À quoi les personnes âgées doivent-elles s'attendre du nouveau gouvernement libéral?

La Banque HomEquity présente les changements envisagés pour les aînés canadiens

TORONTO, le 17 nov. 2015 /CNW/ - Les aînés canadiens inquiets de leurs finances se demandent peut-être à quels changements ils peuvent s'attendre maintenant qu'un gouvernement libéral majoritaire a été élu.

« Selon les commentaires que nous entendons chaque jour de la part des aînés, le gouvernement doit apporter des changements dans certains domaines touchant les finances. Certains aînés éprouvent des difficultés, tandis que d'autres sont dans une situation financière désastreuse », souligne Yvonne Ziomecki, première vice-présidente, Banque HomEquity, la seule banque dont la clientèle se compose exclusivement de personnes âgées.

« La promesse la plus importante du gouvernement libéral aux retraités concerne quelque chose qu'il ne fera pas, et c'est de mettre fin au fractionnement du revenu de pension. Mon époux et moi partageons mon revenu de pension. En même temps, le gouvernement Trudeau mettra en place une nouvelle mesure, l'indice des prix à la consommation pour aînés, pour faire en sorte que les prestations de la Sécurité de la vieillesse suivent la hausse réelle des coûts. Ces deux politiques nous aideront à demeurer dans notre maison, ce qui est une priorité importante pour nous », explique Joyce Wayne, professeure émérite en journalisme au Collège Sheridan et blogueuse à www.retirementmatters.ca.

« Sur le plan négatif, Justin Trudeau s'est engagé à abaisser la limite de la cotisation annuelle au compte d'épargne libre d'impôt de 10 000 $ à 5 500 $. L'augmentation du plafond de cotisation au CELI jouait un rôle déterminant dans la planification de ma retraite. Je dois maintenant calculer à quel rythme plus rapide je devrai retirer des fonds de mon REER, et cela signifie que mon revenu imposable va augmenter », ajoute-t-elle.

Selon le document Assurer la sécurité de la retraite de nos aînés que l'on retrouve sur le site du Parti libéral, voici ce que le nouveau gouvernement projette de faire :

  • Rétablir l'âge d'admissibilité à la Sécurité de la vieillesse (SV) et au Supplément de revenu garanti (SRG) à 65 ans, ce qui permettra d'attribuer en moyenne 13 000 $ annuellement aux Canadiens dont le revenu est le plus faible à l'atteinte de l'âge de la retraite.
  • Augmenter de 10 % le SRG pour les aînés à faible revenu vivant seuls, procurant ainsi jusqu'à 920 $ de plus par année aux aînés aux revenus les plus faibles au Canada. Bien que les prestations actuelles permettent généralement aux couples de ne pas vivre dans la pauvreté, plus d'un aîné sur quatre vivant seul est considéré à faible revenu. Cette mesure se traduira par l'allocation de 840 millions de dollars d'ici 2019 et profitera à 1,25 million de personnes âgées, dont 900 000 femmes vivant seules.
  • Établir une nouvelle mesure tenant compte du coût de la vie propre aux aînés : l'indice des prix à la consommation pour aînés. Les prestations de la SV et du SRG seront indexées selon cette nouvelle mesure plus précise et plus généreuse plutôt que selon l'indice des prix à la consommation, qui tient compte de l'ensemble de la population. Dans les périodes où l'indice des prix à la consommation croît plus rapidement que l'indice des prix à la consommation pour aînés, l'indice traditionnel des prix à la consommation sera utilisé. Le fractionnement du revenu de pension sera maintenu.
  • Collaborer avec les provinces et les territoires, les travailleurs, les employeurs et les organismes de retraite pour améliorer le Régime de pensions du Canada.
  • Mettre en place des prestations de compassion plus souples et plus accessibles, pour que six mois de prestations soient offerts non plus seulement aux personnes qui prennent soin d'un membre de leur famille qui risque de mourir, mais aussi à celles qui s'occupent d'un être cher gravement malade.
  • S'engager à faire un nouvel investissement de 20 milliards de dollars sur dix ans dans les infrastructures sociales, en accordant la priorité à un nouvel investissement considérable dans les logements abordables et les résidences pour personnes âgées.

La Banque HomEquity, seule banque canadienne travaillant exclusivement avec les aînés, aide les personnes âgées à rester chez elles grâce à sa solution de prêt hypothécaire inversé CHIP, www.chip.ca et ses produits Rente Avantage. Les aînés peuvent compléter leurs revenus grâce à une hypothèque inversée permettant de recevoir des versements mensuels ou une somme forfaitaire.

La Banque HomEquity

La Banque HomEquity est une banque canadienne figurant à l'annexe I qui offre la solution de prêt hypothécaire inversé CHIP www.chip.ca. L'entreprise a été fondée il y a 29 ans sous la forme d'un régime de rentes viagères, afin de combler les besoins financiers des Canadiens souhaitant avoir accès à la valeur de leur principal élément d'actif : leur résidence.

SOURCE Banque HomEquity

Renseignements : sur les prêts hypothécaires inversés, veuillez communiquer avec : Éric Bisaillon, Directeur général et vice-président régional - Québec, Tél. : 514 260-3469, http://www.banquehomequity.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.