la durée de vie des mines, les estimations de la production, le total des coûts décaissés par once, les coûts de maintien tout compris, les coûts des sites miniers par tonne, les flux de trésorerie, les délais prévus pour les études de délimitation et autres, les méthodes qui seront utilisées pour extraire ou traiter le minerai, les taux de récupération, le débit du broyeur et les dépenses d'exploration et d'immobilisations prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquelles ces projections sont fondées; l'objectif de la Société concernant l'augmentation des réserves et ressources minérales; l'objectif de la Société concernant la hausse des dividendes; l'objectif de la Société concernant la construction d'une mine à La India, à Meliadine et à Goldex; le plan de la Société relatif à l'augmentation de la capacité à Kittila; ainsi que d'autres énoncés et renseignements se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploitation et d'exploration de la Société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés reflètent le point de vue de la Société au moment de la publication du présent communiqué et ils sont assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico-Eagle à la date à laquelle ils sont formulés, sont par nature assujettis à d'importants impondérables et à d'importantes incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Dans le présent communiqué, les facteurs et les hypothèses retenus par Agnico-Eagle qui pourraient se révéler inexacts, comprennent notamment les hypothèses susmentionnées, y compris celles figurant dans le rapport de gestion et dans le rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011 (le « formulaire 20-F »), de même que les hypothèses suivantes : les activités de la Société ne subiront aucune perturbation importante, que ce soit en raison de conflits de travail, de problèmes d'approvisionnement, de dommages au matériel, de phénomènes naturels, de défectuosités du matériel, d'accidents, de changements politiques, de problèmes relatifs à des titres de propriété ou d'autres facteurs; l'obtention des permis, la production et l'expansion à chacune des mines et à chacun des projets de croissance d'Agnico-Eagle se dérouleront conformément aux attentes actuelles, et Agnico-Eagle ne modifiera pas ses plans relativement à ces projets; les taux de change entre le dollar canadien, l'euro, le peso mexicain et le dollar américain demeureront près des niveaux actuels ou s'établiront aux niveaux prévus dans le présent communiqué; les prix de l'or, de l'argent, du zinc, du cuivre et du plomb concorderont avec les attentes d'Agnico-Eagle; les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction ainsi que le coût de la main-d'œuvre demeureront conformes aux attentes actuelles d'Agnico-Eagle; les estimations actuelles d'Agnico-Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération des métaux s'avéreront exactes; il n'y aura aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des cours de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération des métaux; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités menées à l'étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions au sujet de ces risques et d'autres facteurs, veuillez vous reporter au rapport annuel sur le formulaire 20-F de la Société, de même qu'aux autres rapports déposés par la Société auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« SEC »). À moins que la loi ne l'exige, la Société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n'assume aucune obligation à cet égard. Par conséquent, la Société tient à aviser les lecteurs de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs. Certains des énoncés prospectifs susmentionnés, principalement ceux formulés au sujet des projets, sont fondés sur les opinions préliminaires de la Société en ce qui a trait, notamment, à la teneur, au tonnage, au traitement, aux taux de récupération, aux méthodes d'extraction, aux dépenses en immobilisations, au total des coûts décaissés, aux coûts des sites miniers et à l'emplacement des infrastructures de surface. Les résultats réels et les décisions finales pourraient être sensiblement différents de ceux actuellement anticipés.

Remarque à l'intention des investisseurs concernant l'emploi du terme « ressources »

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources mesurées et indiquées

Dans le présent communiqué, on retrouve les termes « ressources mesurées » et « ressources indiquées ». La Société avise les investisseurs que, bien qu'ils soient reconnus et exigés en vertu de la réglementation canadienne, ces termes ne sont pas reconnus par la SEC. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'un gisement minéral classé dans l'une ou l'autre de ces catégories sera converti en réserves.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources présumées

Dans le présent communiqué, on emploie également le terme « ressources présumées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ce terme soit reconnu et exigé par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Le terme « ressources présumées » est associé à une grande incertitude quant à l'existence de ces ressources et à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Selon les règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Données scientifiques et techniques

Mines Agnico-Eagle Limitée communique les estimations de ressources et de réserves minérales conformément aux lignes directrices de l'ICM relatives à l'estimation, à la classification et à la divulgation des ressources et des réserves.

