Abolition des élections scolaires - Le gouvernement fait fausse route

QUÉBEC, le 14 avril 2015 /CNW Telbec/ - À la lumière des déclarations faites dans les médias ces dernières heures par le ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Blais, la Fédération des commissions scolaires (FCSQ) estime que le gouvernement fait une mauvaise lecture de la situation actuelle.

« Le gouvernement fait appel aux élus scolaires pour réaliser de nouvelles compressions sans précédent, qui s'élèvent maintenant à plus d'un milliard de dollars depuis 2010,  on nous demande de mener à bien un projet de fusions des commissions scolaires sans connaître les économies anticipées, on compte sur nous pour défendre la position du Conseil du Trésor dans le cadre des négociations pour le renouvellement des conventions collectives, et du même souffle, on déclare qu'on veut nous abolir », s'est étonnée la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard, lors d'un point de presse à la Tribune de la presse aujourd'hui.

Un recul de la démocratie au Québec

Ce qui inquiète le plus la présidente de la FCSQ, c'est le recul démocratique que souhaite prendre le gouvernement, et ce que cela signifie pour l'accessibilité et l'équité des services pour les élèves du Québec.

« Les élus scolaires sont les représentants de la population et doivent rendre compte de leurs décisions. Ils ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources sur tout le territoire afin que chaque élève, où il se trouve, ait accès à une éducation de qualité. Les élus scolaires sont entièrement dédiés à la réussite des élèves, c'est la seule raison de leur engagement », rappelle Mme Bouchard.

Josée Bouchard ajoute qu'elle s'inquiète de ce qu'il pourrait advenir des services de transport scolaire ou de l'accès aux équipements sportifs et culturels par exemple, lorsque les décisions seront prises par des personnes désignées dans un conseil d'administration qui n'auront que leurs intérêts particuliers à défendre.

La présidente de la FCSQ constate également que le gouvernement semble vouloir appliquer au réseau de l'éducation les mêmes solutions que celles mises de l'avant pour le réseau de la santé alors que les réalités sont très différentes.

« Le ministre de l'Éducation doit convoquer une rencontre de la Table Québec-Commissions scolaires de toute urgence afin que nous puissions faire le point rapidement sur la question », a conclu Josée Bouchard.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d'un million d'élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l'éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

 

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Renseignements : Caroline Lemieux, Attachée de presse, Fédération des commissions scolaires du Québec, Tél. : 418 651-3220, Cell. : 418 570-9716, clemieux@fcsq.qc.ca, Twitter : @fcsq


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.