Agnico-Eagle communique ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2011 et ses prévisions de production sur trois ans. La Société affiche des flux de trésorerie d'exploitation record, une hausse de dividende de 25 % , un dividende déclaré pour une 30e année consécutive, une perte de valeur partielle à Meadowbank et l'optimisation du plan de mine

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire)

Symbole boursier : AEM (NYSE et TSX)

TORONTO, le 15 févr. 2012 /CNW/ - Agnico-Eagle Mines Limited (« Agnico-Eagle » ou la « Société ») a déclaré aujourd'hui une perte trimestrielle nette de 601,4 M$, ou 3,53 $ par action pour le quatrième trimestre de 2011. Ce résultat inclut une perte de valeur partielle de 644,9 M$ de la mine Meadowbank (3,79 $ par action), une perte de change hors caisse de 3,6 M$ (0,02 $ par action), une charge liée aux options sur actions de 8,1 M$ (0,05 $ par action), des charges non récurrentes de vérification fiscale de 11,1 M$ (0,07 $ par action) et d'autres éléments de charges non récurrents de 10,0 M$ (0,06 $ par action). Exclusion faite de ces éléments, le résultat net normalisé serait de 76,2 M$ (0,45 $ par action) au quatrième trimestre de 2011. Pour le quatrième trimestre de 2010, la Société avait déclaré un résultat net de 88,0 M$ (0,53 $ par action).

Au quatrième trimestre de 2011, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation se sont chiffrés à 132,0 M$ (171,6 M$ avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement), en hausse par rapport aux flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 90,6 M$ au quatrième trimestre de 2010 (179,4 M$ avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement), en raison surtout d'une augmentation plus modeste du fonds de roulement en 2011.

« Bien que 2011 ait été une année très difficile pour notre Société, nous sommes optimistes pour 2012, car nous nous attendons à une production d'or plus élevée dans la plupart de nos mines. Nous prévoyons en outre une poursuite de la croissance de la production aurifère en 2013 et 2014 dans nos mines actuelles tandis que nous allons de l'avant avec les projets de mise en valeur à La India et à Meliadine », a déclaré Sean Boyd, président et chef de la direction. « En 2012, Agnico-Eagle prévoit atteindre ses objectifs, accroître sa rentabilité et permettre à ses actionnaires de profiter davantage du cours de l'or sur une base par action », a ajouté M. Boyd.

Parmi les faits saillants du quatrième trimestre et de l'exercice 2011, citons :

  • Des flux de trésorerie d'exploitation records - en hausse de 46 % d'un exercice à l'autre
  • Une production aurifère annuelle record à Pinos Altos - forte production trimestrielle (52 574 onces) et production record pour l'exercice (204 380 onces) moyennant un total des coûts décaissés par once1 de 299 $ pour l'exercice
  • Une production aurifère annuelle record à Kittila - production aurifère record en 2011 de 143 560 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 739 $
  • Prolongement de LaRonde - entrée en production commerciale en novembre 2011
  • Un dividende de 0,20 $ par action pour le trimestre, en hausse de 25 % - La Société a déclaré un dividende pour la 30e année consécutive
  • Acquisition de Grayd Resources - exploration à un stade avancé aux propriété de La India et de Tarachi, deux actifs miniers clés situés au Mexique
  • Réduction de valeur partielle à Meadowbank, suspension des activités à Goldex - la valeur de Meadowbank est ramenée à environ 762 M$. Investigations et mesures correctives en cours à la mine Goldex.

Agnico-Eagle a le plaisir d'annoncer que son conseil d'administration a approuvé le versement d'un dividende trimestriel en espèces de 0,20 $ par action ordinaire. Le prochain dividende sera versé le 15 mars 2012 aux actionnaires inscrits le 1er mars 2012. Agnico-Eagle a maintenant déclaré son 30dividende annuel consécutif à l'intention des actionnaires.

Pour l'exercice 2011, la Société a enregistré une perte nette de 568,9 M$, ou 3,36 $ par action. En 2010, Agnico-Eagle a enregistré un résultat net de 332,1 M$, ou 2,05 $ par action. Par rapport à l'exercice précédent, le résultat de 2011 a subi l'incidence négative des pertes de valeur de la mine Goldex (suspension des activités en octobre 2011) et de la mine Meadowbank (302,9 M$ et 907,7 M$, respectivement, avant impôts).

Les immobilisations de production et mise en valeur de la mine Meadowbank avaient auparavant une valeur comptable approximative de 1,7 G$. En raison de la persistance des coûts d'exploitation élevés, le dernier plan d'optimisation de la mine pour Meadowbank a entraîné une réduction de sa durée de vie, ce qui a nécessité une réduction des valeurs comptables. Cependant, la Société croit que le plan de mine prévoyant une nouvelle durée de vie devrait permettre de produire un rendement similaire, mais représente un choix moins risqué, puisqu'environ 73 millions de tonnes, ou 36 % du nombre de tonnes de minerai et de stériles prévues précédemment au budget ne seront pas extraites dans le cadre de ce plan.

Pour 2011, la Société a obtenu des flux de trésorerie d'exploitation records de 663,5 M$ (693,7 M$ avant les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement), un montant beaucoup plus élevé que celui de 2010 qui totalisait 483,5 M$ (581,7 M$ avant les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement). La hausse est principalement attribuable aux augmentations notables des prix obtenus pour l'or et l'argent en 2011 qui ont plus que contrebalancé les prix plus faibles obtenus pour le zinc et le cuivre.

Au quatrième trimestre de 2011, la production d'or payable2 était de 227 792 onces (la mine Goldex n'ayant été en production que jusqu'en octobre) par rapport à 256 471 onces au quatrième trimestre de 2010. On trouvera plus loin dans ce document une description détaillée de la production et du rendement au chapitre des coûts par mine dans les sections consacrées à chaque mine.

Pour le quatrième trimestre de 2011, le total des coûts décaissés par once atteignait 671 $ (contre 462 $ au quatrième trimestre de 2010). L'augmentation du montant total des coûts décaissés par once constatée au quatrième trimestre de 2011 est principalement attribuable aux coûts plus élevés engagés aux mines LaRonde, Meadowbank et Lapa. La suspension des activités de la mine Goldex à faible coût en octobre a également eu une incidence négative sur le total des coûts décaissés.

Pour l'exercice 2011, la production d'or payable de la Société a atteint 985 460 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 580 $. La production pour l'exercice est de 13 % inférieure au chiffre le plus bas des prévisions fournies en décembre 2010. La production aurifère plus faible que prévu pendant l'exercice est en grande partie attribuable à la fermeture de la mine Goldex en octobre et aux teneurs plus faibles que prévu du minerai de Meadowbank et de LaRonde. Le niveau de la production de 2011 est comparable à celui de 2010 qui était de 987 609 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 451 $. Le total des coûts décaissés par once plus élevé en 2011 est surtout dû à l'incidence de Meadowbank, à la perte de Goldex et à une indexation générale des coûts dans l'industrie.

Conférence téléphonique le 16 février

Les membres de la haute direction de la société animeront une conférence téléphonique, le jeudi 16 février 2012, à 11 h (HNE), afin de discuter des résultats financiers de la Société et de faire le bilan de ses activités d'exploration et de mise en valeur.

Par diffusion Web :

La conférence sera diffusée en direct, en mode audio, sur le site Web de la Société à www.agnico-eagle.com. www.agnico-eagle.com.

Par téléphone :

Les personnes qui préfèrent écouter la conférence au téléphone sont priées de composer le 416-644-3414 ou le 1-800-814-4859 (sans frais). Afin d'être certain de pouvoir prendre part à l'événement, veuillez appeler environ cinq minutes avant l'heure fixée.

Écoute de la version archivée :

Veuillez composer le 416-640-1917 ou le 1-877-289-8525 (sans frais), puis le code d'accès 4507250, suivi du carré.

Il sera possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique jusqu'au vendredi 16 mars 2012.

La diffusion Web et les diapositives accompagnant la conférence seront archivées pendant 180 jours sur le site Web.

Changements à la haute direction

Le conseil d'administration d'Agnico-Eagle a approuvé les modifications indiquées ci-dessous dans la structure de sa haute direction.

Après 26 ans au service d'Agnico-Eagle, Eberhard Scherkus, président et chef de l'exploitation, quittera la Société. Sous sa gouverne, Agnico-Eagle a connu une croissance considérable au cours des dernières années.

« Chacun d'entre nous à Agnico-Eagle souhaite remercier M. Scherkus pour son leadership et pour l'amitié qu'il nous a témoignée en nous aidant à bâtir, à développer et à transformer la Société, faisant d'un producteur d'or propriétaire d'un seul actif minier une société aurifère d'envergure internationale propriétaire de plusieurs mines », a déclaré le président et chef de la direction, Sean Boyd. « Ses réalisations ont été largement reconnues dans le secteur minier et Agnico-Eagle continuera de bénéficier de sa vaste expérience puisqu'il agira à titre de conseiller auprès de la Société », a ajouté M. Boyd.

Agnico-Eagle annonce également que Paul-Henri Girard, vice-président, Canada, quittera la Société après 25 années de service. M. Girard a joué un rôle déterminant dans la mise en valeur de la mine LaRonde de classe mondiale et dans l'édification de la base d'actifs miniers canadiens de la Société. Il continuera aussi de servir la Société à titre de conseiller auprès de la haute direction.

Plusieurs autres ajouts et changements ont également été effectués dans l'équipe de la haute direction d'Agnico-Eagle.

Jean-Luk Pellerin, vice-président senior, Ressources humaines, s'est joint à l'équipe en janvier 2012. M. Pellerin fera profiter la Société d'une vaste expérience en direction des ressources humaines acquise notamment dernièrement à Transat A.T., Mercer Consulting et chez Bombardier.

Yvon Sylvestre a été nommé vice-président senior, Exploitation. Ayant à son actif plus de 30 années d'expérience dans l'industrie minière, M. Sylvestre a occupé plusieurs postes de direction au sein d'Agnico-Eagle, incluant celui de directeur général à la Division Goldex et plus récemment, celui de vice-président, Services techniques et construction.

