Agnico Eagle communique ses résultats du deuxième trimestre de 2013 - D'importantes réductions des dépenses en immobilisations et des frais d'exploitation sont annoncées - Les prévisions de production de 2013 à 2015 sont maintenues

(Tous les montants sont en dollars américains, sauf indication contraire)

Symbole boursier : AEM (NYSE et TSX)

TORONTO, le 24 juill. 2013 /CNW/ - Mines Agnico Eagle Limitée (NYSE: AEM, TSX:AEM) (« Agnico Eagle » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui une perte trimestrielle nette de 24,4 M$, ou 0,14 $ par action, pour le deuxième trimestre de 2013. Ce résultat tient compte d'un gain de change hors trésorerie de 11,1 M$ (0,06 $ par action), d'une charge liée aux options sur actions hors trésorerie de 4,3 M$ (0,02 $ par action), d'une perte de valeur hors trésorerie sur les titres disponibles à la vente et d'une perte liée à l'évaluation à la valeur du marché sur des bons de souscription de 20,5 M$ (0,12 $ par action) et d'autres charges non récurrentes de 6,1 M$ (0,03 $ par action) principalement liées à l'interruption des activités à des fins d'entretien à Kittila. Exception faite de ces éléments, la perte nette ajustée serait de 4,6 M$, ou 0,03 $ par action. Pour le deuxième trimestre de 2012, la Société avait déclaré un résultat net de 43,3 M$, ou 0,25 $ par action.

Les résultats financiers pour le trimestre à l'étude ont subi l'incidence négative de la production beaucoup plus faible de la mine Kittila en raison de la prolongation de l'arrêt des activités à des fins d'entretien pendant le trimestre qui avait été annoncée précédemment. Par conséquent, les frais engagés à Kittila ont été supérieurs aux produits pendant cette période. Le rendement trimestriel de la Société a en outre subi l'effet d'ajustements de règlement négatifs pour les sous-produits métalliques à LaRonde et à Pinos Altos, en raison principalement des prix de l'argent qui, pendant le trimestre, ont été inférieurs de 35 % à ceux du trimestre précédent. Mis à part l'arrêt des activités à Kittila, la performance opérationnelle de la Société a correspondu à ses attentes.

Pour les six premiers mois de 2013, la Société a déclaré une perte nette de 0,5 M$, ou 0 $ par action, comparativement à un résultat net de 121,8 M$, ou 0,71 $ par action, pour les six premiers mois de 2012. Pour la période de 2013, les résultats financiers ont subi l'effet négatif des prix plus faibles des marchandises et de l'interruption des activités à Kittila au deuxième trimestre, comme on l'a mentionné plus haut.

Pour le deuxième trimestre de 2013, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation se sont chiffrés à 75,3 M$ (63,6 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), comparativement aux flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 194,1 M$ au deuxième trimestre de 2012 (142,0 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement).

Pour les six premiers mois de 2013, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation se sont chiffrés à 221,4 M$ (198,1 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), comparativement aux flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 390,6 M$ pour la première moitié de 2012 (323,3 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement).

La baisse du résultat net et des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation enregistrée en 2013 est due principalement à une diminution des prix réalisés des métaux et à l'interruption prolongée des activités à des fins d'entretien à Kittila, comme on l'a mentionné plus haut.

« Pour le deuxième trimestre, la production a correspondu à nos attentes, et nous prévoyons concrétiser nos prévisions pour 2013 grâce à une production plus forte à LaRonde, à Kittila et à Meadowbank pendant la deuxième moitié de l'exercice, et au démarrage de la production à Goldex comme prévu », a déclaré Sean Boyd, président et chef de la direction. « Dans le contexte actuel où le cours de l'or est à la baisse, nous passons en revue tous les aspects de nos activités. Aujourd'hui, nous annonçons des réductions des dépenses en immobilisations et d'autres frais d'environ 50 M$ pour le reste de 2013. En outre, en 2014, nous estimons que les dépenses en immobilisations pour les mines et les projets existants seront réduites de plus de 200 M$ par rapport à notre estimation précédente d'environ 600 M$. Malgré ces réductions de coûts et ces reports de dépenses, notre profil de croissance en 2014 et 2015 demeure intact » a ajouté M. Boyd.

Voici quelques faits saillants opérationnels :

  • Production et coûts conformes aux attentes pour le deuxième trimestre de 2013 - La production devrait être plus forte pendant la deuxième moitié de l'exercice avec des coûts décaissés plus faibles et une amélioration des flux de trésorerie. Pour la première moitié de l'exercice, la production et le rendement quant aux coûts ont été conformes aux attentes de la Société, compte tenu de l'interruption des activités à des fins d'entretien annoncée antérieurement à Kittila et des séquences d'exploitation de la mine pendant l'exercice. L'estimation de la production pour 2013 reste située entre 970 000 onces et 1 010 000 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 735 $ à 785 $.

  • L'autoclave de Kittila remis en service après l'achèvement du programme d'entretien prolongé - Le flux de production et les taux de récupération ont déjà atteint une cadence régulière. Les modifications apportées à l'autoclave devraient améliorer sa disponibilité au fil du temps.

  • Examen de tous les aspects des activités de la Société dans le contexte actuel du cours de l'or - L'accent est mis sur la réduction des dépenses d'exploration, l'optimisation des mines dans le but de réduire les coûts d'exploitation et en immobilisations, ainsi que sur l'évaluation des prix supposés des métaux utilisés pour calculer les réserves et les ressources.

  • La Société est en bonne voie d'atteindre ses prévisions de production d'environ 1,2 million d'onces d'or d'ici 2015

  • Réductions des immobilisations et des coûts d'environ 50 M$ en 2013 et de 250 M$ en 2014

  • Mise en production commerciale de La India prévue pour la fin de l'exercice 2013 - Le projet se déroule selon l'échéancier et le budget prévus

Au deuxième trimestre de 2013, la production aurifère payable1 s'est établie à 224 089 onces, dont 5 389 onces provenant de Kittila, comparativement à 265 350 onces au deuxième trimestre de 2012. La baisse du niveau de production pour la période de 2013 s'explique principalement par l'arrêt prolongé des activités aux fins d'entretien à Kittila. Une description de la production et du rendement quant aux coûts pour chacune des mines est présentée ci-dessous.

Comme l'autoclave de Kittila n'a fonctionné que pendant 14 jours au deuxième trimestre, l'effet de ses dépenses est exclu des calculs du total des coûts décaissés par once. Sur cette base, le total des coûts décaissés par once pour le deuxième trimestre de 2013 s'est établi à 785 $ comparativement à 660 $ au deuxième trimestre de 2012. L'augmentation des coûts décaissés par once en 2013 est essentiellement attribuable à la baisse des produits tirés des sous-produits à LaRonde et à Pinos Altos.

Pour la première moitié de 2013, la production aurifère payable s'est établie à 461 064 onces, dont 48 534 onces provenant de Kittila, par rapport à une production aurifère payable de 520 305 onces, dont 82 000 onces provenant de Kittila, pour la période comparable de 2012.

Pour la première moitié de 2013, le total des coûts décaissés par once s'est situé à 762 $, sans tenir compte de l'effet de Kittila au deuxième trimestre, comparativement à 628 $ pour les six premiers mois de 2012 (incluant les activités de Kittila). La baisse de la production et la hausse des coûts en 2013 sont dues à des facteurs qui ont eu des effets sur le deuxième trimestre, comme on l'a mentionné plus haut.

La production devrait être plus élevée pendant la seconde moitié de 2013 grâce à la reprise de la production à Kittila, à l'augmentation de la production à Creston Mascota, à l'accélération en cours de la production provenant des niveaux plus riches et plus profonds de LaRonde, à des teneurs plus élevées attendues à Meadowbank, ainsi qu'à la mise en production prévue à Goldex.

Les prévisions d'Agnico Eagle concernant la production pour 2013 demeurent inchangées, soit de 970 000 à 1 010 000 onces d'or. Le total des coûts décaissés par once attendu reste également le même, soit de 735 $ à 785 $. Pour l'exercice 2013, les coûts de maintien tout compris attendus2 demeurent établis à environ 1 100 $ l'once.

En 2014, Agnico Eagle prévoit une croissance importante de la production provenant de LaRonde (en raison d'une amélioration attendue des teneurs), de Goldex (en raison d'un exercice complet d'exploitation prévu) et de La India (en raison de la mise en production commerciale prévue en 2014). La Société s'attend à ce que la production d'or payable soit de l'ordre de 1 100 000 onces à 1 140 000 onces, comme elle l'avait annoncé précédemment dans son communiqué du 14 février 2013.

En 2015, la production devrait encore augmenter à LaRonde (en raison de la hausse des teneurs) et à Pinos Altos (en raison de l'optimisation prévue du broyeur) et la production d'or payable devrait dépasser les 1 200 000 onces, comme l'avait également prévu la Société dans son communiqué du 14 février 2013.

Examen des activités de la Société - Adjustement au contexte de la baisse du cours de l'or

Compte tenu du récent recul du prix de l'or, la Société a entrepris un examen de ses activités afin d'optimiser sa base d'actifs et d'augmenter la valeur actionnariale. La Société adopte une approche mesurée à l'égard de ce processus et envisage des réductions de coûts immédiates et à long terme.

