Affaire Mélissa François : TVA suspend le président du syndicat pour trois mois

MONTRÉAL, le 31 janv. 2012 /CNW Telbec/ - Le Syndicat canadien de la fonction publique vient d'apprendre que TVA impose une suspension de trois mois à Réjean Beaudet, président du Syndicat des employés de TVA. La direction de TVA reproche au président ses « récentes initiatives reliées au dossier de Mme Mélissa François », dont une « sortie publique d'envergure ». En effet, le 11 janvier dernier, après en avoir appelé à la direction de TVA pour régler le dossier à l'interne, en vain, M. Beaudet a pris la parole publiquement pour se porter à la défense de Mme François, la lectrice de nouvelles au cœur de l'incident « Kim Jong deux ».

Le président avait alors déploré qu'au lieu de protéger adéquatement la lectrice qui a commis un lapsus inoffensif, TVA l'a sanctionnée et désignée comme bouc émissaire. M. Beaudet avait donc demandé que TVA offre à Mme François de revenir en ondes.

« Contre toute attente, TVA relance l'affaire en s'attaquant au messager. La direction se retrouve donc encore sur la sellette pour sa gestion aberrante d'un simple lapsus commis il y a 45 jours. Réjean Beaudet, en bon président de syndicat, se devait de défendre la réputation de Mme François sur la place publique. Ses vis-à-vis n'ont rien trouvé de plus constructif que de le désigner comme nouveau bouc émissaire et de s'attaquer à la liberté d'action syndicale. Ça commence à suffire », a lancé Denis Bolduc, secrétaire général du SCFP.

Denis Bolduc est d'autant plus étonné que la semaine dernière, Mélissa François, suivant le conseil du syndicat, a décliné une invitation à la populaire émission « Tout le monde en parle ». « La partie syndicale était convaincue que ce geste de bonne volonté allait amorcer l'atterrissage en douceur attendu par tout le monde », a ajouté Denis Bolduc.

Le 22 décembre et le 6 janvier, le syndicat avait adressé des lettres à TVA pour exiger une prise en main efficace de l'affaire et donné à l'employeur jusqu'au 9 janvier pour une réponse qui n'est jamais venue.

« Il y a un autre facteur aggravant : TVA prétend que M. Beaudet ne pourra pas exercer d'activités syndicales durant sa suspension. Le SCFP va donc déposer aujourd'hui même une plainte de pratiques déloyales au Conseil canadien des relations industrielles », a conclu Denis Bolduc.

Rappelons que Mme François est présentement en arrêt de travail pour raisons de santé. Trois griefs ont été déposés pour contester le traitement que lui a réservé TVA.

Le SCFP compte plus de 110 000 membres au Québec, dont environ 7600 dans le secteur des communications. Le SCFP est de plus présent dans plusieurs autres secteurs d'activités, notamment la santé et les services sociaux, l'éducation, les transports urbain et aérien, les sociétés d'État et organismes publics québécois, l'énergie et les municipalités.

SOURCE SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements :

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)
   
Renseignements :   Denis Bolduc, secrétaire général du SCFP, cell. 418 564-8772
  Sébastien Goulet, Information SCFP, cell. 438 882-3756

Profil de l'entreprise

SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.