Daniel Racine sera appelé aux nouvelles fonctions de vice-président senior, Exploitation minière. Il travaillera avec le groupe d'exploitation et se concentrera sur l'optimisation des activités minières, de l'ingénierie, de l'entretien et des activités de santé et sécurité. Il continuera d'assumer la responsabilité de la fonction de technologie de l'information.

Marc Legault a été promu au poste de vice-président senior, Évaluation de projet. À ce titre, il continuera de diriger l'équipe d'évaluation des projets d'Agnico-Eagle. Il dirige de vastes efforts dans ce domaine et travaillera en étroite collaboration avec les groupes d'exploration et de mise en valeur.

Mathew Cook a été promu au poste de vice-président, contrôleur général. À ce titre, il continuera de diriger et de superviser tous les aspects de la comptabilité générale de la Société. Il est au service de la Société depuis 2004 et a occupé plusieurs postes de direction dont ceux de contrôleur général et de directeur, Communication de l'information financière.

La Société a également nommé trois nouveaux vice-présidents au sein de l'équipe d'exploitation d'Agnico-Eagle. Pierre Bureau a été nommé vice-président, Construction. Michel Leclerc a été nommé vice-président, Évaluation de projet et Christian Provencher, vice-président, Canada.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, M. Bureau sera chargé des travaux de construction de projets majeurs. Il travaille à Agnico-Eagle depuis 1997 et a occupé plusieurs postes de direction dont celui de directeur général de la construction pour notre mine de Pinos Altos, au Mexique. Plus récemment, il a occupé le poste de directeur, Construction.

À son nouveau poste, M. Leclerc travaillera en étroite collaboration avec Marc Legault pour développer les activités de l'équipe d'évaluation des projets. Il est entré à Agnico-Eagle en 2001 et a occupé plusieurs postes de direction, dont celui de directeur de mine à la mine LaRonde. Plus récemment, il occupait le poste de directeur, Évaluations techniques.

M. Provencher sera chargé de la gestion des activités d'exploitation minière d'Agnico Eagle au Canada. Au service de la Société depuis 2002, il a occupé plusieurs postes clés dont celui de directeur général de la mine LaRonde. Plus récemment, il était directeur corporatif, Standards d'exploitation minière et de performance.

La position de trésorerie demeure solide

La trésorerie et les équivalents de trésorerie ont augmenté, passant à 221,5 M$ au 31 décembre 2011, par rapport au solde du 30 septembre 2011 qui était de 116,7 M$, car la Société a effectué un retrait de sa facilité de crédit bancaire au cours du trimestre dans le cours normal des flux de fonds intersociétés. Les facilités bancaires ont également été utilisées pour la contrepartie en espèces de l'acquisition de Grayd Resource Corporation pendant le trimestre.

Au quatrième trimestre, les dépenses en immobilisations ont atteint 107,6 M$, dont 25,1 M$ à LaRonde, 21,8 M$ à Meadowbank, 21,8 M$ à Kittila, 7,6 M$ à Pinos Altos et 4,6 M$ à Lapa. Pour l'exercice 2011, les dépenses en immobilisations ont totalisé 482,8 M$.

Grâce à son solde de trésorerie, à ses flux de trésorerie prévus et aux lignes de crédit mises à sa disposition, la direction estime qu'Agnico-Eagle détient tout le financement nécessaire pour mener ses activités de mise en valeur et d'exploration dans le cadre de ses projets aurifères actuels au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis.

Le montant des lignes de crédit dont la Société dispose s'élevait à environ 880 M$ au 31 décembre 2011.

Le plan triennal définit la croissance de la production future

La Société annonce ses prévisions de production et de coûts pour la période triennale de 2012 à 2014.

En 2012, la production d'or payable devrait être de l'ordre de 875 000 onces à 950 000 onces. Le total des coûts décaissés par once en 2012 devrait se situer entre 690 $ et 750 $.

En 2013, Agnico-Eagle s'attend à une production aurifère payable d'environ 990 000 onces, qui devrait passer à 1 055 000 onces en 2014. Le total des coûts décaissés par once devrait être du même ordre que celui prévu actuellement pour l'exercice 2012.

                 
Estimation de la production
d'or payable et du total des coûts décaissés par once
  2011
Réel
    2012
Fourchette
estimative
Minimum
    2012
Fourchette
estimative
Maximum
                 
Production d'or payable                
LaRonde   124 173     150 000     165 000
Goldex   135 478     -     -
Lapa   107 068     95 000     105 000
Kittila   143 560     150 000     160 000
Pinos Altos   204 380     200 000     210 000
Meadowbank   270 801     280 000     310 000
                 
    985 460     875 000     950 000
                 
Total des coûts décaissés par once   2011
Réel
    2012
Estimé
     
LaRonde   77 $     570 $      
Goldex   401     -      
Lapa   650     750      
Kittila   739     650      
Pinos Altos   299     415      
Meadowbank   1 000     1 040      
    580 $     720 $      

Selon les hypothèses prévues (voir le tableau ci-dessous), le produit tiré des sous-produits à la mine LaRonde devrait être inférieur d'environ 80 M$ à celui obtenu en 2011 (réduction attribuable pour les deux tiers aux teneurs plus faibles des sous-produits et pour environ un tiers à une baisse supposée du prix des métaux). Ce produit tiré des sous-produits est le produit net après déduction des frais d'exploitation. Par conséquent, malgré la valeur plus élevée du minerai devant être extrait en 2012 (teneurs aurifères plus élevées), le total des coûts décaissés par once à LaRonde devrait augmenter, comme il est indiqué plus haut. La perte de la mine Goldex à faible coût (total des coûts décaissés par once de 401 $ jusqu'en octobre 2011) a également une incidence sur le coût moyen plus élevé en 2012.

Le total des coûts décaissés par once pour 2012 a été calculé en fonction des cours des métaux et des taux de change suivants (les redevances sont incluses le cas échéant) :

     
Hypothèses   2012
     
Or ($ US/oz)   1 500 $
Argent ($ US/oz)   30,00 $
Cuivre ($ US/tonne)   7 000 $
Zinc ($ US/tonne)   1 800 $
$ CA/$ US   1,00
$ US/Euro   1,35

Les variations ayant trait aux hypothèses auraient les effets suivants sur le total des coûts décaissés par once.

         
Incidence sur le total des coûts décaissés par once        2012
         
Variation de 1 $/oz du prix de l'argent       5 $
Variation de 100 $/tms du prix du cuivre       1 $
Variation de 100 $/tms du prix du zinc       3 $
Variation de 1 % du $ CA/$ US       7 $
Variation de 1 % du $ US/euro       1 $

Comparaison avec les prévisions de production antérieures

Depuis les dernières prévisions datant du 15 décembre 2010, il y a eu des variations considérables de la production prévue de 2012 à 2014. Les principaux facteurs ayant contribué à ces variations sont décrits ci-dessous en détail.

Prévisions - LaRonde 2012 2013 2014
Antérieures (oz) 212 800 280 100 333 100
Actuelles (oz) 157 500 220 000 280 000

LaRonde 2012 Minerai traité
(en milliers
de tonnes)
Or (g/t),
Taux de
récup. du
broyeur
Argent (g/t),
Taux de
récup. du
broyeur
Zinc (%),
Taux de
récup. du
broyeur
Cuivre (%),
Taux de
récup. du
broyeur
Coûts
des sites
miniers
par tonne3
  2 300 2,3, 91 % 31, 88 % 1,5, 86 % 0,25, 84 % 90 $ CA

À LaRonde, pour les trois prochaines années, les nouvelles prévisions de production aurifère sont d'environ 21 % inférieures annuellement, en moyenne, aux prévisions précédentes. Cela s'explique partiellement par le prix de l'or de 21 % plus élevé, utilisé dans le plan actuel de la durée de vie de la mine par rapport au plan de 2011 (un prix de l'or plus élevé entraîne une baisse des teneurs de coupure et réduit la teneur attendue du minerai au broyeur). La prévision de production plus faible s'explique aussi par un changement des pratiques de planification et des variations dans les séquences d'exploitation des chantiers (ce qui s'est traduit par des chantiers à plus faible teneur dans ce plan triennal). De plus, alors que la mine connaît une transition vers le prolongement plus profond de LaRonde sur les prochaines années, il a été décidé de faire des prévisions plus prudentes pour cette période.

Prévisions - Lapa 2012 2013 2014
Antérieures (oz) 118 700 107 500 125 100
Actuelles (oz) 100 000 100 000 105 000

 

Lapa 2012 Minerai traité
(en milliers
de tonnes)
Or (g/t) Taux de récup.
du
broyeur
Coûts des
sites
miniers par tonne
  600 6,4 81 % 124 $ CA

À Lapa, pour les trois prochaines années, les nouvelles prévisions de production aurifère sont inférieures d'environ 13 % annuellement, en moyenne. Les nouvelles prévisions tiennent compte de l'expérience acquise à ce jour à la mine et de l'emplacement des chantiers devant être exploités sur les quelques prochaines années, et elles donnent lieu à de nouvelles estimations de la dilution générale du minerai de 74 % dans les réserves, comparativement aux estimations précédentes de 54 %. Cela se traduit dans les prévisions par des teneurs plus faibles au broyeur.

Prévisions - Kittila 2012 2013 2014
Antérieures (oz) 178 200 176 500 168 200
Actuelles (oz) 155 000 155 000 170 000

 

Kittila 2012 Minerai traité
(en milliers
de tonnes)
Or (g/t), Taux de récup. du
broyeur
Coûts des
sites
miniers par tonne
  1 045 5,5 84 % 71 €

À Kittila, pour les trois prochaines années, les nouvelles prévisions sont d'environ 8 % inférieures annuellement, en moyenne. Cela s'explique en grande partie par l'expérience acquise à ce jour en ce qui a trait à l'autoclave. La fiabilité, et la disponibilité, à ce jour ont été inférieures à ce qui était prévu, soit une disponibilité générale du broyeur de 84 % en 2011 contre 89 % prévu au budget.

