Action de perturbation des syndicats d'étudiants et d'étudiantes salarié-e-s au ministère de l'Éducation pour dénoncer les compressions budgétaires

MONTRÉAL, le 24 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Depuis tôt ce matin, des syndicats d'étudiants et d'étudiantes salarié-e-s font blocus devant le ministère de l'Éducation à Montréal afin de dénoncer la décision du gouvernement Couillard de s'attaquer encore une fois au financement de l'éducation supérieure. Dans le cadre de la semaine d'actions contre l'austérité organisée par la Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics, des syndicats de l'UQAM, l'Université de Montréal, Concordia, McGill, l'UQO, l'UQTR, l'UQAC et l'UQAR  tiennent à rappeler qu'un financement public adéquat est la seule manière d'assurer que l'enseignement supérieur reste accessible et de qualité.

«L'action de ce matin a pour objectif de déranger le cours normal des choses au ministère de l'éducation », indique Hubert Pineault, porte-parole du SÉSUM. «Les syndicats d'étudiants et d'étudiantes salarié-e-s joignent leur forces pour dénoncer la situation actuelle puisque nous serons doublement touchés par les nouvelles compressions, à la fois dans nos conditions d'étude et nos conditions de travail », ajoute-t-il. Rappelons en effet que La Presse révélait la semaine dernière que les augmentations salariales accordées au Front commun ne seront pas inclues dans la politique salariale gouvernementale. Cela pourrait représenter un manque à gagner de 170 millions en 4 ans pour les universités québécoises alors que les subventions qui leur sont accordées par Québec ne suivront même pas l'inflation.

La hausse de frais de scolarité pour les étudiants étrangers et les étudiantes étrangères qui a été évoquée dans les dernières semaines n'est pas non plus une solution pour les groupes en question. «Il s'agit d'une fausse solution à un problème bien réel », indique Chloé Fortin-Coté, porte-parole du SÉTUE. Selon elle, « Il s'agit d'une population étudiante déjà plus vulnérable et qui paie déjà des frais de scolarité plus élevés. Les solutions au problème de financement des universités se trouvent plutôt dans des réformes fiscales qui visent les institutions financières et les individus très riches ».

Shawn Goodman, porte-parole du SEES-UQO, invite finalement Québec à renverser la tendance : « À l'occasion du dépôt du budget provincial 2016, le gouvernement a l'occasion de réinvestir massivement dans les services publics, dont l'éducation supérieure. Avec ses politiques d'austérité, le gouvernement fait le choix de compromettre sérieusement les services offerts dans les institutions publiques. »

À propos des organisations participantes

Le Syndicat des étudiant-e-s employé-e-es de l'UQAM (SETUE-UQAM) regroupe pus de 3000 membres et est en grève depuis décembre 2015. Le Syndicat des étudiant-e-s salarié-e-s de l'Université de Montréal (SÉSUM) regroupe 3500 membres et est sans convention collective depuis maintenant 9 mois. Le Syndicat des étudiantes et étudiants salarié(e)s de l'UQO (SEES-UQO) est lui aussi en négociation et sans convention collective depuis plus d'un an. Ces trois syndicats ainsi que la plupart des autres qui se joignent à eux sont des sections locales de l'Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec.  L'AFPC-Québec représente plus de 25 000 travailleuses et travailleurs dans les universités québécoises au Québec.

 

SOURCE Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec

Renseignements : Sophie Coulombe, 514-970-0382, communication@sesum.org, Les porte-paroles seront disponibles pour des entrevues en personne devant les bureaux du ministère de l'Éducation, au 600 rue Fullum à Montréal, cet avant-midi.

RELATED LINKS
www.afpcquebec.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.