Optimisation des plans de mine

La Société examine tous les plans de mine avec comme objectif de réduire les dépenses en immobilisations et les coûts d'exploitation sur une base permanente. Pour 2013, elle prévoit maintenant des dépenses en immobilisations de 597 M$, soit 24 M$ de moins que le montant annoncé dans son communiqué du 25 avril 2013. Ce programme d'optimisation ne devrait pas avoir de répercussions sur les prévisions de production aurifère pour la période de 2013 à 2015.

Examen stratégique des activités d'exploration

Tous les programmes d'exploration régionaux, les activités des sites miniers et des coentreprises font actuellement l'objet d'un processus d'établissement des priorités. Par conséquent, le budget d'exploration de 92 M$ a été réduit d'environ 22 % et s'établit maintenant à 72 M$. Les dépenses d'exploration pour 2014 devraient atteindre environ 50 M$ (incluant environ 20 M$ de dépenses d'exploration capitalisées), ce qui représente une réduction importante par rapport aux niveaux historiques de quelque 100 M$.

Examen des hypothèses sur les prix des métaux utilisées pour élaborer les plans de mine

La Société prévoit de revoir les hypothèses sur les prix des métaux qu'elle utilise pour calculer ses teneurs de coupure et ses plans de mine. Quand le prix de l'or baisse, la teneur de coupure est généralement plus élevée. En fournissant du minerai à des teneurs plus élevées aux usines de traitement, la Société a l'intention de générer des marges bénéficiaires plus élevées.

Pour les actifs à court terme, les réserves prouvées et probables ont été calculées en utilisant un prix de l'or de 1 490 $ l'once, alors que les réserves des mines à long terme ont été calculées en utilisant un prix de l'or de 1 345 $ l'once (pour plus de détails, consulter le communiqué du 13 février 2013). Pour une variation de 10 % dans le prix de l'or susmentionné (toutes les autres hypothèses restant inchangées), la Société estime qu'il y aurait une variation de 4 % des réserves prouvées et probables d'or.

La Société a analysé ses mines en exploitation et ses projets de développement pour en estimer la dépréciation au 30 juin 2013 et a conclu qu'aucune charge de dépréciation n'était requise. Si le prix au comptant de l'or persiste à demeurer bas et si les attentes concernant les prix futurs réalisables de l'or sont inférieures aux attentes actuelles, il est possible que des charges de dépréciation futures soient requises pour les actifs miniers de la Société.

Maintien du dividende

Agnico Eagle a versé un dividende pour la 31e année consécutive. Le conseil d'administration a approuvé le prochain dividende trimestriel de 0,22 $ qui sera versé le 17 septembre 2013 aux actionnaires inscrits le 3 septembre 2013.

Autres dates prévues pour la clôture des registres et le paiement des dividendes en 2013

Date de clôture des registres Date du paiement
2 décembre 16 décembre

Conseil d'administration

Agnico Eagle souhaite adresser ses sincères condoléances à la famille de M. Douglas Beaumont, décédé le 30 juin 2013, qui siégeait au conseil d'administration depuis 1997. « M. Beaumont a été un membre actif et respecté de notre conseil d'administration et a été une grande ressource pour notre groupe technique sur de nombreux projets. Son expérience, ses connaissances et surtout son amitié vont nous manquer à tous », a déclaré James Nasso, président du conseil.

Conférence téléphonique et diffusion Web sur les résultats du deuxième trimestre de 2013

La haute direction de la Société tiendra une conférence téléphonique le jeudi 25 juillet 2013 à 11 h (HAE) afin de discuter des résultats financiers et de faire le bilan des activités de la Société.

Par diffusion Web :
L'assemblée sera diffusée en direct, en mode audio, sur le site Web de la Société à l'adresse www.agnicoeagle.com.

Par téléphone :
Les personnes qui préfèrent écouter la conférence au téléphone sont priées de composer le 416-644-3414 ou le numéro sans frais 1-800-814-4859. Afin d'être certain de pouvoir participer à la conférence, veuillez appeler environ cinq minutes avant l'heure fixée.

Version archivée :
Veuillez composer le 416-640-1917 ou le 1-877-289-8525 (sans frais), puis le code d'accès 4568955, suivi du carré. Il sera possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique jusqu'au 26 août 2013.

La diffusion Web et les diapositives accompagnant la présentation seront archivées pendant 180 jours sur le site Web de la Société.

Dépenses en immobilisations

Pour le deuxième trimestre de 2013, les dépenses en immobilisations ont été de 171,8 M$, dont 25,2 M$ à LaRonde, 22,3 M$ à Meadowbank, 24,8 M$ à Kittila, 11,3 M$ à Pinos Altos, 6,2 M$ à Lapa et 4,8 M$ à Creston Mascota. Les dépenses en immobilisations liées à des projets de développement incluaient 38,6 M$ à La India, 18,7 M$ à Goldex et 17,4 M$ à Meliadine.

Pour les six premiers mois de 2013, les dépenses en immobilisations ont été de 302,4 M$. Pour 2013, la Société s'attend à ce qu'elles soient d'environ 597 M$, ce qui représente une réduction de 24 M$ par rapport aux chiffres annoncés antérieurement. La majorité des dépenses en immobilisations liées à la croissance en 2013 ont été engagées par la Société aux mines Goldex et La India, qui devraient être en pleine production l'année prochaine.

La Société examine ses besoins en capital qu'elle avait estimés précédemment à environ 600 M$ par exercice pour les cinq à six prochains exercices. L'estimation actuelle pour 2014 devrait être d'environ 400 M$, soit quelque 200 M$ de moins que le chiffre annoncé antérieurement, et sera affinée plus tard dans l'exercice dans le cadre du processus budgétaire habituel.

Une réduction de quelque 80 M$ est liée à une baisse des dépenses à Meliadine, mais le projet continuera de progresser grâce à une affectation d'environ 45 M$ pour la galerie d'exploration et les forages d'exploration. Le projet fait actuellement l'objet d'une étude technique révisée dont les résultats sont attendus à la mi 2014. L'échéancier des dépenses en immobilisations pour le projet après 2014 dépendra de l'approbation du conseil et des conditions qui prévaudront sur le marché.

Situation de trésorerie - Souplesse en matière de bilan maintenue

La trésorerie et les équivalents de trésorerie totalisaient 136 M$ au 30 juin 2013, en baisse par rapport au solde de 264 M$ au 31 mars 2013. Le recul du solde de trésorerie s'explique principalement par l'incidence de la baisse de la production et de la baisse des prix des métaux sur les flux de trésorerie d'exploitation, qui ont été inférieurs aux dépenses en immobilisations. Au 30 juin 2013, la Société avait un solde impayé sur sa facilité de crédit de 50 M$ et disposait de lignes de crédit d'environ 1,15 G$. Selon les prix actuels de l'or et les prévisions à ce sujet, la Société reste bien dans les limites de ses clauses restrictives. La dette de la Société comprend cinq séries de billets distinctes, dont les échéances sont étalées sur une période de sept ans, la première échéance étant en 2017 pour un montant de 115 M$.

LaRonde - L'installation du système de refroissement de l'usine progresse bien

La mine LaRonde, propriété exclusive de la Société au nord-ouest du Québec, au Canada, est entrée en activité en 1988. Selon les estimations actuelles, la durée de vie de la mine se prolongera jusqu'en 2026.

Le broyeur de LaRonde a traité en moyenne 6 143 tonnes par jour (« t/j ») au deuxième trimestre de 2013, comparativement à une moyenne de 6 294 t/j pour la période correspondante de 2012. La diminution du volume traité par le broyeur au cours de la période à l'étude est principalement attribuable au fait que cinq journées d'entretien du broyeur initialement prévues au troisième trimestre de 2013 ont été avancées au deuxième trimestre.

Les travaux liés au système de ventilation et de refroidissement se poursuivent dans les délais prévus, l'installation devant être terminée au cours du quatrième trimestre de 2013, ce qui devrait procurer plus de souplesse au chapitre de l'extraction. Au deuxième trimestre de 2013, environ 60 % du minerai traité provenait de la partie plus profonde de la mine LaRonde. La proportion de la production liée au minerai provenant de la partie plus profonde de la mine devrait augmenter au cours de l'année à mesure que le minerai sera extrait de deux pyramides profondes présentant des teneurs plus élevées. Les teneurs exploitées devraient continuer d'augmenter et se rapprocher de la teneur moyenne des réserves au cours des prochaines années.

Les coûts des sites miniers par tonne3 se sont chiffrés à environ 103 $ CA au deuxième trimestre de 2013. Il s'agit d'une hausse par rapport aux coûts de 97 $ CA par tonne enregistrés au deuxième trimestre de 2012. La hausse des coûts s'explique dans une large mesure par une baisse du volume traité, par des travaux d'aménagement supplémentaires et par l'inflation générale pendant le trimestre.

Pour les six premiers mois de 2013, le broyeur de LaRonde a traité en moyenne 6 372 t/j comparativement à 6 690 t/j pour les six premiers mois de 2012. Les coûts des sites miniers par tonne se sont élevés à environ 100 $ CA, comparativement à 93 $ CA pour les six premiers mois de 2012. La hausse des coûts est attribuable aux facteurs décrits ci-dessus.