Prévisions - Meadowbank 2012 2013 2014
Antérieures (oz) 369 500 415 300 470 300
Actuelles (oz) 295 000 305 000 310 000

 

Meadowbank 2012 Minerai traité
(en milliers
de tonnes)
Or (g/t), Taux de récup. du
broyeur
Coûts des
sites
miniers par tonne
  3 150 3,2 92 % 97 $ CA

À Meadowbank, pour les trois prochaines années, les nouvelles prévisions sont inférieures d'environ 27 % annuellement, en moyenne. La mine a connu un certain nombre de problèmes pendant son démarrage au cours des deux dernières années. Alors que la capacité du broyeur dépasse maintenant la capacité nominale d'origine, les teneurs du minerai au broyeur demeurent plus faibles que prévu (la géométrie du corps minéralisé a été plus complexe, ce qui rend l'extraction sélective difficile et plus coûteuse). Ce facteur, conjugué à la hausse inattendue des coûts des sites miniers (98 $ CA/t au T4 2011 contre 59 $ CA dans les prévisions de la durée de vie de la mine du 15 décembre 2010), a donné lieu à un nouveau plan de mine qui prévoit une production aurifère plus faible sur une durée de vie de la mine plus courte. La durée de vie de la mine se prolonge à présent jusqu'en 2017 au lieu de 2020. Comparativement au plan de durée de vie de la mine de 2010, la teneur prévue par le nouveau plan est maintenant inférieure d'environ 1 %, le nombre de tonnes de minerai broyé est inférieur de 28 % et le nombre d'onces produits, de 29 %.

Prévisions Pinos Altos 2012 2013 2014
Antérieures (oz) 236 900 227 500 223 500
Actuelles (oz) 205 000 210 000 190 000

 

Pinos Altos 2012 Minerai traité
(en milliers
de tonnes)
Or (g/t) Taux de récup.
(incl. lixiviation
en tas)
Coûts des
sites
miniers par tonne
  4 200 1,9 81 % 27 $

Au cours des trois prochaines années, les nouvelles prévisions pour Pinos Altos sont inférieures d'environ 12 % annuellement, en moyenne. Cette réduction résulte principalement d'une teneur de coupure plus faible en raison des prix plus élevés de l'or et de l'argent et d'une dilution accrue selon les estimations.

Dépenses en immobilisations entièrement capitalisées - Les flux de trésorerie disponibles devraient augmenter

Grâce à son bilan, la Société est largement en mesure de financer ses initiatives de croissance. Au 31 décembre 2011, le solde de trésorerie se chiffrait à 221 M$ environ. En outre, la Société disposait d'une facilité de crédit d'environ 880 M$ et elle s'attend à générer d'importants flux de trésorerie d'exploitation en 2012 et par la suite. Aux prix au comptant actuels, Agnico-Eagle prévoit générer des flux de trésorerie disponibles après des dépenses en immobilisations qui devraient totaliser environ 382 M$ en 2012. La Société a pour objectif d'accroître le dividende qu'elle verse aux actionnaires sur une base durable.

Les dépenses en immobilisations prévues comprennent approximativement 257 M$ pour les mines et 80 M$ pour de nouveaux projets, comme l'indique la ventilation du tableau ci-dessous. De plus, quelque 45 M$ devraient être affectés aux frais d'exploration capitalisés.

Budget des dépenses en immobilisations              
               
(en M$)   Soutien   Nouveaux
projets
    Exploration
capitalisée
LaRonde   74,8         0,7
Lapa   10,2         0,3
Meadowbank   88,5         6,2
Kittila   51,9         12,2
Pinos Altos   31,5   11,4     4,4
La India       3,5      
Meliadine       52,0     20,7
Autre   0,5   13,5      
Total   257,4   80,4     44,5
Total des dépenses en immobilisations   382,3          

Plusieurs projets ne sont pas encore pris en compte dans le plan d'immobilisations et de production

L'actuel plan triennal indique que la production aurifère annuelle augmentera chaque année jusqu'en 2014 pour atteindre près de 1,1 million d'onces. Cependant, ces prévisions n'incluent pas actuellement les projets de mise en valeur et d'expansion décrits ci-dessous :

  Projet État d'avancement du projet Prochaine étape Production
potentielle
La India Nouvelle mine Permis, étude de faisabilité Permis de construction 2014
Kittila Prolongement de 25 % Étude de faisabilité en cours Examen du T4 2012 2015
Meliadine Nouvelle mine Permis, mise à jour de l'étude de faisabilité Permis de route 2017

La India - Prochaine nouvelle mine

Le gisement La India, acquis à la fin de 2011, fait actuellement l'objet de forages dans le but de convertir les ressources actuelles en réserves. De plus, la Société fait avancer l'étude d'ingénierie et le processus de demande de permis avec comme objectif une production initiale à partir d'une mine à ciel ouvert exploitée à faible coût selon la méthode de la lixiviation en tas et une première production vers la fin de 2014.

Kittila - Expansion de 25 %

D'ici la fin de 2012, la Société prévoit que l'étude sur une expansion de 25 % de la capacité à Kittila sera achevée. Compte tenu de l'expansion rapide du corps minéral de Kittila en profondeur, et en particulier vers le nord, on croit à présent qu'une expansion initiale plus modeste suivie par la possibilité d'une expansion plus importante plus tard serait prudente. L'expansion initiale pourrait être soutenue par la réserve actuelle à Kittila et la capacité plus élevée pourrrait être réalisée en 2015.

Meliadine - Le projet à teneurs élevées continue de croître

Le projet Meliadine, acquis en 2010, constitue actuellement un des plus vastes gisements aurifères détenus par Agnico-Eagle en termes de réserves et de ressources. Il est actuellement à la phase d'obtention des permis et la première production est prévue en 2017. On s'attend à une production de plusieurs millions d'onces d'or, ce qui fait que Meliadine est considéré comme un actif minier clé à long terme pour la Société.

Alors que le gisement principal à Tiriganiaq continue de se développer en profondeur, la Société croit qu'il serait plus prudent de se concentrer davantage sur l'extraction souterraine pour contrôler la dilution, réduire l'impact d'un environnement difficile et optimiser la valeur de ce gisement à teneur élevée.

Comme la Société l'a annoncé aujourd'hui dans un communiqué distinct sur les activités d'exploration, les réserves prouvées et probables d'or à Meliadine ont augmenté. Le gisement demeure largement accessible pour permettre une expansion supplémentaire. La propriété couvre une étendue longitudinale de 80 km et de multiples cibles favorables seront vérifiées au cours des deux prochaines années.

La première production est prévue pour 2017 et les dépenses en immobilisations devraient être réparties sur la période allant de 2012 à 2016.

Plusieurs projets de mise en valeur à long terme

Par ailleurs, d'autres projets avancés d'exploration et de mise en valeur pourraient éventuellement contribuer à l'expansion des mines ou au prolongement de leur durée de vie. Les projets les plus importants sont présentés dans le tableau ci-dessous.

  Projet État d'avancement du
projet
Prochain communiqué
Kittila Expansion plus importante Forages 2012- résultats de forages
Pinos Altos Diverses zones satellites Forages 2012- résultats de forages
Tarachi Exploration Forages 2012- résultats de forages
Goldex Zones M et D Forages 2012- résultats de forages

Bien qu'aucune de ces études de projet ne soit terminée, et que dans certains cas, les projets demeurent à un stade préliminaire, plusieurs projets ont des ressources déjà définies. Une brève description des projets de croissance potentiels plus importants et plus avancés suit.

Kittila - Expansion plus importante

Reflétant la croissance soutenue du gisement de Kittila, une étude de faisabilité en cours porte sur une expansion initiale de 25 %, comme il est indiqué plus haut. Cependant, le corps minéralisé semble considérablement plus riche et plus épais sous la zone de Rimpi (comme il est décrit dans un communiqué distinct publié aujourd'hui). Cette zone se trouve à environ deux kilomètres au nord du gisement principal Suuri actuellement en exploitation.

La Société s'attend à ce que les réserves de Kittila continueront de croître à mesure que les forages se poursuivront dans le gisement au cours des prochaines années (en partie au moyen de forages souterrains plus efficaces qui devraient commencer en 2012). Dans la perspective de cette croissance des réserves, la Société envisage une expansion encore plus importante. Celle-ci comprendrait le fonçage d'un puits et une augmentation appropriée de la capacité de broyage, éventuellement en ajoutant un autre broyeur. Une étude de préfaisabilité sur ces travaux d'expansion plus importants serait entreprise, en attendant des résultats positifs de l'exploration entretemps.

Pinos Altos - Zones Bravo et Sinter

Le gisement Bravo est adjacent à la mine Creston Mascota, du côté sud-ouest. En fait, il pourrait être un prolongement du même corps minéralisé et sera une cible des activités d'exploration menées en 2012.

Le gisement Sinter est situé à environ deux kilomètres au nord de la zone principale Santo Nino, à Pinos Altos. Il est actuellement examiné en tant que source potentielle de minerai à ciel ouvert pour le broyeur à Pinos Altos. Il permettrait effectivement de prolonger la durée de vie de la mine Pinos Altos.

Tarachi - Nouvelle zone montrant une minéralisation à grande échelle

Ce gisement aurifère se trouve à quelque 10 kilomètres au nord-ouest du gisement La India dans l'État de Sonora, au Mexique. Les premiers travaux de forage et d'échantillonnage suggèrent que la structure minéralisée s'étend sur plusieurs kilomètres. La propriété devrait faire l'objet de forages exploratoires en 2012 et une estimation initiale des ressources sera probablement annoncée en 2013.

Goldex - Zones M et E

Bien que les activités d'exploitation aient été suspendues en octobre 2011 pour une durée indéterminée à Goldex, la Société continue, pendant la phase de l'investigation et des mesures correctives, d'évaluer des options de production . Elle considère que ces projets, même s'ils sont hypothétiques pour le moment, présentent un intérêt en raison de l'infrastructure en place et de la disponibilité d'une main-d'œuvre hautement qualifiée.

