Aeterna Zentaris dévoile les résultats finaux d'une étude randomisée à double
insu contre placebo de phase 2 sur perifosine pour le traitement du cancer
colorectal métastatique avancé

Les résultats dévoilés à ASCO confirment une amélioration statistiquement significative du temps jusqu'à la reprise de la progression de la maladie et de la survie générale chez le groupe de patients traités avec perifosine + capecitabine vs ceux traités avec un placebo + capecitabine

QUÉBEC, le 8 juin /CNW Telbec/ - Aeterna Zentaris Inc. (TSX : AEZ; Nasdaq : AEZS), (la "Société"), une société de développement de produits au stade clinique avancé, spécialisée en oncologie et en endocrinologie, a dévoilé aujourd'hui les résultats finaux sur l'activité clinique de perifosine (KRX-0401), le composé anticancéreux oral novateur de la Société qui inhibe l'activation d'Akt dans la voie de signalisation de la phosphoinositide 3-kinase (PI3K), en combinaison avec capecitabine (Xeloda(R)) comme traitement contre le cancer colorectal métastatique avancé. Le résumé #3531 intitulé, "Final results of a randomized Phase 2 study of perifosine in combination with capecitabine (P-CAP) versus capecitabine plus placebo (CAP) in patients with second- or third-line metastatic colorectal cancer (mCRC)", est présenté aujourd'hui au cours d'une session de résumés sur affiche dans le cadre de l'assemblée annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui s'est tenue à Chicago.

Dessein de l'étude

Au cours de cette étude randomisée, à double insu contre placebo menée dans 11 centres aux États-Unis, des patients atteints d'un cancer colorectal métastatique avancé ayant préalablement reçu plusieurs traitements de deuxième ou de troisième ligne, ont reçu de façon randomisée, 825 mg/m2 BID (dose quotidienne totale de 1650 mg/m2) de capecitabine (un agent chimiothérapeutique utilisé pour cette indication et mis en marché par Roche sous le nom de Xeloda(R)) les jours 1 à 14 de chaque cycle de 21 jours, combiné à une dose de 50 mg/jour de perifosine ou d'un placebo. Un total de 38 patients ont été recrutés dont 34 étaient au moins de troisième ligne. L'âge médian des patients était de 65 ans (32-83 ans); 61 % des patients étaient des hommes. Des 38 patients recrutés, 35 étaient évaluables pour une réponse (20 patients du groupe perifosine + capecitabine et 15 du groupe placebo + capecitabine). Trois patients du groupe placebo + capecitabine n'étaient pas évaluables pour une réponse (2 patients à cause de toxicité aux jours 14 et 46, et 1 en raison d'une nouvelle malignité au jour 6). Tous les patients du groupe perifosine + capecitabine étaient évaluables pour une réponse.

Les patients dans l'étude avaient reçu plusieurs traitements au préalable; les deux groupes étaient assez similaires en matière de régimes de traitements antérieurs. Les régimes de traitements antérieurs pour les 38 patients sont dévoilés dans le tableau suivant. Il est à noter que tous les patients (à l'exception d'un patient du groupe CAP) avaient été traités avec FOLFIRI et/ou FOLFOX, 80 % d'entre eux avec Avastin(R) et la moitié avec un anticorps EGFR :

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                    Tous
                                      P-CAP          CAP        les patients
    Traitements antérieurs        (n(égal)20)    (n(égal)18)     (n(égal)38)
    -------------------------------------------------------------------------
    FOLFIRI                        18 (90 %)      16 (89 %)       34 (89 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    FOLFOX                         15 (75 %)      13 (72 %)       28 (74 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    FOLFIRI et FOLFOX              13 (65 %)      12 (67 %)       25 (66 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Avastin(R)                     15 (75 %)      15 (83 %)       30 (79 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Anticorps EGFR(1)               9 (45 %)      10 (56 %)       19 (50 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    5-FU  statut réfractaire       14 (70 %)      13 (72 %)       27 (71 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    3e ligne ou (plus grand que)   18 (90 %)      16 (89 %)       34 (89 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) traitement antérieur au Erbitux(R) et/ou Vectibix(R)
    

L'objectif principal de l'étude était de mesurer le temps jusqu'à la reprise de la progression de la maladie (TRPM). Le taux de réponse générale (TRG), défini comme une réponse complète (RC) + une réponse partielle (RP) selon les critères RECIST, et la survie générale (SG) étaient mesurés en tant qu'objectifs secondaires.

Résultats de l'étude

Comparativement au groupe CAP, le groupe P-CAP a démontré un avantage statistiquement significatif en ce qui concerne le TRPM et à la SG, ainsi que pour le pourcentage de patients chez lesquels la stabilisation de la maladie ou mieux, atteignait au moins 12 semaines. Dans le groupe P-CAP, on a noté une amélioration de la SG de plus de 60 %, plus du double de la médiane du TRPM et presque le double du pourcentage des patients en matière de SM (stabilisation de la maladie) ou mieux. De plus, le TRG était de 20 % (incluant une RC et des réponses durables) dans le groupe P-CAP contre 7 % pour le groupe CAP.