Calculé par once, déduction faite des crédits au titre des sous-produits, le total des coûts décaissés par once à LaRonde a été de 927 $ au deuxième trimestre de 2013 pour une production de 46 119 onces d'or. Par comparaison, au deuxième trimestre de 2012, le total des coûts décaissés par once avait été de 784 $ pour une production de 40 206 onces d'or.

La hausse du total des coûts décaissés par once est surtout le fait de la baisse de la production de sous-produits métalliques et des volumes de production (incidence approximative de 184 $ par once) alors que s'effectue la transition de la mine vers le minerai à plus forte teneur aurifère en profondeur, des ajustements de règlement négatifs pour les sous-produits (incidence de 90 $ par once) et de la hausse des coûts des sites miniers par tonne (comme on l'a mentionné précédemment). Au deuxième trimestre de 2013, la production d'argent et de zinc a reculé de 20 % et 64 %, respectivement, comparativement au deuxième trimestre de 2012. Au deuxième trimestre de 2013, les prix réalisés de l'argent et du zinc ont baissé de 29 % et 8 %, respectivement, par rapport au deuxième trimestre de 2012.

Pendant les six premiers mois de 2013, LaRonde a produit 85 192 onces d'or pour un total des coûts décaissés par once de 831 $. En comparaison, pendant la première moitié de 2012, la mine avait produit 83 487 onces d'or pour un total des coûts décaissés par once de 489 $, la hausse des coûts étant due à la baisse importante des prix des sous-produits, comme on le décrit plus haut.

Une amélioration est attendue au chapitre de la production et des coûts dans la deuxième moitié de 2013 en raison de la hausse du tonnage et des teneurs plus élevées provenant de la partie inférieure de la mine et grâce à des taux de récupération mieux prévus à la suite de l'installation du nouveau circuit de charbon en pulpe au deuxième trimestre de 2013.

Après 2013, LaRonde devrait accélérer sa production pour atteindre, au cours des années suivantes, une production annuelle moyenne de plus de 300 000 onces d'or pour la durée de vie de la mine en raison des teneurs aurifères plus élevées attendues en profondeur. En raison des teneurs plus élevées, la valeur du minerai devant être traité pendant les 14 années de vie restantes de la mine LaRonde est de quelque 50 % plus élevée que la valeur du minerai extrait en 2012 (en supposant que les prix des métaux soient les mêmes).

Lapa - Les forages de Zulapa pourraient avoir une incidence positive sur la production et les teneurs

La mine Lapa, propriété exclusive de la Société au nord-ouest du Québec, est entrée en production commerciale en mai 2009. On estime actuellement que la durée de vie de la mine se prolongera jusqu'en 2016.

Au deuxième trimestre de 2013, le circuit de broyage de Lapa, situé à l'usine de LaRonde, a traité en moyenne 1 745 t/j, soit pratiquement le même tonnage qu'au deuxième trimestre de 2012 qui était de 1 741 t/j.

Les coûts des sites miniers par tonne se sont établis à 110 $ CA au deuxième trimestre de 2013, comparativement à 113 $ CA au deuxième trimestre de 2012. La baisse des coûts des sites miniers pendant la période à l'étude s'explique par une baisse de la consommation de ciment (due à un ratio plus élevé de remblayage non consolidé), par des améliorations de la productivité et par des réductions de coûts par rapport à la période comparable du dernier exercice.

Pour les six premiers mois de 2013, le broyeur de Lapa a traité en moyenne 1 761 t/j, comparativement à 1 740 t/j pour les six premiers mois de 2012. Les coûts des sites miniers par tonne se sont situés à environ 112 $ CA, légèrement moins que les 116 $ CA par tonne enregistrés pour les six premiers mois de 2012 pour les raisons expliquées ci-dessus.

Pour le deuxième trimestre de 2013, la production payable s'est établie à 23 178 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 720 $, ce qui se compare à une production de 28 157 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 634 $ au deuxième trimestre de 2012. Pour la période à l'étude, la baisse de la production aurifère et la hausse du total des coûts décaissés par once sont, de façon générale, attribuables au minerai traité qui présentait des teneurs aurifères plus faibles qu'au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Pendant les six premiers mois de 2013, Lapa a produit 50 046 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 699 $, comparativement à une production de 56 656 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 650 $ au premier semestre de 2012.

De récents forages d'exploration dans la zone de Zulapa (située en parallèle à environ 150 m des gisements de Lapa) à partir d'une galerie d'exploration à une profondeur approximative de 1 000 m ont donné certains des meilleurs résultats jamais vus à la mine Lapa. Des teneurs allant jusqu'à 19,3 g/t d'or sur 6,5 m et de 28,9 g/t d'or sur 2,8 m ont été relevées. Les tableaux suivants présentent d'autres informations sur ces intersections de forage.

Résultats significatifs des forages d'exploration de Zulapa en 2013
Trou de forage       De
(m)
      À
(m)
      Épaisseur réelle
estimative
(m)
      Teneur en or
(g/t)
non plafonnée
      Teneur en or
(plafonnée à
50 g/t)
LA12-125-42       379,9       384,3       2,8       210,6       20,3
D13-128-43D       192,0       196,3       4,0       7,8       7,8
LA13-101-107       321,7       329,2       6,5       39,3       19,3
LA13-110-1       208,2       211,2       2,8       31,2       28,9

                                                 
  Coordonnées des colliers de forage
Trou de forage       UTM Nord       UTM Est       Altitude
(m sous
le niveau
de la mer)
      Azimut       Pendage
(degrés)
      Longueur
(m)
LA12-125-42       5345184,2       701889,2       855       147,0       -59       446,3
D13-128-43D       5345148,3       701885,9       907       150,7       -26       225,0
LA13-101-107       5344707,1       702123,1       634       11,9       -28,1       524,2
LA13-110-1       5345131,3       702325,7       710       167,8       -34,7       250,0
* Système de coordonnées UTM NAD83-Z17  

Bien qu'il soit encore trop tôt pour déterminer toute la portée de ces résultats, ces zones sont proches des galeries de mine existantes et les teneurs se comparent favorablement à la teneur actuelle des réserves de 5,95 g/t d'or. D'autres forages sont prévus dans ces secteurs en 2013.

Mine Kittila - Remise en service de l'autoclave après une période d'entretien prolongée

La mine Kittila, propriété exclusive de la Société dans le nord de la Finlande, est entrée en production commerciale en mai 2009. Selon les estimations actuelles, la durée de vie de la mine se prolongera jusqu'en 2037.

Comme le broyeur n'a été en activité que pendant 14 jours au deuxième trimestre de 2013, la moyenne de minerai traité a été d'environ 568 t/j. Au deuxième trimestre de 2012, le broyeur de Kittila avait traité 2 758 t/j. L'interruption des activités pour procéder au regarnissage de tout l'autoclave a commencé le 14 avril et les activités de production ont repris à la fin du mois de juin. Outre le regarnissage, d'autres modifications ont été apportées à l'autoclave, lesquelles devraient se traduire par un rendement plus robuste au fil du temps. Après la remise en service de l'autoclave, le flux de production et le taux de récupération sont revenus aux niveaux observés avant l'interruption.

Pour les six premiers mois de 2013, le broyeur de Kittila a traité en moyenne 1 761 t/j, comparativement à 2 969 t/j au premier semestre de 2012. La baisse du volume traité en 2013 s'explique par l'arrêt des activités à des fins d'entretien au deuxième trimestre.

Pour le deuxième trimestre de 2013, la production d'or à Kittila a atteint 5 389 onces. Au deuxième trimestre de 2012, la mine avait produit 35 228 onces d'or. La baisse de la production pour la période de 2013 est due en grande partie à l'arrêt prolongé du broyeur comparativement au deuxième trimestre de 2012. Les coûts d'exploitation pendant les journées d'activité normales à Kittila au deuxième trimestre de 2013 ont été similaires à ceux engagés au trimestre précédent, ce qui est considéré comme une exploitation normale se déroulant à une cadence régulière.

Pendant les six premiers mois de 2013, Kittila a produit 48 534 onces d'or. En comparaison, au premier semestre de 2012, la mine avait produit 81 986 onces d'or.

En février 2013, le conseil d'administration de la Société a approuvé un projet d'expansion de 750 t/j à Kittila, lequel devrait porter la capacité à 3 750 t/j à partir du second semestre de 2015. Jusqu'ici, on a octroyé le contrat d'ingénierie-approvisionnement-construction, des études techniques détaillées ont été entreprises et le processus d'acquisition des éléments à long délai de livraison est en cours. On s'attend à ce que l'expansion permette de réduire le total des coûts décaissés par once et de compenser l'incidence sur la production de la réduction graduelle des teneurs réalisées qui s'approcheront ainsi de la teneur des réserves au cours des prochaines années.

Pinos Altos - Stabilité de la production et contrôle des coûts d'exploitation

La mine Pinos Altos, propriété exclusive de la Société dans le nord du Mexique, est entrée en production commerciale en novembre 2009. On estime actuellement que la durée de vie de la mine se prolongera jusqu'en 2029.