Les zones M et E sont prometteuses et leur viabilité dépend des résultats des investigations sur la stabilité du pilier de surface à Goldex. Une production fructueuse tirée de ces zones pourrait générer des flux de trésorerie suffisants pour contribuer au financement des travaux d'exploration de la zone D plus en profondeur, mais qui est prometteuse.

Goldex - Expansion de la zone D

La Société effectue actuellement des forages dans la minéralisation plus profonde à Goldex. La zone D est située à environ 150 mètres sous le chantier du gisement de la zone Goldex extension (« GEZ »). Bien qu'elle ne soit pas encore entièrement définie et sachant qu'il s'agirait d'un projet à plus long terme, la zone D est très similaire de par sa géologie et son style de minéralisation à la zone GEZ.

À ce jour, la minéralisation de la zone D (actuellement dans les catégories des ressources indiquées et présumées) a été repérée sur une longueur de près de 400 mètres, avec une hauteur verticale d'au moins 400 mètres et une épaisseur estimative d'au moins 100 mètres (dimensions similaires au gisement de la zone GEZ). La zone a été sondée jusqu'à une profondeur d'environ 1 300 mètres sous la surface (où elle demeure accessible à des fins d'expansion dans toutes les directions).

Revue des activités d'exploitation

Mine LaRonde - Teneurs plus faibles que prévu en raison des séquences d'exploitation

La mine LaRonde, propriété exclusive de la Société au nord-ouest du Québec, est entrée en production commerciale en 1988.

Le broyeur de LaRonde a traité 6 767 tonnes de minerai par jour (« t/j ») en moyenne au quatrième trimestre de 2011, comparativement à une moyenne de 6 918 t/j pendant la période correspondante de l'exercice 2010. Le rendement du broyeur pour l'exercice 2011 a été d'environ 6 592 t/j contre 7 102 t/j en 2010. Ce rendement plus faible s'explique en grande partie par des questions de séquences d'exploitation et de dilution. De plus, en raison d'une réduction de la prévision touchant la pesanteur spécifique du minerai dans le prolongement de LaRonde, le tonnage traité par le broyeur diminuera naturellement même si les teneurs en or devraient augmenter à mesure que la mine progresse en profondeur.

Les coûts des sites miniers par tonne se sont élevés à environ 79 $ CA au quatrième trimestre de 2011. Ces coûts sont les mêmes que ceux enregistrés au quatrième trimestre de 2010. Le contrôle des coûts est effectif en dépit des questions mentionnées plus haut liées au rendement, à une proportion plus élevée de minerai provenant de niveaux plus bas (coûts de transport plus élevés) et de la déclaration de production commerciale au prolongement de LaRonde en novembre, impliquant aussi l'engagement de nombreuses nouvelles dépenses.

Pour l'exercice 2011, les coûts des sites miniers par tonne se sont chiffrés à environ 84 $ CA, soit approximativement 12 % de plus qu'en 2010 (75 $ CA) en raison principalement de la baisse du rendement et des hausses de coût telles qu'elles sont indiquées ci-dessus.

Calculé par once, déduction faite des crédits au titre des sous-produits, le total des coûts décaissés par once à LaRonde était de 375 $ au quatrième trimestre 2011 pour une production de 30 686 onces d'or. En comparaison, au quatrième trimestre 2010, le total des coûts décaissés par once était de moins 250 $ pour une production de 38 405 onces d'or. La hausse du total des coûts décaissés par once s'explique surtout par une production d'onces plus faible tirée d'un minerai à plus faible teneur, par une baisse du produit tiré des sous-produits et par une baisse du rendement, comme il est expliqué ci-dessus.

Pour l'exercice 2011, le total des coûts décaissés par once à LaRonde a atteint 77 $ pour une production aurifère de 124 173 onces comparativement à un total des coûts décaissés par once de moins 7 $ pour une production aurifère de 162 806 onces en 2010. La différence est due au fait qu'en 2011, la production aurifère plus faible (teneurs et rendement plus faibles, comme il est indiqué ci-dessus) a été accompagnée d'une baisse des prix des sous-produits métalliques.

En 2011, la mine LaRonde a également produit quelque 55 000 tonnes de zinc, 3,2 millions d'onces d'argent et 3 200 tonnes de cuivre, à titre de sous-produits de la production aurifère.

Mine Goldex Mine - Investigations et mesures correctives en cours

La mine Goldex, propriété exclusive de la Société dans le nord-ouest du Québec, est entrée en production commerciale en 2008. Cependant, l'exploitation minière a été suspendue le 19 octobre 2011. Toutes les réserves prouvées et probables ont été transférées dans les ressources minérales en attendant le résultat des investigations et les mesures correctives aux problèmes comme il est indiqué dans le communiqué du même jour.

Au quatrième trimestre de 2011 (octobre seulement), la production d'or payable s'est chiffrée à 14 756 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 344 $, comparativement à une production aurifère de 43 111 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 370 $ au quatrième trimestre de 2010. La baisse est attribuable à la fermeture de la mine.

Pour l'exercice 2011, la production d'or payable de Goldex a atteint 135 478 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 401 $, comparativement à une production de 184 386 onces et un total des coûts décaissés par once de 335 $ pour l'exercice 2010. Cette réduction du rendement s'explique par la suspension des activités d'exploitation à la mine.

En 2012, la Société prévoit un budget d'environ 63 M$ pour la surveillance, l'instrumentation, les mesures correctives et des travaux d'aménagement limités à la mine. La plupart de ces dépenses devraient être engagées au premier trimestre. Une mise à jour sur ces travaux est attendue au cours du deuxième trimestre de 2012.

Mine Kittila - Production annuelle et taux de récupération du broyeur records

La mine Kittila, propriété exclusive de la Société dans le nord de la Finlande, est entrée en production commerciale en 2009.

Le broyeur de Kittila a traité en moyenne 2 627 tonnes de minerai par jour pendant le quatrième trimestre de 2011, comparativement à sa capacité nominale quotidienne de 3 000 t/j. Un arrêt de deux semaines planifié à des fins d'entretien au début octobre et plusieurs autres arrêts imprévus (10 jours au total) expliquent en grande partie le fait que la quantité de minerai traité a été inférieure à la capacité nominale du broyeur. Au quatrième trimestre de 2010, le broyeur de Kittila avait traité 2 619 t/j.

Au quatrième trimestre de 2011, les coûts des sites miniers par tonne à Kittila ont atteint environ 80 € comparativement à 79 € au quatrième trimestre de 2010. Le rendement a été stable au chapitre des coûts comparativement à la période précédente, malgré les trois arrêts. En fait, la mine a enregistré des améliorations dans la structure générale des coûts et prévoit des coûts des sites miniers plus bas pour 2012.

Pour l'exercice 2011, le broyeur a traité 2 824 t/j en moyenne, comparativement à 2 631 t/j en 2010. Pour l'exercice 2011, les coûts des sites miniers par tonne ont atteint 75 €, comparativement à 66 € en 2010. Cette augmentation est largement attribuable au démarrage de la production commerciale dans la mine souterraine au quatrième trimestre de 2010 (les coûts ont cessé d'être capitalisés). En outre, des coûts plus élevés ont été obtenus en 2011 en lien avec des tonnes non prévues au budget extraites pendant les mesures correctives apportées à un glissement dans la paroi est de la fosse Suuri et avec des coûts plus élevés de l'énergie et des réactifs.

Au quatrième trimestre de 2011, la production aurifère à Kittila s'est chiffrée à 34 508 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 751 $. Au quatrième trimestre de 2010, la mine a produit 29 721 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 832 $. La production plus élevée et le total des coûts décaissés plus bas résultent en grande partie des teneurs plus élevées du minerai et des meilleurs taux de récupération du broyeur en 2011, ceux-ci ayant été partiellement contrebalancés par les coûts plus élevés décrits ci-dessus.

Pour l'exercice 2011, la production d'or payable de la mine Kittila a atteint un record de 143 560 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 739 $. En 2010, la mine a produit 126 205 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 657 $. La production plus élevée en 2011 s'explique surtout par des taux de récupération bien meilleurs (12 % plus élevés en 2011) et un rendement plus élevé du broyeur, contrebalancés en partie par une teneur de minerai plus faible pour l'exercice. Le total des coûts décaissés par once a été plus élevé en raison principalement des facteurs discutés plus haut.

En 2011, le broyeur de Kittila a atteint un taux de récupération moyen de 84,5 %, un record annuel.

Mine Lapa - Rendement stable en 2011

La mine Lapa, propriété exclusive de la Société dans le nord-ouest du Québec, est entrée en production commerciale en mai 2009.

Au quatrième trimestre de 2011, le circuit de broyage de Lapa, situé à l'usine de LaRonde, a traité une moyenne de 1 598 t/j comparativement à une moyenne de 1 517 t/j au quatrième trimestre de 2010 alors que Lapa continue à dépasser sa capacité nominale de 1 500 t/j. Pour l'exercice 2011, le circuit de broyage de Lapa a traité une moyenne de 1 701 t/j comparativement à 1 512 t/j en 2010.

Au quatrième trimestre de 2011, les coûts des sites miniers par tonne ont atteint 117 $ CA, soit pratiquement les mêmes qu'au quatrième trimestre de 2010 où ils atteignaient 115 $ CA. Compte tenu de de la tension générale sur les coûts dans l'industrie et d'un incident avec le convoyeur du puits qui a entraîné une interruption de levage de cinq jours, la Société considère que le résultat est positif.

Pour l'exercice 2011, les coûts des sites miniers se sont chiffrés à 110 $ CA par tonne, un peu moins que les 114 $ CA enregistrés en 2010. Le rendement d'exploitation amélioré est attribuable aux efficiences réalisées alors que la Société a acquis une connaissance précieuse du corps minéralisé.