Les résultats finaux sur l'efficacité sont les suivants :

    
    Tous les patients évaluables (n=35)

    -------------------------------------------------------------------------
                                                   (plus grand
                                                     que) SM     PM(1)(plus
                                                   (min 12 sem)  petit que)
                 RC     RP          Durée de           n (%)        12 sem
    Groupe  n   n (%)  n (%)       la réponse       p(égal)0.036     n (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    P-CAP  20     1      3         RC: 36 mois         11 (55%)     5 (25%)
                 (5%)  (15%)   -------------------
                               RP: 21, 19, 11 mois
    -------------------------------------------------------------------------
    CAP    15     0      1         RP: 7 mois           5 (33%)     9 (60%)
                        (7%)
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
                                         Médiane TRPM       Médiane SG*
                                           semaines             mois
    Groupe                               p(égal)0.0012      p(égal)0.0161
    -------------------------------------------------------------------------
    P-CAP                                      28               17.7
                                       (95% CI (12-48))  (95% CI (8,5-24,6))

    -------------------------------------------------------------------------
    CAP                                        11               10.9
                                      (95% CI (9-15,9))  (95% CI (5.-16,9))
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) PM = progression de la maladie

    * La survie est calculée à partir de la date de randomisation jusqu'à
        la date du décès peu importe la cause, et peu importe si le patient
        avait reçu des traitements additionnels après avoir été retiré du
        traitement.
    

On note de façon particulière les patients qui étaient précédemment réfractaires à un régime de traitement à base de 5-FU. Le groupe P-CAP a encore une fois démontré une augmentation statistiquement significative du TRPM et de la SG comparativement au groupe CAP. Les données finales sont dans le tableau suivant :

    
    Patients réfractaires au 5-FU (n=25):

    -------------------------------------------------------------------------
                                                (plus grand ou
                                                   égal à) SM      PM (plus
                                                  (min 12 sem)    petit que)
                         RP       Durée de            n (%)         12 sem
    Groupe     n (%)    n (%)    la réponse       p(égal)0.066       n (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    P-CAP       14        1       19 mois           11 (55%)        5 (25%)
               (70%)     (7%)
    -------------------------------------------------------------------------
    CAP         11        0          -               8 (57%)        5 (36%)
               (73%)
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
                                         Médiane TRPM        Médiane SG
                                           semaines             Mois
    Groupe                               p(égal)0.0004     p(égal)0.0112
    -------------------------------------------------------------------------
    P-CAP                                      18               15.1
                                       (95% CI (12-36)) (95% CI (7,3-22,3))

    -------------------------------------------------------------------------
    CAP                                         10              6.6
                                      (95% CI (6,6-11)) (95% CI (4,7-11,7))
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les 38 patients étaient évaluables pour l'innocuité. La combinaison P-CAP a été bien tolérée. Les effets secondaires de grade 3 et 4 avec une incidence de (greater than) 10% pour le groupe P-CAP comparé au groupe CAP étaient les suivants : syndrome main-pied (30 % vs. 0 %), anémie (15 % vs. 0%), fatigue (0 % vs. 11 %) et douleur abdominale (5 % vs.11 %). À noter, l'incidence du syndrome main-pied de grade 1 et 2 était similaire chez les 2 groupes (P-CAP = 25 %, CAP = 22 %). Le syndrome main-pied est un effet secondaire observé lorsque la capecitabine est utilisée en monothérapie. Les patients qui étaient traités sur une plus longue période de temps au cours de l'étude de phase 2 risquaient davantage de développer le syndrome main-pied comme l'indique la médiane de temps jusqu'à l'apparition du syndrome main-pied de grade 3 et 4 dans le groupe P-CAP, soit 19 semaines.

À partir des données de phase 2, une étude randomisée à double insu de phase 3 X-PECT (Xeloda(R) + Perifosine Evaluation in Colorectal cancer Treatment) comparant perifosine + capecitabine vs placebo + capecitabine chez des patients atteints d'un cancer colorectal métastatique avancé a été amorcée et recrute présentement des patients dans plusieurs centres à travers les États-Unis. L'étude est menée selon une Évaluation spéciale d'un protocole octroyée par la FDA.

Juergen Engel, Ph. D., président et chef de la direction d'Aeterna Zentaris de commenter, "Nous sommes très ravis des résultats positifs de cette étude de phase 2 qui continue de démontrer le potentiel de perifosine comme agent novateur pour le traitement du cancer colorectal. Ils sont également encourageants dans la mesure où le dessein de notre étude actuelle de phase 3 dans cette même indication, a été conçu à partir des résultats de cette étude de phase 2."

Le résumé peut être consulté sur le site Internet de l'ASCO au www.asco.org.