Le broyeur de Pinos Altos a traité en moyenne 5 024 t/j au deuxième trimestre de 2013, ce qui correspond essentiellement au tonnage traité au deuxième trimestre de 2012 qui était de 5 036 t/j. Pendant le deuxième trimestre de 2013, environ 209 000 tonnes de minerai ont été placées sur les remblais de lixiviation à Pinos Altos, comparativement à 277 000 tonnes pendant la période correspondante de 2012. Pendant le trimestre à l'étude, les coûts des sites miniers par tonne ont atteint 50 $ comparativement à 41 $ par tonne au deuxième trimestre de 2012, une hausse qui s'explique par la plus faible proportion de tonnes de minerai traitées par la méthode moins coûteuse de la lixiviation. Malgré la hausse des coûts par tonne, les coûts de production à Pinos Altos ont été en grande partie conformes à ceux de la période comparable en 2012.

Pour les six premiers mois de 2013, le broyeur de Pinos Altos a traité en moyenne 5 136 t/j, une légère hausse par rapport aux 5 002 t/j traitées pendant le premier semestre de 2012. Les coûts des sites miniers par tonne se sont situés à environ 45 $, au-dessus des 39 $ par tonne enregistrés au premier semestre de 2012, ce qui s'explique par la proportion plus faible de tonnes traitées par lixiviation pendant la période à l'étude.

Pour le deuxième trimestre de 2013, la production payable s'est fixée à 47 383 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 496 $, comparativement à une production de 45 307 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 366 $ au deuxième trimestre de 2012. La hausse des coûts décaissés par once d'une année à l'autre s'explique par un recul de 29 % du prix réalisé de l'argent par rapport à la période de l'exercice précédent ainsi que par les mouvements de stocks et l'appréciation du peso mexicain. La Société estime que le recul du prix de l'argent réalisé représente environ 65 $ par once de la hausse du total des coûts décaissés.

Pendant les six premiers mois de 2013, Pinos Altos a produit 91 547 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 402 $. En comparaison, au premier semestre de 2012, la mine avait produit 88 599 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 310 $. L'augmentation du total des coûts décaissés par once est attribuable aux facteurs mentionnés plus haut, tandis que les coûts de production pour la même période demeurent essentiellement inchangés.

Le projet de fonçage de puits de 106 M$ à Pinos Altos respecte le budget prévu, environ 50 % du budget total ayant été engagé jusqu'à maintenant. Au deuxième trimestre, les travaux comprenaient la préparation des fondations du chevalement, la construction du bâtiment de l'appareil de levage et l'assemblage de la structure Galloway. Ce projet permettra de mieux harmoniser la capacité du broyeur et la capacité d'extraction future à Pinos Altos lorsque l'exploitation à ciel ouvert commencera à prendre fin comme prévu dans les prochaines années.

Creston Mascota - La reprise progresse bien

L'exploitation par lixiviation en tas de Creston Mascota constitue une exploitation satellite de Pinos Altos depuis la fin de 2010.

Quelque 386 000 tonnes de minerai ont été placées sur les remblais de lixiviation de Creston Mascota pendant le deuxième trimestre de 2013, comparativement à 476 000 tonnes au deuxième trimestre de 2012. La diminution du tonnage placé sur les remblais résulte principalement de l'interruption temporaire des activités à la mine Creston Mascota qui avait été annoncée précédemment. La lixiviation a repris sur les remblais de la phase 2 à Creston Mascota en mars 2013. La production s'accélère conformément aux attentes. Les coûts des sites miniers par tonne à Creston Mascota se sont établis à 14 $ au deuxième trimestre de 2013, restant inchangés par rapport au deuxième trimestre de 2012.

Pour les six premiers mois de 2013, les coûts des sites miniers par tonne à Creston Mascota ont atteint 14 $, comparativement à 12 $ par tonne pour les six premiers mois de 2012. La production à Creston Mascota devrait augmenter au deuxième semestre de 2013.

Au deuxième trimestre de 2013, la production d'or payable à Creston Mascota s'est établie à 10 147 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 498 $, comparativement à une production de 18 049 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 339 $ au deuxième trimestre de 2012. La baisse de la production et la hausse des coûts par once s'expliquent par le calendrier de reprise des activités à Creston Mascota tel qu'il est décrit plus haut. Pour les six premiers mois de 2013, la production d'or payable a atteint un total de 12 054 onces, comparativement à 31 773 onces pour les six premiers mois de 2012. La production à Creston Mascota devrait augmenter pendant le reste de l'exercice 2013.

Meadowbank - La production devrait encore augmenter au deuxième semestre de 2013

La mine Meadowbank, propriété exclusive de la Société, est située au Nunavut, au Canada. On prévoit actuellement que la durée de vie de la mine se prolongera jusqu'en 2018.

Le broyeur de Meadowbank a traité en moyenne 11 303 t/j au cours du deuxième trimestre de 2013, par rapport à 9 901 t/j au deuxième trimestre de 2012. Le débit accru du broyeur, d'une période à l'autre, est surtout attribuable au concasseur secondaire permanent mis en service en juillet 2011 qui continue d'afficher une excellente performance opérationnelle. Depuis son démarrage, le concasseur secondaire dépasse constamment sa capacité nominale de 8 500 t/j.

Les coûts des sites miniers par tonne se sont situés à 83 $ CA au deuxième trimestre de 2013, par rapport à 90 $ CA au deuxième trimestre de 2012. La baisse des coûts pour la période de 2013 s'explique par le tonnage de minerai traité plus élevé en 2013 comparativement à 2012, par une amélioration générale de la productivité de même que par de multiples mesures de réduction des coûts.

Pour les six premiers mois de 2013, le broyeur de Meadowbank a traité une moyenne de 11 311 t/j, comparativement à 9 825 t/j pour les six premiers mois de 2012. Les coûts des sites miniers par tonne ont été d'environ 85 $ CA pour les six premiers mois de 2013, en baisse par rapport à 91 $ CA pendant la période comparable de 2012 pour les raisons décrites ci-dessus.

Au deuxième trimestre de 2013, la production payable a atteint 91 873 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 912 $. En comparaison, au deuxième trimestre de 2012, la production payable s'est établie à 98 403 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 804 $. La baisse de la production d'une année sur l'autre et la variation du total des coûts décaissés s'expliquent par un recul de 17 % de la teneur réalisée par rapport au deuxième trimestre de 2012 en raison des séquences minières. Le profil de la teneur devrait s'améliorer pendant le reste de 2013, ce qui devrait se traduire par une hausse de la production à plus faibles coûts.

Pendant les six premiers mois de 2013, Meadowbank a produit 173 691 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 986 $. Pendant le premier semestre de 2012, la mine avait produit 177 804 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 901 $. Malgré la hausse du total des coûts décaissés par once liée à une baisse de la teneur aurifère prévue au budget pour la première moitié de 2013, les coûts des sites miniers par tonne de Meadowbank ont été de 7 % inférieurs à ceux de la période comparable de 2012 en raison du flux de production plus élevé et des mesures de réduction des coûts indiquées ci-dessus.

Mine Goldex - Production commerciale attendue au T4 2013

La mine Goldex, propriété exclusive de la Société dans le nord-ouest du Québec, est entrée en activité en 2008, mais l'extraction dans la zone GEZ a été suspendue en octobre 2011 (voir le communiqué du 19 octobre 2011). En 2012, la construction a été approuvée dans les zones satellites M et E, tandis que les activités demeurent interrompues dans la zone GEZ.

L'exploitation devrait commencer dans les zones M et E de la mine Goldex et on s'attend à une production commerciale d'environ 15 000 onces d'or au quatrième trimestre de 2013. Les travaux préparatoires à la mine ont bien avancé; la construction de l'usine de pâte et des systèmes de cheminée à minerai se déroule comme prévu.

D'ici la fin de 2013, la Société s'attend à pouvoir évaluer les études techniques réalisées sur plusieurs autres zones satellites à la mine.

La India - Les travaux préparatoires avancent selon l'échéancier et le budget prévus pour une mise en service au T4 2013

Le projet de La India, dans l'État de Sonora, au Mexique, a été acquis en novembre 2011. La India respecte l'échéancier et le budget prévu et pourra être mise en service au quatrième trimestre de 2013, la mise en production commerciale étant prévue au premier trimestre de 2014.

Pendant le trimestre, les travaux d'installation de l'usine, du système de concassage et des remblais de lixiviation ont progressé. Par ailleurs, des groupes électrogènes ont été installés et sont à présent opérationnels. Les essais métallurgiques des sulfures de La India et des minerais de Tarachi se poursuivent, et les résultats sont attendus plus tard cette année.

La Société prévoit organiser des visites sur le site du projet La India pour les analystes et les investisseurs pendant la troisième semaine de septembre coïncidant avec le Denver Gold Forum, à Denver, au Colorado.

Meliadine - Réduction des dépenses de 10 M$ en 2013 et de 80 M$ en 2014

Situé près de Rankin Inlet, au Nunavut, au Canada, le projet Meliadine a été acquis en juillet 2010. Il représente un des plus importants projets aurifères d'Agnico Eagle pour ce qui est des ressources.

À la fin du deuxième trimestre, environ 70 000 m de forages avaient été réalisés, et 10 000 m supplémentaires devraient l'être d'ici la fin juillet. La plupart des forages ont été réalisés pour compléter et étendre la base des réserves et des ressources. Des résultats encourageants ont été obtenus des zones Tiriganiaq, Wesmeg, Normeg, Pump South et F. Ces résultats seront incorporés dans une version révisée de l'étude technique qui devrait être terminée au cours du deuxième trimestre de 2014.