Au quatrième trimestre de 2011, la production payable a atteint 23 721 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 723 $, comparativement à une production de 29 289 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 564 $ au quatrième trimestre de 2010. En 2011, des teneurs plus faibles ont été obtenues à la mine, la dilution étant restée le principal problème de l'exploitation souterraine. Pour l'exercice, la dilution du minerai a totalisé environ 72 % comparativement aux 54 % prévus au budget. Dans le futur, la dilution prévue au budget sera de 74 %.

Pour l'exercice 2011, la production payable a été de 107 068 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 650 $, comparativement à une production de 117 456 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés de 529 $ l'once pour l'exercice 2010. Ces différences s'expliquent principalement par les teneurs plus faibles découlant de la dilution plus élevée mentionnée ci-dessus.

Pinos Altos - Production aurifère record à faibles coûts

La mine Pinos Altos, propriété exclusive de la Société dans le nord du Mexique, est entrée en production commerciale en novembre 2009.

Au quatrième trimestre de 2011, le broyeur de Pinos Altos a traité 4 924 t/j en moyenne, contre 4 501 t/j au quatrième trimestre de 2010. Le broyeur fonctionne maintenant régulièrement à des taux supérieurs au taux de capacité nominal de 4 000 t/j.

Les coûts des sites miniers par tonne se sont chiffrés à 24 $ au quatrième trimestre de 2011, comparativement à 35 $ par tonne au quatrième trimestre de 2010. Au quatrième trimestre de 2011, une plus grande proportion de tonnes de minerai a été traité à plus faible coût par lixiviation en tas, ce qui inclut les nouvelles activités à Creston Mascota.

Pour l'exercice 2011, les coûts des sites miniers par tonne ont atteint 27 $ comparativement à 35 $ au quatrième trimestre de 2010. En 2011, les coûts des sites miniers ont été plus faibles à Pinos Altos en raison de la plus grande proportion de minerai traité à plus faible coût par lixiviation en tas, ce qui inclut les nouvelles activités à Creston Mascota.

Au quatrième trimestre de 2011, la production payable a été de 52 574 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 292 $, comparativement à une production de 39 955 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 365 $ au quatrième trimestre de 2010. La production plus élevée et les coûts plus faibles en 2011 s'expliquent en grande partie par la contribution de Creston Mascota et le rendement accru du broyeur à Pinos Altos pendant l'exercice.

La production aurifère de la mine satellite de Creston Mascota a atteint 12 471 moyennant un total des coûts décaissés par once de 326 $ (compris dans le total de Pinos Altos) au quatrième trimestre de 2011. La première production d'or payable au projet satellite Creston Mascota a été de 666 onces au quatrième trimestre de 2010 et la production commerciale a été atteinte en mars 2011.

Pour l'exercice 2011, la production à Pinos Altos s'est chiffrée à 204 380 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 299 $, comparativement à une production de 131 097 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 425 $ à l'exercice 2010.

Par ailleurs, la Société a produit 1,86 million d'onces d'argent obtenu comme sous-produit à Pinos Altos en 2011.

Meadowbank - Nouveau plan de mine

La mine Meadowbank, propriété exclusive de la Société au Nunavut, dans le nord du Canada, est entrée en production commerciale en mars 2010.

Au quatrième trimestre de 2011, le broyeur de Meadowbank a traité une moyenne de 8 866 t/j, une augmentation notable par rapport à la moyenne de 6 659 t/j atteinte au quatrième trimestre de 2010. Depuis la mise en service du deuxième broyeur permanent en juin 2011, le taux nominal de 8 500 t/j a été régulièrement dépassé.

Les coûts des sites miniers par tonne se sont chiffrés à 98 $ CA au quatrième trimestre et à 91 $ CA pour l'exercice 2011. Ces coûts ont été plus élevés que le montant de 82 $ CA par tonne qui avait été prévu pour 2011. Au quatrième trimestre de 2010, les coûts des sites miniers avaient atteint 91 $ CA par tonne et pour l'exercice 2010, 95 $ CA par tonne. Malgré une amélioration de rendement, les coûts des sites miniers par tonne n'ont pas beaucoup diminué, comme on le prévoyait. Des coûts plus élevés ont été prévus pour presque tous les aspects de l'exploitation de la mine en 2012, en particulier pour le transport, la logistique, la main-d'œuvre et l'entretien.

Au quatrième trimestre de 2011, la production payable a atteint 71 547 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once d'or de 1 088 $, comparativement à une production de 75 990 onces d'or au quatrième trimestre de 2010 moyennant un total des coûts décaissés par once de 745 $. Les coûts plus élevés en 2011 sont attribuables à la tension générale sur les coûts comme il est indiqué plus haut.

Pour l'exercice 2011, la production s'est chiffrée à 270 801 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 1 000 $ comparativement à une production de 265 659 onces et un total des coûts décaissés par once de 693 $ pour l'exercice 2010. La hausse enregistrée en 2011 est due à la tension générale sur les coûts, comme il est indiqué plus haut.

Prévisions en matière d'amortissement

Agnico-Eagle prévoit un amortissement de 280 $ à 300 $ par once de réserves aurifères à l'état des résultats de 2012. Ce montant était d'environ 266 $ en 2011, 195 $ en 2010 et 151 $ en 2009.

Prière de consulter la section des données financières additionnelles de la Base de données financières et d'exploitation se trouvant sur le site Web de la Société pour obtenir d'autres données financières historiques.

Assemblée générale annuelle

Le vendredi 27 avril 2012, à 11 h
The Harbour Ballroom
Westin Harbour Castle
Toronto (Ontario) M5J 1A6

Dates de clôture des registres et de paiement des dividendes pour le reste de l'exercice 2012

Date de clôture des registres Date du paiement
Le 1er mars Le 15 mars
Le 1er juin Le 15 juin
Le 4 septembre Le 17 septembre
Le 3 décembre Le 17 décembre

Régime de réinvestissement des dividendes

Prière de suivre le lien ci-dessous pour obtenir de l'information sur le régime de réinvestissement des dividendes de la Société.

DividendReinvestmentPlan

Agnico-Eagle

Agnico-Eagle, un producteur d'or canadien établi de longue date, compte des exploitations au Canada, en Finlande et au Mexique et exerce des activités d'exploration et de mise en valeur au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis. La Société est en mesure de profiter entièrement de la hausse du cours de l'or en raison de sa décision de ne pas vendre d'or à terme. La Société a versé un dividende en espèces pour chacune des 30 dernières années. www.agnico-eagle.com


  1. Le total des coûts décaissés par once est une mesure non conforme aux PCGR. Pour un rapprochement de cette mesure et des coûts de production, veuillez consulter la note 1 des états financiers contenus dans le présent rapport. Veuillez également consulter la rubrique intitulée « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».
  2. La production payable désigne la quantité de minéraux produite au cours d'une période, qui est contenue dans les produits qui sont vendus par la Société, que ces produits soient expédiés pendant la période ou qu'ils soient détenus dans les stocks à la fin de la période.
  3. Les coûts des sites miniers par tonne sont une mesure non conforme aux PCGR. Pour un rapprochement de cette mesure et des coûts de production, tels qu'ils sont présentés dans les états financiers, veuillez consulter la note 1 des états financiers à la fin du présent communiqué.
 
MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
SOMMAIRE DES INDICATEURS CLÉS DU RENDEMENT D'EXPLOITATION
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
 
      Trimestres clos les
31 décembre
    Exercices clos les
31 décembre
      2011     2010     2011     2010
Marge brute d' exploitation minière (compte non tenu de
l'amortissement présenté ci-dessous) (note 1)
                       
LaRonde      34 581 $     65 517 $     188 662 $     203 240 $
Goldex      24 677     50 122     160 723     163 529
Lapa      23 736     25 477     98 937     84 718
Kittila      33 619     17 467     115 135     72 400
Pinos Altos (note 2)      67 111     34 998     232 715     85 344
Meadowbank      44 212     49 426     149 549     135 818
Marge brute d'exploitation minière totale      227 936     243 007     945 721     745 049
Amortissement      73 513     69 835     261 781     192 486
Perte liée à la mine Goldex       4 710     -     302 893     -
Perte de valeur liée à la mine Meadowbank      907 681     -     907 681     -
Siège social      92 204     51 269     251 994     117 360
Résultat avant impôts sur le résultat et impôts miniers      (850 172)     121 903     (778 628)     435 203
Impôts sur le résultat et impôts miniers      (248 742)     33 940     (209 673)     103 087
Perte nette attribuée à la participation ne donnant pas le contrôle      (60)     -     (60)     -
Résultat net attribué aux porteurs
d'actions ordinaires
    (601 370 $)     87 963 $     (568 895 $)     332 116 $
Résultat net par action - de base      (3,53 $)     0,53 $     (3,36 $)     2,05 $
Flux de trésorerie d'exploitation      132 028 $     90 576 $     663 462 $     483 470 $
Prix obtenu par volume de ventes  ($ US) :                        
  Or (par once)      1 640 $     1 387 $     1 573 $     1 250 $
  Argent (par once)      26,83 $     31,96 $     34,39 $     22,56 $
  Zinc (par tonne)      2 188 $     2 391 $     1 892 $     2 165 $
  Cuivre (par tonne)      8 510 $     10 311 $     7 162 $     8 182 $
Production payable :                        
  Or (onces)                        
  LaRonde      30 686     38 405     124 173     162 806
  Goldex      14 756     43 111     135 478     184 386
  Lapa       23 721     29 289     107 068     117 456
  Kittila       34 508     29 721     143 560     126 205
  Pinos Altos (note 2)       52 574     39 955     204 380     131 097
  Meadowbank      71 547     75 990     270 801     265 659
  Total - or (onces)     227 792     256 471     985 460     987 609
  Argent (en milliers d'onces)                        
  LaRonde      785     766     3 169     3 581
  Pinos Altos (note 2)      508     427     1 851     1 185
  Meadowbank      18     14     60     46
  Total - argent (en milliers d'onces)     1 311     1 207     5 080     4 812
  Zinc (tonnes)      12 591     14 939     54 894     62 544
  Cuivre (tonnes)      1 002     935     3 216     4 224
Production payable vendue :                        
  Or (onces - LaRonde)      31 342     39 896     124 119     163 781
  Or (onces - Goldex)      20 863     48 067     141 702     183 357
  Or (onces - Lapa)      23 854     31 177     107 334     123 136
  Or (onces - Kittila)      37 769     28 722     145 006     129 639
  Or (onces - Pinos Altos) (note 2)      55 611     39 156     204 239     122 514
  Or (onces - Meadowbank)      78 579     79 849     273 690     250 629
  Total - or (onces)     248 018     266 867     996 090     973 056
  Argent (en milliers d'onces - LaRonde)      865     828     3 171     3 539
  Argent (en milliers d'onces - Pinos Altos) (note 2)      546     406     1 858     1 137
  Argent (en milliers d'onces - Meadowbank)      18     14     60     46
  Total - argent (onces)     1 429     1 248     5 089     4 722
  Zinc (tonnes)      11 516     15 212     54 499     59 566
  Cuivre (tonnes)      978     941     3 194     4 223
Total des coûts décaissés par once d'or ($ US) (note 3) :                        
LaRonde      375 $     (250)$     77 $     $(7)
Goldex       344 $     370 $     401 $     335 $
Lapa       723 $     564 $     650 $     529 $
Kittila       751 $     832 $     739 $     657 $
Pinos Altos       292 $     365 $     299 $     425 $
Meadowbank      1 088 $     745 $     1 000 $     693 $
Moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once      671 $     462 $     580 $     451 $
                         

