Actes de vandalisme et inertie de la police - La Coalition Avenir Québec dénonce ce comportement intolérable

QUÉBEC, le 19 août 2014 /CNW Telbec/ - Les députés de la Coalition Avenir Québec Marc Picard, porte-parole en matière de sécurité publique, et Mario Laframboise, porte-parole en matière d'affaires municipales, dénoncent vigoureusement les actes de vandalisme et d'intimidation qui ont eu lieu, lundi soir, à l'hôtel de ville de Montréal. Ils affirment que ces gestes sont tout à fait inacceptables et inexcusables dans une société de droit, d'autant plus qu'ils se sont produits à la veille du début de la commission parlementaire qui se penchera sur le projet de loi 3, et que chacun des acteurs dans ce dossier aura l'occasion de faire valoir son point de vue lors des audiences publiques de la commission.

« Les syndicats se tirent dans le pied en agissant de la sorte. Il est inacceptable que des policiers, en plus de ne pas intervenir pour arrêter ce saccage, participent à des actes d'intimidation. Il faut que la ministre de la Sécurité publique intervienne et s'assure que les policiers municipaux exercent leurs fonctions en vertu de leur serment d'office qui est de défendre et protéger le citoyen. Il est impensable et hors de question que les parlementaires ou autres élus aient à  subir de telles menaces et actes d'intimidation lorsqu'ils exercent les devoirs de leurs charges pour lesquels ils ont été dûment élus par la population », explique le député Marc Picard.

« On peut certainement se demander quel sera l'impact qu'auront ces actes de violence sur les discussions à venir autour du projet de loi sur les régimes de retraite des employés du secteur municipal. Il est déplorable qu'on utilise la violence et l'intimidation pour faire valoir un point de vue qui pourra être entendu, en tout respect, au cours de la commission parlementaire. Ces actes portent un coup dur à la crédibilité des intervenants syndicaux et créent un climat très négatif lorsqu'il faut régler un problème dont tous s'entendent pour dire qu'il doit effectivement être réglé sans plus attendre », poursuit le député Mario Laframboise.

La Coalition Avenir Québec, pour sa part, entend participer en toute bonne foi à la commission parlementaire sur le projet de loi 3 et écoutera attentivement et avec respect le point de vue de tous les intervenants qui s'y présenteront.

SOURCE : Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.