Les travaux se poursuivent pour la construction d'une route permanente praticable en toute saison reliant le projet à la communauté de Rankin Inlet, à une distance de 24 km. La route a rejoint le camp de Meliadine en mars et elle peut être utilisée. Les travaux devraient être entièrement terminés en août.

Le budget initial du projet de Meliadine pour 2013 était d'environ 90 M$. Compte tenu du contexte actuel du cours de l'or, le programme des travaux pour 2013 a été revu pour établir des priorités et, par conséquent, le budget a été réduit d'environ 10 M$.

Le budget d'investissement proposé pour Meliadine en 2014 devrait être à présent d'environ 45 M$, soit une réduction d'environ 80 M$ par rapport aux estimations précédentes. Le processus d'obtention des permis est en cours et, en 2014, les travaux devraient être concentrés surtout sur l'aménagement de la galerie d'exploration et sur les forages d'exploration. Le calendrier des dépenses en immobilisations pour le projet après 2014 dépendra de l'approbation du conseil et des conditions du marché.

Régime de réinvestissement des dividendes

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour obtenir de l'information sur le régime de réinvestissement des dividendes de la Société.

Régime de réinvestissement des dividendes (en anglais)

Agnico Eagle

Agnico Eagle, un producteur d'or canadien établi de longue date, compte des exploitations au Canada, en Finlande et au Mexique et exerce des activités d'exploration et de mise en valeur au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis. La Société est en mesure de profiter entièrement de la hausse du cours de l'or en raison de sa décision de ne pas vendre d'or à terme et elle maintient sa stratégie permettant aux actionnaires de profiter davantage du cours de l'or, sur une base par action. La Société a versé un dividende en espèces pour chacune des 31 dernières années.

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE
SOMMAIRE DES PRINCIPAUX INDICATEURS DU RENDEMENT D'EXPLOITATION
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire) (non audité)
                           
        Trimestres clos les     Semestres clos les
        30 juin     30 juin
        2013     2012     2013     2012
Marge d'exploitation par mine (i)                          
  Mine LaRonde        14 372 $     29 342 $     47 667 $     92 608 $
  Mine Lapa        16 643     26 222     38 431     53 899
  Mine Kittila        (112)     31 489     44 844     80 538
  Mine Pinos Altos (ii)       47 188     79 887     101 015     149 022
  Mine Meadowbank        32 382     72 715     68 885     121 487
Marge d'exploitation totale        110 473     239 655     300 842     497 554
Amortissement des immobilisations de production et mise en valeur de mines       70 128     66 310     140 199     130 863
Exploration, siège social et autres       63 805     96 169     135 495     182 005
Résultat avant impôts sur le résultat et impôts miniers        (23 460)     77 176     25 148     184 686
Impôts sur le résultat et impôts miniers        920     33 904     25 669     62 866
Résultat net pour la période        (24 380 $)     43 272 $     (521 $)     121 820 $
Résultat net par action - de base ($ US)       (0,14 $)     0,25 $     0,00 $     0,71 $
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation       75 298 $     194 082 $     221 370 $     390 579 $
Prix réalisés ($ US)                          
Or (par once)        1 336 $     1 602 $     1 474 $     1 642 $
Argent (par once)        18,72 $     26,33 $     23,77 $     30,75 $
Zinc (par tonne)        1 753 $     1 901 $     1 895 $     2 026 $
Cuivre (par tonne)        6 551 $     6 455 $     7 012 $     7 842 $
Production payable (iii)                          
  Or (onces)                          
    Mine LaRonde        46 119     40 206     85 192     83 487
    Mine Lapa        23 178     28 157     50 046     56 656
    Mine Kittila        5 389     35 228     48 534     81 986
    Mine Pinos Altos (ii)       57 530     63 356     103 601     120 372
    Mine Meadowbank        91 873     98 403     173 691     177 804
  Total - or (onces)        224 089     265 350     461 064     520 305
  Argent (en milliers d'onces)                          
    Mine LaRonde         424     532     1 035     1 222
    Mine Kittila         -     -     2     -
    Mine Pinos Altos (ii)       619     537     1 235     1 044
    Mine Meadowbank        23     26     45     44
  Total - argent (en milliers d'onces)       1 066     1 095     2 317     2 310
  Zinc (tonnes)        3 455     9 558     11 694     22 536
  Cuivre (tonnes)        1 280     1 004     2 362     2 330
                           
Métal payable vendu                          
  Or (onces)                          
    Mine LaRonde        46 953     39 886     86 541     83 631
    Mine Lapa        25 644     27 793     49 583     55 690
    Mine Kittila        12 752     34 476     57 092     78 703
    Mine Pinos Altos (ii)       56 882     66 373     101 992     118 518
    Mine Meadowbank        87 798     93 299     167 810     167 913
  Total - or (onces)        230 029     261 827     463 018     504 455
  Argent (en milliers d'onces)                          
    Mine LaRonde        487     482     1 070     1 200
    Mine Kittila        2     -     3     -
    Mine Pinos Altos (ii)       654     525     1 240     1018
    Mine Meadowbank        23     24     45     42
  Total - argent (en milliers d'onces)       1 166     1 031     2 358     2 260
  Zinc (tonnes)        5 280     10 379     12 279     23 411
  Cuivre (tonnes)        1 291     1 085     2 358     2 378
Total des coûts décaissés par once d'or produite ($ US) (iv)                          
Mine LaRonde        927 $     784 $     831 $     489 $
Mine Lapa        720     634     699     650
Mine Kittila (v)       -     681     624     615
Mine Pinos Altos (ii)       496     358     411     320
Mine Meadowbank        912     804     986     901
Moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once d'or produite       785 $     660 $     762 $     628 $

                           
i) La marge d'exploitation par mine est calculée en soustrayant les coûts de production des produits d'exploitation tirés des activités minières.                        
(ii)      Inclut le gisement Creston Mascota à Pinos Altos, sauf pour le total des coûts décaissés par once d'or produite au premier trimestre de 2013 en raison de l'interruption temporaire de la lixiviation active au gisement Creston Mascota à Pinos Altos entre le 1er octobre 2012 et le 13 mars 2013.                        
(iii)     La production payable correspond à la quantité de minéraux produite pendant une période et contenue dans des produits qui sont ou seront vendus par la Société, que ces produits soient vendus pendant la période ou détenus en stocks à la fin de la période.                        
(iv)      Le total des coûts décaissés par once d'or produite est calculé après déduction des crédits au titre des produits d'exploitation tirés de l'argent, du cuivre, du zinc et des autres sous-produits. La moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once d'or produite est fondée sur les onces de production commerciale. Le total des coûts décaissés par once d'or produite est une mesure non conforme aux PCGR que la Société utilise pour surveiller la performance de ses activités. Voir les tableaux « Rapprochement des coûts de production et du total des coûts décaissés par once d'or produite par mine » et « Rapprochement des coûts de production et des coûts des sites miniers par tonne par mine » ci-inclus pour obtenir de plus amples renseignements.                        
v) Ne tient pas compte des résultats de la mine Kittila pour le deuxième trimestre de 2013. En raison des travaux d'entretien prévus, la mine Kittila n'a été exploitée que pendant 16 jours au deuxième trimestre de 2013.                        
                           

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE
BILANS CONSOLIDÉS
(en milliers de dollars américains, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
 
                         
        Au
30 juin 2013
    Au
31 décembre 2012
 
                         
ACTIF                        
Actif à court terme                        
  Trésorerie et équivalents de trésorerie               136 363 $         332 008 $  
  Comptes clients              60 001       67 750  
  Stocks :                          
    Stocks de minerai             69 012       52 342  
    Concentrés et lingots d'argent aurifère             59 646       69 695  
    Fournitures             192 870       222 630  
  Impôts à recouvrer             21 804       19 313  
  Titres disponibles à la vente             68 805       44 719  
  Juste valeur des instruments financiers dérivés             7 135       1 835  
  Autres actifs à court terme             115 242       92 977  
Total de l'actif à court terme             730 878       903 269  
Autres actifs              43 401       55 838  
Goodwill              235 414       229 279  
Immobilisations de production et mise en valeur de mines             4 241 107       4 067 456  
              5 250 800 $         5 255 842 $  
                                 
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES                        
Passif à court terme                          
  Créditeurs et charges à payer             207 539 $         185 329 $  
  Provision pour restauration des lieux             11 022         16 816  
  Dividendes à payer             -         37 905  
  Intérêts à payer             13 383         13 602  
  Impôts à payer             4 445         10 061  
  Obligations découlant de contrats de location-acquisition             10 959         12 955  
  Juste valeur des instruments financiers dérivés             1 968         -  
Total du passif à court terme             249 316         276 668  
Dette à long terme             850 000         830 000  
Provision pour restauration des lieux et autres passifs              119 894         127 735  
Passifs d'impôts et impôts miniers différés              614 764         611 227  
CAPITAUX PROPRES                        
Actions ordinaires                             
  Autorisées - nombre illimité                          
  Émises - 173 311 379 (172 296 610 au 31 décembre 2012)             3 265 068         3 241 922  
Options sur actions             163 835         148 032  
Bons de souscription             24 858         24 858  
Surplus d'apport              15 665         15 665  
Résultats non distribués (déficit)             (31 468)         7 046  
Cumul des autres éléments du résultat global             (21 132)         (27 311)  
Total des capitaux propres             3 416 826         3 410 212  
              5 250 800 $         5 255 842 $  
                       

