Abandon du projet de FerroAtlántica - L'effet libéral pour la Côte-Nord : moins d'investissements et moins d'emplois

QUÉBEC, le 17 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Alors qu'à Port-Cartier, le projet de FerroAtlántica vient d'être abandonné, le chef de l'opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, la députée de Duplessis et porte-parole du Parti Québécois en matière de développement nordique, Lorraine Richard, et le porte-parole en matière d'économie, Alain Therrien, ont déploré la perte de cet investissement de 382 M$ et des 345 emplois prévus. Ils notent également qu'il s'agit du deuxième projet d'investissement majeur dont l'arrêt est annoncé, cette semaine, après celui d'IFFCO à Bécancour. Le Parti Québécois demande au gouvernement libéral d'agir, enfin, en faveur du développement économique et de la création d'emplois.

« Nous sommes très loin des promesses libérales de Philippe Couillard, qui avait assuré que l'effet libéral allait miraculeusement créer 250 000 emplois. Les écrans de fumée des libéraux font miroiter des emplois, mais sans résultat. Le Plan Nord n'est pas un plan économique, c'est un simple plan d'exploitation primaire de nos ressources qui laisse la conjoncture des marchés détruire les emplois et les projets, un plan qui laisse les travailleurs devant rien lorsque le cours des métaux connaît un ralentissement important », a indiqué Pierre Karl Péladeau.

« Cette nouvelle est un choc pour tout le monde à Port-Cartier et dans toute la région. La situation est très préoccupante, notre région comptant en ce moment moins d'emplois qu'en 2013 et ayant vu son taux de chômage passer de 7,8 % à 10,5 %. Les régions du Québec paient le prix de l'incompétence économique de ce gouvernement. Les travailleurs de la Côte-Nord en ont marre des promesses brisées et des piètres excuses; ils ont besoin d'emplois maintenant », a poursuivi Lorraine Richard.

« Nous partageons l'immense déception des citoyens de la région, particulièrement de ceux de Port-Cartier, qui attendaient ces emplois avec impatience. Depuis plusieurs mois, nous exigeons du gouvernement libéral qu'il adopte un véritable plan de développement économique pour diversifier l'économie des régions et favoriser l'implantation d'activités de transformation; il est plus que temps qu'il agisse », a ajouté Alain Therrien.

« Le premier ministre s'est approprié les bonnes nouvelles lorsque le secteur des ressources naturelles connaissait un cycle d'expansion. Maintenant, il laisse en plan les travailleurs et leurs familles, sans agir pour leur venir en aide. Lors de mon arrivée comme chef de l'opposition officielle, en mai dernier, j'ai tendu la main au premier ministre afin de rassembler les décideurs économiques et de créer un consensus sur des priorités d'action. Il a plutôt choisi l'inaction. Résultat, le Québec a perdu 12 000 emplois en 6 mois. Les gens de la Côte‑Nord et de tout le Québec en ont assez des promesses libérales. Ils demandent des gestes concrets pour relancer notre économie », a conclu Pierre Karl Péladeau.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.