Mise en garde à l'intention des investisseurs des États-Unis. La SEC permet aux sociétés minières des États-Unis de ne divulguer, dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle, que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. Agnico-Eagle emploie dans le présent communiqué certaines expressions, comme « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées », que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux entreprises constituées aux États-Unis d'inclure dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle. Les investisseurs des États-Unis sont priés de lire attentivement le formulaire 20-F de la Société, qu'ils peuvent se procurer en s'adressant à Agnico-Eagle ou en consultant le site Web de la SEC à l'adresse http://sec.gov/edgar.shtml. Une étude de faisabilité « finale » ou « susceptible d'un concours bancaire » est nécessaire pour se conformer aux exigences relatives à la mention des réserves en vertu de l'Industry Guide 7 de la SEC.

Les estimations pour toutes les propriétés ont été calculées en fonction des prix des métaux et des taux de change moyens des trois dernières années, conformément à l'Industry Guide 7 de la SEC. L'Industry Guide 7 exige l'utilisation de prix qui reflètent la conjoncture économique au moment du calcul des réserves, ce qui selon le personnel de la SEC correspond aux prix moyens des trois dernières années. Les hypothèses ayant servi à estimer les réserves minérales et les ressources minérales communiquées par la Société le 13 février 2013 pour les mines Lapa, Meadowbank et Creston Mascota, ainsi que pour les projets Goldex et Meliadine, se fondent sur les prix moyens de la période de trois ans terminée le 31 décembre 2012, soit 1 490 $ l'once d'or, 29,00 $ l'once d'argent, 0,95 $ la livre de zinc, 3,67 $ la livre de cuivre et 1,00 $ la livre de plomb, et sur des taux de change de 1,00 dollar canadien pour 1,00 dollar américain, de 1,34 dollar américain pour 1,00 euro et de 12,75 pesos mexicains pour 1,00 dollar américain. Les hypothèses ayant servi à estimer les réserves minérales et les ressources minérales communiquées par la Société le 13 février 2013 pour les mines LaRonde, Pinos Altos et Kittila, ainsi que pour les projets La India et Tarachi, se fondent sur les prix moyens de la période de trois ans terminée le 30 juin 2012, soit 1 345 $ l'once d'or, 25,00 $ l'once d'argent, 0,95 $ la livre de zinc, 3,49 $ la livre de cuivre et 0,99 $ la livre de plomb, et sur des taux de change de 1,00 dollar canadien pour 1,00 dollar américain, de 1,30 dollar américain pour 1,00 euro et de 13,00 pesos mexicains pour 1,00 dollar américain.

La Norme canadienne 43-101 (« NC 43-101 ») des Autorités canadiennes en valeurs mobilières exige que les sociétés minières présentent l'information relative à leurs réserves et ressources à l'aide des sous-catégories suivantes : « réserves prouvées », « réserves probables », « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées ». Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas de viabilité économique démontrée.

Les réserves minérales s'entendent de la partie économiquement exploitable d'une ressource minérale mesurée ou indiquée, démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire. Cette étude doit inclure les informations adéquates relatives à l'exploitation minière, au traitement, à la métallurgie, aux aspects économiques et aux autres facteurs pertinents démontrant qu'il est possible, au moment de la rédaction du rapport, de justifier l'extraction économique. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et les provisions allouées pour les pertes pouvant être encourues durant l'extraction. Les réserves minérales prouvées s'entendent de la partie économiquement exploitable d'une ressource minérale mesurée, démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire. Les réserves minérales probables s'entendent de la partie économiquement exploitable d'une ressource indiquée et, dans certaines circonstances, d'une ressource minérale mesurée démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire.