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS
(en milliers de dollars américains, sauf les données sur les actions et les montants par action, selon les
PCGR des États-Unis)
(non audité)
                                           
        Trimestres clos les     Semestres clos les
        30 juin     30 juin
                  2013     2012     2013     2012
                                               
PRODUITS                                      
Produits d'exploitation tirés des activités minières           336 424 $       459 561 $       756 846       932 495 $
                                               
COÛTS ET CHARGES                                      
Production (excluant l'amortissement indiqué séparément ci-dessous)         225 951       219 906       456 004       434 941
Exploration et expansion de l'entreprise         11 326       34 286       19 897       57 394
Amortissement des immobilisations de production et mise en valeur des mines         70 128       66 310       140 199       130 863
Frais d'administration           28 385       32 015       65 705       65 943
Perte de valeur liée aux titres disponibles à la vente         17 313       11 581       28 308       11 581
Impôt provincial sur le capital           (1 504)       4 001       (1 504)       4 001
Charge d'intérêt         13 735       14 220       27 651       28 667
Intérêt et charges diverses et autres         5 670       4 344       2 900       3 180
Perte sur la vente de titres disponibles à la vente         -       6 731       -       6 731
Perte (gain) de change         (11 120)       (11 009)       (7 462)       4 508
Résultat avant impôts sur le résultat et impôts miniers         (23 460)       77 176       25 148       184 686
Impôts sur le résultat et impôts miniers           920       33 904       25 669       62 866
Résultat net de la période         (24 380) $       43 272 $       (521) $       121 820 $
                                               
Résultat net par action - de base         (0,14 $)       0,25 $       0,00 $       0,71 $
Résultat net par action - dilué         (0,14 $)       0,25 $       0,00 $       0,71 $
                                               
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation (en milliers) :                                  
De base         172 572       170 985       172 426       170 937
Dilué         172 572       171 279       172 426       171 148
                                   

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
(en milliers de dollars américains, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
                                 
        Trimestres clos les   Semestres clos les
        30 juin   30 juin
                  2013     2012   2013     2012
                                               
ACTIVITÉS D'EXPLOITATION                                    
Résultat net de la période           (24 380) $       43 272 $     (521) $       121 820 $
Ajouter (déduire) les éléments sans effet sur la trésorerie :                                
  Amortissement des immobilisations de production et mise en valeur de mines         70 128       66 310     140 199       130 863
  Impôts sur le résultat et impôts miniers différés           (562)       15 069     6 464       25 389
  Rémunération à base d'actions           9 332       11 296     25 609       27 068
  Perte sur la vente de titres disponibles à la vente          -       6 731     -       6 731
  Perte de valeur liée aux titres disponibles à la vente         17 313       11 581     28 308       11 581
  Perte (gain) de change         (11 120)       (11 009)     (7 462)       4 508
  Autres         5 877       4 811     11 008       7 610
Ajustement pour règlement de mesures environnementales correctives         (2 990)       (6 059)     (5 542)       (12 291)
Variations des soldes hors trésorerie du fonds de roulement :                                
  Comptes clients             10 525       15 000     7 749       7
  Impôts sur le résultat               (4 199)       24 013     (8 107)       43 882
  Stocks               3 789       (9 295)     31 781       2 254
  Autres actifs à court terme             (15 091)       (8 955)     (20 856)       9 855
  Créditeurs et charges à payer         24 283       41 209     14 181       11 357
  Intérêts à payer           (7 607)       (9 892)     (1 441)       (55)
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation           75 298       194 082     221 370       390 579
                                 
ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT                                    
Acquisitions d'immobilisations de production et mise en valeur de mines         (171 773)       (104 368)     (302 407)       (180 363)
Acquisitions et investissements           (49 635)       -     (62 310)       (11 325)
Produits nets tirés des titres disponibles à la vente         -       30 732     -       30 732
Flux de trésorerie affectés aux activités d'investissement           (221 408)       (73 636)     (364 717)       (160 956)
                                             
ACTIVITÉS DE FINANCEMENT                                    
Dividendes versés               (31 759)       (30 283)     (61 649)       (60 798)
Remboursement d'obligations découlant de contrats de location-acquisition         (3 509)       (2 744)     (6 062)       (5 856)
Produits tirés de la dette à long terme           50 000       255 000     90 000       255 000
Remboursement de la dette à long terme           -       (255 000)     (70 000)       (345 000)
Coûts de financement de la dette à long terme           -       (327)     -       (327)
Rachat d'actions ordinaires pour le régime d'unités d'action restreintes         -       -     (19 000)       (12 031)
Actions ordinaires émises            3 945       4 096     15 884       7 676
Flux de trésorerie tirés des (affectés aux) activités de financement         18 677       (29 258)     (50 827)       (161 336)
                                             
Incidence des variations des taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie         (599)       (1 211)     (1 471)       (693)
                                             
Augmentation (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie pendant la période          (128 032)       89 977     (195 645)       67 594
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période         264 395       199 075     332 008       221 458
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période         136 363 $       289 052 $     136 363 $       289 052 $
                                     
RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES SUR LES FLUX DE TRÉSORERIE :                                
Intérêts payés          21 715 $       23 887 $     28 547 $       27 980 $
Impôts sur le résultat et impôts miniers payés           9 367 $       1 286 $     31 000 $       5 591 $
                                 

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE
RAPPROCHEMENT DES COÛTS DE PRODUCTION, DU TOTAL DES
COÛTS DÉCAISSÉS PAR ONCE D'OR PRODUITE ET DES
COÛTS DES SITES MINIERS PAR TONNE
(non audité)

Total des coûts de production par mine                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
    30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
(en milliers de dollars américains)                        
Coûts de production d'après les résultats consolidés
  intermédiaires non audités des résultats et du résultat global
    225 951 $     219 906 $     456 004 $     434 941$
                         
Mine LaRonde      60 624     55 483     118 527     113 663
Mine Lapa      18 094     18 450     34 704     37 107
Mine Kittila (i)     -     23 515     27 182     49 545
Mine Pinos Altos     34 511     33 050     66 163     63 711
Gisement Creston Mascota à Pinos Altos (ii)      4 427     7 769     4 427     12 269
Mine Meadowbank     90 136     81 639     183 725     158 646
Total      207 792 $     219 906 $     434 728 $     434 941 $
                         
                         
Rapprochement des coûts de production et du total des coûts décaissés par once d'or produite par mine
                         
Mine LaRonde - Total des coûts décaissés par once d'or produite                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production      60 624 $     55 483 $     118 527 $     113 663 $
Ajustements :                        
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques,
  déduction faite des frais de fonte, d'affinage et de commercialisation
    (12 663)     (23 334)     (42 219)     (70 852)
  Stocks et autres ajustements (iii)      (4 696)     (42)     (4 434)     (757)
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (534)     (599)     (1 076)     (1 203)
Coûts d'exploitation décaissés      42 731 $     31 508 $     70 798 $     40 851 $
Production d'or (en onces)      46 119     40 206     85 192     83 487
Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) (iv)      927 $     784 $     831 $     489 $
                         
                         
Mine Lapa  - Total des coûts décaissés par once d'or produite                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production      18 094 $     18 450 $     34 704 $     37 107 $
Ajustements :                        
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques,
  déduction faite des frais de fonte, d'affinage et de commercialisation
    92     115     169     176
  Stocks et autres ajustements (iii)      (1 491)     (685)     119     (702)
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (17)     (15)     (34)     221
Coûts d'exploitation décaissés      16 678 $     17 865 $     34 958 $     36 802 $
Production d'or (onces)      23 178     28 157     50 046     56 656
Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) (iv)      720 $     634 $     699 $     650 $
                         
                         
Mine Kittila - Total des coûts décaissés par once d'or produite (i)                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin  2012
Coûts de production      - $     23 515 $     27 182 $     49 545 $
Ajustements :                        
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques,
  déduction faite des frais de fonte, d'affinage et de commercialisation
    -     134     157     253
  Stocks et autres ajustements (iii)      -     446     (294)     886
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      -     (99)     (120)     (256)
Coûts d'exploitation décaissés      - $     23 996 $     26 925 $     50 428 $
Production d'or (en onces)      -     35 228     43 145     81 986
Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) (iv)      - $     681 $     624 $     615 $
                         
                         
Mine Pinos Altos - Total des coûts décaissés par once d'or produite                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production      34 511 $     33 050$     66 163 $     63 711 $
Ajustements :                        
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques,
  déduction faite des frais de fonte, d'affinage et de commercialisation
    (9 486)     (13 274)     (26 052)     (29 403)
  Stocks et autres ajustements (iii)      (200)     (118)     (630)     494
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (74)     (52)     (148)     (103)
  Frais de décapage (v)      (1 251)     (3 017)     (2 570)     (7 197)
Coûts d'exploitation décaissés      23 500 $     16 589 $     36 763$     27 502 $
Production d'or (en onces)      47 383     45 307     91 547     88 599
Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) (iv)      496 $     366 $     402 $     310 $
                         
