Abolition du Commissaire à la santé et au bien-être

« Avec tous les pouvoirs concentré entre ses mains, le ministre de la santé élimine la dernière institution publique capable de surveiller son travail: de quoi a-t-il peur? » - Amir Khadir

MONTRÉAL, le 21 mars 2016 /CNW Telbec/ - Le député de Mercier, Amir Khadir, est vivement inquiété par la décision du gouvernement libéral d'abolir le poste de Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) sans plus de formalités.

« Le gouvernement libéral a-t-il peur à ce point de la critique? Le Commissaire publie fréquemment des rapports dévastateurs sur la façon dont le réseau de la santé est géré. Incapable de régler sérieusement les problèmes soulevés par le Commissaire, le gouvernement préfère étouffer cette voix indépendante, en abolissant le poste.  En intégrer la mission au sein du ministère, ne fait que diluer la capacité de surveillance que le législateur avait cru sage de doter le système de santé québécois. La disparition du CSBE est un recul désolant qui illustre bien à quel point les prétentions à la transparence du gouvernement sont vide de sens », affirme le porte-parole solidaire en matière de santé.

Dans le cahier de Renseignements additionnels, à la page E.4 du budget 2016-2017 dans la section « projet de loi omnibus », il est écrit que le CSBE cessait ses activités « dans le but d'éliminer les chevauchements et de clarifier les rôles et responsabilités en santé, la Loi sur le Commissaire à la santé et au bien-être sera abrogée. Les activités du Commissaire seront confiées au ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi qu'à l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS). »

« Le gouvernement espère-t-il vraiment nous faire gober ce charabia ? Si l'organisme est intégré au sein du ministère, il ne reste aucune place à la mission de surveillance qui était celle du Commissaire.  La volonté du gouvernement libéral ne fait aucun doute: censurer une voix indépendante qui ne se gênait pas pour informer le public sur les lacunes du système de santé. Le Commissaire venait régulièrement rappeler à l'ordre le ministre Barrette qui veut concentrer tous les pouvoirs entre ses mains et tolère très mal la critique, même constructive», avertit M. Khadir.

La mission du CSBE est d'apporter un éclairage pertinent au débat public et à la prise de décision gouvernementale dans le but de contribuer à l'amélioration de l'état de santé et de bien-être des Québécoises et Québécois.

« Si le gouvernement était le moindrement transparent, il aurait permis aux parlementaires de discuter de l'avenir du Commissaire, plutôt que de dissimuler son abolition parmi les milliers de pages du budget et de procéder par un projet de loi omnibus. Les façons de faire du gouvernement Couillard ressemblent de plus en plus à celles de Stephen Harper », de conclure Amir Khadir.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse, Aile parlementaire de Québec solidaire, sguevremont@assnat.qc.ca, (418) 473-2579

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.