Les ressources minérales sont des concentrations ou indices minéralisés d'une substance naturelle solide présente au sein de la croûte terrestre ou sur celle-ci, qu'il s'agisse d'une substance inorganique ou d'une substance organique fossilisée (notamment des métaux communs et précieux), dont la forme, la quantité et la teneur ou qualité sont telles qu'elles présentent des perspectives raisonnables d'extraction économique. L'emplacement, la quantité, la teneur, les caractéristiques géologiques et la continuité d'une ressource minérale sont connus, estimés ou interprétés à partir d'observations et de connaissances géologiques spécifiques. Les ressources minérales mesurées s'entendent de la partie économiquement exploitable des ressources minérales dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques sont si bien établies que l'on peut les estimer avec suffisamment de confiance pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des informations détaillées et fiables relatives à l'exploration, à l'échantillonnage et aux essais, recueillies à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour confirmer à la fois la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales indiquées désignent la partie des ressources minérales dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des renseignements détaillés et fiables relativement à l'exploration et aux essais, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour donner lieu à une hypothèse raisonnable sur la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales présumées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité sur la base d'observations géologiques et d'un échantillonnage restreint et dont on peut raisonnablement présumer, sans toutefois la vérifier, la continuité de la géologie et des teneurs. L'estimation est basée sur des informations et un échantillonnage restreints, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont aucune viabilité économique démontrée.

Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Une étude de faisabilité est une étude technique et économique exhaustive portant sur l'option de développement retenue pour un projet de prospection des minéraux. Elle comprend des évaluations suffisamment détaillées de facteurs examinés de façon réaliste et ayant notamment trait à l'extraction, au traitement, à la métallurgie, au marketing, à des aspects économiques, juridiques, environnementaux, sociaux et gouvernementaux, en plus d'autres facteurs pertinents ayant trait à l'exploitation et aux analyses financières détaillées qui sont nécessaires pour démontrer au moment de la communication d'information que l'extraction est raisonnablement justifiée (économiquement exploitable). Les résultats de l'étude peuvent raisonnablement servir de fondement à une décision finale de la part d'un promoteur ou d'une institution financière en vue du développement ou du financement du projet. Le niveau de confiance acquis au terme de l'étude sera supérieur à celui qu'offre une étude de faisabilité préliminaire.

Les réserves minérales dont il est question dans le présent rapport sont distinctes des ressources minérales et n'en font pas partie.

Nom et emplacement de la propriété/du projet Personne qualifiée
chargée de l'estimation
actuelle des ressources
minérales et des réserves minérales, et lien avec Agnico-Eagle
Date du plus récent
rapport technique
(NC 43-101) déposé
sur SEDAR
LaRonde, Bousquet et Ellison, Québec, Canada François Blanchet, Ing.,
division LaRonde,
surintendant en géologie
23 mars 2005
Kittila, Kuotko et Kylmakangas, Finlande Daniel Doucet, Ing.,
directeur corporatif,
développement des réserves
4 mars 2010
Pinos Altos, Mexique John Reddick, P.Geo.,
conseiller indépendant
25 mars 2009
Swanson, Québec, Canada Dyane Duquette, P.Geo.,
division Goldex,
surintendante en géologie
 
La India, Mexique Daniel Doucet, Ing.,
directeur corporatif,
développement des réserves
31 août 2012
Meadowbank, Nunavut, Canada Alex Proulx,
division Meadowbank,
responsable de l'exploitation minière
15 février 2012
Goldex, Québec, Canada Dyane Duquette,
P.Geo., division Goldex,
surintendante en géologie
14 octobre 2012
Lapa, Québec, Canada Richard Dubuc, P.Geo.,
division Lapa,
surintendant en géologie
8 juin 2006
Meliadine, Nunavut, Canada Dyane Duquette, P.Geo.,
division Goldex,
surintendante en géologie
8 mars 2011

La date d'entrée en vigueur des estimations de ressources minérales et de réserves minérales contenues dans le présent communiqué est le 31 décembre 2012. Les autres renseignements concernant chacun des projets d'exploitation minérale requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 a), c) et d) de la NC 43-101 sont présentés dans les rapports techniques susmentionnés et accessibles à l'adresse www.sedar.com. D'autres renseignements importants relatifs à l'exploitation sont présentés dans le formulaire 20-F de la Société et dans son communiqué daté du 13 février 2013.

 

 

 

 

 

 

SOURCE : Mines Agnico-Eagle Limitée

Renseignements :

Relations avec les investisseurs  
416-947-1212

Profil de l'entreprise

Mines Agnico-Eagle Limitée

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.