                         
Gisement Creston Mascota à Pinos Altos - Total des coûts décaissés par once d'or produite (ii)   
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin  2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production      4 427 $     7 769 $     4 427 $     12 269 $
Ajustements :                        
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques,
  déduction faite des frais de fonte, d'affinage et de commercialisation
    (136)     (476)     (136)     (796)
  Stocks et autres ajustements (iii)      1 127     (1 031)     1 127     111
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (37)     (143)     (37)     (525)
  Frais de décapage (v)      (332)     -     (332)     -
Coûts d'exploitation décaissés      5 049 $     6 119 $     5 049 $     11 059$
Production d'or (en onces)      10 147     18 049     10 147     31 773
Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) (iv)      498 $     339 $     498 $     348 $
                         
                         
Mine Meadowbank - Total des coûts décaissés par once d'or produite                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production      90 136 $     81 639 $     183 725 $     158 646 $
Ajustements :                        
  Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques,
  déduction faite des frais de fonte, d'affinage et de commercialisation
    (345)     (484)     (908)     (1 118)
  Stocks et autres ajustements (iii)      1 344     (186)     2 336     5 068
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (387)     (395)     (780)     (789)
  Frais de décapage (v)      (6 921)     (1 441)     (13 045)     (1 663)
Coûts d'exploitation décaissés      83 827 $     79 133 $     171 328 $     160 144 $
Production d'or (en onces)      91 873     98 403     173 691     177 804
Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) (iv)      912 $     804 $     986 $     901 $
                           
                         
Rapprochement des coûts de production et des coûts des sites miniers par tonne par mine  
                         
Mine LaRonde - Coûts des sites miniers par tonne                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production     60 624 $     55 483 $     118 527 $     113 663 $
Ajustements :                        
  Ajustement de stocks (vi)      (4 540)     113     (4 106)     (12)
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (534)     (599)     (1 076)     (1 203)
Coûts d'exploitation des sites miniers     55 550 $     54 997 $     113 345 $     112 448 $
Coûts d'exploitation des sites miniers (k$ CA)      57 334 $ CA     55 524 $ CA     115 754 $ CA     113 254 $ CA
Tonnes de minerai broyées (en milliers)     559     573     1 153     1 218
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA) (vii)     103 $ CA     97 $ CA     100 $ CA     93 $ CA
                         
                         
Mine Lapa - Coûts des sites miniers par tonne                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production     18 094 $     18 450 $     34 704 $     37 107 $
Ajustements :                        
  Ajustement de stocks (vi)      (1 434)     (635)     237     (615)
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (17)     (15)     (34)     221
Coûts d'exploitation des sites miniers     16 643 $     17 800 $     34 907 $     36 713 $
Coûts d'exploitation des sites miniers (k$ CA)      17 398 $ CA     17 968 $ CA     35 843 $ CA     36 872 $ CA
Tonnes de minerai broyé (en milliers)     159     159     319     317
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA) (vii)     110 $ CA     113 $ CA     112 $ CA     116 $ CA
                         
                         
Mine Kittila - Coûts des sites miniers par tonne (i)                         
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production     - $     23 515 $     27 182 $     49 545 $
Ajustements :                        
  Ajustement de stocks (vi)      -     451     (294)     891
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux     -     (99)     (120)     (256)
Coûts d'exploitation des sites miniers     - $     23 867 $     26 768 $     50 180 $
Coûts d'exploitation des sites miniers (en milliers d'euros)     - €     18 729 €     20 580 €     38 187 €
Tonnes de minerai traité (en milliers)     -     251     267     540
Coûts des sites miniers par tonne (en euros) (vii)     - €     75 €     77 €     71 €
                         
                         
Mine Pinos Altos - Coûts des sites miniers par tonne                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production     34 511 $     33 050 $     66 163 $     63 711 $
Ajustements :                        
  Ajustements de stocks (vi)      (103)     (77)     (506)     535
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (74)     (52)     (148)     (103)
  Frais de décapage (v)      (1 251)     (3 017)     (2 570)     (7 197)
Coût d'exploitation des sites miniers     33 083 $     29 904 $     62 939 $     56 946 $
Tonnes de minerai broyé (en milliers)     665     735     1 391     1 457
Coûts des sites miniers par tonne (en $ US) (vii)     50 $     41 $     45 $     39 $
                         
                         
Gisement Creston Mascota à Pinos Altos - Coûts des sites miniers par tonne (ii)                  
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production     4 427 $     7 769 $     4 427 $     12 269 $
Ajustements :                        
  Ajustement des stocks (vi)      1 125     (1 031)     1 125     111
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (37)     (143)     (37)     (525)
  Frais de décapage (v)      (332)     -     (332)     -
Coûts d'exploitation des sites miniers     5 183 $     6 595 $     5 183 $     11 855 $
Tonnes de minerai traitées (en milliers)     363     476     363     988
Coûts des sites miniers par tonne (en $ US) (vii)     14 $     14 $     14 $     12 $
                         
                         
Mine Meadowbank - Coûts des sites miniers par tonne                        
    Trimestre clos le   Trimestre clos le   Semestre clos le   Semestre clos le
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)   30 juin 2013   30 juin 2012   30 juin 2013   30 juin 2012
Coûts de production     90 136 $     81 639 $     183 725 $     158 646 $
Ajustements :                        
  Ajustement des stocks (vi)      1 227     51     2 129     5 480
  Provision hors trésorerie pour restauration des lieux      (387)     (395)     (780)     (789)
  Frais de décapage (v)      (6 921)     (1 441)     (13 045)     (1 663)
Coûts d'exploitation des sites miniers     84 055 $     79 854 $     172 029 $     161 674 $
Coûts d'exploitation des sites miniers (en milliers de $ CA)      85 752 $ CA     80 678 $ CA     174 353 $ CA     162 408 $ CA
Tonnes de minerai broyé (en milliers)     1 029     901     2 048     1 788
Coûts des sites miniers par tonne (en $ CA) (vii)     83 $ CA     90 $ CA     85 $ CA     91 $ CA

i) Ne tient pas compte des résultats de la mine Kittila pour le deuxième trimestre de 2013. En raison des travaux d'entretien prévus, la mine Kittila n'a été exploitée que pendant 16 jours au deuxième trimestre de 2013.
(ii)      Ne tient pas compte des résultats pour le premier trimestre de 2013 en raison de l'interruption temporaire de la lixiviation active au gisement de Creston Mascota à Pinos Altos entre le 1er octobre 2012 et le 13 mars 2013.
(iii)     En vertu de la méthode comptable de la Société relative à la comptabilisation des produits, les produits d'exploitation tirés des concentrés sont comptabilisés lorsque le titre de propriété est cédé. Comme le total des coûts décaissés par once d'or produite est calculé en fonction de la production, cet ajustement des stocks représente les marges sur ventes liées à la partie de la production de concentrés qui n'a pas encore été comptabilisée à titre de produits d'exploitation.
(iv)      Le total des coûts décaissés par once d'or produite n'est pas une mesure reconnue selon les PCGR des États-Unis. Ces données peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs aurifères. Cette mesure est calculée en ajustant les coûts de production, tels qu'ils figurent dans les états consolidés intermédiaires non audités des résultats et du résultat global, pour tenir compte des produits d'exploitation tirés des sous-produits, des coûts de production liés aux stocks de concentrés invendus, des provisions hors trésorerie pour restauration des lieux, des frais de décapage reportés et des autres ajustements, puis en divisant par le nombre d'onces d'or produites. La Société est d'avis que cette mesure généralement acceptée par le secteur permet d'évaluer le rendement de l'exploitation de façon réaliste et est utile pour effectuer des comparaisons d'un exercice à l'autre. Le total des coûts décaissés par once d'or produite vise à fournir aux investisseurs des renseignements sur la capacité des activités minières de la Société de générer des flux de trésorerie. La direction utilise également cette mesure pour suivre le rendement des activités minières de la Société. Puisque les cours du marché de l'or sont cotés par once, l'utilisation de cette mesure permet à la direction d'évaluer les capacités d'une mine de générer des flux de trésorerie à divers prix de l'or. La direction est consciente que cette mesure par once est soumise aux répercussions des fluctuations des prix des sous-produits métalliques et des taux de change. La direction atténue ces limites inhérentes en utilisant cette mesure en combinaison avec les coûts des sites miniers par tonne (présentée ci-dessous) et les autres données préparées selon les PCGR des États-Unis. La direction effectue également des analyses de sensibilité pour quantifier les effets des fluctuations des prix des métaux et des taux de change.
v) La Société comptabilise le total des coûts décaissés par once d'or produite et les coûts des sites miniers par tonne au moyen de la méthode sectorielle courante qui consiste à reporter certains frais de décapage pouvant être attribués à la production future. L'ajustement de ces frais de décapage a pour objectif de faciliter la comparaison du total des coûts décaissés par once d'or produite et des coûts des sites miniers par tonne de la Société avec ceux de ses pairs dans l'industrie minière.
vi) Cet ajustement de stocks reflète les coûts de production liés aux concentrés invendus.
vii) Les coûts des sites miniers par tonne ne sont pas une mesure reconnue selon les PCGR des États-Unis, et ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs aurifères. Cette mesure est calculée en ajustant les coûts de production, tels qu'ils figurent dans les états consolidés intermédiaires non audités des résultats et du résultat global, pour tenir compte des coûts de production liés aux stocks de concentrés invendus, des provisions hors trésorerie pour restauration des lieux, des frais de décapage reportés et des autres ajustements, puis en divisant par le nombre de tonnes de minerai traitées. Puisque les données sur le total des coûts décaissés par once d'or produite peuvent être soumises aux fluctuations des prix des sous-produits métalliques et des taux de change, la direction croit que les coûts des sites miniers par tonne fournissent des renseignements supplémentaires sur le rendement des activités minières en éliminant l'incidence des divers niveaux de production. La direction utilise aussi cette mesure pour déterminer la rentabilité des blocs d'exploitation. Comme chaque bloc d'exploitation est évalué en fonction de la valeur de réalisation nette de chaque tonne extraite, de façon à être économiquement viable, les produits d'exploitation estimatifs par tonne doivent être supérieurs aux coûts des sites miniers par tonne. La direction est consciente que cette mesure par tonne de la performance peut être influencée par les fluctuations des niveaux de minerai traité et atténue cette limite inhérente en utilisant cette mesure en combinaison avec les coûts de production préparés selon les PCGR des États-Unis.