Note 1

La marge brute d'exploitation minière est calculée en soustrayant le total des coûts de production associés à une mine du total des produits d'exploitation de tous les métaux produits par cette mine.

Note 2

Creston Mascota a atteint la production commerciale le 1er mars 2011. Toutes les onces de la production payable correspondent à la production postcommerciale puisqu'elles ont été vendues après le 1er mars 2011.

Note 3

Le total des coûts décaissés par once d'or est calculé après déduction des crédits au titre de l'argent, du cuivre, du zinc et des autres sous-produits. La moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once est fondée sur les onces de production commerciale.  Le total des coûts décaissés par once n'est pas une mesure conforme aux PCGR.  Voir la rubrique « Rapprochement du total des coûts décaissés par once et des coûts relatifs aux sites miniers par tonne » ci-incluses pour plus de détails.

 
MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
BILANS CONSOLIDÉS
(en milliers de dollars américains, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
 
        Au
31 décembre
2011 
      Au
31 décembre
2010 
                   
ACTIF                
Actif à court terme                  
  Trésorerie et équivalents de trésorerie     221 458 $       104 645 $
  Comptes clients      75 899          112 949   
  Stocks                
    Stocks de minerai     77 478         67 764   
    Concentrés      57 528         50 332   
    Fournitures       182 389         149 647   
  Impôts sur le résultat recouvrables     371          
  Autres actifs à court terme     255 780         188 885   
Total de l'actif à court terme       870 903         674 222   
Autres actifs        38 725         61 502   
Goodwill        229 279         200 064   
Immobilisations de production et mise en valeur de mines     3 887 657         4 564 563   
      5 026 564 $       5 500 351 $
               
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES              
Passif à court terme                 
  Créditeurs et charges à payer       208 174 $       170 967 $
  Mesures environnementales correctives     26 069          -    
  Dividendes à verser     -          108 009   
  Intérêts à payer       9 356          9 743   
  Impôts sur le résultat à payer     -           14 450   
  Juste valeur des instruments financiers dérivés     4 404          142   
Total du passif à court terme     248 003          303 311   
Dette à long terme       920 095          650 000   
Provision pour restauration des lieux et autres passifs      144 731          145 536   
Passifs d'impôts futurs et d'impôts miniers      498 572          736 054   
CAPITAUX PROPRES              
Actions ordinaires                 
  Autorisées - nombre illimité              
  Émises - 170 859 604 (au 31 décembre 2010 - 168 763 496)     3 181 381          3 078 217   
Options sur actions       117 694          78 554   
Bons de souscription       24 858          24 858   
Surplus  d'apport     15 166          15 166   
Résultat non distribué (déficit)      (129 021)         440 265   
Cumul des autres éléments du résultat global      (7 106)         28 390   
      3 202 972          3 665 450   
Participation ne donnant pas le contrôle     12 191          -    
Total des capitaux propres     3 215 163          3 665 450   
      5 026 564 $       5 500 351 $
               

 
MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
ÉTAT CONSOLIDÉ DES RÉSULTATS
(en milliers de dollars américains, sauf les nombres d'actions et les montants par action, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
 
      Trimestres clos les
31 décembre
      Exercices clos les
31 décembre
              2011       2010       2011       2010
                               
PRODUITS                                
Produits d'exploitation tirés des
   activités minières
      455 503 $       439 004 $       1 821 799 $       1 422 521 $
Intérêts créditeurs et produits
(pertes) divers
    (2 137)         1 209          (1 505)         75 392   
Gain (perte) à la vente et à la
dépréciation de titres disponibles
à la vente
    (5 074)         11 302          (3 662)         19 487   
              448 292          451 515          1 816 632          1 517 400   
                                         
COÛTS ET CHARGES                              
Production         227 567         195 998          876 078          677 472   
Perte de valeur liée à
la mine Meadowbank 
    907 681         -           907 681          -    
Exploration et expansion
de l'entreprise
    31 844         15 008          75 721          54 958   
Amortissement      73 513         69 835          261 781          192 486   
Perte liée à la mine Goldex      4 710         -           302 893          -    
Frais d'administration     28 242         22 732          107 926          94 327   
Taxe provinciale sur le capital     9 223         704          9 223          (6 075)  
Intérêts         12 124         14 958          55 039          49 493   
Perte (gain) de change     3 560         10 377          (1 082)         19 536   
Résultat avant impôts sur le résultat
et impôts miniers
    (850 172)         121 903          (778 628)         435 203   
Impôts sur le résultat et impôts miniers     (248 742)         33 940          (209 673)         103 087   
Résultat net pour la période     (601 430) $       87 963 $       (568 955) $       332 116 $
Attribué à la participation ne donnant
pas le contrôle
    (60) $      

- $

      (60) $      

- $

Attribué aux porteurs d'actions
ordinaires
    (601 370) $       87 963 $       (568 895) $       332 116 $
                               
Résultat net par action - de base       (3,53) $       0,53 $       (3,36) $       2,05 $
Résultat net par action - dilué       (3,53) $       0,51 $       (3,36) $       2,00 $
                               
Nombre moyen pondéré d'actions en  circulation (en milliers)                              
De base           170 276          168 342         169 353         162 386  
Dilué         170 276          172 856         169 353         165 842  
                                       

 
MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
ÉTATS DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS
(en milliers de dollars américains, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
 
      Trimestres clos les
31 décembre
      Exercices clos les
31 décembre
              2011       2010       2011       2010
                               
ACTIVITÉS D'EXPLOITATION                              
Résultat net pour la période attribué aux porteurs
d'actions ordinaires
    (601 370) $       87 963 $       (568 895) $       332 116 $
Ajouter (déduire) les éléments sans effet sur la trésorerie :                              
  Perte de valeur liée à la mine Meadowbank     907 681             907 681      
  Amortissement       73 513       69 835       261 781       192 486
  Impôts futurs et impôts miniers     (228 339)       20 226       (275 773)       66 928
  Gain sur les titres disponibles à la vente et sur les instruments financiers dérivés, montant net     (8 493)       (10 425)       (8 590)       (20 007)
  Reprise d'un gain évalué à la valeur du marché - Comaplex     -       -       -       (64 508)
  Perte liée à la mine Goldex      4 710       -       302 893       -
  Mesures environnementales correctives     (7 616)             (7 616)      
  Amortissement des charges reportées et d'autres frais     31 479       11 814       82 252       74 706
Variations des soldes hors trésorerie du fonds de roulement                              
  Comptes clients     7 196       (29 135)       37 050       (19 378)
  Impôts sur le résultat (à payer) recouvrables     (24 331)       9 697       (29 867)       9 949
  Stocks       23 827       (19 394)       (43 066)       (91 306)
  Autres actifs à court terme     (1 528)       (2 765)       (25 838)       (28 729)
  Intérêts à payer       (10 499)       (9 838)       (387)       8 077
  Créditeurs et charges à payer     (34 202)       (37 402)       31 837       23 136
Flux de trésorerie d'exploitation     132 028       90 576       663 462       483 470
                               
ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT                              
Acquisitions d'immobilisations de production et
de mise en valeur de mines
    (107 577)       (114 985)       (482 831)       (511 641)
Acquisitions, investissements et autres     (163 239)       (6 207)       (244 727)       (5 893)
Flux de trésorerie d'investissement     (270 816)       (121 192)       (727 558)       (517 534)
                               
ACTIVITÉS DE FINANCEMENT                              
Dividendes versés      (25 650)       -       (98 354)       (26 830)
Remboursement d'obligations liées à des contrats de location-acquisition et autres     (3 289)       (3 243)       (13 092)       (16 019)
Produit de la dette à long terme     270 000       40 000       475 000       1 311 000
Remboursement de la dette à long terme     -       (105 000)       (205 000)       (1 376 000)
Opérations de cession-bail     -       7 156       -       14 017
Coûts de financement de la facilité de crédit     (51)       (97)       (2 545)       (12 772)
Produit de l'émission d'actions ordinaires     3 451       50 776       26 536       84 659
Flux de trésorerie de financement     244 461       (10 408)       182 545       (21 945)
                               
Incidence des variations des taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie     (885)       (2 447)       (1 636)       (2 939)
                               
Augmentation (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie au cours de la période     104 788       (43 471)       116 813       (58 948)
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période     116 670       148 116       104 645       163 593
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période       221 458 $       104 645 $       221 458 $       104 645 $
                               
