Accès à un médecin de famille - Le ministre Barrette confirme que ses objectifs sont loin d'être atteints

QUÉBEC, le 16 juin 2016 /CNW Telbec/ - Douze mois après avoir signé une entente qui devait améliorer l'accès pour les patients avec la Fédération des médecins omnipraticiens, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a dévoilé des résultats qui démontrent qu'il a échoué. Diane Lamarre, députée de Taillon et porte‑parole du Parti Québécois en matière de santé et d'accessibilité aux soins, constate avec déception que les cibles, quant au nombre de patients inscrits et au taux d'assiduité des médecins, sont loin d'être atteintes.

Mme Lamarre déplore également que le ministre ait attendu après la fin de la session parlementaire pour fournir ces chiffres, alors qu'elle les demande depuis plusieurs mois et que des rapports trimestriels sont disponibles depuis un an. « Avait-il peur de donner cette information peu rassurante pour la population et de subir mes questions? », a-t-elle demandé.

« Depuis juin 2015, soit depuis un an, à peine 2,4 % des Québécois ont été nouvellement inscrits à un médecin de famille. Il faudra donc une augmentation de 14 % en un an et demi pour atteindre la cible de 85 % des Québécois inscrits avant décembre 2017. Comment le ministre peut-il penser qu'il rencontrera ses objectifs? », a également questionné Diane Lamarre.

« Quant au taux d'assiduité, qui correspond à la capacité réelle des gens à voir leur médecin de famille quand ils en ont besoin, les statistiques présentées par le ministre ne veulent rien dire, puisqu'elles sont basées sur un nombre de patients inscrits beaucoup plus bas que prévu. Les aveux de Gaétan Barrette, aujourd'hui, confirment que malgré le retour de la prime Bolduc et toutes les autres primes à l'inscription qu'il a consenties aux médecins et qui ont coûté plus de 22 M$ l'an dernier, les cibles sont ratées. Pendant ce temps, le ministre continue d'avoir une attitude méprisante à l'égard des médecins, les accusant d'être responsables du retard, et les patients, eux, sont contraints d'attendre, encore. C'est inacceptable », a ajouté la porte‑parole.

« Nous avons déjà déploré le manque de transparence du ministre en ce qui a trait au suivi des cibles fixées dans cette entente. Alors qu'il devait nous donner des nouvelles aux trois mois, ça aura pris un an pour qu'il admette enfin que l'amélioration de l'accès n'est pas au rendez-vous et que ses cibles sont loin d'être atteintes. Même le premier ministre a reconnu, cette semaine, que son ministre de la Santé ne donnait pas l'heure juste, dans un autre dossier touchant les soins de longue durée. Aujourd'hui, ce qu'a admis Gaétan Barrette confirme nos inquiétudes : ses réformes sont un échec. Un million de patients sont toujours sans médecin de famille, et près de 500 000 d'entre eux en ont grandement besoin et en veulent un, puisqu'ils se sont inscrits au guichet d'accès. En somme, l'augmentation des inscriptions et de l'accès, de l'aveu même du ministre, ne se matérialise pas », a conclu Diane Lamarre.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Valérie Chamula Pellerin, Coordonnatrice des communications, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.