À bout de ressources, une famille de la région de Montréal ayant décidé de
s'occuper de leur fils handicapé à temps plein ira se défendre en cour et
lance un appel public à l'aide pour éviter de perdre leur maison qui fut
rénové bénévolement par des travailleurs de la construction

MONTRÉAL, le 30 sept. /CNW Telbec/ - La famille Gardner a une histoire peu banale. Déclarée infertile et en instance d'adoption internationale Josée Lacombe conjointe d'Yvon Gardner, contre toute attente, donna naissance à des jumeaux en avril 2006, Mathieu et Samuel Gardner.

Des complications lors de la naissance de Samuel lui laissèrent des séquelles permanentes et alors que les autorités médicales le considéraient perdu, celui-ci a survécu grâce, entre autres, au contact de son frère jumeau Mathieu. Samuel demande depuis sa naissance des traitements spécialisés fort couteux et des dépenses excessives d'aménagement de lieu de vie.

Afin de subvenir aux besoins de Samuel, Josée sa mère décida de quitter son emploi, Yvon le père, un travailleur de la construction a reçu au printemps 2008 l'appui de ses confrère de l'industrie qui ont rénové sa maison en donnant des heures gratuites pour les travaux d'aménagement permettant à Samuel d'avoir une chambre et un sous-sol adapté à ses conditions de vie.

À l'automne 2008, le contracteur chargé des travaux (et ce, même si ceux-ci ont été en partie réalisés sans frais par des travailleurs de l'industrie de la construction), lève une hypothèque légale de 171 000$ sur la maison des Gardner afin d'être payé pour les travaux.

Une évaluation faite par un spécialiste embauché par le Conseil de district de l'est du Canada des métiers de l'acier évalue les travaux fait par le contracteur à 113 000$. Notons que le contracteur a déjà reçu plus de 70 000$ pour les travaux.

À ce jour, les Gardner ont engloutit toute leurs économies pour rendre leur maison viable pour leur fils Samuel. Il est paradoxal de constater des parents qui désirent s'occuper de leur enfant handicapé soit obligé de faire face à tant de problèmes et d'ennuis juridiques.

Ils désirent rendre cette histoire publique afin de sensibiliser la population et les différents décideurs de notre société pour leur permettre une vie de famille normale considérant surtout que leur fils en institution couterait beaucoup plus cher aux contribuables québécois et canadiens.

Yvon Gardner et Josée Lacombe ne demande pas la charité mais une lueur d'espoir, une solidarité et un soutien concret pour ces gens qui ont décidé de miser sur l'amour, l'engagement et le sens de la famille. Le premier miracle c'est le désir de vivre de Samuel, le second ce sera ce que vous déciderez de faire avec cette histoire.

/AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo accompagnant ce communiqué est disponible à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/

SOURCE GARDNER

Renseignements : Renseignements: Jacques Dubois (président), Conseil de district de l'est du Canada, (Travailleurs des métiers de l'acier ayant organisé une levée de fonds), (514) 328-1482, Télécopieur: (514) 328-6574, info@iwdcec.ca; Vidéo disponible sur youtube: http://www.youtube.com/watch?v=4yxUvYyfMk8

Profil de l'entreprise

GARDNER

Renseignements sur cet organisme

KABBALE PRODUCTIONS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.