Information sur perifosine

Perifosine, un agent anticancéreux oral novateur, inhibiteur d'Akt, fait actuellement l'objet d'études d'enregistrement de phase 3 sur le myélome multiple et le cancer colorectal avancé, indications pour lesquelles la U.S. Food and Drug Administration (FDA) a octroyé une Évaluation spéciale du protocole et la désignation Fast Track. La FDA a également accordé à perifosine, la désignation de médicament orphelin pour le myélome multiple. De plus, l'European Medicines Agency (EMA) a émis un Avis scientifique favorable et une opinion favorable à l'égard de perifosine, pour une désignation de Produit médicinal orphelin pour le myélome multiple. Perifosine fait aussi l'objet d'une étude de phase 1 sur des tumeurs en pédiatrie, ainsi que d'autres études de phase 1 et 2 sur plusieurs types de cancer.

Keryx Biopharmaceuticals, Inc. (Keryx) (Nasdaq : KERX), est le partenaire et licencié d'Aeterna Zentaris pour perifosine aux États-Unis, au Canada et au Mexique. Une licence a été octroyée à Handok pour la Corée du Sud, tandis qu'Aeterna Zentaris conserve les droits pour le reste du monde.

Information sur le cancer colorectal

Selon l'American Cancer Society, le cancer colorectal est la troisième forme de cancer la plus diagnostiquée aux États-Unis. On estime que dans ce pays, le diagnostic d'une forme de cancer colorectal touchera plus de 146 000 personnes en 2009. Plus de 49 000 en décéderont. La chirurgie est souvent le traitement principal pour un cancer colorectal à l'étape précoce. Lorsque des métastases s'étendent à d'autres organes comme le foie, on utilise ordinairement la chimiothérapie. Le traitement des patients qui ont un cancer colorectal récurrent ou avancé dépend de la localisation de la maladie. Des régimes de chimiothérapie (ex. FOLFOX ou FOLFIRI avec ou sans bevacizumab) ont démontré qu'ils pouvaient augmenter le taux de survie à certains stades du cancer colorectal métastatique avancé. Il y a actuellement sept médicaments approuvés pour traiter le cancer colorectal métastatique : 5-fluorouracil (5-FU), capecitabine (Xeloda(R)), irinotecan (Camptosar(R)), oxaliplatin (Eloxatin(R)), bevacizumab (Avastin(R)), cetuximab (Erbitux(R)) et panitumumab (Vectibix(R)). Dépendamment du stade du cancer, on peut combiner au moins deux de ces types de traitements en même temps ou un à la suite de l'autre. Par exemple, FOLFOX est une combinaison de 5-FU, leucovorin et oxaliplatin alors que FOLFIRI est une combinaison de 5-FU, leucovorin et irinotecan. Bevacizumab, un inhibiteur de l'anticorps monoclonal VEGF, est souvent administré avec de la chimiothérapie. Habituellement, les patients ayant un statut KRAS de type sauvage et pour lesquels les traitements au 5-FU, oxaliplatin, irinotecan ainsi que ceux comprenant du bevacizumab, ont échoué, reçoivent un traitement d'anticorps monoclonaux EGFR combiné au cetuximab ou au panitumumab. Lorsque la maladie progresse à la suite de ces traitements, les patients n'ont aucune autre option de traitement standard.

Information sur Aeterna Zentaris Inc.

Aeterna Zentaris Inc. est une société de développement de produits au stade clinique avancé, spécialisée en oncologie et en endocrinologie. Des renseignements supplémentaires et des communiqués peuvent être consultés sur notre site Internet à l'adresse www.aezsinc.com.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs présentés conformément aux règles refuge de la Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Les énoncés prospectifs comprennent certains risques connus et inconnus et comportent des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent considérablement de ceux indiqués dans les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, la disponibilité de fonds et de ressources pour la poursuite des projets en R-D, la réussite des études cliniques selon les échéanciers prévus, la capacité d'Æterna Zentaris de tirer profit d'occasions d'affaires dans le secteur pharmaceutique, les incertitudes relatives à la réglementation et l'évolution générale de la conjoncture économique. Les investisseurs devraient consulter les documents trimestriels et annuels déposés par la Société auprès des commissions des valeurs mobilières du Canada et des États-Unis, où se trouvent d'autres renseignements sur les risques et incertitudes propres aux énoncés prospectifs. Les investisseurs sont mis en garde contre le risque d'accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs. La Société ne s'engage pas à faire la mise à jour de tels facteurs ni à annoncer publiquement le résultat d'une révision d'énoncés prospectifs contenus aux présentes afin de refléter des résultats, des événements ou des développements futurs à moins d'y être tenue par une autorité gouvernementale ou une loi applicable.

SOURCE Aeterna Zentaris Inc.

Renseignements : Renseignements: Relations avec les investisseurs: Ginette Vallières, Coordonnatrice, relations avec les investisseurs, (418) 652-8525 poste 265, gvallieres@aezsinc.com; Relations médias, Paul Burroughs, directeur des communications, (418) 652-8525 poste 406, pburroughs@aezsinc.com

Profil de l'entreprise

Aeterna Zentaris Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.