Renseignements supplémentaires sur les flux de trésorerie :                              
Intérêts payés au cours de la période       21 360 $       24 465 $       52 833 $       41 429 $
Impôts sur le résultat, impôts miniers et impôt sur le capital payés pendant la période       25 486 $       7 674 $       114 962 $       25 199 $
                                         

 
MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
RAPPROCHEMENT DES COÛTS DE PRODUCTION, DU TOTAL DES COÛTS DÉCAISSÉS PAR ONCE
ET DES COÛTS DES SITES MINIERS PAR TONNE
(non audité)
 
Total des coûts décaissés par once d'or produite
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)    
                       
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
                       
Total des coûts de production d'après les états des résultats consolidés    227 567 $     195 998 $     876 078 $     677 472 $
                       
Attribuable à LaRonde   52 480     49 739     209 947     189 146
Attribuable à Goldex   7 679     16 774     56 939     61 561
Attribuable à Lapa   16 834     17 692     68 599     66 199
Attribuable à Kittila   28 602     22 235     110 477     87 740
Attribuable à Pinos Altos   36 541     29 206     145 614     90 293
Attribuable à Meadowbank   85 431     60 352     284 502     182 533
Total    227 567 $     195 998 $     876 078 $     677 472 $
                       
LaRonde                       
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
Coûts de production    52 480 $     49 739 $     209 947 $     189 146 $
Rajustements :                      
  Produits tirés des sous-produits    (34 299)     (59 376)     (194 000)     (192 155)
  Rajustements des stocks et
autres rajustements(i) 
  (5 125)     372     (2 309)     3 287
  Provision hors trésorerie pour
restauration des lieux 
  (1 546)     (337)     (4 062)     (1 344)
Coûts d'exploitation décaissés    11 510 $     (9 602 $)     9 576 $     (1 066 $)
Production d'or (en onces)    30 686     38 405     124 173     162 806
Total des coûts décaissés (par once)(iii)    375 $     (250 $)     77 $     (7 $)
                       
Goldex                       
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
Coûts de production    7 679 $     16 774 $     56 939 $     61 561 $
Rajustements :                      
  Produits tirés des sous-produits    269     748     395     727
  Rajustements des stocks et
autres rajustements(i) 
  (2 836)     (1 519)     (2 778)     (253)
  Provision hors trésorerie pour
restauration des lieux 
  (36)     (54)     (173)     (216)
Coûts d'exploitation décaissés     5 076 $     15 949 $     54 383 $     61 819 $
Production d'or (en onces)    14 756     43 110     135 478     184 386
Total des coûts décaissés (par once)(iii)    344 $     370 $     401 $     335 $
                       
Lapa                       
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
Coûts de production    16 834 $     17 692 $     68 599 $     66 199 $
Rajustements :                      
  Produits tirés des sous-produits    349     682     663     644
  Rajustements des stocks et
autres rajustements(i) 
  283     (1 830)     631     (4 683)
  Provision hors trésorerie pour
restauration des lieux 
  (312)     (14)     (348)     (57)
Coûts d'exploitation décaissés     17 154 $     16 530 $     69 545 $     62 103 $
Production d'or (en onces)    23 721     29 288     107 068     117 456
Total des coûts décaissés (par once)(iii)    723 $     564 $     650 $     529 $
                       
Kittila                       
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
Coûts de production    28 602 $     22 235 $     110 477 $     87 740 $
Rajustements :                      
  Produits tirés des sous-produits    38     332     152     252
  Rajustements des stocks et
autres rajustements(i) 
  (2 648)     2 252     (1 267)     (4 774)
  Provision hors trésorerie pour
restauration des lieux 
  (66)     (78)     (206)     (334)
  Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)(ii)    -     -     (3 018)     -
Coûts d'exploitation décaissés     25 926 $     24 741 $     106 138 $     82 884 $
Production d'or (en onces)    34 508     29 721     143 560     126 205
Total des coûts décaissés (par once)(iii)    751 $     832 $     739 $     657 $
                       
Pinos Altos (y compris Creston Mascota)               
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
Coût de production    36 541 $     29 206 $     145 614 $     90 293 $
Rajustements :                      
  Produits tirés des sous-produits    (13 559)     (10 054)     (60 653)     (25 052)
  Rajustements des stocks et
autres rajustements(i) 
  (1 779)     296     1 871     2 925
  Provision hors trésorerie pour
restauration des lieux 
  (386)     (214)     (1 372)     (858)
  Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)(ii)    (5 472)     (4 921)     (24 260)     (11 857)
Coûts d'exploitation décaissés     15 345 $     14 313 $     61 200 $     55 451 $
Production d'or (en onces)    52 574     39 289     204 380     130 431
Total des coûts décaissés
(par once)(iii) 
  292 $     365 $     299 $     425 $
                       
Meadowbank                       
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
Coûts de production    85 431 $     60 352 $     284 502 $     182 533 $
Rajustements :                      
  Produits tirés des sous-produits    718     8     (546)     (584)
  Rajustements des stocks et
autres rajustements(i) 
  (7 261)     (2 432)     (1 670)     6 911
  Provision hors trésorerie pour
restauration des lieux 
  (414)     (437)     (1 679)     (1 315)
  Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)(ii)    (606)     (842)     (9 746)     (4 321)
Coûts d'exploitation décaissés     77 868 $     56 649 $     270 861 $     183 224 $
Production d'or (en onces)    71 547     75 990     270 801     264 576
Total des coûts décaissés
(par once)(iii) 
  1 088 $     745 $     1 000 $     693 $
                       
                       
Coûts des sites miniers par tonne
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)
           
                       
LaRonde                       
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
  Coûts de production   52 480 $     49 739 $     209 947 $     189 146 $
  Rajustements :                      
  Rajustements des stocks(iv)    (2 195)     372     (22)     3 287
  Provision hors trésorerie
pour restauration des lieux
  (1 546)     (337)     (4 062)     (1 344)
  Coûts d'exploitation
des sites miniers
  48 739 $     49 774 $     205 863 $     191 089 $
  Coûts d'exploitation
des sites miniers ($ CA) 
  49 372 $     50 416 $     202 957 $     194 993 $
  Tonnes de minerai broyé (en
milliers)
  622     637     2 406     2 592
  Coûts des sites miniers
par tonne ($ CA)(v)
  79 $     79 $     84 $     75 $
                       
Goldex                      
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
  Coûts de production   7 679 $     16 774 $     56 939 $     61 561 $
  Rajustements :                      
  Rajustements des stocks(iv)    (2 836)     (1 519)     (2 407)     (253)
  Provision hors trésorerie
pour restauration des lieux
  (36)     (54)     (173)     (216)
  Coûts d'exploitation
des sites miniers
  4 807 $     15 201 $     54 359 $     61 092 $
  Coûts d'exploitation
des sites miniers ($ CA) 
  4 903 $     15 397 $     53 208 $     62 545 $
  Tonnes de minerai broyé (en
milliers)
  237     722     2 477     2 782
  Coûts des sites miniers
par tonne ($ CA)(v)
  21 $     21 $     21 $     22 $
                       
Lapa                      
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
  Coûts de production   16 834 $     17 692 $     68 599 $     66 199 $
  Rajustements :                      
  Rajustements des stocks(iv)    394     (1 830)     1 071     (4 683)
  Provision hors trésorerie
pour restauration des lieux
  (312)     (14)     (348)     (57)
  Coûts d'exploitation
des sites miniers
  16 916 $     15 848 $     69 322 $     61 459 $
  Coûts d'exploitation
des sites miniers ($ CA) 
  17 152 $     16 053 $     68 403 $     62 771 $
  Tonnes de minerai broyé (en
milliers)
  148     140     621     552
  Coûts des sites miniers
par tonne ($ CA)(v)
  117 $     115 $     110 $     114 $
                       
Kittila                      
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
  Coûts de production   28 602 $     22 235 $     110 477 $     87 740 $
  Rajustements :                      
  Rajustements des stocks(iv)    (2 705)     2 252     (1 324)     (4 774)
  Provision hors trésorerie
pour restauration des lieux
  (66)     (78)     (206)     (334)
  Coûts de décapage (capitalisés
  ou passés en charges)(ii) 
  -     -     (3 018)     -
  Coûts d'exploitation
des sites miniers
  25 831 $     24 409 $     105 929 $     82 632 $
  Coûts d'exploitation
des sites miniers (€) 
  19 383 €     19 035 €     76 817 €     63 464 €
  Tonnes de minerai broyé (en
milliers)
  242     241     1 031     960
  Coûts des sites miniers
par tonne (€)(v)
  80 €     79 €     75 €     66 €
                       
Pinos Altos (y compris Creston Mascota)              
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
  Coûts de production   36 541 $     29 206 $     145 614 $     90 293 $
  Rajustements :                      
  Rajustements des stocks(iv)    (1 704)     296     (169)     2 925
  Provision hors trésorerie
pour restauration des lieux  
  (386)     (214)     (1 372)     (858)
  Coûts de décapage (capitalisés
  ou passés en charges)(ii) 
  (5 472)     (4 921)     (24 260)     (11 857)
  Coûts d'exploitation
des sites miniers
  28 979 $     24 367 $     119 813 $     80 503 $
  Tonnes de minerai broyé (en
  milliers)
  1 203     699     4 509     2 318
  Coûts des sites miniers par tonne ($ US)(v)   24 $     35 $     27 $     35 $
                       
Meadowbank                      
    Trimestre clos le     Trimestre clos le     Exercice clos le     Exercice clos le
    31 décembre 2011     31 décembre 2010     31 décembre 2011     31 décembre 2010
  Coûts de production   85 431 $     60 352 $     284 502 $     182 533 $
  Rajustements :                      
  Rajustements des stocks(iv)    (6 773)     (2 432)     253     6 911
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux     (414)     (437)     (1 679)     (1 315)
  Coûts de décapage (capitalisés
  ou passés en charges)(ii) 
  (606)     (842)     (9 746)     (4 321)
  Coûts d'exploitation des sites miniers   77 638 $     56 641 $     273 330 $     183 808 $
  Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)    79 643 $     57 373 $     272 157 $     190 980 $
  Tonnes de minerai broyées (en
  milliers)
  816     631     2 978     2 001
  Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)(v)   98 $     91 $     91 $     95 $

(i)   En vertu de la méthode comptable de la société relative à la comptabilisation des produits, les produits d'exploitation tirés des concentrés sont comptabilisés lorsque le titre de propriété est cédé. Comme le total des coûts décaissés par once est calculé en fonction de la production, ces rajustements des stocks représentent les marges sur ventes liées à la partie de la production de concentrés pour laquelle les produits d'exploitation n'ont pas été comptabilisés au cours de la période
   
(ii)   La Société a décidé de comptabiliser le total des coûts décaissés par once au moyen de la méthode la plus courante du secteur qui consiste à reporter certains frais de décapage pouvant être attribués à la production future. Cette méthode est conforme à la norme relative aux coûts de production de l'Institut de l'or. L'objectif de l'ajustement des coûts de décapage est d'améliorer la comparabilité des coûts décaissés par la société avec ceux de la majorité des pairs de la société au sein du secteur minier. Les coûts décaissés de la période précédente ont été rajustés en conséquence également.
   
