Action de Greenpeace en Alberta : Les activistes occupent toujours le site de
Shell

FORT SASKATCHEWAN, Alberta, le 3 oct. /CNW Telbec/ - 12 heures après le début de l'action, les activistes occupent toujours l'usine de traitement des sables bitumineux en construction sur le site Scotford de Shell en Alberta, à environ 40 kilomètres au nord d'Edmonton.

Suite aux commentaires faits par Shell dans les médias indiquant que l'entreprise souhaitait rencontrer Greenpeace, l'organisation environnementale affirme que, comme toujours, elle est prête à rencontrer ses représentants pour discuter de la contribution de cette compagnie aux changements climatiques. Nos responsables de campagne présents sur le terrain sont en contact avec Shell qu'ils rencontreront sous peu.

"Aussi longtemps que Shell et les autres compagnies pétrolières se rendront responsables de crimes contre le climat, et aussi longtemps que les dirigeants de ce monde s'abstiendront de prendre les mesures adéquates pour empêcher cette catastrophe écologique, nous continuerons d'agir directement contre les sables bitumineux, affirme Virginie Lambert Ferry, responsable de la campagne Climat-Energie de Greenpeace Canada. Greenpeace est toujours ouvert au dialogue. Et les actions pèsent toujours plus que n'importe quel beau discours. Tant que rien ne change, nous continuons à faire pression pour demander que cesse l'exploitation des sables bitumineux et que les dirigeants internationaux prennent des mesures fortes pour combattre les changements climatiques."

Cela fait 15 ans que Greenpeace rencontre des représentants de Shell. Mais aujourd'hui, les impacts irréversibles des changements climatiques sont déjà là et parler ne suffit plus. Il est urgent d'agir.

"Pour Greenpeace, proposer des solutions au défi climatique est indispensable. Mais nous avons également besoin de leaders internationaux qui soient dans la même optique que nous, poursuit Virginie Lambert Ferry. Les gouvernements et l'industrie doivent rapidement amorcer une transition d'une économie basée sur le pétrole sale des sables bitumineux vers une économie basée sur les énergies propres et renouvelables."

Les négociations des Nations Unies sur le climat qui se tiennent actuellement à Bangkok sont au point mort. Le temps presse et pourtant les représentants du monde entier font comme si la menace des changements climatiques n'était pas imminente.

Dans 65 jours, la communauté internationale se réunira pour négocier un nouveau traité sur le climat au Sommet de Copenhague. Il est de la responsabilité des gouvernements du monde entier de parvenir à un accord ambitieux, juste et contraignant qui permette d'empêcher que survienne une catastrophe climatique.

SOURCE Nouvelles - Environnement

Renseignements : Renseignements: Virginie Lambert Ferry, responsable de la campagne Climat-Énergie, (514) 217-5438


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.