À l'approche de la Journée nationale des Autochtones le 21 juin 2012, les intervenants professionnels de Jeunesse, J'écoute sont disponibles pour parler aux médias des problèmes rencontrés par les jeunes issus de ces communautés

MONTRÉAL, le 7 juin 2012 /CNW/ -  

« Il y a une dissertation à lecole où je dois parler et défendre mes origines et je dois avouer que je ne suis pas très à l'aise avec le sujet. Je suis une amérindienne qui a toujours cru être une Québecoise mais dernièrement, j'ai remarqué que j'ai renié ma vraie valeur, mon identité. On dirait que je n'ai pas le sentiment d'appartenance dans ma réserve autochtone.  Suis-je une Québecoise ou une Autochtone, amérindienne qui vit seulement au Québec?» - Message réel affiché sur jeunessejecoute.ca

Au cours des deux dernières années, Jeunesse, J'écoute  a déployé de nombreux efforts afin de mieux répondre aux besoins des jeunes des communautés autochtones. Les intervenants professionnels de l'organisme ont depuis remarqué une augmentation des appels provenant de ces communautés.

Jeunesse, J'écoute étant un service anonyme et confidentiel qui ne retrace pas les informations personnelles ni la provenance des appels, cette hausse peut être attribuée en partie à une meilleure sensibilisation des intervenants et de leurs aptitudes à reconnaître et identifier les jeunes autochtones. Cela peut également s'expliquer par le fait que des jeunes aient choisi de divulguer des renseignements personnels.

L'implication de Jeunesse, J'écoute envers les jeunes autochtones s'est solidifié en 2010, alors que l'organisme a senti le besoin de renforcer sa compréhension des problèmes et des sentiments auxquels ces jeunes sont confrontés. Jeunesse, J'écoute souhaitait adapter les services qu'il offre à ces communautés de sorte que les jeunes autochtones qui communiquent avec l'organisme reçoivent une aide qui correspond à leurs valeurs et à leur réalité.

Une portion de ces efforts continus consiste à collaborer avec l'organisation nationale de la santé autochtone (ONSA) dans la création de fiches informatives sur l'intimidation à l'intention des parents, des enseignants et des jeunes de ces communautés. Les fiches sont disponibles en ligne à http://www.naho.ca/publications/topics/bullying. (En anglais seulement)

Cette année, Todd Solomon, directeur des services cliniques en anglais chez Jeunesse, J'écoute, a été invité à prendre part au comité national Aboriginal Youth Suicide Prevention Committee, mis sur pied par le Regroupement de centres d'amitié national, qui représente une centaine de communautés en dehors des réserves. Il s'agit d'une étape importante pour Jeunesse, J'écoute, dans sa promesse de soutenir les jeunes autochtones.

Ce mois-ci, les intervenants professionnels de Jeunesse, J'écoute sont disponibles pour parler aux médias au sujet des problèmes rencontrés par les jeunes autochtones, en vue de la Journée nationale des Autochtones qui se tiendra le 21 juin 2012.

Pourquoi en parler ?

- Jeunesse, J'écoute est souvent le seul service de consultation gratuit et anonyme accessible aux jeunes situés dans des régions éloignées à travers le Canada.

-  Un jeune autochtone sur quatre vit dans la pauvreté, comparativement à un jeune sur neuf dans le reste de la population. Au Québec, la moitié d'entre eux subsistent plutôt qu'ils ne vivent1.

- Les taux de suicide nationaux sont de 5 à 6 fois plus élevées chez les jeunes des communautés autochtones, comparativement aux jeunes des autres communautés2.

- Au Canada, 46 % de la population autochtone est âgée de moins de 24 ans.

Ce que disent nos experts

« L'année passée, Jeunesse, J'écoute a promis aux jeunes autochtones que nous serions là pour eux, en tout temps, » affirme Alain Johnson, directeur des services cliniques en français. « En 2012, nous continuons de tenir cette promesse en mettant en pratique nos connaissances et nos formations afin de soutenir ces jeunes quand ils en ont le plus besoin. L'approche de nos intervenants professionnels envers les jeunes autochtones nous a été dictée par les jeunes eux-mêmes, ce qui nous permet d'offrir des services pertinents et adaptés aux besoins de ces jeunes qui comptent sur Jeunesse, J'écoute lorsqu'ils n'ont personne d'autre vers qui se tourner. »

À propos de Jeunesse, J'écoute

Jeunesse, J'écoute est le seul service pancanadien de consultation par téléphone et en ligne destiné aux jeunes. Le service est gratuit, anonyme et confidentiel. Les intervenants sont des professionnels disponibles à toute heure du jour ou de la nuit, 365 jours par année, afin d'aider les jeunes âgés de cinq à 20 ans, quelle que soit la gravité de leur problème. En tant qu'organisme caritatif considéré comme chef de file, Jeunesse, J'écoute ne reçoit aucune subvention gouvernementale de base, et dépend du soutien de particuliers, des communautés et d'entreprises pour garantir la survie de ce service essentiel.

_________________________________
1 Florence Meney - Les  jeunes Autochtones du Québec http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/autochtones/mal.html-Radio-Canada, février 2002
2 Sayt K'üülm Goot - Of One Heart - Preventing Aboriginal Youth Suicide Through Youth and Community
Engagement, Child and Youth Officer for British Columbia, mars 2006.


SOURCE Jeunesse, J'écoute

Renseignements :

Pour planifier une entrevue à propos de la marche Faites un pas vers les jeunes, veuillez contacter :

Deborah Jussome, chargée des communications :
514.273.7007
1-866-814-1010 ext. 8217
Deborah.jussome@jeunessejecoute.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.