À l'intention des professeurs du Centre d'études collégial en Charlevoix - La
CSQ et la FEC-CSQ rappellent leur engagement en faveur des cégeps en région

LA MALBAIE, QC, le 16 sept. /CNW Telbec/ - Alors que les enseignantes et les enseignants du Centre d'études collégial en Charlevoix choisiront prochainement leur nouvelle affiliation syndicale, les présidents de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) et de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) profitent de l'occasion pour rappeler leur engagement en faveur du développement du réseau de l'éducation publique partout au Québec ainsi que les priorités pour l'année en cours. "C'est une année importante pour nos membres. Nous travaillerons principalement à la négociation avec le gouvernement, en étroite collaboration avec nos partenaires du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP)", déclare Réjean Parent, président de la CSQ. "En plus de nous impliquer activement dans la négociation et de défendre nos demandes spécifiques pour les professeurs de cégeps, nous participerons à la commission parlementaire sur la gouvernance des cégeps, nous interviendrons afin d'assurer la pérennité des programmes partout au Québec et nous traiterons plusieurs autres dossiers importants comme l'arrivée prochaine des élèves de la réforme", ajoute Mario Beauchemin, président de la FEC-CSQ.

    
    La pérennité des programmes partout au Québec : une question
    d'accessibilité aux études supérieures
    

Dans plusieurs régions du Québec, le réseau de l'éducation devra faire face à une baisse démographique importante. "Dans l'ensemble de la région de la capitale nationale, on parle d'une diminution d'effectif de l'ordre de 17 % d'ici 2015 pour le seul secteur collégial ! La situation est réellement préoccupante et la Fédération continuera d'intervenir auprès du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) afin qu'il mette en place un comité de travail sur la situation des cégeps en région. Le comité aurait comme objectif d'opérationnaliser des pistes de solution proposées par la FEC-CSQ, comme le maintien et le développement de créneaux particuliers et le financement des cégeps", souligne le président de la FEC-CSQ.

"En plus de mesures visant à favoriser la réussite éducative, la concertation régionale des acteurs publics et syndicaux du réseau de l'éducation peut s'avérer être un bon levier pour contrer les effets de la baisse des effectifs en cours et appréhendés. Que ce soit pour la mise en place de passerelles favorisant le passage de la formation professionnelle à la formation technique, ou pour favoriser la participation du personnel de l'éducation au projet mis de l'avant par la Table interordres, le maintien d'un réseau éducatif de qualité dans une région ne peut pas être pensé en vase clos", précise Réjean Parent.

En route vers la prochaine négociation

"Regroupée au sein de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), la FEC-CSQ exercera un rôle primordial lors de la prochaine négociation. Bien sûr, il faut réduire la charge de travail du personnel enseignant, favoriser la conciliation famille-travail, s'assurer de la valorisation de notre profession et augmenter les ressources disponibles pour l'encadrement d'étudiantes et d'étudiants qui, pour de multiples raisons, semblent de moins en moins bien préparés à affronter les exigences des études collégiales. Le récent rapport du MELS sur les élèves issus du renouveau pédagogique est plutôt préoccupant à cet égard", a déclaré M. Beauchemin.

Loi 44 : vers une gouvernance sur le modèle du secteur privé

Outre quelques changements mineurs, notamment l'élimination de la rémunération des administrateurs, la ministre propose toujours d'appliquer au réseau collégial son modèle de gouvernance issu du secteur privé, en réservant une place majoritaire aux membres provenant de l'extérieur. Or, il a été maintes fois démontré que ces membres sont très peu au fait de la réalité collégiale et dépendent totalement de l'information transmise par les directeurs généraux des établissements collégiaux. "Nous invitons la ministre à valoriser davantage le rôle et l'expertise du personnel du réseau collégial et à mettre en place une gouvernance collégiale et publique dans l'enseignement supérieur."

La FEC-CSQ continuera donc à exercer de la pression sur le gouvernement du Québec afin que ces dossiers prioritaires avancent. De plus, l'année sera également particulière en raison de la redéfinition du paysage syndical chez les enseignantes et les enseignants de cégep à la suite de la dissolution de la Fédération autonome du collégial (FAC). "La FEC-CSQ et la CSQ comptent bien continuer à faire de la question de l'éducation une priorité nationale pour le Québec", conclut Mario Beauchemin.

    
    Portrait de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep
    (FEC-CSQ)
    

La Fédération des enseignantes et enseignants de cégep est un regroupement de syndicats d'enseignantes et d'enseignants provenant de plusieurs régions du Québec. Affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la FEC-CSQ a toujours milité pour que les cégeps aient les moyens d'offrir aux étudiantes et aux étudiants une formation de qualité, préparatoire au marché du travail ou à l'université, tout en contribuant au développement de personnes libres et autonomes.

SOURCE CSQ

Renseignements : Renseignements: Claude Girard, Agent d'information, CSQ, Cell.: (514) 237-4432, girard.claude@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.