(iii)    Le total des coûts décaissés par once n'est pas une mesure reconnue selon les PCGR des États-Unis. Ces données peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs aurifères. La Société est d'avis que cette mesure généralement acceptée par le secteur permet d'évaluer le rendement de l'exploitation de façon réaliste et utile pour comparer les coûts d'un exercice à l'autre. Comme le montrent les tableaux ci-dessus, cette mesure est calculée en rajustant les coûts de production, qui figurent dans les états des résultats et du résultat étendu consolidés, pour les produits d'exploitation nets tirés des sous-produits, les redevances, les rajustements des stocks et les provisions pour mise hors service d'immobilisations. Cette mesure vise à fournir aux investisseurs des renseignements sur la capacité des activités minières de la société de générer des flux de trésorerie. La direction utilise cette mesure pour suivre le rendement des exploitations minières de la société. Étant donné que les cours du marché de l'or sont cotés par once, l'utilisation de cette mesure permet à la direction d'évaluer les capacités de la mine de générer des flux de trésorerie à divers prix de l'or. La direction est consciente que cette mesure du rendement par once peut être soumise aux fluctuations des prix des sous-produits métalliques et des taux de change. La direction neutralise la limite inhérente à cette mesure en l'utilisant avec la mesure des coûts des sites miniers par tonne (analysée ci-après) ainsi qu'avec d'autres données préparées selon les PCGR des États-Unis. La direction effectue également des analyses de sensibilité pour quantifier les effets des fluctuations des prix des métaux et des taux de change.
   
(iv)  Les rajustements de stocks reflètent les coûts de production liés aux concentrés invendus.
   
(v)   Les coûts des sites miniers par tonne ne sont pas une mesure reconnue selon les PCGR des États-Unis, et ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs aurifères. Comme le montrent les tableaux ci-dessus, cette mesure est calculée en rajustant les coûts de production, qui figurent dans les états des résultats et du résultat étendu consolidés pour les stocks et les provisions pour mise hors service d'immobilisations et, par la suite, en divisant ceux-ci par le nombre de tonnes traitées par le broyeur. Étant donné que les données sur le total des coûts décaissés peuvent être soumises aux fluctuations des prix des sous-produits métalliques et des taux de change, la direction croit que les coûts des sites miniers par tonne fournissent des renseignements supplémentaires sur le rendement des activités minières et lui permettent de surveiller les coûts d'exploitation de façon plus constante, puisque la mesure par tonne élimine la variabilité des coûts associée aux divers niveaux de production. La direction utilise aussi cette mesure pour déterminer la rentabilité des blocs d'exploitation. Comme chaque bloc d'exploitation est évalué en fonction de la valeur de réalisation nette de chaque tonne extraite, les produits d'exploitation estimatifs par tonne doivent être supérieurs au coût des sites miniers par tonne pour que le bloc d'exploitation soit rentable. La direction est consciente que cette mesure par tonne peut subir l'incidence des fluctuations de la production et, par conséquent, elle utilise cette mesure comme outil d'évaluation avec les coûts de production préparés selon les PCGR des États-Unis. Cette mesure complète les renseignements sur les coûts de production préparés selon les PCGR des États-Unis et permet aux investisseurs de faire la distinction entre les variations des coûts de production découlant des fluctuations de la production et les variations du rendement d'exploitation.

 

 

Note sur les prévisions de production

Les prévisions de production aurifère sont fondées sur les réserves minérales de la Société, mais comportent des éventualités et supposent que les cours des métaux et les taux de change peuvent être différents de ceux utilisés dans les estimations des réserves. Ces facteurs et d'autres signifient que les prévisions de production aurifère présentées dans ce communiqué ne correspondent pas exactement aux modèles de production utilisés pour appuyer les estimations des réserves minérales.

Mise en garde concernant certaines mesures du rendement

Le présent communiqué contient certaines mesures, notamment le « total des coûts décaissés par once » et les « coûts des sites miniers par tonne », qui ne constituent pas des mesures reconnues selon les PCGR des États-Unis. Ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs d'or. La société est d'avis que ces mesures sectorielles généralement reconnues constituent des indicateurs du rendement de l'exploitation réalistes et sont utiles pour comparer les résultats d'un exercice à l'autre. Toutefois, ces deux mesures non conformes aux PCGR doivent être prises en compte conjointement avec d'autres données établies selon les PCGR des États-Unis et, si elles sont prises isolément, elles ne correspondent pas nécessairement aux mesures des frais d'exploitation et des flux de trésorerie établies selon les PCGR des États-Unis. Un rapprochement des mesures de la Société concernant le total des coûts décaissés par once et les coûts des sites miniers par tonne avec les mesures financières les plus directement comparables, calculées et présentées conformément aux PCGR des États-Unis, qui sont utilisés dans les résultats d'exploitation antérieurs de la société est indiqué ci-dessus.

Le contenu du présent communiqué a été préparé sous la supervision d'une « personne qualifiée » aux fins de la NC 43-101, à savoir Marc Legault, P.Eng., vice-président senior, Évaluation de projet, qui a également révisé le présent communiqué.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 15 février 2012. Certains des énoncés figurant dans ce communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens attribué au terme « forward-looking statements » dans la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et au terme « information prospective » dans les dispositions des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières. Dans le présent document, les mots « anticiper », « s'attendre à », « estimer », « prévoir », « prévu », « probablement », les verbes au futur et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs.

Ces énoncés comprennent notamment ce qui suit : les prévisions de production de la Société, y compris les estimations concernant les teneurs de minerai, les échéanciers de projet, les résultats de forage, les configurations des gisements de minerai, la production de métaux, la durée de vie des mines, les estimations de production, les flux de trésorerie, les délais prévus pour les études de délimitation et autres, les méthodes qui seront utilisées pour extraire ou traiter le minerai, les taux de récupération, la capacité du broyeur et les dépenses d'exploration et en immobilisations prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquels ces projections sont fondées; l'objectif de la Société visant l'augmentation de ses réserves et ressources minérales; l'objectif de la Société visant la hausse de ses dividendes; l'objectif de la Société visant la construction d'une mine à La India et à Meliadine; la capacité de production de la Société à la mine Goldex; ainsi que d'autres énoncés et renseignements se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploration et d'exploitation de la Société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés reflètent le point de vue de la Société au moment de la préparation du présent communiqué et ils sont assujettis à certains risques, incertitudes et hypothèses. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico-Eagle à la date à laquelle ils sont formulés, sont par nature assujettis à d'importants impondérables et à d'importantes incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Dans le présent communiqué, les facteurs et les hypothèses retenus par Agnico-Eagle qui pourraient se révéler inexacts, comprennent notamment les hypothèses susmentionnées, y compris celles figurant dans le rapport de gestion et dans le rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 (le « formulaire 20-F »), de même que les hypothèses suivantes : les activités de la Société ne subiront aucune perturbation importante, que ce soit en raison de conflits de travail, de problèmes d'approvisionnement, de dommages au matériel, de phénomènes naturels, de pannes du matériel, d'accidents, de changements politiques, de problèmes relatifs à des titres de propriété ou d'autres facteurs; l'obtention des permis, la production et l'expansion à chacun des projets de croissance et de mine d'Agnico-Eagle se dérouleront conformément aux attentes actuelles, et Agnico-Eagle ne modifiera pas ses plans relativement à ces projets; les taux de change entre le dollar canadien, l'euro, le peso mexicain et le dollar américain demeureront près des niveaux actuels ou s'établiront aux niveaux prévus dans le présent communiqué; les prix de l'or, de l'argent, du zinc, du cuivre et du plomb concorderont avec les attentes d'Agnico-Eagle; les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction ainsi que le coût de la main-d'œuvre demeureront conformes aux attentes actuelles d'Agnico-Eagle; les estimations actuelles d'Agnico-Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération du minerai s'avéreront exactes; il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des cours de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération des métaux; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités menées à l'étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions au sujet de ces risques et facteurs, veuillez vous reporter au rapport annuel sur le formulaire 20-F de la Société de même qu'aux autres rapports déposés par la Société auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« SEC »). À moins que la loi ne l'exige, la Société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n'assume aucune obligation à cet égard. Par conséquent, la Société tient à aviser les lecteurs de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs. Certains des énoncés prospectifs susmentionnés, principalement ceux formulés au sujet des projets, sont fondés sur les opinions préliminaires de la Société en ce qui a trait, notamment, à la teneur, au tonnage, au traitement, aux taux de récupération, aux méthodes d'exploitation minière, aux dépenses en immobilisations, au total des coûts décaissés, aux coûts liés aux sites miniers et à l'emplacement des infrastructures de surface. Les décisions finales et les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ce qui est actuellement envisagé.

 

 

 

SOURCE Agnico-Eagle Mines Limited

Renseignements :

Relations avec les investisseurs : 416-947-1212

Profil de l'entreprise

Agnico-Eagle Mines Limited

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.