Accroître la connectivité mondiale et la valeur économique grâce aux aéroports internationaux du Canada

OTTAWA, le 8 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC), une coalition formée des présidents et des chefs de la direction des huit plus grandes chambres de commerce urbaines régionales du Canada, demande une réforme de la politique des aéroports afin que le Canada s'aligne sur les meilleures pratiques mondiales et que nos aéroports internationaux soient pris en compte par tous les ordres de gouvernement dans le cadre de la planification des infrastructures de transport.   

Le rendement économique est de plus en plus lié au rayonnement à l'échelle mondiale. Les aéroports et les collectivités que ceux-ci desservent au pays et à l'étranger constituent des moteurs économiques essentiels qui nécessitent des politiques d'accompagnement et des services gouvernementaux robustes. Les aéroports sont une porte d'entrée indispensable aux marchés en expansion et se traduisent par des avantages économiques considérables sur les plans du tourisme, du commerce et de la productivité globale des entreprises.

« Les aéroports internationaux du Canada jouent un rôle clé dans le soutien de notre économie en facilitant les déplacements des gens, des marchandises, des services et des idées », a déclaré Adam Legge, président et chef de la direction de la Chambre de commerce de Calgary et président du Conseil des grandes villes canadiennes. « Même si nos aéroports génèrent une activité économique collective de 59 milliards de dollars, le contexte actuel entrave la réalisation de notre plein potentiel économique et a des répercussions négatives sur la perception qu'ont du Canada les investisseurs étrangers, les voyageurs d'affaires internationaux et les touristes. »

Le CGVC a formulé cinq recommandations relativement à la politique des aéroports du Canada. Celles-ci sont réparties en trois catégories.

1)     Contrôles dans les aéroports

  • Adopter une norme de service concurrentielle à l'échelle internationale
  • Adopter une approche de contrôle ciblée

2)     Entrée par la frontière et visas

  • Favoriser l'établissement de plaques tournantes aériennes mondiales
  • Atteindre un équilibre stratégique entre l'immigration et la facilitation du passage à la frontière pour les marchés prioritaires du tourisme, de l'investissement et de l'éducation

3)     Connectivité des aéroports

  • Créer des plaques tournantes multimodales (là où les volumes le justifient)

Ce matin dans le cadre d'une activité du Economic Club of Canada tenue à Ottawa, les membres du CGVC et du CAC ont examiné ces recommandations. Les membres du CGVC passeront le reste de la journée sur la colline du Parlement pour rencontrer des ministres fédéraux et échanger leurs points de vue sur la politique relative aux aéroports internationaux du Canada.

« Les aéroports du Canada contribuent de façon importante à la prospérité de nos centres métropolitains en créant des emplois et en aidant les entreprises à accéder aux marchés nationaux et internationaux », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. « Ces infrastructures stratégiques sont confrontés à des défis opérationnels nécessitant des solutions immédiates. Les contrôles de sûreté sont l'une des plus grandes sources de frustration pour les voyageurs. Le gouvernement fédéral doit donc veiller à ce que les passagers soient contrôlés efficacement et établir des normes de rendement concurrentielles à l'échelle mondiale. Il y va de la réputation du Canada et du bien-être des voyageurs internationaux. »

L'exposé de principes intégral du CGVC peut être consulté ici.

Les membres du CGVC sont : Jan De Silva, présidente et chef de la direction, Chambre de commerce de la région de Toronto; Michel Leblanc, président et chef de la direction, Chambre de commerce du Montréal métropolitain; Adam Legge, président et chef de la direction, Chambre de commerce de Calgary; Iain Black, président et chef de la direction, Chambre de commerce de la région de Vancouver; Janet M. Riopel, présidente et chef de la direction, Chambre de commerce d'Edmonton; Loren Remillard, présidente et chef de la direction, Chambre de commerce de Winnipeg; Todd Letts, chef de la direction, Chambre de commerce de Brampton; Patrick Sullivan, président et chef de la direction, Chambre de commerce d'Halifax.

À propos du Conseil des grandes villes canadiennes(CGVC)
Fondé en 2015, le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC) est une coalition formée des présidents et des chefs de la direction des huit plus grandes chambres de commerce urbaines régionales du Canada : Brampton, Calgary, Edmonton, Halifax, Montréal, Toronto, Vancouver et Winnipeg. Représentant 52 % du PIB et plus de la moitié de la population du pays, le CGVC collabore à des dossiers d'intérêt national et international ayant une incidence sur la compétitivité de nos régions. L'infrastructure, l'environnement économique, le commerce et le talent sont au cœur de ses préoccupations.

 

SOURCE Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Renseignements : Source et entrevues : Guillaume Bérubé, Conseiller, Relations médias, Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Téléphone : 514 871-4000, poste 4042, gberube@ccmm.ca

LIENS CONNEXES
http://www.ccmm.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.