Abolition de la Commission de l'équité salariale et de conseils consultatifs
- Des économies... beaucoup trop coûteuses !

QUÉBEC, le 25 mai /CNW Telbec/ - Les velléités du gouvernement du Québec de faire des économies avec l'abolition de la Commission de l'équité salariale et de plusieurs conseils consultatifs risquent de coûter très cher aux Québécoises et Québécois selon la Centrale des syndicats du Québec (CSQ). C'est ce qu'ont prédit ce matin en conférence de presse M. Réjean Parent, président de la CSQ et Mme Louise Chabot et M. Pierre Jobin, vice-présidents.

"Le premier ministre, la présidente du Conseil du Trésor et le ministre des Finances doivent abandonner immédiatement leurs sombres projets de destruction", réclame M. Parent en rappelant qu'aucune de ces personnes n'avait à ce jour été en mesure de chiffrer l'économie projetée. "Ce gouvernement n'a pas le droit d'affaiblir dramatiquement la contribution de la société civile aux politiques publiques dans le seul but de bien paraître auprès des contribuables."

Selon la CSQ, la disparition de ces organismes diminuerait considérablement l'espace démocratique, en réduisant la participation citoyenne aux affaires de l'État, et elle briserait la dynamique de concertation qui est une des forces de la société québécoise.

La CSQ dénonce le fait que le gouvernement libéral n'a jamais fait, ou tenté de faire, la démonstration que ces organismes consultatifs n'étaient plus nécessaires ou que leur transfert n'allait pas altérer leur mission. Avant d'aller de l'avant avec de telles coupes aveugles, elle réclame la tenue d'une commission parlementaire sur le rôle de ces organismes.

Des abolitions et des transferts inutiles et contreproductifs

La CSQ s'oppose à l'abolition sans consultation préalable de ces organismes. Certes, toutes ces fusions et abolitions ne revêtent pas la même importance et n'auront pas toutes le même effet sur les relations de travail ou les services à la population. Mais les abolitions, notamment de la Commission de l'équité salariale, du Conseil consultatif du travail et de la main-d'œuvre et du Conseil de la famille et de l'enfance, inquiètent la CSQ au plus haut point.

En abolissant la Commission de l'équité salariale, le gouvernement Charest abolirait un des plus importants acquis démocratiques qui permet d'éliminer les discriminations salariales fondées sur le sexe. "Comment peut-on songer à abolir cet organisme qui a développé une expertise spécifique et forte et qui doit accompagner de nombreuses entreprises qui n'ont pas encore réalisé l'équité salariale alors qu'il peine déjà à remplir son important mandat ?", se demande Louise Chabot.

En abolissant le Conseil consultatif du travail et de la main-d'œuvre, le gouvernement priverait les organisations patronales et les organisations syndicales d'une rare opportunité de se réunir pour discuter officiellement des questions d'intérêt commun, d'échanger des renseignements et d'étudier ensemble les moyens pour résoudre les problèmes devant lesquels elles se trouvent.

En abolissant le Conseil de la famille et de l'enfance, "le gouvernement se couperait d'une expertise qui contribue grandement à l'orientation des actions ministérielles concernant les familles en portant un regard critique et constructif sur les lois, les politiques et les programmes gouvernementaux", affirme Pierre Jobin.

La CSQ s'oppose tout aussi formellement à l'abolition du Conseil des services essentiels, du Conseil des aînés, du Conseil permanent de la jeunesse - même si celui-ci a beaucoup, au fil des ans, perdu de son lustre et qu'il est devenu un vivier de recrutement de jeunes Libéraux - et du Conseil des relations interculturelles.

"Avant de sortir aveuglément la tronçonneuse, le gouvernement a le devoir moral de prouver à la population que ces coupes sont réellement avantageuses", affirment d'une seule voix les représentants de la CSQ.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 180 000 membres, dont près de 100 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

SOURCE CSQ

Renseignements : Renseignements: Daniel Bussières, Attaché de presse CSQ, (514) 213-6468; Source : Centrale des syndicats du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.