Mise en garde concernant certaines mesures du rendement

Le présent communiqué contient certaines mesures de la performance financière, notamment le « total des coûts décaissés par once d'or produite », les « coûts des sites miniers par tonne » et les « coûts de maintien tout compris », qui ne sont pas des mesures reconnues selon les PCGR des États-Unis. Ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs aurifères. La Société est d'avis que ces mesures sectorielles généralement reconnues constituent des indicateurs du rendement de l'exploitation réalistes et sont utiles pour comparer les résultats d'un exercice à l'autre. Toutefois, toutes ces mesures non conformes aux PCGR des États-Unis doivent être prises en compte conjointement avec d'autres données établies selon les PCGR des États-Unis et, si elles sont prises isolément, elles ne correspondent pas nécessairement aux mesures des frais d'exploitation et des flux de trésorerie établies selon les PCGR des États-Unis. Les rapprochements des mesures de la performance financière de la Société concernant le total des coûts décaissés par once d'or produite et les coûts des sites miniers par tonne avec les mesures financières les plus directement comparables, calculées et présentées conformément aux PCGR des États-Unis, sont indiqués ci-dessus.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 24 juillet 2013. Certains des énoncés figurant dans ce communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens attribué au terme « forward-looking statements » dans la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et au terme « information prospective » dans les dispositions des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières. Dans le présent document, les mots « anticiper », « s'attendre à », « estimer », « prévoir », « prévu », « possible », « probablement », les verbes au futur et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs.

Ces énoncés comprennent notamment ce qui suit : les prévisions de production de la Société, y compris les estimations concernant les teneurs de minerai, les échéanciers de projet, les résultats de forage, les configurations des gisements de minerai, la production de métaux, les estimations de la durée de vie des mines, les estimations de la production, les estimations du total des coûts décaissés par once, des coûts des sites miniers par tonne et des coûts de maintien tout compris, les flux de trésorerie, les délais prévus pour les études de délimitation et autres, les méthodes qui seront utilisées pour extraire ou traiter le minerai, les projets d'expansion, les taux de récupération, le débit du broyeur et les dépenses d'exploration et d'immobilisations prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquelles ces projections sont fondées; la capacité de la Société à financer son portefeuille actuel de projets; l'incidence des fermetures à des fins d'entretien; l'objectif de la Société concernant la construction d'une mine à Meliadine; la capacité de la Société à terminer la construction des mines Goldex et La India et à les faire entrer en production; ainsi que d'autres énoncés et renseignements se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploitation et d'exploration de la Société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés reflètent le point de vue de la Société au moment de la publication du présent communiqué et ils sont assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico Eagle  à la date à laquelle ils sont formulés, sont assujettis de façon inhérente à d'importants impondérables et incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Dans le présent communiqué, les facteurs et les hypothèses retenus par Agnico Eagle qui pourraient se révéler inexacts, comprennent notamment les hypothèses susmentionnées, y compris celles figurant dans le rapport de gestion et dans le rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2012 (le « formulaire 20-F »), de même que les hypothèses suivantes : les activités de la Société ne subiront aucune perturbation importante, que ce soit en raison de conflits de travail, de problèmes d'approvisionnement, de dommages au matériel, de phénomènes naturels, de défectuosités du matériel, d'accidents, de changements politiques, de problèmes relatifs à des titres de propriété ou d'autres facteurs; l'obtention des permis, la production et l'expansion à chacun des projets de croissance et de mine d'Agnico Eagle se dérouleront conformément aux attentes actuelles, et Agnico Eagle ne modifiera pas ses plans relativement à ces projets; les taux de change entre le dollar canadien, l'euro, le peso mexicain et le dollar américain demeureront près des niveaux actuels ou s'établiront aux niveaux prévus dans le présent communiqué; les prix de l'or, de l'argent, du zinc, du cuivre et du plomb concorderont avec les attentes d'Agnico Eagle; les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction ainsi que le coût de la main-d'œuvre demeureront conformes aux attentes actuelles d'Agnico Eagle; les estimations actuelles d'Agnico Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération du minerai s'avéreront exactes; il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des cours de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération des métaux; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités menées à l'étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits métalliques; les hypothèses susmentionnées, y compris celles figurant dans le rapport de gestion et dans le rapport annuel de la Société sur formulaire 20-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2012 (le « formulaire 20-F ») de même que les hypothèses suivantes : les activités de la Société ne subiront aucune perturbation importante, que ce soit en raison de conflits de travail, de problèmes d'approvisionnement, de dommages au matériel, de phénomènes naturels, de défectuosités du matériel, d'accidents, de changements politiques, de problèmes relatifs à des titres de propriété ou d'autres facteurs; l'obtention des permis, la production et l'expansion à chacune des mines et à chacun des projets de croissance d'Agnico Eagle se dérouleront conformément aux attentes actuelles, et Agnico Eagle ne modifiera pas ses plans relativement à ces projets; les taux de change entre le dollar canadien, l'euro, le peso mexicain et le dollar américain demeureront près des niveaux actuels ou s'établiront aux niveaux prévus dans le présent communiqué; les prix de l'or, de l'argent, du zinc, du cuivre et du plomb concorderont avec les attentes d'Agnico Eagle; les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction ainsi que le coût de la main-d'œuvre demeureront conformes aux attentes actuelles d'Agnico Eagle; les estimations actuelles d'Agnico Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération des métaux s'avéreront exactes; il n'y aura aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels.  De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des cours de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération des métaux; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités menées à l'étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions au sujet de ces risques et d'autres facteurs, veuillez vous reporter au rapport annuel sur le formulaire 20-F de la Société, de même qu'aux autres rapports déposés par la Société auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« SEC »). À moins que la loi ne l'exige, la Société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n'assume aucune obligation à cet égard. Par conséquent, la Société tient à aviser les lecteurs de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs. Certains des énoncés prospectifs susmentionnés, principalement ceux formulés au sujet des projets, sont fondés sur les opinions préliminaires de la Société en ce qui a trait, notamment, à la teneur, au tonnage, au traitement, aux taux de récupération, aux méthodes d'exploitation minière, aux dépenses en immobilisations, au total des coûts décaissés, aux coûts liés aux sites miniers et à l'emplacement des infrastructures de surface. Les décisions finales et les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ce qui est actuellement envisagé.

Données scientifiques et techniques

Le contenu géologique du présent communiqué a été préparé sous la supervision d'une « personne qualifiée » aux fins de la NC 43-101, à savoir Alain Blackburn, Ing., premier vice-président, Exploration, qui l'a également passé en revue.

Les autres renseignements concernant la mine Lapa requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 (a), (c) et (d) de la NC 43-101, sont présentés dans les rapports techniques sur la mine Lapa déposés le 8 juin 2006, accessibles à l'adresse www.sedar.com. D'autres renseignements importants relatifs à l'exploitation sont présentés dans le formulaire 20- F de la Société.

_____________________________

1 La production payable de minéraux correspond à la quantité de minéraux produite pendant une période et contenue dans des produits vendus par la Société, que ces produits soient expédiés pendant la période ou détenus en stocks à la fin de la période.

2 Le coût de maintien tout compris est une mesure non conforme aux PCGR. La Société calcule le coût de maintien tout compris en faisant la somme du total des coûts décaissés (déduction faite des crédits au titre des sous-produits), des investissements de maintien, des frais du siège social, des frais généraux et d'administration (déduction faite de la charge liée aux options sur actions) et des dépenses d'exploration.   La méthodologie utilisée par la Société pour calculer les coûts de maintien tout compris pourrait différer de celle qu'utilisent les autres producteurs aurifères qui communiquent des données sur le coût de maintien tout compris. La Société pourrait changer la méthodologie qu'elle utilise pour calculer les coûts de maintien tout compris à l'avenir, notamment si le World Gold Council adopte officiellement des lignes directrices sectorielles pour cette mesure.

3 Le coût des sites miniers par tonne est une mesure non conforme aux PCGR. Pour un rapprochement de cette mesure et des coûts de production, veuillez vous reporter à la note vii) du « Rapprochement des coûts de production, du total des coûts décaissés par once et des coûts des sites miniers par tonne » ci-inclus. Veuillez également consulter la rubrique « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».

 

 

SOURCE : Mines Agnico Eagle Limitée

Renseignements :

Relations avec les investisseurs : 
416-947-1212


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.