Abordabilité des logements: La CORPIQ met en garde la population sur la
campagne de désinformation

MONTRÉAL, le 23 juin /CNW Telbec/ - Chiffres à l'appui, la CORPIQ met en garde la population devant la circulation de pétitions trompeuses faisant croire à tort que la situation des locataires et l'accès au logement se détériorent.

Selon des pétitions déposées en juin à l'Assemblée nationale du Québec, il serait de plus en plus difficile pour les locataires de se loger et les loyers augmenteraient plus rapidement que le coût de la vie.

Ces affirmations complètement fausses ont fait bondir la CORPIQ qui souhaite aussi mettre en garde les députés. "Des groupes d'intérêt enveniment le climat social au Québec. Ils trompent la population et les politiciens pour les convaincre de la nécessité de construire des logements sociaux avec des fonds publics ou encore de créer un registre des baux. Pourtant, la situation des locataires s'améliore constamment et le marché privé peut répondre à la très grande majorité des besoins, de surcroît à bien moindre coût", déclare le directeur des affaires publiques, Hans Brouillette.

La porte-parole de l'opposition officielle en matière d'habitation qui a déposé deux pétitions, la députée Carole Poirier, a été contactée par la CORPIQ qui voulait savoir si elle approuvait leur contenu: "Nous avons été rassurés d'apprendre que son rôle s'est limité à déposer les pétitions à l'Assemblée nationale. Chose certaine, nous ne laisserons pas circuler de telles faussetés sur la situation du logement au Québec sans réagir", poursuit M. Brouillette.

Abordabilité des logements en hausse

Selon une des pétitions, déposée le 9 juin, "Il est de plus en plus difficile de se loger (...) et les revenus des locataires ont diminué". C'est tout le contraire, soutient la CORPIQ. Depuis 1996, l'indicateur d'abordabilité des logements (SCHL) a progressé en faveur des locataires, soit de 20% à Montréal, de 11% à Québec, de 32% à Sherbrooke, de 26% à Gatineau et de 54% à Saguenay. C'est donc dire que les revenus des locataires augmentent plus vite que les loyers. Citant les données les plus récentes de l'Institut de la statistique du Québec, la CORPIQ fait d'ailleurs valoir que le revenu moyen des locataires en dollars constants et après impôt a augmenté de 16% entre 1996 et 2007.

De plus, le taux d'inoccupation des logements au Québec, qui était descendu à 1,2 % lors de la période de rareté des logements en 2002, est remonté au-dessus de 2 % depuis six ans et s'établit présentement à 2,5 %. Le taux de disponibilité des logements était quant à lui de 5,9 % en avril dernier. "On ne semble toutefois pas avoir tiré de leçon de la crise du début des années 2000, déplore Hans Brouillette. Les politiques gouvernementales du Québec en habitation n'ont pas été adaptées au contexte et aux besoins. Elles découragent l'investissement privé qui pourrait pourtant répondre à la demande présente et anticipée de logements."

Par ailleurs, selon la pétition, "Le coût des loyers a augmenté plus rapidement que l'indice en pourcentage du coût de la vie". Pourtant, l'indice des prix à la consommation (IPC), communément appelé coût de la vie, a progressé de 12% pour les loyers depuis 1996, mais de 26% pour l'ensemble, donc deux fois moins, réplique la CORPIQ.

Enfin, la pétition déplore la multiplication des emplois à temps partiel pour expliquer les difficultés qu'auraient les locataires à se loger. Or, une étude de Statistique Canada (perspective, printemps 2001), révèle que 78% des travailleurs dans cette situation le sont par choix.

"À la CORPIQ, nous constatons aussi qu'il y a de la pauvreté au Québec. Il faut toutefois trouver des nouvelles solutions à cette problématique large et cela ne peut se faire qu'en concertation. Ce n'est pas en biaisant les prémisses qu'on va faire avancer le Québec", conclut son porte-parole.

    
    Revenu moyen des locataires au Québec après impôt(1)
    ($ constants de 2007)

    1996      26 652 $
    1997      26 432 $
    1998      27 159 $
    1999      27 778 $
    2000      29 600 $
    2001      30 286 $
    2002      30 243 $
    2003      30 212 $
    2004      30 484 $
    2005      29 503 $
    2006      29 546 $
    2007      30 908 $
    Variation 16%


    Indicateur d'abordabilité des logements au Québec(2)

              Montréal        Québec        Sherbrooke

    1996      118             109           114
    1997      121             110           106
    1998      122             111           93
    1999      129             115           106
    2000      140             121           116
    2001      147             123           115
    2002      146             129           123
    2003      145             130           135
    2004      143             132           148
    2005      138             123           148
    2006      132             126           141
    2007      134             123           139
    2008      138             124           143
    2009      142             121           151
    Variation 20%             11%           32%


    Évolution de l'indice du coût de la vie au Québec(3)

              Pour l'ensemble      Pour les loyers
              IPC (2002=100)      IPC (2002=100)

    1996      89,5                 95,8
    1997      90,8                 96,4
    1998      92,1                 96,9
    1999      93,5                 97,4
    2000      95,8                 98,0
    2001      98,0                 98,9
    2002      100,0                100,0
    2003      102,5                101,2
    2004      104,5                102,3
    2005      106,9                103,4
    2006      108,7                104,6
    2007      110,4                105,9
    2008      112,7                107,1
    Variation 26%                  12%


    Taux d'inoccupation des appartements d'initiative privée au Québec(4)
    1996   6,0%
    1997   6,3%
    1998   5,3%
    1999   3,8%
    2000   2,2%
    2001   1,3%
    2002   1,2%
    2003   1,3%
    2004   1,7%
    2005   2,0%
    2006   2,5%
    2007   2,6%
    2008   2,2%
    2009   2,4%
    2010   2,5% (avril)
    

Organisme à but non lucratif qui célèbre ses 30 ans, la CORPIQ est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements. Elle compte des membres dans toutes les régions. Les propriétaires québécois fournissent un logement à 1,3 million de ménages locataires et possèdent, dans huit cas sur dix, un duplex ou un triplex.

    
    Sources :

    (1) Enquête sur la dynamique du travail et du revenu, compilation par
        l'Institut de la statistique du Québec
    (2) Société canadienne d'hypothèques et de logement : Rapports sur le
        marché locatif (l'indice est de 100 lorsque que loyer moyen
        correspond à 30% du revenu médian des locataires)
    (3) Statistique Canada / séries CANSIM v41691818 et v41691818: Indices
        des prix à la consommation pour l'ensemble et pour les loyers, Québec
        (aussi utilisé par la Régie du logement dans sa méthode de fixation
        des loyers)
    (4) Société canadienne d'hypothèques et de logement : Rapports sur le
        marché locatif, immeubles de trois logements locatifs ou plus (en
        octobre, sauf indication contraire)
    

SOURCE Corporation des propriétaires immobiliers du Québec inc.

Renseignements : Renseignements: Marilyn Veillette, conseillère aux communications, Cellulaire: 514 449-8593, Téléphone: 1 800 548-1921, poste 229, Courriel: mveillette@corpiq.com; Source: Hans Brouillette, directeur affaires publiques, Cellulaire: 514 249-1691, Téléphone: 1 800 548-1921, poste 225, Courriel: hbrouillette@corpiq.com

Profil de l'entreprise

Corporation des propriétaires immobiliers du Québec inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.