Affichage en français - Le Parti libéral refuse de renforcer la Charte de la langue française

QUÉBEC, le 12 mai 2016 /CNW Telbec/ - Le député de Bourget et porte-parole du Parti Québécois responsable de la Charte de la langue française, Maka Kotto, a dénoncé les reculs inacceptables qu'a effectués le gouvernement libéral en matière de langue d'affichage.

« Depuis un an, nous demandons sans relâche au gouvernement de colmater la brèche juridique qui s'est ouverte avec le jugement de la Cour d'appel. Pour nous, cela passe par une modification de la Charte de la langue française, comme le recommande le juge. Cette modification doit stipuler qu'un générique ou un descriptif en français doit accompagner l'affichage d'une marque de commerce dans une autre langue. C'était la position du gouvernement avant le jugement. Or, la semaine dernière, celui-ci a plutôt décidé d'intervenir par voie réglementaire, ce qui constitue en soi une réponse plus faible que s'il avait choisi la voie législative », a indiqué Maka Kotto.

Sur le fond, le projet du gouvernement entérine la brèche plutôt que de la combler, puisqu'il offre une immense latitude d'interprétation en autorisant « tout autre terme ou mention » plutôt qu'un générique ou un descriptif. « Le gouvernement a clairement fait le choix d'aller en deçà de ce qu'était sa position avant le jugement. C'est un premier recul inacceptable. Puis, en introduisant le concept de "présence suffisante du français", le gouvernement ouvre une nouvelle brèche et met à mal le concept de prédominance du français dans l'affichage public. C'est un second recul inacceptable », de poursuivre le député de Bourget.

« Le gouvernement doit enfin admettre qu'au-delà de la langue d'affichage, le français est sous pression à plusieurs égards au Québec, et qu'il est urgent de faire preuve de volontarisme. En rejetant notre motion, qui fait pourtant consensus au sein des partis d'opposition, le gouvernement libéral de Philippe Couillard rejette notre main tendue et, face à l'histoire, s'inscrit comme celui qui aura fait reculer notre langue officielle », a conclu Maka Kotto.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.